(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Biodiversity Heritage Library | Children's Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Cartulaire de l'abbaye cistercienne de Fontaine-Daniel [microform]"

MASTER 
NE G A TIVE 

NO. 93-81261 




MICROFILMED 1993 

COLLMBIA UNIVERSITY LIER ARIES/NEW YORK 



as part of the ^ 

"Foundations of Western Civilization Préservation Project 



Funded by the 
NATIONAL ENDOWMENT FOR THE HUMANITIES 



Reproductions niay not be made without permission from 

Columbia University Library 



COPYRIGHT STATEMENT 



The copyright law of the United States - Tîtie 17, United 
States Code - concerns the making of photocopies or 
other reproductions of copyrighted material. 

Under certain conditions specified in the law, librarîes and 
archives are authorized to furnish a photocopy or other 
reproduction. One of thèse specified conditions is that the 
photocopy or other reproduction is not to be "used for any 
purpose other than private study, scholarship, or 
research." if a user makes a request for, or later uses, a 
photocopy or reproduction for purposes in excess of 'fair 
use," that user may be liable for copyright infrîngement. 

This institution reserves the right to refuse to accept a 
copy order if, in its judgement, fulfillment of the order 
wouid involve violation of the copyright law. 



A ITHOR: 



FONTAINE-DANIEL 



TITLE: 



CARTULAIRE DE 
L'ABBAYE... 

PLACE' 

MAYENNE 

DA TE: 

1896 



COLUMBIA UNIVEI^ITY LIBRARIES 
PRESERVATION DEPARTMENT 



Master Négative # 



Restrictions on Use: 



DIDLIOGRAPHIC MICROFORM TARGET 



Original Malerial as l'ilnied - Existing Bibliograpliic Record 



'il 



il 



F754 



1 1 

1 • 






Fontaine-Daniel (Cistercîan ahhei/) 

Cartulairo de Tabbaye cistercienne de Fontaine-Daniel, pub 
et tr. par A. Grosse-Dupéron et E. Gouvrion. Mayenne, 
Impr. Poirier-Béalu, 1896. 

3 p. 1., 429 p., 1 1. pi. 25^™. 

tiensS^^ '^^^""'^"^ ^""^«^ '^^"^^^ ^^^^^^ ^««ielis Cister. 

„o'r^'^l\''^''^^^'^" Cnrtiilaire ... de la collection GaipDières (Bibl nat lat 
n° 5.4i.>), moins celles qui ont trouvé place dans notre Étude his?oriaue 

"205 exemplaires numérotés ù la presse ... no. 97." 

I. Grosse-Dupéron, Albert Pierre Auguste, ISJS- 
i^., joint éd. 



Llbrary of Congress ( 



DC801.FG404 
taSôbl] 



éd. II. (Jouvrion, 
0—10103 



V^ 



TECHNICAL MICROFORM DATA 



FILM SIZE: ^JTS^j-x -^_ REDUCTION RATIO: 

IMAGE PLACEMENT: lA llA^ ID IIB 

DATE FILMED:__Qli/ûb£9_î. INITIALS_ ^ 



Ux 



'v^-^ 



a 



HLMED BY: RESEARCH PUBLICATIONS. INC WOODBRIDGH. cf 






1 






r 




Association for Information and Image Management 

1 1 00 Wayne Avenue, Suite 1 1 00 
Silver Spring. Maryland 20910 

301/587-8202 




Centimeter 

1 2 3 



m 



iiiiliuilmiiniiiiiiiiinHH 



VTTT] 



4 

iln 



5 

iliiii 



iiiiiiiiiii 



7 8 

iiliiiiliiiili 



TTT 



rrr 



9 10 

iiiliiiiliiiili 



TTT 



11 12 

liniliiiilmilii 



TTT 



13 14 15 mm 

iiliiiiliiiiliiiil 



Inches 



.0 



M 



1.25 



m 

56 



i«H 



2.8 

3.2 
3.6 

4.0 



1.4 



2.5 



2.2 



2.0 



.8 



.6 




MfiNUFfiCTURED TO fllIM STflNOnRDS 
BY nPPLIED IMFIGE, INC. 




'^H^ 



■.'>«*<. .. 














M^ 



mm 

















^ 



afc<- 



-ɻil# 






mm 




T 



.■y/y J ■■• 



;r-.~^_ 



\) j 



mmm. 









^' 



É^ 







-^.l.:^ 



>«: • 










m»^^ 



V#»; 



«F 



>f:=^ 



%, 



Fa 



C ARTUL ARIUM 



ABBATI.E BEAT.E M A H I .E 



FONTIS DANIELIS 



CISTERTIEXSIS OHDIXIS 



X 



CARTULAIRE 



DE LABBAYE CISTERCIENNE 



Di: 



Fontaine-Daniel 



PUBLIE ET TRADUIT 



v\n 



A. Grosse- DuPEHox et E. Gouvriox 




MAYENNE 



l M P K 1 -M U K l E 



P « J I H 1 E H - b H A L U 



M.o.ccc.xcvi:..' ' ' 






» » 



t > 



> ■ 
> > ) 



■ J » • • ' » . 

, e I I I > > ' ' ' 



» ' 

1 
■ I 

> • 

3 » y » 



> t 

1 1 



I • 

* » ' 



J i , » » ' 



ï 



^13 1- CV^ 



9 ' 


m 


• 


ft 


t 


K 


r» 


■•^-jJ^fîiJÇf 


C- 


Pt 




[5^ 




*0 




*; 




1% 







If 



I 



• < 



• » • - 
• • • • » . 

« • 



-# ♦ 



» • • • • 
• • • * • 






• » I « 



• • « . . «, 

• • • > 



^ • * • • ' • I 
•• .• • • ,» t 



I < 



* • » » « 

* •• • « 

* » • < • 



> • • 



• t % » 



. • • » 
»» • • 

• t 



•fi 



il 



», 



Ce voliimo rentcrmc les pièces du Cartulaire de 
Tabbave de Fontaine-Daniel de la collection (iaisinières 
(Bibl. nat. lat., n*' 5.470), moins celles qui ont trouvé 
place dans notre Etude Itislorii/ue de ce monastère. 
Nous y avons ajouté plusieurs chartes, qui sont pour 
la plupart inédites. 



-3 



H 



Il a éti: tirh de cet ouvrace 2()r) exemplaires 



NUMÉROTÉS A LA PRESSE, 
LES 25 PREMIERS SIR PAPIER DE HOLLANDE. 



\" 1(S2 



: i 



. t 



L 



\ 



*• -5^;*" " '" -? ot i*' 



CARTULAIRE 






DE L'ABBAYE DE 




ARMOIRIES 
DE L'ABBAYE DE FOXFAIXi; DANIEL 



FONTAINE-DANIEL 



Donation par Herbert de B... 

Avant 1187, 

9 

Willelmus, Dei gratià cenom. episcopus 

^^t"ï" Herbertum de Buslonio, militem, universas 

possessiones suas quas jure hereditatis possidebat et 
quas acquisierat, monasteiio Beatœ Mariœ Clarimontis, 
post mortem suam, in perpetuam elemosinam dédisse • 
ità lameii quôd si ipse uxorem duxerit et exindè prolem 
susceperit, universas res illaî ad heredes ejus propriœ 
revertentur, et, pro recognitione rerum illarum, reddet 
singulis amnis dictis fratribus Clarimontis V solides 
andegavos. 

Monachi verô ipsum (Herbetum) et Hamelinum, fra- 
Irem ejus, quandôcumque ipsi ad religionem eorum 
migrare voluerint, sivè in morte, sivè in vità, in fratres 
bénigne récipient. 

Hoc concessit Hamelinus, frater ejus, de cujus feodo 
sunt res illae 

Nos elemosinam illam gratam habentes, sigillo nos- 
tro fecimus communiri. 



CARTULAIRE 



DE L'ABBAYE DE 








f.A4te 



" r^ 1 I A 











ARMOIRIES 
DE L'ABBAYE DE FONTAIXE DANIEL 



FONTAINE-DANIEL 



I 

Donation par Herbert de B... 

Avant 1187, , 

Willelmus, Dci gratià ceiiom. episcopiis 

^^^^*""^ Hcrbcrtum de Buslonio, militem, uiiiversas 

posscssioncs suas quas jure heredilalis possidebat et 
quas acquisierat, monasterio Beata^ Mariœ Clariinonlis, 
post mortem siiam, in perpeliiam eleniosinam dédisse- 
ità taineii quod si ipse uxorem diixeril et exindè prolem 
susceperit, universa3 res illa? ad lieredes ejiis propriœ 
revertentiir, et, pro recogiiitioiie reruni illarum, reddet 
singulis amnis dictis fratribus Clarimontis V solides 
andegavos. 

Monachi vero ipsum (Herbetiim) et Hamelinum, IVa- 
trem ejus, qiiandôcumque ipsi ad religionem eorum 
iiiigrare volueriiit, sivè in morte, sivè in vità, in fratres 
bénigne récipient. 

Hoc concessit Hamelinus, irater ejus, de cujus feodo 
sunt res illœ 

Nos eleniosinam illam gratam habentes, sigillo nos- 
tro fecimus communiri. 



Inlerfucriint Joliannes, dccanus de Passcis ; Ragi- 
iiaïuiiis Griidc; Willelmus de Villanà ; Johanncs Medi- 
ciis ; Andrcas Burgoiicnsis ; Helyas Giraudi ; et plures 
alii. 

[Guillaume (t), par la grâce de Dieu, évoque du Mans... 

(Qu'il soit» connu (que) Herbert de B...., chevalier, a donné 
en perpétuelle aumône au monastère de la bienheureuse 
Marie de Glermont -'. i)()ur en jouir après son décès, l'uni- 
versalité (les biens (piil possédait d héritage et de ceux dont 
il avait lait lacquisition ; à la condition toutefois ((ue, s'il 
venait à se marier et de son union avait des enfants, la 
propriété du tout reviendrait à ses héritiers ; et, pour cela, 
le donateur ferait en récompense, cluuiue année, aux frères 
de Clermont une rente de cinq sols angevins. 

De plus, à quelqu'époque que ledit Herbert et son frère 
Hamelin voudraient entrer en religion, ils seraient accueillis 
avec bienveillance à l'abbaye et traités comme frères de 
rOrdre. soit pendant leur vie, soit lors de leur mort. 

Hamelin, frère d'Herbert, dans le lief (kuiuel se trouvent 
les biens dont il s'agit, a donné son consentement à la dona- 
tion.... 

Nous tenons cette aumône pour agréable ; aussi avons- 
nous fait valider le présent })ar lapposition de notre sceau. 

Ont été présents : Jean, doyen de Passais: lîenauld Grudé; 
Guillaume, de Villaine ; Jean Mége ; Anché, de Bourgon(3); 
Hélie Giraud et plusieurs autres.] 



(1) Guillaume de Passavant ou Guillaume Rarraucl. Il y a probablement 
itlentilé tle personnes entre ces deux évèques (voir article bibliofjraphi'jue 
de M. A. Ledra, dam l'Cnioti liist. de la Province du Mniu", T. Ut, p. 107j. 

{'!) Clermont, paroisse dOUivet, près Laval. 

Dans la copie du Cartulaire tle Fontaine-Daniel (Fonds Gaiijniircs) ligurent 
quelques chartes qui, comme celle-ci, paraissent n'intéresser que Clermont. 
Elles se rattachent à des conventions ultérieures entre les deux abbayes. 

(3) André, de Bourgon, était un moine originaire de Bourgon, paroisse de 
l'ancien arcliidiaconé de Laval. Le nom des moines est généralement suivi 
de celui de leur lieu de naissance. 



II 



Gage par Gukhin de Saixt-Berthevix. 



1188. 



Sciant omnes quùd ego Garinus de Sancto Berlivino, 
filiiis Gerberti, tradidi in vadimonium monachis de 
Glaromonte, concedenle Enimà, uxore nieà, et iilio 
meo Huberto et fra tribus meis Mabone et' Odone, 
oninia servitia mea quœ hal)ebam in grangià de Gau- 
dinerià, in feodo de Bor. 

Anno llcS8. 

In prcTsentià Fulconis, abbatis Clarimontis. 

Testibus : Fulcone Girardo, priore ; Bainaldo de 
Viers, Hugone Tuebof, Boberlo de Entrame, Odone 
de Bor, Guillelmo de Chaelon, Tliomà Bobe, Stefano 
de la Troser et aliis plurimis. 

[Sachent tous que moi Guérin de Saint-Berthevin, fils de 
Gerbert, ai remis en gage aux moines de Glermont, du 
consentement d'Emma, mon épouse, de mon lils Hubert et 
de mes frères Mabon et Odon, tous les services qui m'étaient 
dus par la métairie de la Gaudinière^D, dans le fief de 
BorC^). 

L'an 1188. 

En présence de Fouques, abbé de Clermont. 

Témoins : Fouques Girard, prieur ; Renauld de Viers, 
Hugues Tuebœuf, Robert d'Entrammes, Odon de Bor, 
Guillaume de Chalons, Thomas Bobe, Etienne de la T.....' 
et plusieurs autres.] 



(1) La Gaudiniére, paroisse de Martigné. 

(2) Bor n'aurait-il pas été écrit pour Boz ? En parlant de Odon de St-Ber- 
thevin, M. Stéphane Couanier de Launay le qualifie seigneur de St-Berthevin, 
de Sacé et de Boz (Histoire de Laval). — Vn Odon de Bor figure comme 
témoin dans une charte de Guy H de Laval du 11 novembre 1039 (Cartulaire 
de Laval et de Vitré publié par M. Bertrand de Broussillon, dans lo Bulletin 
de la Commission Ilist. et Archéo. de la Mayenne, iS94. T. VIII, p. 87). Mabon 
de Botz est cité comme témoin dans la charte de fondation de 1 abbaye de 
(Uermont (Mémoires de Maucourt de Bourjolly, T. I, p. 139). 



m 



Donation p\n Hoisuv nr: (Ikhknnks. 



-,*'■ 



1188. 



Raginaldiis, ccnomanensis cpiscopus 

Horricus de Gerene, miles, dédit abbatia? Clarimon- 

lis.... 

Concesseriint uxor ejiis et (ilii ejus, (laufridiis pri- 
mogeniliis et Hugo, IVater ejus, in manu Fulchonis, 
abbatis. 

Anno llcS8. 

[RcnauldO), évcquc du Mans.... 

Horrv de Gérenncs<2), chevalier, a fait donation à Tabbayc 

de Clcrmont de.... 

Lépouse de Ilorry, ses fils GeoflVoy, Vaîné, et Hugues, 
IVère de ce dernier, ont donné leur consentement aux mains 
de Fouques, abbé. 

Lan 1188.] 



IV 
Thansaction avkc Forgri-s dï: Chalons. 

1189. 

Universis Juliellus de Meduanà 

Intcr monacbos Clarimontis et Fulcfue de Chaelon 
conlroversia fuit pro terra et feodo Hamelini Orbi, 
quam ab])as Clarimontis ab omnil)us donalionibus 
acquisierat, scilieet (larini juvenis de Saneto Bertevino, 
Roberti de Aron, Jobannisde Landà,et heredum eorum. 



(1) Renauld, évêque du Mans, de 1187 à 1189. 

(2) Gérennes, fief situé paroisse de Deux-Evailles et relevant de la chàtellenie 

de Brée. 



'"r' 



Et Fulque de Cbaelon eam suam esse dicebat.... 

Pacem fecerunt apud Meduanam, in plenà curià. 

Dictus Fulque totam tcrram et feodum Hamelini 
Orbi, scilieet Salicem Reginaldi et ortos et feodum de 
Marcireio monachis Clarimontis reliquit ; et abbas 
Clarimontis, Fulco nominc, voluntate fratrum suorum, 
concessit eidem Fulque meetariam de Monmacever ; 
et Jobannes de Landà et lilius ejus Gaufridus saiserunt 
Fulque de Chaelon de meeterià de xMonmacevcr, antô 
me. 

Actum anno 1189. 

Testibus : Johanne, presbitero de Martineio ; Hugone 
iMolendinario, senescallo meo ; Hamelino de Bullo ; 
Roberto de Aron ; Johanne de Andegavicà ; Ernulfo de 
Colongis; Garino Mocart; — de parte monachorum, 
Fulcone, abbate et aliis.... 

Sigillo meo et abbatis Clarimontis. 

[A tous Juhel de Mayenne a- 

Une contestation s'est élevée entre les moines de Clermont 
et Fouques de Chalons, relativement à la terre et au fief 
dllamelin Orbes, que Tabbé de Clermont avait acquis par 
diverses donations, de Guérin de Saint-Berthevin le jeune, 
de Robert dAron (-^), de Jean de La Lande et de leurs héri- 
tiers. Quant à Fouques, il disait que cette terre était h lui 

Ils ont fait la paix à Mayenne, en pleine cour. 

Fouques a abandonné en leur entier aux moines de Cler- 
mont la terre et le fief d'Hamelin Orbes, comprenant le 
wSauIe-Renauld 3), les jardins et les fiefs de la Marcirais r^»; et 
l'abbé de Clermont, qui porte également le nom de Fouques, 
a, du consentement de ses frères, accordé à Fouques de 
Chalons la métairie de Montmassuet ("» ,• Jean de la Lande et 

(1) Juhel III, fils de Geoffroy IV de Mayenne et d'Isabelle de Meulan. 

(2) Aron le Bruant, près Mayenne. 

(3) Aujourd'hui le Saudrenaull, paroisse de Marligné. 

(4) La Marcirais, paroisse de Marligné. 

(5) Montmassuet, même paroisse. 



\ 



6 

son lils Geoffroy ont, en ma présence, donné à Fouques de 
Chalons la saisine de cette métairie. 

Fait l'an 1189. 

Témoins : Jean, prêtre de Marti<^né ; Hugues Le Meunier, 
mon sénéchal; Hamelin de lUdeu ; Hobert d'Aron ; Jean 
d'Anjou; Ernouf de Coulonges ; (iuérin Mocart ; - et du 
côte des moines, Fouques, abbé, et autres.... 

Sous mon sceau et le sceau de l'abbé de Clermont.j 



V 



Accord avec M.xrcouf de Mautigné. 



1191. 



Universis Sancta^ Malris Ecclesia? filiis, Hamelinus, 
Dci gratià ceiiomancnsis cpiscopiis, salulcni. 

Notum lieri curaviiiuis quùd ciiin nionachis (iiii siint 
de ordinc cisterciensi a domino papa gencraliter sit 
induUum ne ipsi de terris suis, quas propriis manibus 
aut sumptihus excolunl, décimas reddere teneantur, 
MarciiUus de Marligneio privilegiiim aposlolicum, (iiio 
monachi contra hoc se tuentur, non attendens, a 
nionachis Clarimontis, qui sunt de ordine illo, de terni 
Salicis Reginaldi et de i'eodo Hamelini Orbi décimas 

requirebat. 

Tandem vero idem Marculfus ad prcTsentiam nos- 
tram accedens, décimas illas, quas priùs re(iuisierat, 
et insuper décimas icvrx Remonis de Montmarnier et 
Johannis Fabri et Christiani Aupez, de terra scilicct 
qucx est de feodo monachorum, monastario Clarimontis 
et IValrihus in perpetuam elemosinam dédit et con- 
cessit libéras et immunes. — Pra-dicti verô monachi 
eidem ^hlrcul^o, i)ro elemosinà illà, XL solidos ceno- 
manenseset unum puUum ex caritate domùs dederunt, 
et Iratres ejus dehinctos, qm in sententicà excommu- 
nicatiouis inçiderant, absolvi l'ecerunt. 



i 



■m 



Hanc autem elemosinam idem Marculfus cum meo 
annulo in manu meà tradidit, concessit et dimisit, et 
ego cum eodem annulo elemosinam illam in manu 
Guillelmi de Buignon, cellarii ecclesia* ejusdem domùs 
abbatial Clarimontis, concessi. — Hanc etiam dona- 
tionem Galterius de Chauvonerià et Raginaldus de 
Lignou et Garinus Havart, nepoles ejus, concesserunt. 
Nos quoque eamdem donationem ratam ha])entes, 
ut iideliùs in perpetuum conservetur, eamdem litteris 
annotari et sigillo noslro fecimus communiri. 

Acta vero sunt ha^c anno Incarnationis Verbi 
M (>XO>F'. 

Huic rei interfuerunt : Guillelmus, archidiaconus 
noster ; et Guillelmus, archipresbyter noster ; et Petrus 
de Allanosià, decanus de Sabolio ; et Guillelmus Vis- 
cunsus, Lavallensis decamus ; et Hamelinus de Hato- 
nallià ; Johannes, preshyter de MaiTigneio ; Hugo 
Aucquelin ; Radulfus, FZbronensis prafectus ; Gaufri- 
dus, prior r^avallensis ; Gaufridus Valerius, Hamelinus 
de Cormeriis, milites de Templo ; Hugo Allemer, I\agi- 
naldus Curtus, Hugo Curtus ; I\oberlus de Aroon, con- 
versus Clarimontis et Guillelmus de Buignon, cellarius 
ejusdem domus et alii plures, qui hoc viderunt et 
audierunt. 

(A tous les fils de la Sainte Mère Eglise, Hamelin (D, par la 
grâce de Dieu cvcque du Mans, salut. 

Nous prenons soin de porter à votre connaissance ce qui 
suit : 

Bien que par induit général, accordé par notre seigneur le 
pape, les moines de l'ordre de Citeaux ne soient pas tenus 
de payer la dîme de leurs terres, lorsqu'ils les cultivent, soit 
de leurs propres mains, soit par des gens à leur service, 
Marcouf de Martigné, sans se préoccuper de ce privilège 
dont se prévalent les moines de Clermont, qui sont dudit 

(1) Ilainelin, évêque du Mans, de 1190 à 12U. 



Ml 



■s. 



9 



ordre de Citeaux, leur réclamait les dîmes du Saule-Rcnauld 
et du fief d'Hamelin Orbes (D. 

p:nrin Marcouf, s'étant rendu près de nous, a donne et 
accordé aux moines de Clermont, en iierpétuelle aumône, 
avec toutes franchises et immunités, les dîmes qui taisaient 
Tobjet de leurs réclamations précédentes, et, en plus, les 
dîmes des terres de Pxcmon de Montmarnier, de Jean Le 
Febvre et de Chrétien Aupez, qui sont du tief des moines. 
De leur coté, ces derniers ont, en considération de cette 
aumône, donné audit Marcouf, de la charité de leur maison, 
quarante sols manceaux et un poulet, et ont en outre fait 
absoudre ses frères défunts, (jui étaient tombés sous le poids 
d'une sentence dexcomnuinication. 

Marcouf, par la tradition ([uil m'a faite de mon propre 
anneau, a opéré la délivrance, l'abandon et le dessaisisse- 
ment de ladite aumône en ma faveur ; et ensuite, j'ai accordé 
cette aumône à l'abbaye de (^.lermont en la i)?rsonne de 
(iuillaume, de Bignon, cellérier de ce monastère, par la 
remise que je lui ai faite du même anneau. 

Fin outre, cette donation a été consentie par (iaultier de 
la Chauvonnière, llenauld de Lignou (-* et Guérin liavard, 
neveux de Marcouf. 

(1) « Par la rciglc de l'ordre de Cyleaux, les abbayes dudit ordre ne peuvent 
« tenir seigneuries, hommages, justices, villages, églises parrochiales ou 
« autres, ainsi qu il est dit in cap. Rccolenlcs, extr. de statu, monach. — 
« Et tout leur employ estait à travailler de leurs mains après le service 
« divin : pourcpioy leur fut octroyé privilège de ne payer dixme des terres 
« quils labouroient de leurs propres mains, cap. ex parle. Extr. De Decimis. 
« Mais comme lesprit de Ihonnne n'est jamais content et désire davantage, 
« ils ont audit Ordre establi tant de domaines, métairies, estangs et autres 
« mesnages des champs qu'ils sont devenus riches et se sont perdus connue 
« les autres. Dès le temps de saint Bernard, (pii fut presque au connnen- 
« cément dudit Ordre de Cyleaux, ceux de Cluny et de saint Benoist estaient 
« jà si riches, que ce bon sainct en une épistre se plainct que la sainteté et 
a simplicité religieuse n'y estait plus. De vray, ceux de Cluny ont mis la main 
« bien avant aux grandeurs de ce monde : car ils n'ont voulu recevoir des 
« fondations, sinon ((uon leur octroyast la justice et seigneurie au mesme 
« lieu de son monastère et y en a bien peu d'autres. i> (Coutume de Mvcrnais, 
par Gu;/ Coquille, publiée par Dupin, pufje 433.) 

(2) Lignou, aujourd'hui Ligneul. Le Grand et le Petit Ligneul, villages de la 
Bazougc-dcs- Alleux. 



Ratifiant la même donation, nous lavons fait rédiger par 
écrit et munir de notre sceau, pour en assurer à perpétuité 
la fidèle exécution. 

Ces conventions ont été faites Tan 1191 de l'Incarnation 
du Verbe. 

A cet acte intervinrent : Guillaume, notre archidiacre ; 
Guillaume, notre archiprétre ; Pierre d'Anthenaise, doyen 
de Sablé ; Guillaume Le Visqueux, doyen de Laval ; Hamelin 
de la Hatonaille(i) ; Jean, prêtre de Martigné ; Hugues 
Auquelin ; Raoul, prévôt d'Evron; Geoffroy, prieur de Laval; 
Geoffroy Valére et Hamelin de Cormier, chevaliers du Tem- 
ple ; Hugues Allemer ; Renauld Le Court, Hugues Le Court ; 
Robert d'Aron, convers de Clermont ; Guillaume, de Bignon, 
cellérier de cette abbaye et plusieurs autres qui ont vu et 
ouï l'arrangement.] 



VI 



Donation par Guillaume de Mayenne. 

Vers 1195. 

Notum sit omnibus prcTsentibus paritcr ac fiiluris 
qiiod (cgo) Giiillclmiis de Mcduanà dcdi et conccssi 
Deo et Bealœ Marine de Claroinonte et fratribus ibidem 
Deo scrvientibiis, in pcrpeluam elemosinam, pro sainte 
anima^ mea? et omnium antecessorum meorum et maxi- 
me Juhclli, patris mei, et matris mea^ ClementicT, unam 
meeteriam quam babebam juxtà Meduanam, qua3 vulgô 
Tusca nuncupatur, cum duobus stagnis et nemore quod 
est juxtà et ad ipsam meeteriam pertinet, tali condilione 
quod singulis<-) annis fieret gencralis pitantia monacliis 



(1) Aujourd'hui les Hatonailles, commune de St-Germain-le-Fouilloux. 
Quelques années après . Hamelin de la Halonaille devint doyen 
dErnée a209). 

(2; On lit au cartulairc : omnibus annis. 



,i 






II 



10 



festo Sancti démentis, quo pater meus venerabilis 
Juhellus rébus excessil humanis. 

Hujus elemosincT testes su ut : Fulco, Clarimoutis 
lune abbas ; Girardus de Filgeriis, prior eodeni tem- 
pore ; Guillehiius de Villanà ; Andréas de Borgon ; 
Andréas Meduanensis, qui priùs sueeessit in prioratuni, 
et Hainaldus de Cromereio, et alii [)Iures (jui interfue- 
runt. 

(Ou il soit connu de tous présents et à venir que moi, 
Guillaume de Mayenne U>, ai, pour le salut de mon àme et 
des Ames de tous mes prédécesseurs et particulièrement de 
celles de Juhcl, mon père et de Glémence, ma mère, fait 
donation et abandon, à titre d'aumonc perpétuelle, à Dieu 
et à la bienheureuse Marie de Clermont et aux Frères qui y 
servent Dieu, une uiétairic que je possédais près de Mayenne, 
appelée la Touche, avec deux étangs et avec le bois voisin 
qui fait partie de la métairie. Celte libéralité est destinée à 
faire face cha([ue année aux frais de la pitance générale des 
moines, à la fête de Saint-Clément, anniversaire du jour où 
Juhel, mon vénérable père, a (piitté ce bas monde. 

Ont été témoins de cette aumône : Fou(iues, abbé de 
Clermont ; Girard, de Fougères, prieur actuel de l'abbaye ; 
Guillaume, de Villainc ; André, de Bourgon ; André, de 
Mayenne, précédent prieur ; Hcnauld, de Cormcray et plu- 
sieurs autres assistants.) 

VIT 

Confirmation pai\ Jlukl III di: Mayenne. 

V. 1195. 

Universis fidelibus pra^senlem paginam inspecturis, 
Juhellus de Meduanà, saluteni. 

Sciant omnes quôd Guillelnius de Meduanà, avun- 

(1> Guillaume de Mayenne, lils île Juhel II et de Clémence de Bcllème, 
frère de GtofTrov IV et oncle de Juhel III. 



11 



culus meus, dédit et concessit Deo et Beatae Mariae de 
Claromonte et fratril)us il)idem Deo servientibus, in 
perpeluam elemosinam, pro sainte anima? sua3 et 
omnium antecessorum suorum et maxime Juhelli, 
patris sui et matris suaî Clementiîi? et Gaufridi fratris 
sui, patris mei, medietariam quam babebat juxtà Me- 
duanam, qucT vulgo Tuscba vocatur, cum duobus 
stagnis et nemore ([uod est juxtà et ad ipsam medie- 
tariam pertinet, tali conditione quod omnibus annis 
fieret generalis pitantia monachis festo Sancti démen- 
tis, quo pater suus rel)us excessit liumanis. Hujus ele- 
mosinaî testes sunt : Fulco, Clarimoutis tune abbas, 
Girardus de Fulgeriis, Andréas de Burgun, Bainaldus 
de Cromereio, Andréas de Meduanà et plures alii qui 
inlerfuerunt. 

Hoc ego Jubellus concessi, et ut meliùs conservetur, 
sigilli mei impressione signavi. 

[A tous les fidèles qui prendront connaissance du présent 
écrit, Juhel de Mayenne, salut. 

Que tous sachent que Guillaume de Mayenne, mon oncle, 
a, pour le salut de son Ame, des Ames de tous ses prédéces- 
seurs et suiHout de celles de Juhel, son pèix, de Clémence, 
sa mère et de Geollroy, son frère, dont je suis le lils, donné 
et concédé en perpétuelle aumône à Dieu, à la bienheureuse 
Marie de Clermont et aux Frères qui servent Dieu dans 
cette abbaye, la métairie qu'il possédait près de Mayenne, 
connue sous le nom de la Touche, avec deux étangs et avec 
le bois voisin qui dépend de la métairie : cette donation a 
été faite à la condition quMl y eût chaque année, le jour de 
la fête de Saint-Clément, date de la mort de son père, 
pitance générale pour les moines. Les témoins désignés dans 
cet acte sont : Fouques, alors abbé de Clermont ; Girard, 
de Fougères ; André, de Bourgon ; I\cnauld, de Cormcray ; 
André, de Mayenne et plusieurs autres assistants. 

J'ai donné mon agrément à la donation dont il s'agit, et, 
pour en mieux assurer le maintien, Fai scellée de mon 
sceau.] 



X 



1*> 



VHI 
Accord avec Odon Bifox et Eremburge, son 

ÉPOUSE. 
1197. 

Universis.... Jiihellus de Meduanà et Isabei, mater 
ejus 

Odo Bifox et iixor ejus Erembiirgis contendebant 
cum nionachis Clariinonlis de phiribus servitiis qua3 
monachis interrogabant in lerrà siià de Moiitibus : tan- 
dem pacem fecerunt. — Monaclii concesseriint dicto 
Odoiii terram suam de Montibus, scilieet meeteriam 
Silvestri et molendinum et ieodum Drois Bolon et 
homines censuales, qui in eo sunt. Si Odo prior obierit, 
terra ista de Montibus redibit libéra in nianus mona- 
cliorum : similiter liet, si uxor ejus. Eremburgis obierit 
prior. 

Odo reddet monachis, singulis annis, pro recogni- 
tione, XXX solidos cenomanenses. 

Concesserunt Hichendis, mater Ereml)urgis et ipsa 
Eremburgis, uxor Odonis et Andréas, iVater Eremburgis. 

Actum anno 1197, apud Harperiam. 

Testibus : GaulVido, Clarimonlis abbate ; Jolianne, 
de Vilreio: Guillehno, de Villanà, cellarario Clarimon- 
tis ; Gauterio, de Novilete et aliis. 

(A tous Juhcl de Mayenne et Isabelle, sa mère.... 

Odon Bifox et Ereniburge, sa fenuue, étalent en con- 
testation avec les moines de Glcrniont au sujet de plusieurs 
services qu'ils leur réclamaient sur leur terre de Monts. Ils 
ont fini par se concilier. Les moines ont abandonné à Odon 
la terre de Monts, c'est-à-dire la métairie de Sylvestre, le 
moulin et le fief de Drot^D Bolon, ainsi que les honuues 

(1^ Drol, abréviation dAiulrot lAndrti. Nom. Dro, géa. Drois. 



13 



sujets à cens qui occupent ce fief. Si Odon vient à mourir le 
premier (c.-à-d. avant sa femme), la terre de Monts rentrera 
libre de tous droits aux mains des moines ; il en sera du 
reste de même, si c'est son épouse Ereniburge qui prédécède. 

En récompense, Odon paiera chaque année aux moines 
trente sols manceaux. 

Ont donné leur agrément Rechinde(i), mère d'Eremburge, 
Ereniburge elle-même, femme d'Odon, et André, frère d'E- 
remburge. 

Eait à la Herperie(2), l'an 1197. 

Témoins : Geoffroy, abbé de Clermont ; Jean, de Vitré ; 
Guillaume, de Villaine, cellérier de Clermont; Gaultier, de 
Neuvillette et autres.] 



IX 

Donation par Constance de Craon. 

V. 1198. 

Universis Mauricius de Credone.... 

Constancia, soror mea, pro sainte animai suœ, dédit 
in perpetuam elemosinam abbatia? de Clareio, quam 
dominus Juhellus, frater meus, statuit apud Harperiam, 
XX solidos annui redditùs in maritagio suo apud Chan- 
toce, ad emendum oleum ad usum lampadis quœ die 
et nocle in ecclesià ardebit. 

Actum in eàdem abbatià, quando conventus eam 
primùm intravit.... 



(1) Uechinde, c'est-à-dire la Rechignée ou la Mélancolique, féminin de 
Rechin. Les surnoms de ceUe nature étaient jadis très nombreux et leurs 
possesseurs, même les princes, les portaient sans déplaisir. Il y en avait 
d'agréables, comme : Belenfant, Bienchaussé ; mais d'ordinaire ils étaient 
désobligeants : Mauvoisin, Malœuvre, Malmouche ; on en trouvera quelques- 
uns dans le cartulaire. 

(2) La Herperie, paroisse de Belgeard, où Juhel III avait d'abord installé 
les moines qui occupèrent plus tard Fontaine-Uaniel. 



\ 



2 t 



14 

Testibus : domino Juhello do Meduanà ; domina 
Isabelli, matiT nieà : domina Gcrvasià ; (ianrrido,al)bale 
Clarimonlis: IVatro Lauronlio, abl)ale Clarei, et loto 
convenlu 

Conliiinavi. 

(A tous Maurice de Craon<i\... 

Constance'-», ma sœur, a, pour le salut de son Ame, 
donné en perpétuelle aumône, à labbaye de Clairet, que 
Monseigneur Juliel, mon frère, a iondée à la Ilerperie, 
vingt sols de rente annuelle, à prendre à Chantocé(3>, sur 
son apport en mariage. Cette rente est destinée à Tachât 
(le riiuile nécessaire à Tentretien d une lami)e qui bridera 
nuit et jour dans l'église. 

Fait dans ladite abbaye, le jour où les moines y ont fait 
leur première entrée. 

Témoins : Monseigneur Juliel de Mayenne ; dame Isabelle, 
ma mère; dame Gervaise*»); Geoflroy, abbé de Clermont ; 
frère Laurent, abbé de Clairet et tout le couvent 

J'ai conlirmé.] 



Donation par Thibauld de Matiiefelon. 

V. 1200. 

Universis Tbcobaldns de Matiiefelon, salulein... 

Dedi in perpctuam elemosinam, pro sainte animae 
meœ, monachis abbalia» no\iv quiv fundala est apnd 
Harperiam, VIII libras andegavias annni redditns et 
nnnm hominem libernm.... 

(1) Maurice III. fils de Maurice II de Craon et de Isabelle de Meulan, veuve 
de Geoffroy IV de Mayenne. 

(2) Constance de Craon, épouse de Pierre IV de la Garnèche. 

(3) Chantocé (suprà Ligerim), actuellement canton de St-Georges-sur-Loire. 

(4) Gervaise de Dinan, épouse de Julul III de Mayenne. 



15 

Sigillo mec. 

Teslibns : Pelro, decano Sabolii ; Aalardo^ clerico ; 
Willelmo, cderico et plnribns aliis. 

[A tous , Thibauld de Mathefelond), salut... 

J'ai donné en perpétuelle aumône, pour le salut de mon 
Ame, aux moines de Fabbaye nouvellement fondée à la 
Herperie, huit livres angevines de rente annuelle, et un 
homme exempt de toutes coutumes 

Sous mon sceau. 

Témoins: Pierre <2)^ doyen de Sablé; Alard, clerc; Guil- 
laume, clerc et plusieurs autres.] 



XI 



Donation par Jihel III de Mayenne. 

V. 1200. 

Universis Inhellus, dominus Meduanae 

Pro sainte animai meœ dedi Bealœ Mariae et abbatiaî 
meœ de Clareio, qnam ego fnndavi apnd Harperiam, 
Robinum de Andcgavià et heredem ejns, libernm ab 

omni consuetudine et herbergamentum Salomonis 

jndei de Mednanà, cnm pertincntiis 

Signum meî. 

[A tous , Juhel, seigneur de Mayenne 

J'ai donné pour le salut de mon Ame à la bienheureuse 
Marie et à l'abbaye de Clairet, fondée par moi à la Herperie, 



(\) Thibauld II de Matiiefelon, mari dAgnès de Craon et beau-frère de 
Juhel III de Mayenne. Agnès, fille de Maurice II de Craon et d'Isabelle de 
Meulan, était sœur utérine de Juhel III ; on a vu que ce dernier était né 
du premier mariage disabelle de Meulan avec Geoffroy IV de Mayenne. 
Par ailleurs, Thibauld II de Mathefelon, né du mariage de Thibauld I et de 
Mahaut de Mayenne, fille de la première union de Geoffroy IV avec Cons- 
tance de Bretagne, se trouvait être le neveu de Juhel III. 

(2) Pierre d Anthenaise. 



-k ■ 



16 

Pxobin d" Anjou et son héritier, exempts de toute coutume 

et l'herbergement de Salomon le juif, de Mayenne, avec ses 

dépendances 

(Icii mon seing.] 



XII 



Donation par Pierre de Villeray. 

V. 1200 

Juhellus, domiiuis MeduaiicT, universis 

Pctrus de Villareio dcdit BcatcT Maria? et monachis 
de Clareio totum tcncmcntuni siium de Griarderià 
cum pertincntiis, cum lilio suo Willelmo, et hal)uit 
de caritate sibi et nepoti suo Xicholao XII libras et 
dimidiam cenomanenses : banc elemosinam posue- 
runt Petrus et lilius ejus Willelinus super allare et 
coràin me concesserunt. 

Hoc et conccssit Ascelina, filia dicti Pétri et Joscia, 
soror ejusdem Ascelina*. 

Actum apud Meduanam. 

Testibus his : Roberto, comité de Molleris ; Gaul'rido, 
abbale Clarimontis ; Laurentio, abbale Clarei : Willel- 
mo, de Buguon ; liugouc de Gaudescbià ; Tbomà Malo- 
infaiite et pluribus aliis. 

Eiio Jubellus confirmavi. 

[A tous , Juhel, seigneur de Mayenne.... 

Pierre de Villeray f^) a donné, de concert avec son lils 
Guillaume, à la bienheureuse Marie et aux moines de Clairet 
tout son ténement de la (irinhardière, avec ses dépendances, 
et a reçu, de la charité des moines, pour lui et son neveu 
Xicolas douze livres et demie mancelles. Pierre et son fils 

(1) Villeray, paroisse de Saint-Baudelle. 



X 



17 



Guillaume ont déposé sur Pautel la charte de cette aumône 
et réitéré en ma présence leur libéralité. 

Ont aussi donné leur agrément Asceline, fille dudit Pierre 
et Josséc, sœur de cette Asceline. 

Fait à Mayenne. 

Ont été témoins : Robert, comte de Mollières ; GeofTroy, 
abbé de Clermont ; Laurent, abbé de Clairet ; Guillaume, de 
Bignon ; Hugues de la Gaudesche ; Thomas Malenfant et 
plusieurs autres. 

Moi, Juhel, ai confirmé.] 



XIII 



Accord avec Jean de Montgenard. 

V. 1200. 

Intcr monacbos Clarimontis et J. de IMontgenart, 
militem, cùm contentio esset super quibusdem rede- 
vantiis, quas a monacbis exigebat, in curià Huberti 
de Sancto Bertevino, qui dominas erat feodi, conve- 
niunt. 

[Pour terminer le conflit qui existait entre les moines de 
Clermont et Jean de Montgenard (i\ chevalier, au sujet de 
certaines redevances que celui-ci exigeait d'eux, il est inter- 
venu un arrangement à la cour d'Hubert de Saint-Berthevin, 
qui était seigneur de fief.) 



XIV 

Droits accordés par Hubert de Saint-Berthevin. 

1203. 

Universis.... Hubertus de Sancto Bertevino 

Cùm in forestà de Burgun ad nemus mortuum et 

(1) Montgenard, paroisse de Martigné. 



:i 



X 



I 

I 



% 



18 

pasturam et lettariam monachis Clarimonlis, sine ali- 
(juo jure eoriim, de solà voluntale nieà, — sieiit anle- 
cessores mei receriint, - aliqueiuliù perniississem, — 
tandem quia ipsi niilii auxiliati sunt in necessitate 
nieà, dedi eis in elemosinani ipsum nenuis mortuum 
et lettariam ejusdem ibreslie ad usuni grangiciî de 
Cliampo et pasturam ad omnia animalia. 

Pleiiei sunt avuneuli mei Odo et Mabon, — Robertus 
de Bree, Jobannes de Montgenart, Robertus Guiebart, 
Renardus de Cliantelou. 

Si^illo meo, eum sii^illis domini Jubelli de Meduanà 
et domini Guidonis de Lavalle, qui plegii sunt et 
custodes. 

Anno 1203. 

Histestibus: GauIVido, abbate Clarimontis;— Wil- 
lehno, de Bugnon ; l'ratre Jobanne, de Gbampou; Petro 
de Altraebà ; Evesco de Montgenart et pluribus aliis. 

(A tous Hubert de Saint-Bcrthevin.... 

Je permettais depuis ([uckpie temps aux moines de Clcr- 
mont daller dans la foret de Bourgon'i), au bois mort, à la 
pâture et à la litière, sans qu ils y eussent aucun droit et de 
mon seul bon plaisir, connue le faisaient du reste mes ancê- 
tres. Aujourd'hui, en considération du secours que les reli- 
gieux mont apporté dans la nécessité où je me trouvais, 
je leur ai donné, à titre d aumône, le droit de prendre doré- 
navant du bois mort et de la litière dans ladite forêt pour 
l'usage de la ferme de ChampouxC-^ et le droit de pâture pour 
tous leurs animaux. 

Se constituent pièges mes oncles Odon et Mabon, Robert 
de Brée. Jean de Montgenard. Bobert Ciuichard et Benard de 
Chantelou<3>. 

Scellé de mon sceau et des sceaux des seigneurs Juhel de 



(1) Foret de Bourgon. paroisses de Monlourtier, Jublains et Belgeard. 

(2) Champoux ou Chanipeux, paroisse de Montourlior. 

(3) Chantelou, seigneurie située paroisse de Ste-Melaine, près Laval. 



19 



Maj-enne et Gu}- de Laval (D, qui se portent pièges et gaiTliens. 

L'an 1203. 

Ont été témoins de ce cpii précède GeofTroy, abbé de 
Glermont ; Guillaume, de Bignon ; frère Jean, de Gham- 
poux ; Pierre d'Autréche ; Evéque de Montgenard et plusieurs 
autres.] 



XV 

Thansactiox avec Hubert de Saixt-Berthevix 

1203. 



Sciant, tàm pra^sentes quàm futuri, ([uod cùm Gari- 
nns de Saneto Berlevino, in obitu suo, dedisset mona- 
cliis Clarimonlis LX solidos de redditu suo, pro sainte 
aniinie suaj et Emma\ uxoris sua^ et filii sui Huberti, 
ad victum unius monacbi ; dictus Hubertus, ejusdem 
Garini lilius, talem posteà eum monacbis composi- 
tionem fecit, quod ei illos LX solidos pro XL solidis 
(|uilaverunl. — Hune ergô reddilum dictus Hubertus, 
assensu avunculorum suorum Odonis et Mabonis, mo- 
nacbis dédit in bnnc modum 

Anno 1203. 

Teslibus : domino Guidone de Laval ; domina Isabel 
de Meduanà ; Petro de Allinoisià, decano Sabolii ; 
Roberlo de Bree et Emma, uxore ejus ; Jobanne de 
i\b)ntgenart et Evescjuo, iValreejus; RaduU'o de Cbam- 
l)rel ; GauIVido, abbate Clarimontis; IVatre Willelmo 
de Bugnon ; IVatre Laurenlio et pluribus aliis. 

Quod ut firmiùs teneatur, ego Hubertus de Saneto 
Bertevino, lilius Garini, sigillo meo confirmari feci. 

(1) Guy IV, sire de Laval. 



x 



20 



Sachent tous présents et à venir ({lie. lors de son décès, 
CJuérin de Saint-Berthevin avait, en vue de son salut cl du 
salut d'Kmma, son épouse, et de Hubert, son lils, donné aux 
moines de Clerniont soixante sols de rente, pour la nourri- 
ture dun moine. Cet Hubert, lils de (Uiérin, a composé 
ensuite avec les moines et ceux-ci l'ont déchargé des 
soixante sols, moyennant le paiement de (piarante sols de 
rente seulement. Comme consé([uence, il a, du consente- 
ment de ses oncles Odon et Mabon, fourni aux moines ces 
quarantes sols de la manière suivante 

Lan 120?). 

Témoins : Monseigneur Guy de Laval ; dame Isabelle de 
Mavenne ; Pierre d'Anthenaise, doyen de Sablé ; Robert de 
Brèe et Kmma, son éi)ouse ; Jean de Montp^enard et Evècpie, 
son frère ; Raoul de (.bambray : (iCollVoy, abbé de Clermont; 
frère Guillaume, de Rignon ; frère Laurent et plusieurs 
autres. 

Pour assurer la ferme exécution de cet écrit, moi, Hu])ert 
de Saint-Rertbevin. lils de Guérin, lai fait conlîrmer par 
Tapposition de mon sceau.] 



XVI 

Ratificatiox par THiiîArr.T de Mathefelox. 

1204. 

Univcrsis fidclibus proDsenlcs lilleras inspecluris 
Theo])aldus de Malhefclon, saliileni in Domino. 

Noveril universitas \estra ({uôd ego, pro sainte animai 
meac, Deo et Bealic Maria' et nionachis Abbatiie de 
Clareto, ordinis cirtertiensis, (jnani Dominns Jnhcllns 
(le Mednanà Inndavit, henignè concessi et priesenti 
cartà coniirmavi eleinosinas cjnas ipse Jnhellus, avnn- 
culns mens, eidem abbaliic (ledit : videlicet lotnm 



21 



Parcnm de Mednanà ; — magnum stagnnm de Motà, 
quod est in aqnà AnvoricT et molendinum ejus ; — 
stagnum et molendinum Bondyœ, quœ sunt in eàdem 
aqnà; — tolnm Salctnm et totnm Poyllcinm, cnm 
omnibus pertinentiis eorumdcm nemorum ; — et post 
obitum Raginaldi Falconarii lotam terram ipsius Ragi- 
naldi, qua^ est juxlà Parcnm, et qnidquid ipse Raginal- 
dus habuit in Loherià et in bur^o Sancti Geor^ii. 

Dédit insuper dominns Jnliellus eidem abbatial om- 
nia molendina sua de Villa Meduana% ilà qnictè et 
libère qnôd nec ipse, nec aliqnis lia^redum snornm, 
vel ali({nis alins possit aliqnid facere pcr quod redditus 
cornmdem molendinorum in aliqno minualur. 

Dedil et Dominns Jnbellns ipsi abbalia' molendinum 
de Grenor, et totum dominium suum in (aqnà) Medua- 
na\ et 1res grangias, (juas ipse Juliellns émit ab abbalià 
Clarimontis, pro cjuibus dédit abbatia^ omnia molen- 
dina sua de a(|uà Horneia^ in perpetuum habenda. 

Prsetereà dédit dictus Juliellns praîdictœ abbatiaî 
sua3 totam Harperiam, cnm pertinentiis suis, et totum 
Mesamiart (?) cnm Burgo-novello, et Brolinm Legardis, 
et Boscum Bocbardi, cnm pertinentiis eorum, ità inté- 
gra ({uôd niliil in eis relinuit, nisi tamen in liominibus 
juslitiam, dislriclionem et delensionem eorum, et (juc)d 
cos, (|uandù sibi placuerit, poterit talliare. 

Apud Meduanam antem dédit dominns Juliellns 
eidem abbatial vineas Salomonis, judei, et lierberga- 
menluni ejusdem Salomonis, et iinum liominem in 
eodeni lierbergamento, ab omnibus (|ua? ad ipsuni Ju- 
liellum pertinent liberum et quietum, Robinum de 
Andegavià et lian-edeni ejus; — et in eàdem Villa 
Mcduanaî virgultum suum, quod est juxtà aquam Me- 
duanam. 

Apud Regisvillam dédit dominns Juliellns eidem 
abbatiœ suaî qnidquid ipse habcbat in bcrgarià et in 



\ 



1 



ï 



22 

messerià ; — et nuuvsiuin (ialisclKii -, —et XXIÏ (juar- 
teriosordei in galbagio ; - el XXX (iiiarlorios Iriinicnli 
annuatiin capiendos in siio (VunuMilo fninientagii sui 
de Regisvillà, feslo Saneli Michaelis; - et (luandiù 
Raginaldiis Faleonarius vixcril, pm reddilii ejusdein 
Raginaldi, LX (luaiierios IVinnenti, eodem festo, siu- 
guHs annis eapicndos in siio IriiinenU) tViiinenlagii sui 
de eàdem villa, per inaïunn granalarii sui. 

Dédit et sivpediela' ahhaticT siur doiniiuis .luhellus 
et omnibus pertinentiis cjusdeni ahbaliie in omnibus 
Ibrestis suis boscum (Uiortuum) ad loeum, et usagium 
ad ipsam abbaliam eonstruendam el ad omnia aulilieia 
monaeborum ipsius abbalia* reparenda el eonslruenda, 
ad demonstrationem suam. 

Et dédit eisdem monaebis liabere in risdem lorestis, 
sine pasnagio, (luandô et ubi aliis poreis eommunes 
erunt, proprios porcos. 

Hiee omnia, sieut supradielum est, dédit dominus 
Jubellus in puram el i)eri)eluam elemosinam snpra- 
dietie abbatiie suîe et ei eoneessit ut (piidcpiid, salvo 
jure suo, juslis modis polerit adi|)isei in totà terra ejus, 
habeaL leneal el possideat benè et paeifieè el (puetè. 

Egoautem Tlieobaldus, nepos domini .lubelli, omnia 
supradicta eidem abbaliie concessi el ut lirmiùs tenea- 
tur pra'senlem earlam sigillo meo condrmavi. 

.... Durestal. 

xVnno ab Inearnatione Domini 1204. 

(A tous les fidèles qui prendront connaissaiiee des présen- 
tes lettres. Thibauld de MallietVlon, salut dans le Seigneur. 

Que chacun de vous sache ([ue, pour le salut de mon Ame, 
j'ai gracieusement abandonné à Dieu, à la bienheureuse 
Marie et aux moines de l'abbaye de Clairet de l'ordre de 
Citeaux, fondée par monseigneur Juhel de Mayenne, mon 
oncle, et que par la présente charte j'ai conlirmé les aumô- 
nes qu'il a faites à cet abbaye, savoir : tout le Parc de 



23 



Mayenne (D ; — le grand étang de la xMotte, qui est sur la 
rivière d'Anvorc et son moulin ; — Tétang et le moulin de 
Bondie<2), qui sont sur la même rivière ; — tous les bois de 
Salair^"^^ et Poillé(4), avec toutes leurs dépendances; —la 
terre entière de Renauld Fauconnier, qui se trouve près du 
Parc, pour en jouir seulement après le décès de celui-ci ; 
— et tout ce que ledit Renauld a possédé à Loyèrc (5) et au 
bourg de Saint-Georges. 

Monseigneur Juhel a encore donné à ladite abbaye tous 
ses moulins de la ville de Mayenne, si francs et si quittes ([ue 
ni lui, ni aucun de ses héritiers, ni qui que ce soit puisse 
rien faire qui en diminue le revenu. 

Monseigneur Juhel a également donné à Tabbaye de 
Clairet le moulin de Grenoux, tout son droit de seigneurie 
sur la rivière de Mayenne et trois métairies qu'il avait 
acquises, à titre d'échange, de l'abbaye de Clermont, à 
laquelle il avait cédé en retour, à perpétuité, tous ses mou- 
lins sur la rivière d'Ernéc; toute la Herperie, avec ses 
dépendances; M.... en entier, avec le Bourgnouvel, Belgeard, 
le Bois-Bouchard, et leurs dépendances; tel que le tout con- 
siste, sans en rien retenir, à l'exception cependant de la 
justice, du droit de coercition et de protection à exercer cà 
regard des hommes et aussi du droit de taille à leur appli- 
quer, quand bon semblera au donateur. 

Monseigneur Juhel a aussi donné à l'abbaye de Clairet les 
vignes de Salomon le juif, Therbergement de ce Salomon, 
l'homme par lequel il sera occupé, c'est-à-dire Robin d'Anjou 
et son héritier (celui-ci sera franc et quitte vis-à-vis dudit 
seigneur) ; et encore, dans la ville de Mayenne, le verger du 
donateur, qui est situé près la rivière de ce nom. 

(1) Le Parc, paroisse de St-Baudelle. 

(2) Dans son dictionnaire topographique, M. Léon Maître place Tancien 
moulin de Hondie, aujourd'hui détruit, en la commune de Cliàtillon-sur- 
Colmont. D'un autre côté, nous trouvons dans les biens de labbaye de 
Fontaine-Daniel, vendus lors de la Révolution, le pie de Bundic, situé 
connnune de St-Georges-Buttavent, près la Leverie. 

(3) Salai r, en Sl-(leorges-Ikittavenl. 
^4) Poillé, paroisse de Contest. 

(5) Loyère, paroisse d'Aron. 



24 

Monseigneur Juhel a de plus donné à la même abbaye 
tout ce qu'il possédait à Héville «D en bergerie et en messcrie, 
le marais de Galichar(2), vingt-deux quartiers d'orge sur son 
droit de gerbage, trente quartiers de froment à prendre 
chaque année sur le blé de son fromentagc de Révillc, à la 
léte Saint-Michel, et, pendant la vie de Renauld Fauconnier, 
comme compensation du revenu dont jouit ce dernier, 
soixante quartiers de blé, à toucher également chaque 
année, à la fête Saint-Michel, sur le même fromentagc, le 
tout par les mains de son grenetier. 

Monseigneur Juhel a en outre donné dans toutes ses forêts, 
pour les besoins de l'abbaye et de ses dépendances, le bois 
mort nécessaire au chaulfagc et, sur montrée dudit seigneur, 
les bois d'usage utiles aux constructions du monastère et 
aux constructions et réparations de tous les autres braiments 
que les moines feront édifier. 

Enfin, il a concédé aux moines le droit d'avoir, sans payer 
de panage, leurs porcs dans Icsditcs forêts, pendant la 
saison et dans les endroits où l'on a coutume de mettre les 

autres porcs. 

Toutes ces donations. Monseigneur Juhel les a faites à 
ladite abbaye en pure et perpétuelle aumône et a consenti 
en sa faveur que, sous réserve de son droit, elle ait, dé- 
tienne et possède pleinement, en paix et tranquillement tous 
les biens ([u'ellc pourra ac{[uérir dans toute sa terre, en 
vertu de titres réguliers. 

Quant à moi Thibauld, neveu de Monseigneur Juhel, j'ai 
donné mon adhésion à toutes les libéralités sus-mentionnées 
qu'il a faites à l'abbaye de Clairet; et, afin que cet acte 
acquière plus d'autorité, je l'ai contlrmé par l'apposition de 
mon sceau. 

Durtal<3). 

L'an de l'Incarnation du Seigneur 1204.] 



25 



XVII 



Donation par Thibauld de Mathefelon. 



1204. 



Univcrsis...., Willclmiis, andegavcnsis episcopiis,... 

Thcobaldus de Mathefelon dédit in pcrpeluam elemo- 
sinam, pro sainte animse sna? et nxoris sna3 Agnetis, 
abbaticT Bcata* Maria^ de Fonte-Daniclis, qnam dominns 
Jnhellns de Mednanà fnndavit, VIII libras andegavias, 
qnas ipsc Theobaldns annnalim habcbat in passagio 
de Credone et nnnni hominem in càdem villa libernm, 
cum herbcrganiento Britonis, fabri, sicnt in carlà 
Thcobaldi vidinuis contineri 

Concessimus et sigillo noslro confirmavimus. 

Aclnm apnd Andegaviam, anno 1204. 

[A tous Guillaume (i\ évêque d'Angers 

Thibauld de Mathefelon a, pour le salut de son Ame et de 
l'Ame d'Agnès, son épouse, donné en perpétuelle aumône à 
l'abbave de la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, qui 
est de la fondation de Monseigneur Juhel de Mayenne, 
savoir : huit livres angevines, que le donateur touchait 
annuellement sur le passage de Craon, et, dans la ville de 
Craon, un homme exempt de coutume, ainsi que l'herberge- 
ment de Breton le forgeron, tel que le tout est spécifié dans 
la charte de Thibauld, que nous avons vue 

Nous avons donné notre agrément à cette donation et 
l'avons confirmée de notre sceau. 

Fait à Angers, Fan 1204.] 



:* 



(i; Révillc, paroisse du Colontin, près Valognes. 

(2) Galichar. paroisse de Réville. 

(3) Durlal. près Baugé, au confluent de TArgance et du Loir. 



(1) Guillaume de Beaumont, évèque d'Angers, de 1202 à 1240, 



C 



26 



21 



! 



XVIII 

Fondation de lAbbayk dk Fontaink-Daniel par 

JuHEL III DE Mayenne. 

1205. 

In nominc sanctcT et individus Triiiitalis. 

Eiio Juhelliis, dominus Mediinnie et Dinani, nolum 
facio pra'scnlihuset iiiluris, (luôd ego, pro sainte animai 
nu\T, palris mei et matris niea\ et herediim et anteces- 
sorum et successorum ir.eorum, rundavi a])batiain de 
ordine cistereiensi, in loco qni appellatnr Fons Da- 
MELis et est in Salerto : cni abbatiie de Fonte Danielis 
et nionaehis in eà Deo servientihns dedi et concessi, in 
pnram et perpetnani elemosinam, onininô liberam et 
quietani, ipsuni nenuis de Salerto totnm et totnm 
nemns de Poylleio, tàm in terris qnàm in nenioribus, 
cuni omnibus pertinentiis eorunuleni neniornni ; ità 
quôd, propter l'ortitudineni terra', nionaehi de Fonte 
Danielis ipsa nemora, sine assensu domini terra\ in 
terram ambileni redigere non poterunt, sed omnibus 
aliis modis in ipsis et de ii)sis nenioribus (iuid(piid 
voluerint lacère poterunt, sieut de propriis et dominicis 
nenioribus suis. 

Dedi etiam eideni abbatiîe niea* de Fonte Danielis 
totnm Pareuni meum de Mednanà, cum Haià de An- 
vorici, et magnum stagnum de Motà, ([uod est in acinà 
Anvoriir, et molendinum ejusdem stagni, et stagnum 
et molendinum Bondyse, qua» sunt in eàdem aquà ; 
et totam terram Reginaldi Faleonarii, (lua.' est juxtà 
Pareuni, et quid(iuid ipse Reginaldus babuit in burgo 
Saneti (leorgii et in Lolierià : (luod factum est assensu 
ejusdem Reginaldi, (jui omniii (pue ex dono patris mei 
tantùni dùm viveret babebal^ eidem abbatia* in ele- 
mosinam conccssit. 



Dedi etiam eidem abbatiœ locum in quo sita est, 
et circà ipsum locum terram, in quà tratres de Mon- 
guion ex dono meo habebant quadragenta très solidos 
annui redditùs : sed banc terram emi ab hominibus 
qui eam tenebant et heredibus eorum ; et pro reditu 
terrai ejusdem feci excbangium in forestà meà fratribus 
de Monguion, ad voluntatem ipsorum. 

Dedi etiam et concessi ipsi abbatia' de Fonte Danie- 
lis totam terram et bomines de Capelerià et de Rocbà 
et de Cbauvonerià, cum pertinentiis suis : in quà 
videlicet terra fratres de Monguion tantîim reditum 
babebant : sed pro toto eorumden reditu eis excban- 
iiium lactum est in |)arte reditùs molendinorum de 
Mednanà : qua.^ scilicet omnia molendina de villa 
Meduana et quidquid in eis vel pertinentiis eorum 
babebam, dederam et conccsserain abbaticT de Fonte 
Danielis in puram et perpetuam elemosinam, ità libe- 
ram et (piietam quod nec ego, nec aliquis alius possit 
aii({uid lacère, per quod eorumdem molendinorum 
reditus minuatur. 

Item. — Dedi eidem abbatia quidquid babebam in 
fayllio de Cbauvonerià, et terram (jua est juxtà fayllium 
de Poylleio : (|uod suum est ; et exclusas meas et pisca- 
rias in acjuà Meduana, et totnm dominium meum quod 
babebam in eàdem aquà; et, ad opus infirmorum 
fratrum, molendinum de Grenor, cum totà moltà de 
Harperià et de Burgo novello et de Broylo Leiardis, 
quam molendinum de Broylo Leiardis capere non 

poterit. 

Dedi etiam eidem abbatia vineas apud Meduanam, 
qUcT fuerunt Salomonis judai et Boneti, et berberga- 
mentum ejusdem Salomonis judai, quod est apud 
Meduanam, cum omnibus pertinentiis suis : in quo 
herbergamento monacbi de Fonte Danielis semper 
habebunt aliquem hominem, cum ipso herbergamento 



». 



Mt 



l 

I 

4. 

f 



f 



28 

liberum et (|uicliuii clr omnibus qiuu ad inc vel ad 
heredein nieiini pertiiuMit. 

Dodi insuper eidem al)l)ati:i\ ad elcmosinain i)aui)e- 
riim qui ad poiiaui vcuicnl manu tenendam sive in 
pane, sive in i)annis, sive in calceanienlis, cum consilio 
al)batis Clarimontis, totani deeiniani jiarlem rediliis 
niei de terra exanii)lalà in forestà et cireà loreslam de 
Fossaloven et de terni de Groleio, (piocumciue modo 
illum habiturus sum reditùs ego, vel beres meus, 
sivè in Idadio, sivè in pecunià, ipso die ([uo ipse re- 
dilus reeipietur i)er manum servientis niei : lam de 
totà terra (pue jàm examplata est in l'ossaloven et 
eireà, (piàm de lenà illà ((Uie ibi a me vel ab lierede 
meo de Civtero examplabilur. 

Et dedi eidem abbalia^ ([uidcpiid lia])ebam vel lial)i- 
turus sum in deeimà bominum (jui liabitant vel 
babilaturi sunt in eàdem terra, videUeel (bias parles 
décima? ternv illius, et deeimam lolam molendini mei, 
quod est juxtà Fossamloven. 

Pretereà dedi abbaliie de Fonte Danielis, 1res gran- 
f^ias, eum omnibus i)eiiinenliis earum, seilieel Cbam- 
poeium, Alodium, Salieem lleginaldi, eum Gaudinerià 
et Massileià: ([uas grangias ego emi a domino Gaufrido, 
abbate et eonventu Clarimontis; et pro bis omnibus 
dedi abbatiie Clarimontis omnia molendina mea de 
Herneià et de Vabaià, eum omnil)us pertinentiis suis, 
in perpetuam elemosinam babenda. 

Item. — Dedi eidem abballaî de Fonte Danielis apud 
Regisvillam quidcjuid ego babebam in berguerià, et 
vigenti solidos cenomanenses in gall)agio, et ([uidcjuid 
babebam in maresio Galiebar, et, in eodem maresio, 
vel circà ipsum maresium, unum bominem sem|)er 
cum berbergamento suo liberum et (piielum de omni- 
bus qu?e ad me pertinent. 



29 

Dedi insuper eidem abbatial de Fonte Danielis et 
concessi cpiidcpiid bal)el)am apud Fontineum et apud 
Moscbans, in Normanià, cum omnibus pertinentiis 
suis, ità libère et quietè, quod nibil juris vel dominii 
mibi vel beredibus meis retinui in eisdem maneriis 
vel pertinentiis eorum ; sed quidquid babebam, eidem 
abbatiœ in puram et perpetuam elemosinam totum 
dedi pro excliangio Harperiaî. 

Dedi etiam eidem abbatia,^ et omnibus hominibus ejus 
et omnibus rébus ad ipsam pertinentibus libertatem, et 
francbisiam et quitanciam per totam terram meam de 
omnibus rébus quœ ad me, vel ad beredem meum 
pertinent. 

Si quis vero bominum suorum quos in terra meà de 
Cenomanià babent, aliquid foretecerit pro quo, secun- 
dum leges bumanas , membrum perdere vel mori 
debeat, meum erit capere ipsum et de ipso judicium et 
justitiam lacère ; nibil tamen de bomine capere potero, 
ego vel serviens meus, sed monacbi de Fonte Danielis 
bominis sui, si reus fuerit, captallum et emendationem, 
si voluerint, babebunt. 

Dedi etiam et concessi eidem abbatia' et omnibus 
pertinentiis suis, in omnibus forestis meis et nemoribus 
usagium ad ipsam abbatiam conslruendam et reparan- 
dam et ad omnia anlificia monacborum eorumdem 
construenda et reparanda, ad demonstrationem ser- 
vientis mei, et etiam boscum mortuum ad focum in 
Hardangià ad usum grangia? de Lolierià ; et babere 
porcos proprios sine pasnagio in omnibus forestis meis, 
quandù et ubi aliis porcis erunt communes. 

Dedi etiam eidem abbatia^ medietariam de Burgo 
novo, quœ fuit Willelmi de Meduanà, et pratum ejus- 
dem juxtà stagnum de Motà, et pratum Galterii de 
Meduanà, pratum de Marcileio cum libertate suà, et 
medietariam de Brolio. 



30 



31 



PrcTtcrcà Gcrvasia, uxor inca, filia Alani de Dinano, 
qUcT niecuin hujus abhatia? fuiulalrix est, pio salule 
aninue siuv et palris siii el inalris siur, (ledit et eonees- 
sit, assensu meo, iii puram et perpeluaiii eleiiiosinani 
eidem ahhatia? vigenli scx quartarios IVumenti iii reditu 
de lîeelierel, aiinuatim capiendos in nativitate Beatai 
Marice, et in passagio de Romileio quiiuiuagenta solidos 
eeiioniaiienses, iu ieslo decollationis Saiicli Jolianiiis 

Ba[)tislie. 

Volo igitur et firmiter conslituo et coneedo ut ScTpe- 
dieta abbatia de Fonte Danielis oninia supraseripta, 
qUcT ei a nuwel uxoreet matre nieà data sunt in purani 
et perpetuani eleniosinani, el (iuid(iui(l in terra meà 
totà, salvo jure meo, juslis niodis poterit adipisei, — 
habeat, et teneat et possideat, l)enè et paciticè et quietè, 
euni omnibus pertinentiis suis. 

Has ita([ue elemosinas ego Jubelhis de Meduanà et 
Isabella, mater mea, et Gervasia, uxor mea, al)i)aliaî 
de Fonte Danielis, ([uam fundavimus, in puram et 
perpc'tuam elemosinam dcdimus et eoneessimus, eteum 
libro super sanctum allare posuimus, ipsà die Aseen- 
sionis dominieiv quà eonvcMitus i)rim() ingrcssus est 
abbaliam de lH)nle Danielis, (pue sita est in Salerto, — 
anno ab Inearnatione Domini millesinu) dueenlcsimo 
quinto, deeimo (pmrto kaleiulas Junii, eodem anno 
Taetum est exebangium de nar[)erià. 

Hi sunt testes tàm donationis (piàm exebangii : 
Gaufridus, abbas Clarinu)ntis : Uadulpbus, abbas 
Canq)aniiv; et eonventus Fonte Danielis; Domina 
Havovs de Lavalle : Ilerbirlus de Loge : Wilii Imus de 
Erquene ; Petrus de Credone ; Tbonuis Malus-iid'ans ; 
Willelmus Roussel ; Alanus Le Geai: .Tobannes Rufus; 
Radulpbus de Mauni et plures alii. 

Quod ut lirmiùs leneatur, sigillo meo Teci roborari. 



'^ 



[Au nom de la sainte et indivisible Trinité». 

Moi Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, fais con- 
naître à tous présents et à venir que, pour le salut de mon 
âme, de celles de mon père, de ma mère, de mes héritiers, de 
mes prédécesseurs et successeurs, j'ai fondé une abbaye de 
l'ordre de Citeaux dans un lieu qu'on appelle Fontaine-Daniel 
et qui se trouve en Salair. 

J'ai donné et concédé en pure et perpétuelle aumône à 
cette abbaye et aux moines qui y servent Dieu, pour qu'ils 
en jouissent francs et quittes, tout ce bois de Salair et le bois 
entier de Poillé, tant en fonds qu'en bois, avec toutes leurs 
dépendances ; à la condition toutefois que les moines ne 
pourront, à cause de la valeur de la terre, convertir ces bois 
en terre arable sans le consentement du seigneur de fief; 
mais au reste ils pourront par ailleurs et de toute autre 
manière faire dans ces bois et de ces bois tout ce qu'ils vou- 
dront, comme de forêts de leur domaine propre. 

J'ai encore donné à madite abbaye de Fontaine-Daniel tout 
mon parc de Mayenne, avec la Haie d'Anvore, le grand 
étang de la Motte qui est sur la rivière d'Anvore et le moulin 
du même étang ; l'étang et le moulin de Bondie, qui sont 
sur la même rivière ; toute la terre de Renauld Fauconnier, 
qui se trouve près du Parc ; tout ce que le même Renauld 
a possédé dans le bourg de Saint-Georges et à Loyère : 
cette dernière donation a eu lieu du consentement dudit 
Renauld, qui a, en effet, concédé en aumône à l'abbaye tout 
ce qu'il avait reçu en jouissance, sa vie durant, des libéra- 
lités de nu)n père. 

J'ai aussi donné à l'abbaye le lieu dans lequel elle est 
située et la terre qui l'environne, sur laquelle les Frères de 
Montguyon(V' possédaient, par don antérieur de ma part, 
quarante-trois sols de rente annuelle. Depuis, j'ai acheté 
cette terre des hommes qui la tenaient, ainsi que de leurs 
héritiers, et en retour de la rente due par ladite terre, j'ai 
donné en échange aux frères de Montguyon et à leur satis- 
faction l'équivalent dans ma forêt. 

(1) Le prieuré de Montguyon était situé paroisse de Placé. 



■ ■' k 



'û i 






if 







^1 



32 

J'ai de plus donné et concédé à l'abbaye la terre entière 
et les hommes de la Sepellléred), de la Roche et de la (.hau- 
vonniére, avec toutes dépendances : il est expluiue que 
sur cette terre les Frères de Montguyon avaient une rente et 
que pour la leur fournir en entier, il leur a été donne l'é- 
quivalent à prendre sur partie du revenu des moulms de 
Mavenne. Il convient de rappeler que ces moulins de la ville 
de Mavenne et tout ce que je possédais de droits sur eux et 
leurs dépendances, je les avais déjà donnés et concèdes a 
rabbave de Fontaine-Daniel, en pure et perpétuelle aumône, 
alin qu elle ait une possession si tranche et si nette, que m 
moi ni personne puissions taire quoi que ce soit pour en 
diminuer les revenus. ^ _ 

J'ai de même donné à l'abbaye tout ce que je possédais 
dans la futaie de la Chauvonnière, ainsi que la terre qui est 
près de la futaie de Poillé .cette futaie lui appartient déjà) ; 
mes écluses et mes pêcheries sur la rivière de Mayenne, 
ainsi que toute ma sei-neurie sur cette même rivière : et, 
pour lassistance des frères infirmes, le moulin de Grenoux, 
avec toute la mouture de la Herperie, de Bour-nouvel et de 
Belgeard : le moulin de Belgeard ne pourra se saisir de cette 

mouture. 

J'ai en outre donné à l'abbaye les vignes, sises à Mayenne, 
qui ont appartenu à Salomon et à Bonet, ainsi cpie l'herber- 
oement dudit Salomon, qui est situé à Mayenne, avec toutes 
ses dépendances: dans cet herbergement les moines de 
Fontaine-Daniel auront à perpétuité un homme qui, aussi 
bien que le logis, sera libre et affranchi de tous droits vis-à- 
vis de moi et de mon héritier. 

Pour faire, de concert avec l'abbé de Clermont, aux pau- 
vres (lui viendront tendre la main à la porte, une aumône 
soit en pain, soit en vêtements, soit en chaussures, j'ai aussi 
donné la dixième partie de mes rentes de la terre défrichée 
en la forêt et autour de la forêt de Fosse-Louvain, ainsi 



(1) Aujourdhui les Scpellières, en Contest, 



33 



que de la terre de (irolayi^), et cela de ([uelquc manière que 
moi ou mon héritier recevions ces rentes, qu'elles soient en 
blé ou en argent. Cette portion sera touchée par les moines 
le jour même où mon sergent aura reçu les redevances dont 
il s'agit, et elle comprendra la dixième partie des rentes tant 
de la terre déjà défrichée dans la forêt de Fosse-Louvain et 
aux alentours, que de celle qui y sera défrichée à l'avenir 
par moi ou mon héritier. 

J'ai de même donné à Tabbayc tout ce que je possède et 
posséderai, en dîmes, sur les hommes qui habitent ou habi- 
teront ladite terre (de (Irolay^, je veux dire deux parts de la 
dîme de cette même terre et la dîme entière de mon moulin, 
situé près de Fosse-Louvain. 

J'ai ensuite donné à l'abbave de Fontaine-Daniel trois 
métairies, avec leurs appartenances, savoir : Champoux, 
l'Alleu, le Saule-Renauld, y compris la Gaudinière et la 
Marcirais ; métairies que j'ai acquises de Dom Geoffroy, abbé 
de Clermont et du couvent ; et c'est en échange de ces 
diverses propriétés qu'a eu lieu de ma part en tïiveur de 
l'abbaye de Clermont l'abandon, à perpétuité et à titre d'au- 
monc, de tous mes moulins d'Ernée et de Vahais, avec leurs 
dépendances. 

J'ai aussi donné à l'abbaye de Fontaine-Daniel tout ce 
que je possède à lîéville en bergerie, plus vingt sols man- 
ceaux sur mon gerbage, en outre tout ce que j'ai au marais 
de Galichar ; et j'ai accordé qu'elle ait un homme, dans ce 
marais ou dans son voisinage, (pii soit, ainsi que son her- 
bergement, libre et exempt à jamais de tout devoir vis-à-vis 
de moi. 

J'ai encore donné et concédé a ladite abbaye de Fontaine- 
Daniel tout ce que je i)ossède à l'ontenay (-) et à Montchamp (3)^ 
en Normandie, sans aucune réserve ; et elle en aura la 
jouissance libre et franche, car je n'ai retenu ni droit, ni 
seigneurie sur ces manoirs et leurs dépendances, soit à mon 



(1) Grolay, aujourdhui liameau de DéscMlines. 

(2) Fonlenay-le-Pesnel, près Caen. 

(3) Monlclianip, près Vire. 



lit 1 
ff ^ 



I 



i 






profit, soit à celui de mes héritiers : ces dernières posses- 
sions sont données à rnbbayeen pure et perpétuelle aumône, 
en échan^^e de la Ilerperie (([ui m'a été rendue). 

,1 ai donné é<*alenient à 1 abbaye, à tous ses honnnes et 
pour tout ce (jui lui appartient, liberté, iVanchise et exemp- 
tion par toute ma terre des droits cpie moi et mon héritier 
pourrions percevoir. 

Si lun des hommes ([ue labbaye ])osséde dans ma terre 
du Maine venait à connnettre cpielque forfaiture (lui, suivant 
les lois humaines, dût entraîner la perte d'un membre ou de *" 
la vie, ce serait à moi de men saisir, de le ju<^er et d exécuter 
la sentence; néanmoins ni moi, ni mon ser«^ent, ne pourrons 
rien prendre de cet honnne ; au contaire. les moines auront, 
sils le veulent, le mobilier et l'amende de leur homme qui 
serait reconnu coupable. 

Jai encore donné et concédé en faveur de l'abbaye et de 
toutes ses possessions droit d'usage dans tous mes bois et 
Ibréts, pour la construction et la réparation de labbaye elle- 
même et pour la construction et la réparation de tous les 
bâtiments du monastère, le tout sur la montrée de mon 
sergent; de plus, le droit de prendre, en Ilardan.ge, du bois 
mort destiné au chaullaj^e de la métairie de I.oyère, et 
d'avoir leurs porcs dans toutes mes foi'éts, aux saisons et 
cantonnements communs aux autres porcs, sans payei- de 

panaj^e. 

J'ai aussi donné à Tabbaye la métairie du Bourgneuf et un 
pré voisin de l'étang de la Motte, ([ui ont appartenu à Guil- 
laume de Mayenne ; le pré de (iaultier de Mayenne, le pré 
de Marcillé avec sa franchise, et la métairie du Hreil. 

i:nsuite Gervaise, mon épouse, lille de Alain de Dinan, qui 
est avec moi la fondatrice de cette abbaye, a, de mon con- 
sentement, donné et concédé à labbaye, en pure et perpé- 
tuelle aumône, pour le salut de son à me et des âmes de ses 
père et mère, vingt-six quartiers de troment à prendre 
annuellement sur le revenu de Hécherel U», à la nativité de 
la bienheureuse Marie, et cin(iuante soV> manceaux sur le 

(l) Bécherel, aclufllcnuMil canton de Monlloil (Illc-cl-Vilaine). 



;î5 



passage de Romilly(i), à la fête de la décollation de Saint 
Jean-Baptiste. 

En résumé, je veux que, par les présentes et irrévocables 
concession et constitution, l'abbaye de Fontaine-Daniel ait, 
tienne et possède légitimement, paisiblement et sans trouble 
toutes les libéralités ci-dessus mentionnées, qui lui ont été 
faites en pure et perpétuelle aumône, tant par moi que par 
mon épouse et ma mère, ainsi que Tensemble des biens que 
le monastère pourra acquérir à justes titres dans l'étendue 
de ma terre, et avec toutes dépendances, mais sous réserve 
de mon droit. 

C'est pourquoi, toutes les libéralités qui viennent d'être 
mentionnées, moi Juhel de Mayenne, Isabelle, ma mère et 
Gervaise, mon épouse, nous les avons données et concédées, 
en pure et perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fontaine- 
Daniel, dont nous sommes fondateurs, et les avons, avec la 
charte qui les renferme, déposées sur le saint autel le jour 
de l'Ascension du Seigneur, jour où le couvent est entré pour 
la première fois au monastère, qui est situé en Salair, l'an 
de rincarnalion du Seigneur 1205, le 14 de calendes de juin, 
Tannée même où a été conclu l'échange de la Ilerperie. 

Les témoins tant de la donation que de l'échange sont : 
Geolfroy, abbé de Glermont; Baoûl, abbé de (Champagne; le 
couvent de Fontaine-Daniel; Dame Avoise de Laval <-); Her- 
!)erl de Logéi-»); Guillaume d'Arquenay; Pierre de Graon<'\- 
Thomas Malenfanl ; Guillaume Roussel ; Alain Le Geai ; 
Jean Le Houx ; Raoul de Mauni et plusieurs autres. 

Pour donner plus de force à cette charte, je l'ai fait munir 
de mon sceau. I 



(1) Roniilly, près de Récherel. 

(2) Avoise de Craon, épouse de Guy VI de Laval, fille de Maurice II de 
Craon et d'Isabelle de Meulan, et sœur utérine de Juhel III. 

(3) D'après M. le marquis de Bcaucliène, la famille de Logé portait : 
« d'azur à trois quintefcuilles d'or, posées 2 et 1. » — Essai his!07-ique sur le 
château de Lassay. 

(4) Pierre de Craon, frère utérin de Juhel III, né du mariage de Maurice II 
de Craon et d'Isabelle de Meulan. 



;:i 



■ Il ! 



h * 



m 



XIX 



Confirmation paix Marguerite ue Sablé. 

1205. 

Universis fidelibus pi\Tscntes lilteras inspecluris, 
Miiraarila, domina Saholii, salulem. 

Sciatis quôd ego, ad pclilionein dilecli avuncuh mei, 
domini Juhclli de Meduaiià, concessi et pra^senti carUi 
conlirmavi Deo et Beativ Mariœ et ahbaticT de Salelo 
omnia dona et oiiines clemosinas qiias ipse dominus 
Juhellus dédit eidem abbaticT, quam ipse fundavit, 
sicut in cartis ejus continetur. 

Actum est boc anno ab lucarnalionc Domini 1205, 
mense Aprilis. 

[A tous les fidèles qui prendront eonnaissanee des pré- 
sentes lettres, Marguerite, dame de Sablé (i), salut. 

Saehez qu'à la demande de mon eher oncle, monseij^neur 
Juhel lie Mayenne, j'ai, pour Dieu et la bienheureuse Marie, 
agréé et par la présente charte conlh-mé, en faveur de Tab- 
bave de Salair(^>, toutes les donations et toutes les aumônes 
([ui ont été faites précédemment à cette abbaye par ledit 
seigneur Juhel, son fondateur, tel ([ue le tout est consigné 
dans les titres du monastère. 

Ceci a été fait Tan 1203 de 1 Incarnation du Seigneur, au 
mois d avril.) 



(1) Marguerite de Sablé, épouse de Guillaume des Roches, sénéchal d'Anjou 
et du Maine, fille de Robert IV de Sablé, et de Clémence de Mayenne : celle- 
ci était sœur de Juhel III. 

(2) L'abbaye de P^ontaine-Daniel, ayant été établie dans le bois de Salair, 
en porta quelquefois le nom à 1 origine. 



37 



XX 



Confirmation par Hamelin, évéque du Mans. 

1205. 



Hamelinus, Dei gratià cenomanensis episcopus, nni- 
versis fidelibus pra^sentes litteras inspecturis, salutem 
in Domino. 

Noverit universitas vestra quôd nobilis filius noster 
Juhellus, dominus Meduana% assensu nostro et volun- 
tate Dei, gratià inspirante, fundavit abbatiam de Ordine 
Cistercienci in terra sua, qua est in episcopatu nostro : 
qua videlicet abbatia, in Saleto sita, Fons Danielis 
appel latur. 

Dédit igitur dictus Jubellus de Meduanà eidem abba- 
tiai de Fonte Danielis, in puram et perpetuam elemo- 
sinam, omnino liberam et quietam, totum nemus de 
Saleto et totum nemus de Poylleio, tàm in terris quàm 
in nemoribus, cum omnibus pertinentiis eorumdem 
nemorum, ità quôd, propter fortitudinem terra, mona- 
cbi de Fonte Danielis ipsa nemora, sine assensu domini 
terra, in terram arabilem redigere non poterunt, sed 
omnibus aliis modis in ipsis nemoribus et de ipsis 
nemoribus quidquid volent lacère poterunt, sicut de 
propriis et dominicis nemoribus suis. 

Dédit etiam eidem abbatia sua de Fonte Danielis 
totum Parcum suum de Meduanà, cum Haià de Anvorià, 
et magnum stagum de Motà, quod est in aquà Anvoria 
et molendinum ejusdem stagni ; et stagnum et molen- 
dinum Bondia, qua sunt in eàdem aquà, et totam 
terram Raginaldi Falconarii, qua est juxtà Parcum ; 
et quidquid ipse Raginaldus habuit in burgo Sancti 



38 



Georsii ol iii Lolicrià : (iiiod lacluin est assensu ojus- 
dem Ragiiialdi, (jiii oiiinia qnx ex doiio patris domini 
Juhclli, taii(|uàin dùm viveret, hahchat, cideni ahbatiiii 
in eleniosinam conccssil. 

Dedil eliam idem Juludliis cidein abhaliic locum qiio 
sita est vi circà ipsum locum terrain, in (]uà IVatres de 
Mon^i^iiion ex dono ejus hal)el)anl XrJII solidos anniii 
reddilùs; sed liane lerram ipse emil al) hominil)ns (jni 
cam lenebant et heredibus eornm, et pro redditu lernii 
ejusdem IVeit exeliangium in l'oreslà suà IVatribus de 
Monguion, ad volunlalem ipsorum. 

Dédit etiam et concessit ipsi abbatia' de lM)nle Danie- 
lis lolam terram et bomines de Cepelerià et de Koebâ 
et de Cbauvonerià, eum perlinenliis suis, in (pià vide- 
lieel terra Ira 1res de Monguion soUun reddilum liabe- 
))anl, sed pro loto eodem reddilu eis esebani;ium 
lactum est in parle reddilùs molendinorum de Meduanà : 
quaî scilicet omnia molendina de Meduanie villa et 
(luidcpiid in eis vel perlinenliis eornm idem Jubellus 
babel)at, — dederat el eoneesserat abbaliie de Fonte 
Danielis in pnram el perpetuam elemosinam, ilà libe- 
ram et quietam quod née ipse nec aliquis alius possit 
aliquid lacère, per quod eorumdem molendinorum 
reddilùs minualur. 

IttMu. — Dedil eidem abbaline quidquid babebat in 
favUio de Cbauvonerià el lerram (puT est juxlà layllium 
de Poylleio, ([uod est ejusdem abbatiin' ; el exclusas 
suas el piscarias in acpià Meduamv, et totum domini- 
cum suum quod babebat in eàdem aciuà ; et ad opus 
intirmorum fratrum molendinum de Grenor, cum totà 
mol là de Harperià et de lUirgo-Novello et de Brolio 
Legardis, ([uam molendinum de Hrolio Legardis capere 
non poterit. 

Dédit etiam eidem abbalia^ apud Meduanam vineas 
(jUcX^ fuerunt Salomonis Judei et Boncti et ipsum ber- 



39 



bergamentum Salomonis ejusdem, quod est apud Me- 
duanam, cum omnil)us perlinenliis suis : in quo berber- 
gamento monacbi de Foule Danielis semper babebunt 
aliquem bominem cum ipso berbergamento liberum 
et (piielum de omnibus quie ad ipsum Juhellum, vel 
ad beredem ejus, pertinent. 

Dedil insuper eidem abbatia* ad elemosinam paupe- 
rum (jui ad porlam venient manullenendam (sic), sive 
in pane, sive in pannis, sive in calciamentis, cum 
consilio abbatis Clarimonlis, tolam decimam parlem 
reddilùs sui de terra essamplalà in Ibreslà et circà 
Ibrestam de Fossàloven et de terra de Groleio, quo- 
cumcpie modo babilurus est illum reddilum i|)se vel 
lieres ejus, sive in bladio sive in pecunià, ij)so die cpio 
ipse reddilùs recipietur per manum servienlis ejus; 
tàm de tolà lerrà cpue jàm essamplalà est in Fossàlo- 
ven et circà, (|uàm de lerrà illà quée al) eo vel berede 
ejus de ca'lero essamplabitur. 

El dedil idem Jubellus eidem abbatiée quidquid 
liabebat vel babilurus est in decimà bominum qui 
babilant vel babilaturi fuerunt in eàdam lerrà, vide- 
licet duas parles décima ejusdem terrca et decimam 
totam molendini sui, quod est juxlà Fossamloven. 

Pralereà dédit eidem abbalia très grangias, cum 
omnibus jierlinentiis earum, videlicet Cbampoium, 
Alodium el Salicem Raginaldi, cum Gaudinerià et 
Massileià : quas grangias ipse émit a domino GaulVido 
et convenlu Clarimonlis, el [)ro bis omnibus dédit 
eidem abbatia Clarimonlis omnia molendina sua de 
Herneià et de Vabaià, cum omnibus perlinenliis suis, 
in perpetuam elemosinam habenda. 

Item. Dedil eidem abbatia de Fonte Danielis ajnid 
Regisvillam (piiibpiid ipse babebat in berguerià el XX 
solidos cenomanenses in galbagio, et quidquid babebat 
in maresio Gasicliar, et in eodem maresio vel circà 



40 



ipsiiin niart'siiim, iiniim hoiiiincMii s(Mnpcr ciim ]icr])cr- 
gainciUo suo lil)crmii et quicluiu de oiimibus qua? ad 
eu m pertinent. 

Dedil insii[)er et coneessit idem .Tu bel lus eideni ahha- 
iïvo ([uidcpiid hal)el)at apud lM)nlineiuni et apud Mos- 
elians, in Norniannià, euni omnibus pertinentiis suis, 
ità libéré et ([uietè (juùd nibil juris vel dominii sui sibi 
vel beredil)us suis relinuil in eisdem maneriis vel 
pertinentiis eorum ; sed ([uidquid ii)i liabebal, eidem 
abbalia* in puram et per[)etuam elemosinam totum 
de(bt, pro exebanii;io et reeompensalione Harperict. 

Dédit et eidem abbaliie et omnibus lioniinil)us ejus 
et omnibus rébus ad ipsam jierlinenlibus, liberlalem et 
IVanebisiam et (piilanliam per lotam terram suam de 
omnibus rébus ({ua* ad ipsum vel ad beredem ipsius 
pertinent : si ([uis verô hominum monaeborum ejusdem 
abbatia', quos in terra ejusdem Jubelli de Cenomannià 
babent, ali({uid l'orifeeerit pro (pio, seeundùm leges 
bumanas, meml)rum perdere vel mori debeat, ij)sius 
Jubelli erit ipsum eapere, de ipso judieium et justieiam 
facere ; nibil lamen de bomine illo eapere poleril, ipsc 
vel serviens ejus; sed mouaebi de Fonte Danielis bomi- 
nis sui, si reus fueril, eatallum el emendationem, si 
voluerinl, liabebunl. 

Dédit eliam el eoneessit eidem abbalia' el omnibus 
perlinenliis suis in omnibus l'oreslis el nemoiibus suis 
usuagium ad ipsam abbaliam eonslruendam el re[)a- 
randam et ad omnia aMlilieia monaeborum eorunulem 
conslruenda el reparanda, ad demonslralionem ser- 
vienlis ejus; el eliam boseum moi'luum ad foeum in 
Hardani^ià ad usum liran^ia' de Loberià, et liabere 
poreos proprios, sine })asnagio, in omnil)us forestis 
suis, (piandô el ubi aliis poreis erunl eomnuuies. 

Dedil adliiie eidem abbalia* mediclariam de lUirgo- 
novo, (jua* luit Guillelmi de Meduanà, et [)ratum ejus- 



41 



dem juxtà stagnum de Motà el pratum Galterii de 
Meduanà et pratum de Mareilleio, eum libertate suà et 
medielariam de Brolio. 

Pretereà Gervasia, uxor ejus, fdia Alani de Dinan, 
quiv eum eo liujus abl)alia' lundatrix est, pro sainte 
anima^ sua\ et patris sui et matris suie, dedil et conees- 
sit, assensu ejus Julielli, scilicel viri sui, in puram el 
perpetuam elemosinam, eidem abbatiéi^ : XXVI quar- 
terios IVumenti in redditu de Beeberel, annualim 
capiendos in nalivilale Beatœ Maria*, el in passagio 
de Romilleio L solidos cenomanenses, in feslo deeolla- 
tionis Sancti Jobannis Baptisla?. 

Vult igitur idem Jubellus et firmiler constituil et 
coneedil ut sa'pedieta abbalia de Fonte Danielis omnia 
suprascripla ({ua* ei ab eo vel uxore ejus et maire data 
fuerunl in puram el perpetuam elemosinam el quidquid 
in lotà lerrà ejus, salvo jure ipsius, juslis modis poleril 
adipisei, — babeat, teneat, possideal benè, pacifiée el 
quietè, eum omnibus perlinenliis suis. 

Has itàcjue elemosinas ipse Jubellus de Meduanà et 
Isabel, mater ejus et Gervasia, uxor ipsius, abbatitC 
Fontis Danielis, quani fundaverunt, in puram el per- 
petuam elemosinam dederunl el concesserunt et eum 
libro super sanclum allare posuerunt, ipsà die Ascen- 
sionis dominicii?, quà convenlus primo ingressus est 
abbaliam Fontis Danielis, quvc sita est in Saleto, anno 
al) Incarnalione Domini M" GC'* V", — XIV kalendarum 
Junii ; — eodem anno faclum est eseban^ium de Her- 
perià. 

Hi autem sunl lestes tàm donationis quàni escliangii: 
Gaufridus, abbas Clarimonlis; Guillelmus, abbas Cam- 
pania\ et convenlus Fontis Danielis; domina Haois de 
Lavalle ; Herbertus de Loge ; Guillelmus de Herquene ; 
Petrus de Greon ; Tbomas Malus-infans ; Alanus Legai ; 
Johannes RutTer ; Radulliis de Mauni et plures alii. 



42 



43 



I* 
V' 



Nos igitur pnefalani ahbaliani de Foule Daniclis sub 
protertione noslrà iTcepiiiius, et, ad petilioncin doinini 
Juhelli, pra'scnlem carlani si^illi iiuslri auclorilalc coii- 
lirinaviiiuis. 

IHanicîin, pnr la grâce de Dieu, évè(iiie du Mans, à tous 
les fidèles ([ui preudronL cunuaissanee des présentes lettres, 
salut dans le Seigneur. 

Qu'il soit connu de vous tous (pie notre noble lils Juliel, 
seigneur de Mayenne, nui par la grâce et obéissant à la 
volonté de Dieu, a, de notre consentement, fondé une abbaye 
de l'ordre de (aleiuix, sur sa Terre, (pii est dans notre évé- 
ché : cette abbaye, sise en Salair, se noniine Fontaine-Daniel. 

0\\ Juhel de Mayenne a donné en pure et i)erpétiielle, 
libre et franche aumône, tous les bois de Salair et de 
Poillé, tant en terre (pi'en bois, avec toutes leurs dépendan- 
ces, à la condition toutefois ([u'à raison de la ([ualité de la 
terre les moines de l'abbaye ne i)ourr()nt convertir en terre 
arable les bois dont il s'agit, sans Tassentiment du seigneur 
de tief, mais (pi'au demeurant ils pourront par ailleurs faire 
dans et de ces bois tout ce (pi'ils voudront, comme s'ils leur 
appartenaient en propre et étaient de leur domaine. 

Il a aussi donné à son abbavc tout son Parc de Ma venue, 
avec la Haie d'Anvore et le grand étang de la Motte, sur le 
ruisseau d'Anvore, ainsi que le moulin de cet étang; l'étang 
et le moulin de Hondie, qui sont sur ledit ruisseau ; toute la 
terre de Henauld Fauconnier, sise prés du Pare, et tout ce 
([ue ledit lîcnauld possédait au bourg de Saint-(ieorges et à 
Loyère : ceci a été fait du consentement de Renauld, (pii a 
donné en aumône à l'abbaye tout ce (piil avait reçu en 
jouissance, sa vie durant, de la liberté du père de monsei- 
gneur Juhel. 

Ledit Juhel a encore donné à l'abbaye le lieu où elle est 
située et ia terre qui l'environne, sur huiuelle les Frères de 
Montguyon avaient, des largesses dudit seigneur, quarante- 
trois sols de rente annuelle : rai)})elons à cet égard (pie ce 
dernier a acheté cette terre des hommes qui la tenaient en 
lief, ainsi que de leurs héritiers, et (pi'en compensation de la 



rente qui y était assise, il a donné aux Frères de Montguyon, 
à titre d'échange, l'équivalent à leur gré dans la forêt de 
Mayenne. 

11 a en outre donné et concédé à l'abbaye la terre entière 
et les hommes de la Sepellière, de la Roche et de la FJiau- 
vonnière, avec toutes dépendances : nous faisons observer 
que les moines de Montguyon avaient seulement une rente 
sur cette terre, mais qu'en échange il leur a été donné l'é- 
quivalent à prendre dans partie du revenu des moulins de 
Mayenne ; cependant il est à noter (pie tous ces moulins de 
la ville de Mayenne et tous les droits que Juhel pouvait avoir 
sur eux et leurs dépendances, il les avait donnés et concédés 
à l'abbaye de Fontaine-Daniel en pure et perpétuelle au- 
mône, si libre et si franche (jue ni lui-même, ni aucun 
autre, ne put rien faire (pii diminuât le revenu de ces mou- 
lins. 

11 a de [)lus donné à l'abbaye tout ce qu'il possédait dans 
la futaie de la (>hauvonnière et la terre cpû est près de la 
futaie de Poillé (cette terre est également une dépendance de 
l'abbaye) ; ses écluses et ses pêcheries sur la rivière de 
Mayenne, avec tout son droit de seigneurie sur cette rivière; 
et aussi, mais spécialement pour l'assistance des frères 
infirmes, le moulin de Grenoux, avec toute la mouture de la 
Herperie, du Bourgnouvel et de Belgeard, mouture dont le 
moulin de Belgeard ne pourra se saisir. 

Il a encore donné les vignes situées à Mayenne, qui avaient 
appartenu à Salomon le juif et à Bonnet, ainsi que l'herber- 
gement de Salomon, situé à Mayenne, avec ses dépendances : 
l'homme que les moines auront dans cet herbergement et 
l'herbergement même seront libres et quittes de tous droits 
seigneuriaux à l'égard tant de Juhel que de son héritier. 

Il a donné pour l'aumône que fera l'abbaye aux pauvres 
qui viennent tendre la main à la porte, soit en pain, soit en 
vêtements, soit en chaussures, et en se concertant avec l'abbé 
de Clermont, la dixième partie de ses rentes provenant des 
terres défrichées dans la forêt de Fosse-Louvain et aux 
alentours, et de la terre de Grolay, de quelque manière que lui 
ou son héritier per(;oive ces rentes, soit en blé, soit en argent : 



u 



celle pari sera louchêc le jour même où le sergent de Jiihel 
aura reçu les lentes dont il s'aj*il et elle comprendra la 
dixième partie des redevances, tant de toute la terre déjà 
défrichée en Fosse-Louvain et aux environs, que de celle (pii 
sera dans la suite mise en culture, soit par lui, soit par son 
héritier. 

Ledit seigneur a donné tout ce cpril avait et aurait de droit 
dans la dîme à recevoir des hommes qui habitent ou habi- 
teront cette même terre (de Grolay), c'est-à-dire deux ]iarts 
de la dîme de la terre et la dîme entière de son moulin, qui 
est près de Fosse-Louvain. 

Il a ensuite donné trois métairies, avec leurs apparte- 
nances, savoir : Champoux, 1 Alleu elle Saule-Henauld, avec 
la Gaudinière et la Marcirais ; métairies ([uil avait acquises 
de Doni (icoflroy et du couvent de (Jermont, et en échange 
descpiclles il avait cédé à l'abbaye de Glermont, comme 
perpétuelle aumône, tous ses moulins dErnée et de Vahais, 
toutes dépendances comprises. 

Il a donné ce qu'il possédait en bergerie à Réville, plus 
vingt sols manceaux sur son gerbage,tout ce qu'il avait dans 
le marais de Galichar et, dans ce même marais ou aux en- 
virons, le droit d'avoir un tenancier et son herbergement, 
francs et quittes de tout devoir vis-à-vis de lui. 

Il a donné tout ce qu'il possédait à l'ontenay et à Mont- 
champ, en Normandie, avec leurs dépendances, rendant le 
tout si franc et si (piitte cpi'il n'a retenu sur ces manoirs et 
leurs appartenances ni droit, ni seigneurie, pour lui-même ou 
ses héritiers; enfin, tout ce (juil avait dans cette contrée, il 
l'a abandonné à l'abbaye en pure et perpétuelle aumône, en 
échange et en retour de la Herperic. 

Il a accordé à ladite abbaye, ainsi qu'à tous ses hommes 
et à tous ses biens, liberté, franchise et exemption par toute 
sa terre de tous les droits (pii lui api)artiennent et pourront 
ap[)artcnir à son héritier. Si donc (pickinhomme des moines, 
je parle de ceux ([ui habitent dans la seigneurie de Juhel, au 
Maine, venait à commettre un crime à raison duquel il 
devrait, selon les lois humaines, perdre un membre ou la 
vie, Juhel serait tenu de s'en saisir, de le juger et d'en faire 



45 



justice : ledit seigneur ou son sergent ne pourront rien 
recevoir de cet homme ; au contraire, les moines auront, 
s'ils le veulent, le mobilier et l'amende de leur homme, dans 
le cas où il aurait été reconnu coupable. 

Juhel a donné et concédé droit d'usage pour l'abbaye et 
toutes ses possessions dans tous ses bois et forêts, pour la 
construction et la réparation de l'abbaye et de tous les bâti- 
ments du monastère, le tout sur la montrée de son sergent ; 
et en outre le droit de prendre en Hardange du bois mort 
pour le chauffage de la métairie de Loyère ; même le droit 
pour les moines d'avoir leurs porcs dans toutes ses forêts, 
aux saisons et cantonnements conmums aux autres porcs, 
sans payer de panage. 

Il a donné la métairie du Bourgneuf et un pré, voisin de 
l'étang de la Motte, qui ont appartenu à Guillaume de 
Mayenne ; le pré de Gaultier de Mayenne, le pré de Marcillé, 
avec sa franchise et la métairie du Hreil. 

Ensuite Gervaise, épouse de Juhel, fille d'Alain de Dinan, 
qui est avec son mari fondatrice de l'abbaye de Fontaine- 
Daniel, a donné et concédé, avec l'autorisation de celui-ci, 
en pure et perpétuelle aumône, pour le salut de son Time et 
des âmes de ses père et mère, vingt-six quartiers de froment 
par an sur le revenu de Bécherel, à la nativité de la bien- 
heureuse Marie et cinquante sols manceaux sur le passage 
de Romilly, à la fête de la décollation de Saint Jean-Baptiste. 

Ledit Juhel veut en définitive qu'au moyen de ces conces- 
sion et constitution irrévocables l'abbaye de F^ontaine-Daniel 
ait, tienne et possède légitimement, paisiblement et sans 
trouble, toutes les libéralités, sans exception, qui lui ont été 
faites en pure et perpétuelle aumône, par lui, par son épouse 
et par sa mère, ainsi que l'ensemble des biens que le monas- 
tère pourra acquérir à justes titres dans l'étendue de sa terre, 
sous réserve toutefois de son droit. 

En conséquence Juhel de Mayenne, Isabelle, sa mère et 
Gervaise, son épouse, ont donné et concédé, en pure et 
perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fontaine-Daniel dont ils 
sont les fondateurs, toutes les libéralités dont il s'agit, et les 
ont, avec la charte qui les renferme, déposées sur le saint 



4C) 



autel, le joiP' de l'Ascension du Seigneur, jour où le couvent 
est entré pour la première fois au monastère, situé en Salair, 
Tan de llncarnation du Seigneur 1200. le 14 des calendes de 
juin. Tannée même où a eu lieu rechange de la llerpcrie. 

Voici les noms des témoins tant de la donation que de 
réchange: GeoUroy, abbé de Clermont ; (iuillaume(i), abbé 
de ('diampagne; le couvent de Fontaine-Daniel; dame Avoise 
de Laval ; Herbert de Logé ; (iuillaume d'Arquenay ; Pierre 
de Craon ; Thomas Malentant; Alain Le (leai; Jean le Houx; 
Raoul de >huuii et plusieurs autres. 

Sur ([uoi, nous avons pris sous notre protection Tabbaye 
de Fontaine-Daniel et, à la denumde de monseigneur Juliel, 
confirmé la présente charte, en l'appuyant de 1 autorité de 
notre sceau,] 



XXI 

Donation pau Constance de Cuaon, dame de la 

Gahnesche. 

V. 1205. 

Univcrsis pra'sentihus et fiiliiris innolescal ([und ego 
Constancia, tilia Mauiitii (k' Caviioiu', doiniiia de la 
Ganiescho, assensu et voluiilale Delri, filii iiiei, (jueni 
tuuc solum heredein hahehain, dedi Deo et Bealic 
Maria^ et al)batia' de F'onte Daniclis XX solidos turo- 
iiuMises, vel usitalis inoneta\ in purain et perpctuam 
elemosinam, et concessi ai)U(l (^lianlocium in reddilu 
meo de passagio Ligeris singulis annis in Xalivilalc 
Beatiu Maria* capiendos, per nianuni illius qui pra?- 
dictuni passagium recipil, sive ad lirniani, sive alio 
modo liabuerit. 

Sed, quia générât ioni generatio succedit et humanae 



(1) On a pu roinartiuer que l'acte de fondation porte Raoul, abbé de Cham- 
pagne, et non Cuillauine. Voir noire Elude sur Fontaine-Daniel. 



47 

actionis Inbilis est memoria, diclam donationem, ut 
robur perpeluum obtineat, littcris annotavi, et sigilli 
niei feci testinionio roborari. 

Testibus his : Juhello de Meduanà ; Pelrode Credone, 
clerico ; Pelro de la Garncsche, filio meo ; Isabelli de 
Meduanà, matre mcà et pluribns aliis. 

[Qu'il soit connu de tous, présents et à venir, que moi, 
Constance, fille de Maurice de Craon, dame de la (iarnesche, 
ai, du consentement et de la volonté de mon fds Pierre, qui 
était alors mon seul héiitier, donné en pure et perpétuelle 
aumône à Dieu, à la bienheureuse Marie et à Fabbaye de 
Fontaine-Daniel, vingt sols tournois, ou de monnaie cou- 
rante, et les ai délivrés à prendi^e chaque année, à Chantocé, 
sur mon revenu du passage de la Loire : ils seront exigibles 
à la Xativité de la bienheureuse Marie et touchés du rece- 
veur dudit passage, qu'il le tienne à ferme ou autrement. 

Mais, connue les générations se succèdent et que le souve- 
nir des actions humaines est fugitif, j'ai rédigé par éciit cette 
donation, pour en assurer Pexécution à perpétuité, et je l'ai 
fait valider par Pimpression de mon sceau. 

Témoins de ce qui précède : Juhel de Mayenne ; Pierre de 
Craon, clerc; Pierre de la Carnesche, mon fils; Isabelle de 
Mayenne, ma mère et plusieurs autres.) 



XXII 

CONFIP.MATION PAR BARTHELEMY, ARCHEVEQUE DE 

TOFRS. 
1206. 



Barlholomens, Dei gratià Turonensis archiepiscupus, 
universis fidclibusetc... {Texte semblable à celui de 
la charte XV, donnée parllamelin, évèque du Mans). 

In leslimonium pra^fala* elemosina% sicul in auten- 



31 

■fcM 
''' . 



f 



1 



48 

ticis venera])ilis (Valris noshi Hainelini, cenomnnensis 
cpiscopi, et ipsiiis Julu'lli vidinuis coiiliiH'ri. 

Acluin anno gratiaî M" CC" VI', ordhiationis uoslnti 
triccsinio secundo. 

[Barthélémy, par la grâce de Dieu archevêque de Tours, à 

tous les fidèles.... 

Pour assurer par un nouvcnu lônioignage Texistence des 
aumônes qui sont énumérées plus haut, nous déclarons avoir 
vu tout ce (pii précède dans des authenticpies émanant de 
notre vénérable frère llameHn, évéque du Mans et de Juhel 

lui-même. 

Fait l'an de gr^ice 1201), hi trente-deuxième année de notre 

ordination.) 



XXIII 

Confirmation par Philippk-Aic.i ste. hoi de 

Franck. 

1206. 

In nomine Sancla' et Individu.T Trinitatis, amen. 

Philipi)us, Dci i;ratià Francoruni re\ : 

Xovcrint univcrsi pricsentes parilcr et futuri (piôd 
.hihcUus de Mc(hianà, Inudator al)l)aliic de Fonte 
Danielis, dédit et concessil in perpetuam elcnu)sinani 
dictic abbatia' totuin nenius de Salelo et de PoiUeio, 
cum omnibus pertinentiis suis; et totuni Farcum de 
Meduanà; stagnuni de Motà, cum nu)lendino ejus 
stagni: Bondie, cum moU'ndino ejus ; et tolam lîaiam 
de Anvorià, cum ipso loco in cpio abbatia l'undata est; 
totam terrain de Cepelerià, de Cbauvonerià, de Uochà ; 
totain terram BeginaUli Falconarii et ([uidcpiid idem 
Raginaldus habuit in burgo Sancti (ieorgii et in Lohe- 
rià: omnia molendina ejusdem Juhelli, qucC sunt 



49 



in vilhi Meduanœ, cum pertinentiis suis ; molendinum 
de Grenor, et totum dominicum suum in aquà Me- 
duaiue. 

Item. Apud Meduanain, vineas Boneti et Salomonis 
judeorum ; lierbergamcntum ejusdem Salomonis, quod 
est in eàdem villa et in eodem herbergamenlo unum 
hominem semper liberum et quietum. 

Concessil etiam dictus Juhellus et dédit eidcm abba- 
tial in puram elemosinam quidquid habet apud Fon- 
tanetum Paganelli et apud Moschans et Scgrevillam, 
cum omnibus pertinentiis eorumdem maneriorum ; et 
quidquid ipsc habebat apud Regisvillam in bergarià ; 
et XX solidos cenom. in galbagio, — et marcsium Gar- 
sicar ; apud Becherel XX solidos, VI quarterios Irumenti 
perpetui redditùs, — et L solidos cenom. in passagio de 
Romilleio, — et in Fossàloven unam masuram, — et 
decinuun partem totius redditùs ejusdem Juhelli de 
terra examplatà et examplandà in eàdem Ibrestà de 
Fossàloven, — et duas partes decimarum ejusdem terrœ, 
— et decimam molendini. 

Dédit etiam et concessil dictus Juhellus dicta; abba- 
tia' très granchias cum pertinentiis suis, videlicet : 
(^hampoium, AUodium, Salicem Reginaldi cum Gaudi- 
nerià et Massilleià : quas granchias idem Juhellus émit 
al) abbatià Clarimontis et propter hoc dédit in elemo- 
sinam eidem abbatial Clarimontis omnia molendina 
sua de Herneià et de Vahaià, cum omnibus pertinentiis, 
in ])erpetuam elemosinam habenda. 

Item. — Dictus Juhellus dédit et concessil dictai 
abbatial de Fonte Danielis et omnibus pertinentiis 
suis, in omnibus (brestis et nemoribus suis usagium 
ad ipsam abbaliam et ad omnia aedificia monachorum 
construenda et reparanda, et habere proprios porcos 
in omnibus forestis suis, quandô et uhi aliis porcis 
erunt communes. 

4 



■41 






Ht Xi ÔÊÊttm^jmiMlÊÊÊtimimmt 



•^ J 



50 

Dcdit eliam et concessit diclus Juhcllus cidcm abba- 
tial i[iii(l(iui(l in lerrà ojus polerct abbalia illa juste 
adquireiT, salvis reddilibiis ijusdem .îubclli, iu pcipe- 
tuiim tciicat et possidcat. 

Dédit etiani eideni abbalicT et omnibus bominibus 
ejus et omnibus rébus ad ipsam perlinentibus libeur 
tatcm et quitantiam de omnil)us rébus i[uiv ad eum 
vel ad beredes suos peiiinent, per totam terram suam. 

Quod ut lirmam oblineal slabililalem, sigilli noslri 
auctoritate et regii nominis Ivaraclere inferiùs annolalo, 
ad petitionem dieli Jubelli, priusenlem paginam, salvo 
jure nostro, conbrmamus. 

Aelum apud Cbantoceium, anno al) Inearnalione 
Domini M' CC" VI", regni verô noslri anno vigesinio 
seplimo, astanlibus in palalio noslro quorum nomina 
supposita sunl et signa : 
(Dapifero nullo). 
Siunum (Uiidonis, bulicularii. 
Signum Malbei, eamerarii. 
Signum Droconis, constabularii. 
Data vacante {monotjyinnmr mi/af) cancellarià. 
Per manuni b'alris (iuarini. 

[Au nom de la sainte et indivisible Trinité, ninsi solt-il. 
Philippe, par la grâce de Dieu, roi de I^'ance. 
Sachent tous, présents et à venir, cpie .luhel de Moyenne, 
fondateur de l'abbaye de Fontaine-Daniel, a donné et con- 
cédé en perpétuelle aumône à cette abbaye tous les bois de 
Salair et de Poillé, avec leurs dépendances; tout le Parc de 
Mayenne; 1 étang de la Motte, avec le moulin de cet étang; 
kl Haie d'Anvore en son entier; le lieu même où l'abbaye est 
placée; la terre entière de la Sepellière, de la Chauvonniérc 
et de la Roche ; toute la terre de Renauld Fauconnier et tout 
ce que celui-ci a possédé au bourg de Saint-Georges et à 
Loyére; tous les moulins de Juhel situés dans la ville de 
Mayenne, avec toutes leurs dépendances; le moulin de C.re- 
noux et tout son droit de seigneurie sur la rivière de Mayenne. 



•J 






51 

Il a donné de même, à Mayenne, les vignes des juifs 
Bonet et Salomon, l'herbergement de ce dernier, qui est 
aussi situé à Mayenne, ainsi que le droit d avoir dans ce 
même herbergement un homme libre et exempt de tous 
droits à l'avenir. 

Juhel a encore donné et concédé à l'abbaye, en perpé- 
tuelle aumône, tout ce qu il possédait à Fontenay-le-Pesnel, 
à Montchamp et à Secqueville (D, avec toutes les dépendan- 
ces de ces manoirs ; tout ce qu'il possédait en bergerie ; 
vingt sols manceaux sur son gerbage et le marais de Gali- 
char, le tout à Réville ; vingt sols et six quartiers de froment 
de rente perpétuelle, à Récherel, et cinquante sols manceaux 
sur le passage de Romilly ; une closerie à Fosse-Louvain ; la 
dixième partie de toutes les rentes de Juhel sur les terres 
défrichées et à défricher dans la forêt de Fosse-Louvain ; 
enfin deux parts des dîmes de la terre de Fosse-Louvain et 
la dîme du moulin (du même nom). 

Juhel a aussi donné et concédé trois métairies, avec leurs 
dépendances, savoir : Champoux, l'Alleu et le Saule-Renauld, 
avec la Gaudinière et la Marcirais; métairies par lui acquises 
de l'abbaye de Clermont et pour lesquelles il avait accordé, 
en ])erpétuelle aumône, à cette abbaye tous ses moulins 
d l^rnée et de Vahais, avec toutes leurs appartenances. 

Ledit Juhel a donné et .concédé à l'abbaye même de Fon- 
taine-Daniel et à ses dépendances droit d'usage dans tous ses 
bois et forêts pour la construction et la réparation tant de 
1 abbaye que de tous les autres bâtiments du monastère, et 
de plus le droit d'avoir des porcs dans toutes ses forêts, au 
temi)s et aux lieux habituels. 

Juhel a, en outre, accordé à l'abbaye que tout ce qu elle 
pourra ac(iuérir, à justes titres, dans l'étendue de sa terre, 
elle le tienne et possède à perpétuité, sous réserve des droits 
qui lui seraient dus. 

Il a enfin accordé à l'abbaye, à ses hommes et pour tous 
ses biens, liberté par toute sa terre, avec franchise des 
droits qui lui appartiennent ou appartiendront à ses héri- 
tiers. 



(1) Secquovillo on Dessin. 



r)2 



h M 



Pour que ceci demeure ferme et stable, nous avons, sur la 
demande de Juhel et sous la réserve de notre droit, contirmé 
le présent écrit, en l'appuyant de 1 autorité de notre sceau 
et du monogrannnc du nom royal lij*uré i)lus bas. 

Fait à Chantocé, Tan de llncarnation du Seigneur 1206, la 
vingt-septième année de notre règne, en notre palais et en 
présence des personnes dont les noms et les seings sont 
ci-dessous : 

(Pas de Sénéchal). — Le seing de Guy^t), bouteiller; le 
seing de Mathieu!^', chambrier; le seing de Dreux, conné- 
table. 

Donné pendant la vacance de la chancellerie. 

Par la main de Frère (iuérin ''^>.| 



XXIV 



Donation par l'Abbaye de Fontaine-Daniel 



V. 1206. 






' ' 



Universîs fidelibus prcTscnlîbus cl fuluris fraler Lau- 
rentius, P'ontis Daniclis diclus abhas |)riinus, et lotus 
ejusdem loci convenlus, adcrnam in Doiiiino sakilcni. 

Ciiin doniinus .luludlus de Mcduanà, domùs noslrie 
luiulator, dccimani parlcni lolius reddiliis sui de (iro- 
leio et (luas parles decinuv lolius agricultura' liomiiuuu 






(1) Guy de Senlis. 

(2) Il sii«rit sans doute do Malhiou do Monlmoroncy. 

(3) I^ chancellerie de France fut vacante pendant une grande partie du 
xiir siècle. D'autres ofliciers remplissaient les fonctions de garde des sceaux. 
C'est de là que fut introduite dans les diplômes la fornuile vacante cancel- 
lari'î. entrecoupée par le monogramme du roi. Frère Guérin, qu'on voit 
figurer ici, était chevalier de Saint-Jean de Jérusalem et évèque de Senlis. Il 
obtint d être chancelier en titre, en 1223 ; et, afin de donner plus de relief à 
son office, fit décider que le chancelier de F'rance serait le premier de tous 
les officiers de la couronne et qu'il aurait séance parmi les pairs du royaume. 
En 13(>2. Philippe le Bel décida que le chancelier aurait rang immédiatement 
après les princes du sang. 



53 

in ecàdem terra manentium, ad opus pauperum de porta 
nohis iii clemosinam conlulisset, — audientes et atten- 
dentes quod inonachi Savignei, Iratres et amici nostri, 
in Ccàdem juris reclaniationem haberent, - pro bono 
pacis, intuitu mutuœ caritatis, totum illud quod prœ- 
diclus dominas Juhelkis in ipsà terra de Groleio, tàm 
in redditu quàm in decimà nobis dederat, eisdem mo- 
nachis liberaliter dedimus et concessimus, idipsuin 
domino Juhello volente et concedente, ità lamen ut 
in nsus pauperum de porta domùs Savigneii cxpen- 
datur. 

Quià vero in charlis nostris, undè deleri non potest, 
illa donatio conlinetur, statuimus ut illa chartœ contra 
islam vim non liabeant vel efficaciam, in hoc tantiim 
(juùd ad pnedictam donationem de Groleio noscitur 
pcrtinere. 

Quod ut ralum sit et perpetuam obtineat firmitatem, 
id liltcris annotari et sigilli nostri lecimus munimine 
roborari. 



[A tous les fidèles présents et à venir, Frère Laurent, pre- 
mier abbé de Fontaine-Daniel et tout le couvent, salut 
éternel dans le Seigneur. 

Monseigneur Juhcl de Mayenne, fondateur de notre luaison, 
nous avait, dans le but de secourir les mendiants, fait don à 
titre d aumône de la dixièiuc partie de toutes ses rentes de 
la terre de Grolay et de deux parts de la dîiue des produits 
agricoles des manants de cette terre. Ayant appris et con- 
sidéré que les moines de Savigny, nos frères et nos amis, 
se prévalaient de quelque droit sur ces revenus, nous avons, 
pour le bien de la paix, dans un sentiment de charité réci- 
proque, donné et concédé libéralement auxdits moines de 
Savigny, conformément d'ailleurs au désir et avec Tagré- 
ment de Monseigneur Juhel, tout ce qu'il nous avait accordé 
sur la terre de Grolay, tant en rentes qu'en dîiues, à la con- 
dition toutefois que la maison de Savigny en dépensera le 



54 



oo 



4 



montniit pour le soulagement des pauvres qui viennent ten- 
dre la main à la porte. 

Kt, connue la donation qui nous a été faite figure dans nos 
chartes et n'en jieut être supprimée, nous déclarons ([ue les 
chartes antérieures demeureraient sans ellet et sans efficacité 
contre celle-ci, en ce qui concerne la donation dont il s'agit, 
car il est bien entendu cpie nous ne visons que la donation 
précitée de Grolay. 

Pour que ceci demeure définitif et sorte à l'avenir son 
plein et entier effet, nous lavons fait rédiger par écrit et 
valider [)ar l'impression de notre sceau.] 



XXV 



RKGLh:MENT Di^ DUOITS AVIX Li: PlUEl R Di: MaYENNE 

ET DE FoNTAINE-GÉIIAUD. 

1206. 

Conlcntio inter Priorcm Mcduanrv et Fontis-Gyardi 
et Lniirentiiini, abbnlcMii Fontis Dnniclis, super deci- 
inaiu i)anagii et cxainplarioruni Saleti et Poyllcii et 
Farci de Meduanà, in (iiiil)ns Prior Mediiana» iisagium 
reclaniabat 

Doiniiuis Jiihellus de Meduanà, lïuulator Fontis 
Danielis 

[O)ntcstation entre le prieur de Mayenne et de Pontaine- 
Géhardd , d'une part, et Laurent, abbé de l'ontaine-Daniel, 
d'autre part, louchant la dîme des panages et défrichements 
de Salair, de Poillé et du Parc de Mayenne, sur lesquels le 
prieur de Mayenne réclamait le droit de 



Monseigneur Juhcl de Mayenne, fondateur de Fontaine- 
Daniel...] 

Cet extrait peut être complété par la pièce suivante, tirée 
d'un inventaire général du prieuré conventuel de Fontaiiic- 
Géliard, fait en l'année /7Î J et portant la cote 32^ : 

« Charte d'Hamelin, évéque du Mans, portant accord fait 
« entre les moines de Mayenne et ceux de Fontaine-Géhard, 
(( d'une part, et ceux de Fontaine-Daniel, d'autre part, tou- 
« chant la dîme des défrichements et panage de Salair, Poillé 
« et Parc de Mayenne, par lequel Juhel de Mayenne, pour 
« le bien de la paix, en qualité de fondateur de Fontaine- 
« Daniel, donne au prieur dudit Mayenne et Géhard deux 
« parts des dîmes des défrichements de la grande forêt de 
« Mayenne, en quelque paroisse qu'ils soient, excepté les 
terres qu'il avait données aux Bonshommes de Montguyon. 

^< Si cependant l'on venait à y défricher, sans que ce fût 
" aux dépens des moines de Fontaine-Daniel, les moines de 
« Mayenne et le curé (de la paroisse) auraient les deux parts 
c( et lesdits de Fontaine-Daniel l'autre ; mais si au contraire 
« c'était à leurs propres dépens, ils auraient le total. 

a De plus, lesdits (moines) de Mayenne, au lieu de la dîme 
« à la dixième gerbe, l'auront à la vingtième sur les parois- 
« ses de Saint-Georges et de Contest, excepté sur les terres 
« que les moines de Fontaine-Daniel ont près la grange du 
« Parc, qu'ils (les moines de Mayenne) possèdent depuis 
« trente ans. 

^< Et en cas que les moulins foulerets, sur lesquels il a 
« donné auxdits moines de Mayenne dix sols de rente an- 
« nuclle, vinssent à manquer, ils les prendraient sur les 
c( moulins de Mayenne, que ledit Juhel a donnés aux moines 
« de Fontaine-Daniel. 

« Daté de l'an 1206. 



(1) Fontaiu'j-Cit'haril, prit'iuc coiivciUuel de 1 Ordre de SaiiU-lieuoU, situé 
paroisse de Chàtillou-sur-Colinonl. Le prieur de (léhard est aussi appelé 
prieur de Mayenne, parce que (léhard avait dans ses possessions les l)iens 
du prieuré de Saint-Etienne de Mayenne et entretenait alors deux moines au 
château de Mavenne. 



1 



66 



57 



XXVÏ 
Donation v\i\ JrnEL 111 de Mayenne. 

1206. 

Uiiivorsis (^hrisli rHlrlihus ad (jugs pra'scns scrij)lmii 
perveiiiel, a^ternaiii in Domino sahileni. 

Novcril nniversitas voslrn quocl ego cledi et concessi 
Deo et alihaliir nie:e et nionaeliis Sancla' Marine do Fonte 
Danielis jus palronalùs ecelesia" niea^ Saneti Alhini de 
Fontineio Paganelli, et.... in perpetnani elemosinani, 
liherani penitùs, sine relenlione ali(|nà niihi aiit here- 
dibus nieis.... 

Ut lia^c igilur donalio niea perpetuani ohlineat lirnii- 
iateni, eam pra^sentis scripti niuniinine et sigilli mei 
pi\Tsidio volui rohorari. 

Testihus his : Willelnio, al)I)ate, et convenlu Savi- 
gnienei, in cujus eapilulo eelel)rata donalio illa lïiil, 
anno doniinicie Incarnalionis niillesimo ducentesimo 
sexto. 

Pi\Tsenti})us : Traire Lanrenlio, primo al)})ate pi\Tdiela3 
al)l)alia' de Fonle Danielis ; Willolmo Ijritone. monaeho 
ejusdem loci ; Wiilelmo de Bolleio ; Ilugone de Frkenio; 
Rorgone Gnaeelin . Wiilelmo, clerico; Adam Larhaleis- 
trier et phirii)us aliis*i>. 

[A tous les lidèlcs du (Ihrist à qui parviendra le présent 
écrit, salut éternel dans le Seii^neur. 

Sachent tous que j'ai donné et concédé à Dieu, à mon 
abbaye et aux moines de Sainte-Marie de Fontaine-Daniel le 

(1) I^ copie de celle charte porte la mention finale qui suit : <( Collation des 
<f présentes a été faite à son original en parchemin, qui nous a été représenté 
« par discret et vénérahle Dom René Ciuillin. hnchelier en théologie, reli- 
ft gieux du(Ht l'ontaine-Daniel, auquel il est demeuré ; par nous Julien-Fran- 
« cois Nepveu, notaire des cours royaux du Mans et du iîourgiu)Uvel, demeu- 
« rant et estahli en la paroisse de Conlest, ce 12' jour de décembre 1027. » 



droit de patronage de mon église de Saint-Aubin de Fontcnay- 
Ic-Pesnel et ; (ct que j'ai fait cette libéralité) à titre d'au- 
mône peri)étuelle, absolument franche et sans aucune 
réserve, soit pour moi, soit pour mes héritiers 

Etalin que ma donation soit mainlenuc fermement ct à 
perpétuité, j'ai voulu, pour en assurer la conservation, la 
consigner dans cet écint ct y apposer mon sceau. 

Ont été témoins (niillaume, abbé, ct le couvent de Savigny ; 
car c'est dans la salle capitulaire de cette abbaye que la 
donation dont il s'agit a été faite solennellement, l'an de 
rincarnation du Seigneur 1206. 

Kn présence de : Fix're Laurent, premier abbé de Fontaine- 
Daniel ; C.uillaume Breton, moine de cette abbaye ; Cmillaumc 
de Houlay ; Hugues d'Ar(pienay; llorgon (iasselin ; Guil- 
laume, clerc ; Adam Larbalélrier et plusieurs aulixs.] 



XXVI 1 

Donation par Guillaume de Soudai et Philippe, 

son épouse. 

1206. 

(Universis...) Willelmns, andegavensis episcopus.... 

Gnillelmus de Soldaio et Philippa, nxor ejus, dede- 
rnnt in perpetuam elemosinani Beata^ Maric\3 de Fonte 
Danielis duas eapellianas, eum pertinentiis suis: (juaî 
capelliana^ data^ fnerunt et assignata^ pro sainte Josleni 
de Tnronis et (kuifridi, lilii ejus.... Dictas eapellianas 
abbatia^ de Fonte Danielis concessimus. 

Anno 1206. 

[(A tous) Guillaume, évéque d'Angers 

Guillaume de Soudai et Philippe, son épouse, ont fait 
donation en perpétuelle aumône à la hieidieureuse Marie de 
Fontaine-Daniel de deux chapcllenies et de leurs dépendan- 



08 



CCS; CCS fondations ont ctc constituées et assignées pour le 
salut de Jouslin de Tours et de (icoflroy, son fils, (sur) 

Nous avons accorde que Tabbaye de Fontaine-Daniel pos- 
sédât les dites cliapellenies. 

L'an 120G.J 



r)9 



Témoins : Jean (iruel et R. de la Tanniére, moines ; 
Isabelle de Mayenne; Jarnigan de Mauni ; Herbert de Logé; 
Guillaume de Boulay et plusieurs autres.] 

XXIX 



Donation par Jihel III de Mayenne. 



XXVIII 



Donation par Uoheut de Landivv 



1207. 



Notuni ((iiùd llobcrlus de Landcviaco, pro 

sainte nniiiKL' sikt, dédit Heatu' Maria' de l'onle Danielis 
Tallelerrariain, cuin omnibus j)ertinentiis suis, in per- 
j)etuain elemosinani, et assi^iunil ad ])itanliain in 
Piirilicatione Bcatiu Mariic inouacliis singulis aiiiiis 
faciendam. 

Ego Jubellus, Meduannc et Diiianni doininiis, ad 
petilionein dicti Ilobcrti, sigilli iiiei iinprcssionc ro])o- 
ra\ i. 

Aniio 1207, pridie idus febriiarii. 

Teslibus : Jobanne (iruel et IL de Taonerià, niona- 
chis : Isabele de Meduanà : Jarni^an de Malui ; llerberto 
de Loge ; Willelmo de Holleio et [)hiribus aliis. 

[Sachent que Robert de Landivy a, pour le salut de son 

âme, donné en perpétuelle aumône, à la bienheureuse Marie 
de Fontaine-Daniel la Taille-E>rrière<i» et ses dépenchniees ; 
et a afîecté cette terre pour la iourniture, chaque année, 
de la pitance des moines, à la Purification. 

Moi Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, ai, à la 
demande dudit Robert, validé cet écrit par rinq)ression de 
mon sceau. 

L'an 1207, la veille des ides de février. 

(1; La Taillc-Fenièro. paroisse tic la Dorée. 



1207. 



Noverint universi tàni présentes (juàni i)osteri (juôd 
ego Juhel, Meduame et Dinanni dominus, pro sainte 
aniniic nieae et nxoris mea^ Gervasia' et anleeessorum 
et herednni nieornni, dedi Deo et BealcT Marine et 
ahbalia' meic de Fonte Danielis et nionaehis ibidem 
Deo servienlibus, in puram et perpétua m elemosinani, 
totum id (jnod habebam in manerio meo de Uevillà in 
hominibus, in dominico et in servili, cum omnibus 
maneriis et pertinentiis perpetuo possidendum, nihil 
rnihi vel heredibus nieis reservans in posterum prêter 
divinam retributionem. 

Volo igitur et precipio et firmiter constiluo ni pre- 
diela abbalia i)reratum manerium de Revillà, euni 
omnibus pertinentiis suis et cum aliis maneriis meis 
de Normannià primo datis : videllicet Fonteneio Paga- 
nelli et Moschans, libéré et pacifiée leneal et possideat, 
cum aliis donationibus et libertatibus, quas eideni 
abbaticT dedi primitùs et concessi. LTt autem hoc ratum 
et stabile permaneal in perpetuum, ego j)refatus Juhel 
presentein cartam sigilli mei munimine confirmavi. 

Actum apud Pontmain, anno gratifie millesimo ducen- 
tesimo septimo, pridie idus februarii. 

Testibus bis : Jobanne Gruel, R. de Taonerià, (uiis- 
chart, — nionaehis ; Isabele de Meduanà; Herberto de 
Loge, senescallo ; Jarnigan de Malni ; Willelmo de Bol- 
leio ; Gervasio de Corcesiers; magistro Jolianne de 
Ebronio, et pluribus aliis. 



60 



[Sachent tous présents et à venir ((ue moi Jiihel, seigneur 
de Mayenne et de Dinan, ai, pour le salut de mon àme et des 
âmes de (iervaise, mon épouse, de mes prédécesseurs et 
héritiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à Dieu, à la 
bienheureuse Marie, à mon abbaye de Fontaine-Daniel et 
aux moines ([ui y servent le Tout-Puissant, l'universalité de 
ce ([uc je j)ossédais à mon manoir de Héville, en hommes, 
en domaine et en fiefs, avec toutes les dépendances de ce 
manoir : ils posséderont le tout à perpétuité, ne me réservant 
à l'avenir, pour moi et poiy mes héritieis, rien autre chose 
que la récompense que Dieu pourra nous accorder. 

Kn conséquence, je veux, je prescris et j'ordonne expres- 
sément ([ue Tabbayc tienne et possède librement et tranquil- 
lement le manoir de Héville, avec toutes ses aj)partenances, 
et mes autres manoirs de Normandie, qui lui ont été donnés 
antérieurement,c'est-à-direFontenay-le-PesneIetMontc]KHup, 
en un mot toutes les autres libéralités et franchises que j'ai 
primitivement octroyées et accordées à cette abbaye. 

Et pour ([ue ceci demeure toujours ferme et stable, moi 
Juhel ai conllrmé la présente charte par rinq)ression de mon 
sceau. 

Fait à Pontmain, Tan de grâce 1207, la veille des ides de 
février. 

Ont été témoins : Jean Gruel. W., de la Tannière et Gui- 
chart, moines; Isabelle de Mayenne; Herbert de Logé, 
sénéchal; Jarnigan de Mauni; (iuilhuime de Houlav; (lervais 
de Courceriers ; maître Jean d Evron et plusieurs autres.] 



XXX 

Donation par Jihei. III ni: Mavknni: i:t Cieuvaise, 

SON ÉPOUSE. 

1207. 

Novcrinl ([iiod .lulicllus, de Mcduaiià et Dinaniio 

(loiniiuis, et (lervnsia, iixor cjiis, einerunt pro XXX 
libris ccMi()inancnsil)us a Iluherto de Audollcio loluiu 



61 



quod habebat iii hominibus et in terra de Giharderià. — 
Dicliis Juhellus et uxor, pro salule animariim siiaruin 
et hereduin suoriiin, dederunt Beata^ Maria.' de Fonte 
Danielis, in perpetnam elemosinani, priefatani terrani 
et homines. — Dédit insuper Juhellus, ad petitionem 
dilectaî uxoris suœ Gervasia\ pralata abbatia V solidos 
cenomanenses, VII andegavenses annuœ tallia, cuni 
suis pertinenliis, quos capiel)at in pradictis homini])us 
annuatini 

Juliana, uxor pnrfati Hu])erli de AndoUeio, et Ereni- 
])uruis et Margarita, eorum filia, concesserunt 

F:go Juhellus sigilli niei numimine conhrniavi. 

Anno 1207. 

Teslibus : Isabele de Meduanà, Herberto de Logeio, 
Jarnigan de Malni, Gervasio de Corcesiers, Willelmo de 
Bolleio et alliis. 

[Sachent que Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, 

et Gervaise, son épouse, avaient acheté de Hubert d'An- 
douillé pour le prix de trente livres mancelles tout ce qu'il 
possédait sur les hommes et la terre de la Grinhardière. 
Juhel et son épouse ont, pour le salut de leurs âmes et de 
celles de leurs héritiers, fait donation en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel de cette terre et 
de ces hommes. De plus Juhel. à la demande de sa chère 
épouse (iervaise, a donné à l'abbaye cinq sols manceaux et 
sept sols angevins de la taille annuelle, sans aucune retenue, 
qu'il prenait chaque année sur les hommes de la Grinhar- 
dière 

Julienne, épouse dudit Hubert d'Andouillé, Eremburge et 
Marguerite, filles de ces derniers, ont donné leur agrément.... 

Moi Juhel ai validé ce contrat par l'inq)ression de mon 
sceau. 

L'an 1207. 

Témoins : Isabelle de Mayene ; Herbert de Logé ; Jarnigan 
de Mauni; Gervais de Courceriers; Guillaume de Boulay et 
autres.] 



()2 



03 



XXXI 



Donation par IIehbeut d'Andoitllk. 



1207. 



Univcrsis R decaïuis MediiaiicT.... 

Hiihertus de Andollcio, assensu Juliana% iixoris sikt, 
et (iliaruni suanini l]rrnil)urii;is ci Mari;arila\ d(Mlit 
Bealiu MaïKu de Foule Daiiielis, iu perpeluain eleino- 
sinam, ([iiod lia])ebat in terra de Giliarderià.... 

Aniio 1207, ({uinto kalendas deeembri. 

Testibus : Fiatre U.... abbate de Fonte Danielis: 
fralre Willelmo de Castellione ; (iauterio, presbytero 
Andolleii : l\o])erto de BereO); Pagano de Uoisson ; 
HameUno Roussel et aliis. 

[A tous Il doven de Mayenne 

Herbert d'Aiulouillé, avee l'aj^rénicnt de Julienne, son 
él)ouse, dljenibur«^e et de Mari>uerite, leurs lilles, a donné 
en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel tout ee quil possédait sur la terie de la Grinhardiére. 

L'an 1207, le ein({ des ealendes de déeend)re. 

Témoins : Frère H , abbé de Fontaine-Daniel ; frère 

Guillaume, de Ghàlillon ; Gaultier, j)rétre d'Andouillé ; lîobert 
de Rréc : Faven de lU)ucsson *- ; llamelin Roussel et autres.! 



i 



XXXIÏ 
Donation par Juhel III de Mayenne. 

V. 1207. 

Universis fidelibus pr.Tsenles litteras inspectiiris, 
Jubelhis, dominiis MeduaiuT, salutem. 

Noverit universitas vestra qiiod ego, pro sainte meà, 
dedi et concessi in purani eleniosinam Deo et Beatie 
Mariœ et monachis abbaliœ mea3 de Fonte Danielis 
nnani niasnrani in Ibrestà meà de Fossà-Loven, liberani 
et quietani de omnibus qua^ ad me pertinent. 

Quod ut firmiùs leneatur, sigillo meo confirmari feei. 

Testibus bis : Herberto de Loge, senescallo meo ; Ra- 
dulpbo, presbytero de Herceio ; Willelmo Peldeloup ; 
Guillemere de Gorran ; Micbaele Moleret pluribus aliis. 

[A tous les fidèles qui prendront connaissance des présen- 
tes lettres, Juhel, seigneur de Mayenne, salut. 

Sachent tous qu'en vue de mon salut jai donné et concédé, 
en pure aumône, à Dieu, à la bienheureuse Marie et aux 
moines de mon abbaye de Fontaine-Daniel une closerie dans 
ma t'orét de Fosse-Louvain, franche et quitte de tous droits 
et devoirs de mon chef. 

Pour que cette charte acquière plus de force, je Tai fait 
authentiquer par Tapposition de mon sceau. 

Ftaient témoins : Herbert de Logé, mon sénéchal; Raoul, 
prêtre de llercé; Guillaume Peaudeloup <i' ; Guillemard de 
Gorron ; Michel Moltier et plusieurs autres.] 



(1) Ne faut-il pas lire Bree ? on a vu P.obcrt de Brée aux chartes XIV 
et XV. 

(i) Rouesson, fief noble, situé ancienne paroisse dOisseau. dans la partie 
qui dt'pend aujourd hui de la Haie-Traversaine. 



(1) La famille Peaudeloup donna son nom à la seijiineurie de la Haie- 
Peaudeloup, située paroisse de Hercé, et qui était un lief vassal de la chàtel- 
lenie de (.orron, suivant M. Léon Maître (Dicl. (op. de la Mayenne). V. inlVà, 
p. 295. 



(U 



XXXÏIÏ 



Vente paii Ernault Morin. 



1208. 



Omnil)iis R. (le Sancto Juliano, decaiius de Jcvro- 



neis. 



(Xotum facimus) Hernaldiiiu Morini omncin hercdila- 
tem siiani, scilicet teiiiam partem, ieodi Morini niona- 
chis de Fonte Danielis pro XL solidis vendidisse. 

Anne 1208. 

[A tous Vx. (le Saint-Julien, doyen de Javron 

(Xous taisons savoir qud Krnauld (ils dc) Morin, a vendu 
aux moines de Fontaine-Daniel tout son héritage, c'est-à-dire 
le tiers du fief Morin. pour ([uarante sols. 

L'an 1208.] 



XXX IV 



Donation et yen ri: \\\\\ Adam Moiun 



1208. 



Sciant 

A(hnn Moiiii (ledit ahhalia' de Fonte Danielis, in 
perpeliKun eleniosinani. lertiam parteni liereditatis 
sua\ cuni [)ertinentiis: dnas i)artes vendidit pro C soli- 
dis eenonianensihns.... Concessit Aies, nxor ejns. 

Ego Hadulpluis de Ikisileis, assensu Ilngonis, lilii 
mei, militis, concessi i\u\:\ de ni(^ tenebat. 

Siiiilluni niei. 

Anno 1208, II nonas Julii. 

[Sachent tousi 

Adam Morin a fait donation en perpéluelle aumône à 
l'abhave de Fontaine-Daniel du tiers de son héritage, avec 



(>:> 



SCS dépendances : pour les deux autres tiers, il les a vendus 

cent sols manceaux Alice, son épouse, a donné son 

agrément. 

Moi, Raoul de Raseilles, avec l'adhésion de Hugues, mon 
nis, chevalier, ai consenti (à cette donation),... parce que 
Adam Morin était dans ma féodalité. 

Mon sceau. 

Lan 1208, le deux des nones de juillet.] 



XXXV 



D0N.\T10N PAU ILVOIS, ÉPOESE DE RoiiEUT ChAPERON. 



V. 1208. 



Omnibus Raginaldns de Cormeis, Lavallensis 

decanus 

Haois, nxor Roberti Chaperon, abbatiîv de Fonte 
Danielis, in (pià sepulturam babere disposait, omneni 
partem snam tàni mobilium qnàm hereditalum, quîc 
sibi judicio mediante contingit, ])ro sainte aninicT sua.^ 
et omnium amicorum suornm, in perpetuam elemosi- 
nam concessit 

Actum apud Lavallem, anno 1208. 

[A tous Renauld de C doyen de Laval.... 

Haois. épouse de liobert Chaperon, a, pour le salut de son 
Ame cl de celles de tous ses amis, abandonné en perpétuelle 
aumône à labbaye de Fontaine-Daniel, où elle a pris ses 
dispositions pour sa sépulture, toute la part des biens, tant 
mobiliers qu'inuuobilicrs, qui lui revient et est à iixer 
judiciairement... 

Fait à Laval, l'an 1208). 



()() 



XXXVI 

Donation pah (uillalme du Crfax. 

V. 1208. 

Raginaldus de Corincis, Lavallis dccanus.... 

W'ilk'lmus de Croso, cuiii vohinlale i)alris el inatris 
siKu et iVatriiin suoruni, videlicet Garini, Andréa? et 
Johaniiis, oinneni terrain suani in Teodo Hanielini 
Porin (ledit abbatiie de Fonte Danielis, in perpeliiani 
elemosinani. 

Anno 1208. 

[Renauld de C , doyen de Laval 

(luillaunic du ('renx, avce le consentement de ses père et 
mère et de ses frères, e'est-à-dire de (iuèrin, André et Jean, 
a donné en perpétuelle aumône à liibbaye de Fontaine- 
Diuiiel toute la terre qu'il possède au liet' de Ilamelin l'orin. 

Lan 1208). 



XXXVIÏ 



Donation v\n Jitikf 111 de: Mavi.nne. 



V. 1208. 



Juhellus, Meduana^ et Dinanni doniinns, dedi al)])a- 
lice niea' Fonlis Danielis (juani lïindavi onines coliuas^^> 
meas de villa Meduanie, euni pertinentiis... 

Anno 1208. 



{1} Le Cartulaire porte corveas, ce qui paraît être une erreur du copiste. On 
no voit pas que les moines de Fontaine-Daniel aient jamais joui de corvées 
à Mayenne, tandis qu'on sait (juils ont possj'dé les halles et marchés, cest-â- 
dire les cohues de Mavemie. 



07 



[Je, Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, ai donné à 
l'abbaye de Frontal ne-Daniel, dont je suis le fondateur, 
toutes mes cohues de la ville de Mayenne, avec leurs dépen- 
dances 

L'an 1208]. 



XXXVIII 



Accord avec Payen de Rouesson. 



1208. 



Concordia intcr abbatiani de Fonte Danielis et Pa^a- 
nuni de Roisson super terra de Aligaudcrià.... 
Anno 1208. 

[Accord entre Tabbé de Fontaine-Daniel et Payen de 

Rouesson, relativement à la terre de FA 

L'an 1208]. 



XXXIX 



Donation far Jfhel III de Mayenne. 



1208. 



Universis 

Jnliellus, dominns Mednana^, pro sainte anima^ mené 
et antecessoruni et hereduni nieorum, Beata^ Mariœ de 
Fonte Danielis in perpetuam elemosinam dedi Robi- 
num de Andegavià et heredes ejus, ab omnibus talliis, 
redevantiis liberos 

Anno 1208, tertio kalendarum mail. 

|A tous 

Je, Juhel, seigneur de Mayenne, pour le salut de mon amc 
et de celles de mes prédécesseurs et de mes héritiers, ai 



69 



(xS 



(l(Miné, en pcrpc'UicUe aumône, à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, Robin (VAnjou et ses héritiers, que je libère 

de toutes tailles et redevances 

L'an 1!^08, le trois des calendes de mai.] 



XL 



Donation par Andhi-: II m: Vitrk 



1208. 



Noverint 

Kiio Andréas de Vilrco, monacliis Fonlis Daiiielis, 
pro solà Dei relrii)ulioiie, iVanchisiaiu et quilanliani 
pcr totain terrani mcani de omnibus (ju.t enierinL vel 
vendidcrinl, vel Iranslerri i'eceriiit, dedi in purani ele- 
mosinani 

Signuni nieuni feci ap[)oni. 

Acluni at)U(l (^hastelhun, anno 1208, die Ascensioiiis 
Domini, niense nmio. 

[Sachent tous que) moi. AiKhc de Vilrc, ai donné aux 

moines de Fontaine-Daniel, en i)Uie auinùne, \\\'\\ attendant 
({ue de Dieu seul la récompense, franchise et liberté dans 
ma terre entière, pour tout ce (piils y acliétciont et vendront, 
ou y feront passer 

.rai fait a])poser mon sceau. 

Fait à C.hàtillon 'J', Tan 120S, au mois de mai. le joui* de 
l'Ascension de Notre-Seigneur.j 



r 1 



XLI 



CONFIIIMATIOX PAU LE PAPE INNOCENT III. 



1208. 



Iniiocenlius episcoj)us, scrvus scrvoruni Dei, dileclis 
liliis abbali Fonlis Daiiielis ejns(|ue IValrihus, làni 
prîvsentihus quàm lïituris, regulareni vilani i)rofessis. 

In [)erpeluuni religiosani vilain eligcnlii)us aposlo- 

licuni coiivenit adessc subsidiuni, ne forte cujuslibet 

temeritatis incursus aut eos à proposito revocel, aut 

. robur (tpiod absit!) sacra? religionis infringat. — Ea 

propter, dilecti in Domino lilii, vestris justis poslula- 

tionibus clemenler annuimus etc pra^tereà quas- 

cumcpie possessiones, concessione Ponlificum, largilione 

Reii:unielc ex dono nobilis viri JulicUi dcMeduanà, 

nemora de Saleto etc prohibemns etc amen, 

amen, amen. 

Suit le mono(jramme du pape Innocent III, eu 
le sceau portant celte inscription: Sanctus Pelrus, 
Sanctus Panlus. Innocentins P. P. IIL Fac mejcuni, 
domine, signum in bonum ; puis viennent les signa- 
tures de plusieurs cardinaux, précédées chacune 
cVune croix ornementée : 

Ego Innocentins calliolica^ Ecclesia^ episcopus. 
Y Ego Johannes, albanensis episcopus. 
\ Ego Nicolaus, Insculanus episcopus. 

Y presl)yler cardinalis 

-^ presbyter cardinalLs tiluli 

j Sancbc Suzanmu presbyter cardinalis. 

7 lituli SancltcAnaslasia' presbyter cardi- 
nalis. 



m Cliâlillon on Vondolais. prôs Vitré. 



1 Titrï'-Viiîitiimai 



mm 



70 

j- Ego Gregorius Saiicti Georgii ad vol uni aiireum 
(liaconiis cardinalis. 

7 F]go Guido Sancli Nicolai in carcore (Juliano) dia- 
conus cardinalis. 

-j- Ego Johannes SanctcC Maria^ in via lalà diaconus 
cardinalis. 

Y Ego Pclagins Sanctse Lucia* ad seplcni solia dia- 
conus cardinalis. 

Datum FercMilino pcv nianuni Johaiinis, Sanclaî 
Maria* in Cosniidin diaconus cardinalis, SancUc ronianaî 
Ecclesia» cancellarii, III Kl. novcnibris, indiclionc XII, 
Incarnalionis doniinica* anno M* CC" VIII", — ponlili- 
catiis vero doniini Iniioccnlii pai)a III, anno nndecimo. 

[Innocent, cvèquc, serviteur des serviteurs de Dieu, à ses 
bien-aimcs fils Tabbé de Fontaine-Daniel et à ses frères 
proies, présents et à venir. 

Il est opportun de prêter l'assistance du siè^c ajiostolicpic 
à ceux (pii ont choisi i)()ur toujours la vie religieuse, afin 
d'empêcher que lattaque de quelques audacieux ne les 
détourne de leur voie et ne porte atteinte (Dieu nous en 
préserve!» à l'autorité de la sainte religion, ('/est pourcpioi, 
chers fils en Xotre-Seigneur, nous accueillons avec bienveil- 
lance vos justes demandes, etc Kn outre, nous autorisons 

et agréons les possessions (pie vous tenez de la faveur des 

Pontifes, de la nuniificence des lîois et de la libéralité de 

noble honnne Juhel de Mayenne, savoir : - les bois de 
Salair » Nous défendons Ainsi soit-il. 

Après le sceau et le monogramme du pape, oji lit : 

Moi Innocent, évé(pie de 1 I^glise catholique. 
7 Moi Jean, évéque d Albe. 

Y Moi Nicolas. évé([ue de Tusculun. 

•; prêtre cardinal du titre de 

t prêtre cardinal du litre de 

t prêtre cardinal du titre de S<''-Suzanne. 

t prêtre cardinal du titre de S''-Anastase. 

V Moi Grégoire, cardinal diacre de S'-Georges en Vélabre. 



71 



Y Moi Gu}', cardinal diacre de S'-Nicolas m carcere juliano. 

Y Moi Jean, cardinal diacre de Sainte-Marie in via laid. 

t Moi Pelage, cardinal diacre de S<'-Luce aux sept sièges. 

Donné à Ferenlino par les mains de Jean, cardinal diacre 
de Sainte-Marie in cosmedin, chancelier de la Sainte-Eglise 
romaine, le trois des calendes de novembre, douzième indic- 
lion, lan 1208 de rincarnalion du Seigneur et la onzième 
année du pontificat du Seigneur Pape Innocent III.] 



XLII 



Donation v\i\ Juiiel III de Mayenne. 



1209. 



Univcrsis.... 

Jnhcllus Mcdnaïuc et Dinanni doniinus, cùm, pro 
sainte anima' nica\ i)alris et malris mea\ et uxoris 
niea' Gervasia* et omnium anteccssornm et hercdnm 
meorum, dedisscm dndùm aliqnas partes riparia* mQvc 
Mednana^ super ajacentibus abbaliic mea^ de Fonte 
Daniel is in perpetnam elemosinam, (juas tamcn ne- 
(piennt pacificè et ntiliter possidere, linmili petitioni 
eorum inclinatus, do amodô ipsis in perpetnum ipsam 
lolam ripariam meam Mednana\ a ])onte Mednanaî 
uscjnè ad pontem Landrini, cnm omnibus dominiis et 
jnribus meis ad exerccndum et piscandnm^^^, sicut 
pranlecessorcs mci 

Sii^num meî. 

1209, mense januarii, in crastino Sancli Vincencii, 
martvris. 

(A tous 

Je, Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan, avais, ])our 
le salut de mon âme et des âmes de mon père, de ma mère, 

(1> Le Cartiilaiic porte v pascaiulum. » 



ri 



de (icrvaisc, mon épouse, et de tous mes nncèlres el Iiériliers, 
fail donation en ])crpétuelle aumône à l'abhaye de Fontaine- 
Daniel de certaines parties de ma rivière de Mayenne, en 
dehors même des portions (pii sont limitrophes des dépen- 
dances des moines, et dont ils ne peuvent jouii- paisible- 
ment ni ulilemenl. Dél'érant à l'iunuble recpiète des moines, 
je leur donne présentement à ]HM'pélnité toute ma rivière de 
>hiyenne. depuis le pont de Mayenne juscpiau Ponl-f. an- 
dry'', en toute seigneurie et avec tous mes di'oils pour y 
circuler et y i)èeher, connue mes prédécesseurs. 

Mon seini;;. 

L'an 12()1), au mois de janvier, le lendemain de la fête de 
Saint-Vincent, martyr.) 



XLIII 
Echange a\i:c li: iMiiKiiu: ni: MoNK.rvox. 

1209. 

Xoluni luludlus de Meduanà, pro sulute aninue 

siiae et anlecessoriini el hereduiii suoruiii, (ledit Deo et 
priori et rralril)us de (iraiulinionte, in j)erpetuain ele- 
mosinani, Vlll lihras cenonianenses et duo solidos iu 
Capelerià et in (Miauvonerià et iu Hu[)e Iruborch. 

Posteà verô ipse .luhelhis (juanidani abbaliain lïin- 
davit (leOrdine (Listercienci, (pue dicilur T'ons Damki.is. 

Abbas auleni et monachi ejusdein al)l)alia' videntes 
qiiod terne supradicla' et reddilus earuni eis esseiit 
necessaria» et })r()[)iii(iua' , consilio doinini Juhelli, 
petierunt a dictis Iralribus de Moni^uioii ut dictas terras 
et \\\\ libras el duo solidos, ([uos in eis caj)iei)ant 
annis singulis, cuni lei^iliniu esclianibio, eis deniille- 
riul. 



(I) Pont sur la Mayciiiic. paroisse d .\mt)ijrirs. 



73 



Dicli verô Iratres de Monguion, petitioni monacho- 
runi de Fonte Danielis adquiescentes, eisdem monachis 
terras dictas, cuni ])rad'alis VIII libris el duobus solidis, 
diniiserunt, lali condilione quod dicli iValres de Mon- 
guion habebunt, singulis aiinis, VI libras et duo solidos 
in molendinis MeduaiKc ; et, ut perlicerenlur VIII libne 
et duo solidi dictis rralril)us, doniinus Juhellus de 
Meduanà eis XL solidos in terra (LAbalanl assignavit. 

Prior (irandinionlis sigilli sui teslinionio conliriuavil. 

Anno 1209. 

[(Qu'il soit I connu ({ue Juhel de Mayenne avait, pour 

le salut de son àme et des âmes de ses i)rédécesseurs et de 
ses héritiers, donné en perpétuelle aumône à Dieu, au })rieur 
et aux Frères de Grandmont kIu prieuré de Montguyom huit 
livres et deux sols manceaux sur la Sepellière, la Chauvon- 
nière et la rvoche-Frébourg. 

Plus tard Juhel fonda cette abbaye de Tordre de Citeaux, 
(pi'on nonune Fontaine-Daniel. 

L'abbé et les moines de ce monastère, s'apercevant que les 
terres dont on vient de parler et le revenu qu elles produi- 
sent leur sont nécessaires, i)arcc ([uc ces métairies se 
trouvent dans leur voisinage, ont, sur les conseils de mon- 
seigneur Juhel, demandé aux Frères de Montguyon de leur 
abandonner, au moyen d'un loyal échange, lesditcs terres et 
les huit livres deux sols de rente annuelle qu'ils prenaient 
sur ces biens. 

Les frères de Montguyon, accédant à la prière des moines 
de Fontaine-Daniel, leur ont cédé les terres dont il s'agit, 
ainsi que les huit livres deux sols de rente, sous celte con- 
dition qu'en retour les frères de Montguyon auront clKupic 
année six livres deux sols de rente sur les moulins de 
Mayenne, et que, pour leur ])arlaire les huit livres deux sols, 
monseigneur Juhel leur a assigné quarante sols de rente sur 
la terre d'Abattant (b. 



(Ij AlKiUaiU. paroisse de I.a Bi{^oUièrc. 



74 



75 



Le prieur de Grandiiionl a confirmé le présent par l'appo- 
sition de son sceau. 
L'an 1209.] 



XLIV 



Donation pau Amaury T' de CiiAOX. 



1209. 



Aniîuiricius, doiniiuis C.redonc, ad pclitioncin caris- 
simcT matris niciv Isabellis, dvdi al)l)alia' de Vonie 
Danielis iii per|)eluain (deiiiosinain duos inodios vini, 
ad opus convcMilùs, aiinis singulis, in vineis meis de 
(^hasteliis, tenipore vindeiniaruin. 

Anno 1209. 

[Moi, Amaury de Craon, ai, sur In demande (te ma très 
chère mère Isabelle, donné en perpétuelle aumône à labbaN e 
de Fontaine-Daniel, deux muids de vin pour les besoins du 
couvent, à prendre chaque année, au temps des vendanges, 
dans mes vignes des Chàtelliers. 

Lan 1209. 



XLV 



Donation pai\ IlKiiRi:irr dk Logé 



J209. 



Xoverint Herhertus de Loge, miles, ])ro sainte 

anima' sUcT, in perpetnam tdemosinam dédit al)l)atiœ 
de Fonte Danielis meditariam snam de Marebarderià, 
cnm [)erlinentiis snis, (juam .luhellus de Mednanà sibi 
pro servi tio sno dederat. 

Anno 12U1). 



-'l 



[Sachent (tous) que Herbert de Logé, chevalier, a fait, 

pour le salut de son Ame, donation en perpétuelle aumône à 
Fabbave de Fontaine-Daniel de sa terre de la Maschardière, 
avec ses dépendances, métairie que Juhel de Mayenne lui 
avait donnée en récompense de ses services. 

L'an 1209.] 



XLVI 



Donation par Gitllaume de la Guerciie 



1209. 



Noverint nniversi pra^sentes pariter et iïitnri qnôd 
ego Guillelnnis de Gnirehià, pro sainte anima' mea', 
antecessornm et herednm meornm, dedi abbatia' de 
l'onte Danielis IVanchisiam et (jnitantiam per totam 
terram meam, deomnibns (jna' emerint vel vendiderint, 
vel per eanidein terram in enndo et redenndo transferri 
iecerint. 

Ulanlem ralnm sil et stabile perscveret factnm hoc, 
ego, ad majorem (irmitalem, j)ra'senteni paginam sigilli 
mei impressionc feci commnniri. 

Aclnin anno gratia^ 1209. 

[Sachent tous présents et à venir que moi, Guillaume de la 
Guerche, ai, pour le salut de mon àme et des âmes de mes 
prédécesseurs et héritiers, donné à Fabbaye de Fontaine- 
Daniel i'ranchise et exemption de tous droits dans ma terre 
entière, pour tout ce que les moines y achèteront, y ven- 
dront et y transporteront, en allant et venant. 

Ft pour la ratification et le maintien de ce qui précède, 
j'ai, pour plus de sûreté, l'ait revêtir de mon sceau la pré- 
sente charte. 

Fait Tan de grâce 1209.] 



76 



XLVIl 



Donation I'au Cilillalml dls Hoches. 



1209. 



(iiiillrliiuis, (k' Uiipihus doiniiuis.... nssciisu Mari^a- 
rila\ iixoris mca» cl carissiiiKi* lilia' mviv, dcdi « 

|.k\ (liiillaiiiiîc. scii^nciir des Huches du coiiscnlciiiciit 

de Marguerite, mon épouse, et de ma très chère filleO», ai 
donné 

L'an 1209.] 



XLVIII 



CoNFHniATlON PAU JeAN 
1209. 



AllCHEVÈgï^l^ ^^ TOL'KS. 



Johanucs, Dci i^racià Turoncusis archicpiscopiis, 
luîivcrsis etc.... {Texte semblable à celui de la C/tarle 
AT. plus ce qui suit): 

Hocaulcni scienduin ([iiôd pnrdicla al)l)atia de l'onle 
Daiîiclis ex donis pluriinorum fideliuin pliira possidet, 
videlicet : 

V.\ dono Willelnii de Solchiyo et uxore ejiis, reddiliun 
duaruiu capenaniariiin juxtà Ande^avhiiii ; 

Ex dono Andréa^ de Vitreyo, LX solidos turoiicnscs 
in niolendinis de Caslellione; 



fl) riuillauinc dos Rochos, st'iu'chîil d'Anjou et du Maine, époux de Mar- 
guerite de Sablé, avait deux lilles, Jeanne et Clémence. Il s'agit dans cette 
pièce de Jeanne. 1 aînée, qui épousa i^eu de temps ai)iès Amaury I deCraon. 
Celui-ci succéda à son bcau-pcrc dans son ollicc de séiiéciial. 



// 



Ex donc TIicodcl)aldi de Matefelon, qnarlam parteni 
passagii sui de ponte Meduanai cl unum lioniinem in 
eàdeni villa ; 

Ex dono Mauritii de Credone, VI libras luroncnses in 
passagio Chanloceii ; 

Ex dono Constantia', sororis sua?, XX solidos tnro- 
nenses apud (^hantoceinni ; 

Item, ex dono TIieodel)aldi de Matelelon, pro anima 
Agnclis, uxoris sua, VIII libras luroncnses in passagio 
Crcdonis et unum homincm in càdam villa ; 

Ex cxchanhio Guidonis de Lavalle, pro grangià de 
Alodio, (piartam partem costumai de Herneyà et unum 
homincm in càdam villa, et decem solidos ccnoma- 
nenses an nui rcdditùs in prefatà grangià ; 

Ex dono HcrJ)erti de Logeyo, medietariam de Mas- 
charderià ; 

Ex dono RaduUi le Flamenc, tcrtiam partem totius 
liereditatis suai ; 

Ex dono Willclmi de Croso, tcrtiam partem lieredi- 
tatis totius (juam habebat in terra Meduana*, sub 
nomine elemosina et duas sub nomine em])tionis ; 

Ex dono Johannis Rucllcm, tcrtiam partem totius 
hcrcditalis sua de terra Meduana? ; 

Ex dono (ialteri Levcseil, domum (pia fuit Jacobi 
Jiulci, cum li])crlatc quam habebat a domino Juhello 
de Meduanà ; 

l']x dono Robert i de Landeviaco, la Ta 1 lie Ferrcrc : 
Ex dono H. de Forcbes, decimam de i'eodo Roaut et 

de (iauberterià ; 
Ex dono II. de Ficherz, decimam de Pennardo : 
Ex dono Ilugonis presbyteri, decimam de Haià de 

Larchamp ; 

Ex dono H. de Ficheiz et i\. Corbaut, mcdictalcm 
décima' de Laccu ; 



7S 



Ex dono Thomas MalclTanl, vigcnti solidos ccnoma- 
iienses censuales : 

Ex dono H. de Albiniaco, uiuiiu scstcriiuii IVii- 
meiiti. 

Nos igitur prcTlalain al)l)aliain de Fonle Danielis, cuiu 
supradictis cleinosinis et omnibus cidcm abbaticT perti- 
nenti])us, sub proteclione nostrà suscepimus ; el ut ha^c 
suprascri[)lcV elemosina pra'Takr al)balia lirmiîis lene- 
anlur et ut in [)osteruni maneant inconcussa, prasentem 
cartani leeinius sigilli nostri testimonio roborari : sicuti 
in autentieis karissimi avunculi et [)rcedecessoris nostri 
Bartholomei pia memoria% Turonensis archiepiscopi, 
et aliorum tàm donatorum ({uàm episcoporum illorum, 
in qiroruni episeopatibus continentur elemosina supe- 
riîis nominata, vidimus contineii. 

Aetum anno Incarnationis dominica 1209, consecra- 
lionis nostra anno seei.ndo. 



[Jean, par la grâce de Dieu, arelicvùque de Tours, à tous 
ceux ([ui 

Il est encore à propos de connaître (pie ladite nbbnye de 
Fontaine-Daniel ])()ssèdc divers biens par suite des dona- 
tions (pic de nombreux lidcdes lui ont faites, savoir : 

De (iuillaunie de Soudai el de son c'pouse, le reveiui de 
deux chapellenies pr(>s Angers; 

De André de Vitré, soixante sols tournois sur les moulins 
de CJiàtillon ; 

De Thibauld de Mathelelon, le (piart de son j)assagc du 
Pont de Mayenne et un liomme dans cette ville de Mayenne; 

De Maurice de Craon, six livres tournois sur le i)assage 
de Chantocé; 

De Constance, sœur du précédent, vingt sols tournois à 
Chantocé; 

De Thibauld de Mathet'elon, pour le repos de 1 àme d Agnès, 
sa sœur, huit livres tournois sur le passage de Craon et un 
honuue dans la ville de ce nom; 

De Guy de Laval, par suite de rechange de la métairie de 



79 

TAlieu, le quart de la coutume dT.rnée, un homiue dans 
cette ville dKrnée et dix sols manceaux de rente annuelle 
sur ladite métairie de lAlleu; 

D'Herbert de Logé, la métairie de la Maschardiére; 

De Raoul Le Flamand, le tiers de son héritage; 

De (hiillaume du Creux, le tiers à titre (raumone de tous 
les héritages qu'il i)ossédait dans la terre de Mayenne : les 
deux autres tiers ont fait l'objet dune vente; 

De Jean Rouelent, le tiers de tous ses héritages dans la 
terre de Mayenne; 

De (iauticr Levesel, la maison qui a appartenu à Jacob, le 
juif, avec la franchise qui lui avait été accordée par monsei- 
gneur Juhel de Mavenne; 

De Robert de Landivy, la Taille-Ferrière; 

De IL de Fourches, la dîme des fiefs de la Rouaudière et 
de la Gauberdiére ; 

De H. de Fichet, la dîme de Panard; 

De Hugues, prêtre, la dîme de la Haie de Larchamp; 

De IL de Fichet et de G. Corbeau, la moitié de la dîme du 
Lac ; 

De Thomas ^Lalenfant, vingt sols manceaux de cens; 

De R. (lAubigné, un setier de froment. 

Sur quoi, nous avons pris sous notre protection Tabbave 
de Fontaine-Daniel, les aunuHies sus-mentionnées, ainsi que 
tout ce qui lui appartient; et, afin que ces libéralités soient 
possédées en toute sécurité par l'Abbaye et maintenues sans 
conteste à son prolit dans l'avenir, nous avons fait appuyer 
la pi-ésente charte de l'autorité de notre sceau. 

Tels sont les dons contenus dans les titres authentiques 
dont nous avons pris connaissance, émanés de Rarthélemy, 
archevêque de Tours<i) notre 1res cher oncle et prédéces- 
seur, de pieuse mémoire, et des autres personnages, je veux 
dire des donateurs, et aussi des évéqucs qui ont leur siège 
dans les diocèses où sont situés les biens qui font l'objet des 
aumônes, dont la désignation précède. 

Fait l'an de l'Incarnation du Seigneur 1209, la seconde 
année de notre sacrej. 

<1) Voirlu charU' XXn. 



SI) 



81 



XLIX 



Donation par Jitii:l III dk Mayenne. 



1210. 



Universis Clirisli fidelibiis prcTsenteni |)nginam ins- 
pecliiris vel aiuliluris, .luhellus Mcduana* cl Dinanni 
(lominus, saluU'in. 

Xoveril univcrsilas vcslra (fiiôd v<i,o ciim iter peregri- 
nalionis.... dùin contra hoslcs lidci noslnc, contra vidc- 
liccl All)ii5cnscs Iicrcticos, — pro sainte anima' nicîu 
et uxoris nica^ (icrvasia', et onininni anlecessoruni et 
hercdnni nicornni dcdi abbatia' nica' de Fonte Danielis, 
(piani lïuulavi, in perpelnani eleniosinani, perpetuani 
lil)ertateni et ({nittanciani ab oninibns qna' niibi vel 
nieis lieredil)ns pertinent in nniversis pratis, jiiscatio- 
nibus, a([nis, nenioribus, in oninil)ns insnper ex dono 
meo vel ab aliis. — Dedi etiani dictis nionacbis in 
perpetnani eleniosinani ([nid([nid redditns vel jnris 
luibebani in oninibns snpradictis 

Fcci siuilli niei teslinionio conlirniari. 

Anno 1210, niense Iel)rnarii, die crastino Sancti 
]')laisii. 

|A tous les fidèles (lu Christ c[ui prendront connaissance ou 
auront In lecture de cette pièce, Juhel. sei^Lj;neur de Mayenne 
et de Dinan. salut. 

Snclienl tous qu'à lépcxpie d'un pèlerina.i^e entrepris par 

moi lit s'agissait de coiuballie les ennemis de nolie loi, 

c est-à-dire les liéréti([ucs Albi.Lieois , jai. pour le salut de 
mon àme et des âmes de (iervaise, mon épouse, et de tous 
mes prédécesseurs et héritiers, accordé à titre de peipé- 
tuelle aumône à mon abbaye de Fontaine-Daniel, dont je 
suis le fondateur, (juelle soit à jamais tranche et ([uitte de 
droits quelconcpies cpii mappartiennent ou appartiendront à 
mes héritiers, sur tous les prés, pêcheries, eaux, bois, et 






généralenienl sur renscmblc des biens qui lui ont été donnés 
soit par moi, soit par d'autres. 

J'ai aussi accordé aux moines, en perpétuelle aumône, tout 
ce que j'avais de rentes ou de droits sur tous les biens sus- 
mentionnés 

J'ai fait valider cette pièce par limprcssion de mon sceau. 
L'an 1210, au mois de février, le lendemain de la Saint- 
Biaise. ! 



Donation paii Philippe de Candé. 



1210. 



Universis.... Willelmns, episcopns and^gavcnsis.... 

Philippus de Cande oninem parteni snani her})erga- 
menti in feodo Matbei de Pratellis cuni pertinentiis 
dédit abbaliie de Fonte Danielis, in perpetuani elenio- 
sinani. 

Anno 1210. 

[A tous Guillaume, évéque d'Angers <i) 

Philippe de Candé (2) a donné en perpétuelle aumône à 
l'abbaye de Fontaine-Daniel la part qu'il possède d'un her- 
bergement et dépendances, au fief de Mathieu de Préaux^3). 

L'an 1210.J 



(1) Guillaume de Beaiimont, évoque d'Angers, de 1202 à 1240. 

(2) Candé en la Mée, prés Segré. 

(3) Préaux, paroisse d'Avrillé, prés Angers. 



6 



82 



LI 

Donation par la vfivi: i:t li:s iirjîrrii-as de Raoll 

\){' ('.OIDI'.AV. 
1210. 

Universis Juhclliis Mccluaiuv, Dinaimi doiiii- 

iiiis, 

Xoverilis qiiôd Richanhi, (fiuT fiiil iixor Ra(liil[)lii de 
Coudiv, et Yvo cl liadulpluis, iilii cjus, cl Ai>;allia et 
Hereinl)urgis et Uenoldis e! Ai^nes, ejiisdeni liliiv, ex 
communi assensu, pro salide aiiiniariiin suaruni et 
antecessoruni suoruni, dedeninl Ik^ala* Maihv de Fonte 
Daiiielis, in perpeluani eleniosinani. lerliani paiieni 
totius lieredilatis eoruin : re]i{[nas duas partes dedernnt 
dicta» al)I)atiic pro IV lihris cenonianensil)ns et XXVI 
solidis annui rcdditùs, (jui istis tribus, (piandiù vixe- 
rint, persolventur, videlicet : Ricliarda, niatri eorum ; 
Radidpho poslnato et Ai^neli, nondùni niai'ilalie. 

Ad petitioneni pi\Tsenliinn ïvv'i si^illi niei leslinionio 
confirniari. 

1210. 

[A tous Jubel (le Mayenne, seii^nenr de Dinnn 

Sachez ((ue Pacliarde, veuve de lînoul (\u (loudi'ny, et Yves 
et lînoul, ses fils, A.^allie. {{enaulde cl Ai^ncs, ses lilles. ont, 
dun eonuuun accord, pour le salul de leurs àuies et de celles 
de leurs anccHres. fait donali(Mi, eu |)ei-pcluelle aumône, à la 
bienheureuse Marie de lM)ntaine-l)aniel du licrs de tout leur 
héritage: ils ont donne à lahbayc les deux autres tiers pour 
{{uatiT livics luancelles, i)lus une rente annucbc de viniil-six 
sols, qui sera touchée par trois d entre eux, leur vie durant: 
Richarde, la mère: P^aoul. le jeune des fils, et Agnès, (pii 
n'est i)as encore mariée. 

A la demande des jjarties i)résenles, j'ai fait valider cet 
écrit par limprcssion de mon sceau. 

L'an 121U.J 



83 



LU 



Donation i>au Jlhi-l III dk Mayenne. 



V. 1210. 



Notum 

Juhellus, MeduancT et Dinanni dominus, dedi Radultb 
de Raillât, militi et heredihus suis Ricardum Gelin et 
Lucani Radulfi, ])uroenses de Castellonio, cum omnibus 
servicus qu^e inihi perlinebant.... 

Sigilli niei inuniniine roboravi. 

(Sachent -tousi que moi Juhel, seigneur de Mavenne et 

de Dman, ai donné à Raoul de Baillât, chevalier ^et à ses 
lieritiers, des tenanciers) Richard Geslin et Lucas fils de 
Raoul, bourgeois de Chatillon, avec tous les services auxquels 
j avais droit 

J'oi validé le présent par rinq)re.ssion de mon sceau.] 



LUI 
Donation paii Gltllaume de .Montgiholx. 

1210. 

Universis...... Willelnuis de Mongerol, pro sainte 

aninicc nîea\ patris et nialris niea\ et uxoris mciv et 
omnium liliorum suorum, dedi abbatia' de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, Petrum de Jarnotà 
liberum. 

Anno 1210. 

f'^ t«"^ '^loi, Guillaume de Montgiroux'i», ai, pour le 

salut de mon àmc et des Ames de mon père, de ma mère, de 



(1) Monlgiroux, paroisse de Saint-Germain-d'Anxure, 



84 



mon épouse et de tous les fils de eelle-ci, l'ait donation en 
perpétuelle aumône à labbaye de l'ontaine-Daniel (du 
tenancier) l'ierre de Jarnote. ([ue je libère aie tout devoir 
vis-à-vis de moi.) 
L'an 1210. 



LIV 



Translation di: rentes par Jl tiel III de Mayenne. 

1211. 

Univcrsis ad qiios j^rcsons scriptiiin })ervcnorit, 
Juhellus, Meduaiuu et Dinanni dominus, saluteiii. 

Xoveritis quùd cùin ego Deo, Beata* Maria^ et niona- 
cliis de Fonte Danielis leiierer excamhiiini et recoiiipeii- 
sationem lacère, pro redditu Uaginaldi de Andegavià, 
queiii hahebat in Moscbans et in b\)nteneto Paiianelli, 
qui in IVuniento valebat deeeni sextarios et nnani 
niinani li innenti, ad niensurani Meduana\ et in nuniniis 
et avenà et aliis minutis redditibus unum sextarium l'ru- 
menti, ad eanideni niensurani, assignavi eis in IVunien- 
tagio iiieo de (^lareere trigenta sextarios rruinenti ad 
inensurain ejusdem loci, cpii l'aeinnt ad supradietani 
niensurani Meduana^ undecini sextarios et diniidiuin 
Iruinenti, (piod rrunienUiin ab eisdein nionarliis in Na- 
tivitate Beatie Mariie singulis annis eaj)ielur. Hoe auleni 
eoncessi eis in perpetuam eleniosinani paeilicè possi- 
denduin. 

Quod ut ratuin et stabile in posteruni perseveret, 

presenteiii cartam sigilli nie! feci testinionio confirinarl. 

Aetuni anno gratiiv inillesinio ducentesiino undeciino. 

[A tous ceux qui prendront connaissance du présent écrit, 
JuheL seigneur de Mayenne et de Dinan, salut. 

Sacbez que, tenu envers Dieu, la bienbeureuse Marie et les 
moines de Fontaine-Daniel, de lournir l'équivalent du revenu 



que Renauld d Anjou (h possédait à Montcliamp et à Fontenay- 
le-Pesnel et qui était de la valeur, en froment, de dix setiers 
et une mine, et en numéraire, avoine et autres menues rede- 
vances de la valeur d'un selier de froment, le tout à la me- 
sure de Mayenne, j'ai donné et assigné auxdits moines sur 
mon fromentage de la Cbartre'-^) trente setiers de froment, 
mesure de ce dernier lieu, qui font, à la mesure de Mavenne! 
onze setiers et demi de froment. Les religieux recevront ce 
blé, cliaque année, à la Nativité de la bienbeureuse Marie. Je 
leur en accorde en perpétuelle aumône la possession paisible 
et tranquille. 

Pour (pie ceci demeure à l'avenir ferme et stable, j'ai fait 
valider la présente cbarte par l'impression de mon sceau. 
Fait lan de gnke 121 IJ. 



LV 



Confirmation par Hamelin, ÉvÈgiE dl Mans. 

1211. 

Hanieliniis, Dei gratià cenomanensis ecclesiic ininis- 
Icr liumilis, univcrsis ad (pios presenlis scripti noticia 
pervenerit, pcrj)etuani in Domino salntem. 

Xoveritis quod cùm dilectns lilius noster, vir nobilis 
Julicllns de Meduanà, monachis suis de Fonte Danielis 
teneretnrrecompensationeni et excanibium faccredetoto 
redditu quein Raginaldus de Andegavià liabebat in Nor- 
mannià, videlicet apud Mosclians et apud lM)nleneluin, 
ipse assigna vil prefatis monacbis, locopredicti redditùs,' 
duos inodios et dimidium frumenti perpetui redditùs,' 



(1) Lii 1.^03. Ciiilhuinu. (les Roches, scMu-chal clAnjou et du Mai.u-, conr,n„a 
un don de vingt livres de rente, fait à lahbaye de Clennont par Michel d An- 
jou, du consentement d Isabelle, sa femme, et de Renauld d Anjou, son fils 
(/hitotrcde Sahld par Mcnage, /re partie, p. 19 s). 

(2) Chartre-sur-lc-Loir. 



86 



in IVnnientaaio siio dv ('.nrcere. ad niensiimin ejusdem 
caslri, annis sini;iilis (•a|)icMi(l()s. Hoc aiilcm sciciiduiii 
quùd c'ùin supradiclus JuIk'Hus IriuiuMilagiiiiii siuiiii de 
Carcero recipore singniis annis IVccril de primo IVii- 
lîUMilo, dicliis reddilus eisdtMii nionachis [)ersol\clur. 

Ut aiiloiii hoc raliim cl slaJ)ilc niancal in pcrpclnnni, 
prescnlcni cartani lecimus sigilli noslri lest i mon io 
rohoi'ari. 

Aclum anno Incarnalionis dominicic millcsimo dii- 
cenlcsimo nndccimo, mcnsc jannarii. 

Ilhnneliii. ])ar la ^rricc dv Dieu iii(lii4rie évècjiie de 1 é.^lisc 
(kl Mans, à tous ceux (jiii auront eomiaissauce ilu présent 
écrit, snlul éternel dans le Seii;neur, 

Sachez que notre elier lils, noble honinie Juliel de Mayenne, 
étant tenu de rendre à ses moines de l'onlaine-Daniel ré([ui- 
valent du produit des rentes cpie Henauld d'Anjou i)()ssédait 
en Normandie, c est-à-dire à Montchami) et à Fonlenay, leur 
a spécialement assigné, au lieu et ])lace du revenu dont il 
sagit, deux muids et demi de froment, de rente i)erpétuelle, 
à prendre chaque année, mesure dudit lieu, sur son iVo- 
mentage de la C.hartre. 

11 est à noter (jue celle rente sera payée aux moines, sur 
la première livraison de blé (pu sera biite amuienement aux 
greniers de la (.hartrc. 

VA pour (pie ceci demeure terme et stable à perpétuité, 
nous avons lait seller la présente charte i)ar limprcssion 
de notre sceau. 

Fait lan de 1 Incarnation du Seigneur 1211. au mois de 
janvier.] 



LVI 



DoxAiiox v\\\ IiKxoiF Li: Flamand. 



1211. 



Univcrsis Hamclinus, Dci gratià ceiiomanensis 

opiscojnis 



87 



Ranull'ns le Flamenc, pro sainte aninuc snac et ante- 
cessornm elherednm snornm, dédit monachis de Fonte 
Danielis, in jxapetnam elemosinam, lertiam parlem 
totins hercditatis sncT^, -et lieredes ejns Uadnll'ns et 
Ihimelinns, fllii sni, et Matildis et Jolianna, liliic snx\ 
concessernnt.... 

In burgo de Doreià.... 

Anno 1211. 

fA tous Ilamelin, par la grâce de Dieu, évéque du 

Mans 

Renouf le Flamand a, pour le salut de son àme et des 
âmes de ses pi'édéeesseurs et héritiers, fait donation, en 
])erpétuelle aunuane, aux moines de Fontaine-Daniel, du tiers 
(le tout son héritage. Ses héritiers, llaoul et Ilamelin, ses lils, 
Malhibk^ et .leanne, ses lilles, ont donné leur agrément 

Au bourg de la Dorée 

Lan 1211.] 



LVII 



DfCLARATION PAU JUIIEL III UE MaYFXNE. 
12J1. 

Univcrsis.... 

Jnliellnsde Mednanà et Dinanni dominns 

Noverit nniversilas vestra cpunl Herbertns de Logeio, 
miles mens, in mei presenlià, abbatiîc mciv de F^onte 
Danielis, pro sainte aninue sna\ mcdietariam snam de 
Mascharderià^^> in perpetnam elemosinam dédit, qnam 
ex dono meo habebat, liberam de omnil)ns ({na^ perti- 
nebanl ad me et meos lieredes et ad RadnUnm deGnor- 
ran, de cnjns leodo ([nicdam pars iilius medielariœ 
erat. 

Anno 1211. 

(1) Le Carlulaire porte Moscliardcria, 



^ 






88 



[A tous 

Julicl, scii*ncur de Mnyennc et de Oiiian.... 

Ouil soit connu de tous (|ue Ileil)eit de r.o<fê, mon che- 
valier, a, en ma ])résence, l'ail donalion en perpétuelle 
aumône à mon abbaye de Fontaine-Daniel de sa terre de la 
Mascliardière. que je lui avais donnée, allraneliie de tout ce 
que moi et mes héritiers j)ouvions et pourrions y léj^itime- 
ment prétendre, et libre é«j;alement, vis-à-vis de Haoul de 
Gorron, dans le fief duquel se trouvait une portion de celte 
métairie. 

Lan 1211.) 



89 



avait dans les fiels de MontceUV), d'Auvoy (2), de la Poite- 
vinière<'^> et dans le fief de Guillaume de la Marie (^>. Quant 
aux deux autres tiers, les moines les ont aecpiis, sous forme 
de vente, pour vini*l-ein(i livres mancelles.... 

Moi, Isabelle, dame (ie Mayenne, ai lait régulariser da 
])résenle charte i, à la demande dudit Herbert. 

L'an 1211.1 



LIX 



LVIIl 

DOXATIOX ET VENTE V\\\ IIeIIBEUT DE VeSINS. 
1211. 

Noverint Herberlus de Vosins, pro sainte aninicne 

siicT, jialris et matris siia\ dcdit tcrliani parlcm oinniiiin 
([ua' hereditario jure liabebat in l'eodo de Montesele, in 
leodo (le Alveto, in leodo de la Petesvineria, in leodo 
Willelmi de la Maria, abbaliiv de P'onte Danielis, in 
j)er[)eluani eleniosinani : et ad dnas j)artes dedeiunt 
monaclii, noniinc eniplionis, XXV libias cenonia- 
iienscs.... 

Isabel, domina Meduana?, ad pelilioneni ipsins Iler- 
berli, leci conlirniari. 

Anno 1211. 

jSachant dousi que Herbert de Vesins'' a, pour le 

salut de son àme et de celles de son père et de sa mère, 
fait donation, en perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fon- 
taine-Daniel, du tiers de tous les droits héréditaires qu'il 



(1) Vesins, paroisse de Saiiit-rierre-des-Lancles. fief relevant de la chàtel- 
lenie dEriiée. 



Donation pau IIeuhekt de Vesins et Heniu 

DE BliECÉ. 
1211. 

Universis Jnhclhis, Mednaniic et Dinanni donii- 

nns... 

Herbertus de Veisins dedil Deo et monachis a])batia3 
de F'ontc Danielis, in perpetnam clemosinam, medie- 
tariani snani de la Cortendirc. 

Siniiliter Henricus de Hrcceio dédit abbatiiT de F'onlc 
Danielis, pro sainte animer sna^, in perj)etnani eleniosi- 
nani, niedietariani snani de Noers. 

I\i»o Juliellns, de cnjns leodo, sigillo meo confirmavi. 

Anno 1211. 

[A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan.... 

Herbert de Vesins a fait donalion, en perpétuelle aumône, 
à Dieu et aux moines de Tabbave de E'ontaine-Daniel de sa 
métairie de la C 

De même Henri de Brecé a donné, pour le salut de son 



(1) Moncel ou Monceau, actuellement Montceaux, en la paroisse de 
Comnier. 

(2) Auvoy, paroisse tle Brecé. 

(3) La Poitevinière, en Martigné. 
(4j La Marie, paroisse d'Alexain. 






àmc, à Tabbavc de Fontaine-Daniel, en perpétuelle aumùne, 
sa métairie des Noyers 'i>. 

Moi. .Iiiliel, qui ai ees métairies dans mon fief, ai eonlirmé 
de mon seeau lees donations). 

L'an 1211.) 



91 



LX 



Donation i'ai\ Foi Qn:s m: (jiat.ons. 



1212. 



Hanudinus, (HMioinniuMisis Mcclcsia' iniiiisli r 

Noluni.... 

Fiilco, liliiis (iariiii de Chaelon, lolani deciinain lu 
parochià de Martit^neio iii iiiaïui iioslrà (ledit et eain 
coucessit ahbatiêe de Fonte Danielis, iii perpeluam 
eleniosinain. 

Dcdiiiius Syinoni, persona* de Marlii^iieio 

Anno 1212, nieuse Maio. 

(Ilamelin, évé(iue de IKglise du Mans 

Saehent dous.... (pie F()U(iues, iils de (iuérin de Clialons, 
s'est dessaisi entre nos mains de toute la dîme (ju il avait 
dans la paroisse de Martigné et (pi il en a aeeordé la posses- 
sion à l'abbaye de Fontaine-Daniel, en i)eri)étuelle aumône. 

Nous donné à Simon, euré de Martigné 

L'an 1212, au mois de mai.J 



LXI 



Donation par Herbert de Vesins. 



1212. 



Xoveritis 

Herbertus de Veisins, pro sainte anima' sua, assensn 
Juliana, niatris ejns et GanlVidi l^abel, dicta Jnliana 
niarili, (ledit Beala' Maria Fontis Danielis, in j)er- 
pelnani eleniosinain, medielariani snani de Sandreià, 
ciim f|ii()dani boniine cfni singulis annis debebat IV 
solides cenoinan. censnales. — Monacbi de cbaritate 
LX solidos cenoni. contnlernnt. 

Ego P. de Altonosià, decanns Sabolii, ad petitionem 
eornni, sigilli mei teslimonio contirmavi. 

Anno 1212j mense Maio. 

[Sacbez (pie Herbert de Vesins a, pour le salut de 

son Tune, et du consentement de Julienne, sa mère et de 
(ieoU'roy Babel, époux de celle-ci, donné en ])er])étuelle 
auiîKHie à la bienbeureuse Marie de Fontaine-Daniel, sa 
métairie de la Saudraie, ainsi (pie le tenancier ([ui lui doit 
cba(pie année ({uatre sols manceaux de cens. Les moines 
ont, de leur cbarité, ])ayé soixante sols manceaux. 

Moi, Pierre d'Anlbenaise, doyen de Sablé, ai, sur la 
demande des parties, confirmé le présent par Fimpression 
de mon sceau. 

L'an 1212, au mois de mai.] 



(1) Les Noyers, paroisse do Brecé. 



:n 



92 



LXII 

ECHANGI: KT DONATION V\n WlWVAVr UE SaIXT- 

Be un il: VIN. 

1212. 



l^niversis Hiil)crliis, ih' Sanclo Bcrlevino domi- 

iiiis 

R. abbas, cl convenliis de Fonte Danielis iiiibi cl 
licredi nico Iradideriint partcm hcrbcri^amciiti siii de 
Cainpoio ; [)r()[)lcr Ikjc, dcdi cis X solidos ccuoin. et 
VIII dcnarios de lallià, {|iios aiiiuialim capiebaiii in 
tenemcnlo, quod''' hal)ucrani al) Yvone de Coldrcio, et 
dcdi cis in pcrpcluani clcniosinani ([uidcpiid bal)cbani 
in nicdiclarià de Sandrcià cl pcrlincnliis cjns, quani 
ipsi monachi hal)cbant al) Herbcrlo de Vesins et maire 
ejus. 

Anno 1212. 

[A tous Hubert, scij^ucur de Suinl-Berllieviii... 

H...., abbé, el le eouveiit de Fonlaiiie-Daiiiel niOiil (lonné, 
ainsi qu à mon liérilier, une partie de leur herbergenienl de 
de ('Jianipoux. Kn retour, je leur ai fait donation de dix sols 
nianeeaux et de huit deniers de taille, ([ue je perçois ehacpie 
année sur le tencnient ([ui nie vient d'Yves du Coudray, et 
j y ai (le plus ajouté, à titre d aumône perj)éluelle, tout ce 
(pie j'avais de droits sur la métairie de la Saudraic et ses 
dépendances, cpie les moines ont eue de la libéralité (riler- 
bert de Vesins et de sa mère. 

L an 1212.J 



(1> Le carUilairc porte ijuam. 



'M 



93 



LXIII 



1212. 



Roberlus, abbas Troarnensis.. 
Anno 1212. 

[Ro})crt, abbé de Troarn.... 
L'an 1212.] 

LXIV 



Donation par Juhel III de Mayenne. 

1212. 

Sciant omnes qnùd ego Jnbellus, dominus Me- 

duanse et Dinanni, pro sainte aniinœ niea^, in pnram, 
liberalani ab omnibns et qnielam et perpetnam clcnio- 
sinani, dcdi ReaUv Mainv de Fonte Daniclis oninem 
terrain Hngonis Rretel, cnm pcrtincnciis, qnœ ad me 
devencrat Ibrifaclo AgabT, lilicT cjns et heredis, et 
GanlVidi Hicolnas mariti cjns, sccundùm jndicinm lac- 
tnni in curià doniini Régis contra omnes illos qni ab 
ipso in Angliani cnm inimicis snis et regni cjns vohin- 
tate proprià reccssernnt. 

Sigilli nici lestimonio confirinavi. 

Anno 1212. 

[Sachant tous que moi Juhel, seigneur de Mayenne 

et de Dinan, ai donné, pour le salut de mon àme, à la 
bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, en aumône pure 
et peri)étuelle, absolument tranche et quitte, toute la terre 
de Hugues Hretel et ses dépendances, terre qui m'a été 
dévolue i)ar suite de la Ibrlailure d'Agathe, .sa lille et son 
héritière, et de (leolïroy Hicoln, époux de celle-ci, confor- 
mément au jugement de la cour du roi, notre sire, qui trappe 
tous ceux qui l'ont volontairement abandonné, pour se retirer 
sur le sol anglais avec ses ennemis et ceux du rovaume. 

J'ai validé le présent par l'impression de mon sceau. 

L'an 1212. 



94 



95 



LXV 



Donation vm\ Jihkl III dk Mayenne. 

1213. 

Universis.... 

.luhellus (le Mediianà, Dinanni (lomiiiiis, pro L soli- 
dos ceiioni. ciuos pro penilenlià meà ad consiliiiin 
a})i)alisde Ciirià-Dci, ciiin esseni in Icrrà Alhigensiuin, 
assignare promiserani, dedi Beala* Maria' de Foule 
Danielis in perpeluani eleinosinain XXV solides ceiio- 
iiianenses et très denarios de lallià ineâ, ciini oiniiibiis 
pertinentiis, qiios annis singiilis capie])aiii, in lerris et 
honiinibiis eariinideni, videlicet in terra (juam dieli 
monaehi hahuerunl a Ranullb le Flaniene in Doreià et 
in Longà Sylva, IX solidos, cuni perlinenliis suis ; in 
Lozeio et in Belozeio, X solidos, etc 

Sciendum est quod prafali monaehi ipsos XXV soli- 
dos acccperunt et ego gralanlissiniè eis assignavi, niliil 

retinens. 

l^nesentem cartani feei sigilli niei leslinionio robo- 

rari. 
Anno 1213. 

[A tous 

,Te, Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan, — pour réaliser 
par une afleetation siiéeiale la pi-oniesse (pie j'avais laite, 
l()rs(iue jetais au i)ays des All)ige()is, (remployer eiiupiante 
sols inaneeaux, à litre de pénilenee, sur le eonseil de 
labbc' de la Cour-Dieu 'i', ai lait donation, en peipétuelle 
aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de 
vingt-ein(i sols maneeaux et trois deniers de taille, avee tous 
les droits y atlaehés, (fue je prenais eha(iue annexe sur les 
terres suivantes et les honunes (pii les oeenpenh savoir: sur 

(1) La Cour-Dieu, diocèso (rOrhans. • 






I? 






I ; 



i 1 



la terre que les moines posscnlent du chef de Renouf Le 
Flamand, en la Dorée et à Longbois^V», neuf sols, sans 
retenue; sur Lozé (2) et Belouze (3), dix sols, etc 

Il est à savoir que les moines ont accepté ces vingt-cinq 
sols, dont je dispose gracieusement et vsans retenue en leur 
laveur. 

J'ai fait valider la présente charte par lapposition de mon 
sceau. 

L an 1213.1 



LXVI 

Déclaration par Tliiel III de Mayenne. 

1213. 

Universis Juliellus Meduanse et Dinanni domi- 

nus.... 

Noveritis (juôd de tallià quam capio in feodo Guil- 
lelnii de C.oninier, cadunt septem solidi et duo dcnarii 
jacentes in his feodis, qua.^ monaehi habent ah Yvone 
de Codreio ; sex solidi in Mocelerià, et in Bretignoles 
deceni denarii ; in décima de Gommer (jnalnor denarii, 
cnm omnibus sequeneiis et pertinenciis eorum : et in 
omnibus redevaneiis (puis solebam eapere in diclis locis, 
ante(piàm monaehis meis de Fonte Danielis isla omnia 
in elemosinam eontulissem 

Sigilli mei testimonio conlirnuivi. 

Anno 1213. 

[A tous .luhel, seigneur de Mayenne et de Dinan 

Sachez (pie la taille (pie je prends dans le liefde Guillaume 
de Gommer est ainsi répartie et assise : sept sols et deux 

(1 ) Longbois. paroisse de Carelle. 

(2; Lozé, ancienne paroisse dOissoau, aujourd hui commune de la Haie- 
Traversaino. 
(."}) Belouze, paroisse de Chàlillon-sur-Colmont. 



m 



97 



deux deniers sur les liei's que les moines de P'onlaine-Daniel 
possèdent du chef d'Yves du Coudray ; six sols sur la Moccl- 
lière ; dix deniers sur Hretignolles et quatre deniers sur la 
dîme de Gommer, en toutes circonstances et dépendances; 
quant aux redevances que j'avais coutiîme de percevoir sur 
les lieux précités, avant la donation générale, à titre d'au- 
mône, que j'ai faite à mesdits moines 

J'ai confirmé cet écrit par l'apposition de mon sceau. 

L'an 1213.] 



LXVII 
Convention avec Glillalme de Commei\. 

V. 1213. 

Eiio Herberlus do Loi^Q, scncscallus de Meduanà, 
notum facio quôd cùni conteiitio verlercUir inler Wil- 
lelnuiin de Coinmcrcio et monnchos de F'onte Daiiielis, 
co ([U()(l ipsi tenebant terrain Vvonis de Coldreio, quiv 
de feodo suo erat, taiideni coiiveiieruiit (juod inonaehi 
lertiani parleni terra^ Yvonis de Coldreio in eleniosinaiu 
tenerent et duas [)artes noniine eniptionis 

Si^illo nieo conlirinavi. 

|Moi Herbert de Logé, sénéchal de Mayenne, fais savoir 
((u'un procès avait surgi entre (iuilhuinie de Gommer et les 
moines de Fontaine-Daniel, parce que ces derniers étaient 
détenteurs de la terre d Yves du Goudray, qui était du lief 
dudit (luillaume : pour en linir, il a été convenu (jue les 
moines conserveront la terre d Yves du Goudray, pour un 
tiers en aumône et pour les deux tiers à titre dacciuisition 

J'ai confirmé le présent par l'impressiouj de mon sceau.] 






LXVIII 



Donation par Hamelin d'Inée. 



1213. 



Sciant omnes quod ego Hamclinus de Y^gneio dcdi 
Bcatie Mariae de Fonte Danielis, assensu Aolis, nxoris 
mea* et Johannis, filii niei priniogeniti, et alioruni 
filiorum nieoruin, scilicet Pagani et Hamelini, in j)er- 
petuam elemosinam, XX solidos turonenses, pro sainte 
anima? niere et antecessornm et heredum meoruin, in 
redditn meo de Chaalud, in parocliià Sancti Germani 
li Gnilaume. 

Anno 1213. 

[Sachent tous que moi Hamelin d'Inée (i) ai, pour le salut 
de mon âme et des âmes de mes ancêtres et héritiers, donné 
en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel, du consentement d'Aolis, mon épouse, de Jean, mon 
fils aîné et de mes autres lils, Payen et Hamelin, vingt sols 
tournois sur le revenu de ma terre de Ghalus, sise paroisse 
de Saint-Germain-le-Guillaume. 

L'an 1213. J 



(1) Ne serait-ce poiiil Hamelin de Dinaie? La Diiiaie était un lief noble de 
la paroisse de Sainl-Pierre-des-Landes. Au xiv' siècle, un Guillaume Dinaie 
a laissé un testament qui ferait croire que sa conscience nétait pas très 
nette. I^e voisinage de la mort lavait porté à réparer le dommage qui! avait 
causé : n .... Je veux et ordonne, disait-il. que dix livres tournois soient 
« payées et ordonnées à ceux de la châtellenie de Pontmain (pii diront que 
« j'aurai eu d'eux oies, poulailles et autres choses, et qu'elles leur soient 
« payées et distribuées par la main de mes exécuteurs... je veux et ordonne 
« que la femme de Perrot Le Cousturier soit récompensée et restituée du 
« mien par mes exécuteurs de tout ce qu'elle dira, par sa conscience, que 
« j'aurai eu du sien.... Je donne et laisse, en pur don et perpétuelle aumône, 
« à ma très chère et aimée compagne Isabelle de Montenaj' la tierce partie 
« de tous mes héritages et terres (pielles qu'elles soient, et tous mes biens 
« meubles.... » 



98 



LXÏX 



Donation paii IIlhkiit de Mautigné. 



1213. 



(iiiillclnuis (le Monl^irol.... 

Noverit iiniversilas vcslra Hiiherluin de Monli- 

gneio, filiiim (ielini de M()nli<;iiei(), j)r() salule aninuu 
siKe, patris el malris siwe, ahhalia' de Fonte Danielis 
X\' denariosel ol)oliim, euin peiiinentiis suis, in perpe- 
luani eleniosinani, (jnos ei dehebanl ad auxilinni ser- 
\itii unius e({ui, pro terra de (^orllueit contulisse. 

Anno 1213. 

{Giiillauine de Montgiroux 

Ouc ehncun de vous sache (pie.... Hubert de MoiiligiK', lils 
de Cielin de Montignt% a, i)our le salut de son Tune et de celles 
de son jx'Te et de sa nuTC, donne en perpétuelle aumône à 
labbaye de Fontaine-Daniel (piinze deniers et o])()le. avec 
tous droits y attachés, (pie les moines lui devaient d aide 
pour un cheval de service, à cause de la terre de C 

L'an 121:î. 



LXX 



1213. 



Hanielinns, ccnomanensis episcopus... 1213. 
[Hamelin, évè(pie du Mniis... l'an 12i:).| 



LXXI 



1213. 



1 Illico (le Chaalun... 121:}. 
[Hugues (le Clhalons... l'an 12K>.] 



99 



LXXII 

Protection accordée par Hamelin, évêque du 

Mans. 

1213. 



Univcrsis Hamclinus, cenoniancnsis episcopus... 

Noverit universitas veslra (ju()d einn dilectus filiiis 
noster Juhellus de Meduanà, Dinanni dominus, abba- 
tiae suae de Fonte Danielis, in fundatione, sua nemora 
de Salerlo et de Poilleio, qua3 erant dominiea sua, sine 
parte alterius, totuni Parcuni de Meduanà cuni perli- 
nentiis suis, ità (|U()d monaclii nemora de Salerto et 
Poilleio in terram arabilem rédige re non possent, 
pasturam in ibrestà sua et nemus ad a?dificia abbalia? 

et mortuum nenius pro salule animœ sua^, patris 

et malris et antecessorum el lieredum suorum, nec- 
non Gervasiaî, uxoris sua\ in perpetuam elemosinam 
dedisset; volens tamen posleà diclcT abbaliie sua?, cùm 
esset in procinetu itineris de An^lià cum domino re^e 
Francorum, ampliare donationes, et concessit dicta? 
abbalia (puni Salelum el Poilleium cum pertinentiis 
rédigèrent in terram arabilem el Iraderent culloribus.... 
augmentavit insuper in omnibus Ibrestis, nemoribus et 
haiis suis usagium, pasturam; dat alla multa 

Ad pelilionem dicti dilecti filii nostri, bas omnes 
donaliones sub Beati Juliani proteclione et nostrà rece- 
pimus conservandas aUjue tuendas. 

Sigillo nostro fecimus communiri. 

Annogralia? 1213. 

[A tous Hamelin, évé(pie du Mans 

Sachent tous (pie notre bien aimé lils Juhel de Mayenne, 
seigneur de Dinan, avait donné en perpétuelle aumône, 
pour la fondation de son abbaye de Fontaine-Daniel et 



1(H) 



en vue (lu salut de son Ame, des Ames de ses père et mère, 
de ses prédécesseurs, de ses liéritiers et aussi de Tàme de 
Gervaise, son épouse, ses bois de Salair et de Poillé, (pii 
étaient de son domaine propre, et tout son Parc de Mayenne 
avec ses dépendances, à la condition que les moines ne 
pourraient convertir lesdits bois de Salair et de Poillé en 
terre arable ; en outre, le droit de pâture dans sa forêt, du 
bois pour la construction de labbayc, du bois mort 

Monseigneur Juliel voulant ensuite augmenter ses dona- 
tions, à la veille de suivre le roi de France, notre sire, en 
expédition sur les possessions anglaises, a accordé à l'abbaye 
de Fontaine-Daniel ([ue les moines pourraient convertir en 
terre arable Salair et Poillé, avec leurs dépendances et les 
livrer à la culture 

Il a encore augmenté le droit d'usage et de pâture dans 
toutes ses forêts, bois et taillis, et a donné beaucoup d'autres 
choses 

A la demande de notre bien aimé fils Juhel, nous avons 
placé toutes ces donations sous la ])r()teclion et la sauve- 
garde du bienheureux saint Julien et sous les noires. 

Nous avons fait munir ces lettres de notre sceau. 

L'an de grâce 121.'). j 



LXXIII 
Donation v\i\ SvLVKSTni: di: Houffroix. 

1214. 



UnivcM'sis Mallieiis de Corcesiers, dccanus Ebro- 



nu 



SylveslcM* de Rouperrous, miles, (ledit abbatia* de 
F\)nte Danielis, iii [)erpetuaiu eleinosinain, lioiiiines 
suos et totam terrain (|iiani liabel)al in parochià de 
Montoitier, cum oiniiibiis [)erliiîenliis.... 

Monachi de carilale XIX libras dare proiniseriinl. 

1214. iiiense januario. 



101 



[A tous Mathieu de Courceriers, doyen d'Evron,.... 

Sylvestre de Rouperoux (D, chevalier, a donné en perpé- 
tuelle aumône à l'abbaye de Fontaine-Daniel les tenanciers 
et toute la terre qu'il possédait dans la paroisse de Mon- 
tourtier, le tout sans exception 

Les moines ont promis de donner dix-neuf livres de leur 
charité. 

L'an 1214, au mois de Janvier.] 



LXXIV 
Donation par Sylvestre de Rouperoux. 

1214. 

Omnibus lulielhis de Mediianà et Dinanni.... 

Noveril universilas veslra Silveslrum de Ruperrous, 
mililem meum, omiiem lerram suam de parochià de 
Monlorlier, cum liominibus et pertincnliis ejus terra? 
quam de me tenebat, assensu uxoris sua? et licredum et 
amicoruui suorum, al)l)alicX3 mcvc de F"(nile Danielis, 
pnj salute anima suœ, antecessorum et lieredum suo- 
rum, in perpetuam elemosinam conlulisse. —Monachi, 
lanli ])enelicii non ingrali et pro concessione istà, dicto 
milili et uxori sua^ et hcredibus ejus, de caritate abl)a- 
lia*, XIX libras cenom. contulerunt. 

Sigilli mei testimonio communivi. 

Anno 1214. 

A tous Juhel de Mayenne, 'seigneun de Dinan... 

Sachent tous (jue Sylvestre de Rouperoux, mon chevalier, 
avec l'assentiment de son épouse, de ses héritiers et de ses 
amis, a fait donation en perpétuelle aumône à mon abbave 
de Fontaine-Daniel, pour le salut de son àme, des âmes de 
ses ancêtres et de ses héritiers, de toute sa terre de la 



(1) Rouperoux, terre seigneuriale de la paroisse dAssé-le-Béreiiger. 



if 
( f 



102 



paroisse de Montonrticr, y compris les tenanciers et les 
autres dépendances de celte terre, cpii est de ma mouvance. 

Les moines, reconnaissants d'un si grand bienfait, ont, 
à raison de cette libéralité, donné de la charité de Tabbave, 
dix-neuf livres mancellcs audit chevalier, à son épouse et 
à ses héritiers 

J'ai validé le présent par limprcssion de mon sceau. 

L'an 1214.] 

LXXV 
Donation pau R..., abbé de Fomaixe-Daniel. 

1214, 

Universis R..., ahbas Fonlis Daniclis.... 

Dediiiîus Radulplio de Hasleyo et cjus hcredihiis 
omnia illa qucu dcdli nobis (aiido de Sanclo Lupo, 
miles, in leodo et teiieinento dicli (sic) Radulphi de 

Rungerià rcddcndo iiobis annualiin XI solidos 

cenomancnscs. 

1214, die luuce post fesUiiii Beati ThoiiicT, aposloli. 

[A tous R abbé de Fontaine-Daniel.... 

Nous avons fait donation à Raoul du Ilallay et à ses 
héritiers de tout ce (pie nous avait donné à nous même 
(iuy de Saint-Loup '1», chevalier, aux liefs et tenement dudit 

Raoul de la Hongèrc^^> à la char«^e de nous faire, cha- 

({uc année, on/c sols manceaux de rente. 

Lan 1214, le lundi après la fête du bienheureux Thomas, 
apôtre. 1 

(1) Iji seignciuit' (k- SaiiU-Loup était situôo paroisse <lo Louzos. acluello- 
nienl canton dv \a\ Fresnayo (Sarthr). (Iuy di' Saint-Lonp, rpoux de Marie 
(le (iorron, lille de dalon de (lorron . eut pour enfants (iervais, (lilles, 
Achard. Nicolas, (jUv et (iuillaunie. (iilles de Saint-Loup laissa un iils, (Iuy 
de Saint-Loup, seigneur de l*escou.\, autre seigneurie, paroisse de Louzes, 
et une fille, Aolice de Saint-Loup, qui épousa Hugues de Saint-deorges. Le 
Iils aine de ce mariage fut (Uiillaunie de Saint-(i;eorges. Nicolas de Saint-Loup 

épousa Gervaise Galon de (iorron laissa aussi un (ils, Gilles de (iorron, 

qui lui-niénu' eut pour héritier Guillaume de Gorron. 

(2> Les termes du texte latin laissent supposer que Raoul du Ilallay était 
seigneur de la llongère. 



103 



LXXVI 

AlUUNGEMENT AVEC HamELIN ET GlTLLAUME DE 

e'Ecluse. 

1214. 

Universis.... Jiilielhis de Meduanà, domiiuis Di- 
naiîiii.... 

Ahbas et inonaslerium Fonlis Danielis linem leeerunt 
eum Hanielino de Exclusà et Willelmo, primogenito 
ejus, de X solidis cenom. cuni pertinentiis in Lozeio et 
in Ikdozeio. 

Anno 1214. 

[A tous Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan.... 

L'abbé et le monastère de Fontaine-Daniel ont lini par 
s'entendre avec Hamelin de EKcluse H) et Guillaume, son 
Iils aîné, relativement aux dix sols manceaux idc rente» et 
accessoires, assis sur Lozé et Belouze. 

L'an 1214.] 



(1) Parmi les Manceaux qui firent partie de I expédition en Terre Sainte 
de ll.-)8. se trouvait llamelin de lEcluse, Iils dUamelin et d Adélaïde, 
namelin de ILcluse, que nous voyons dans celte charte, était sans doute le 
descendant du croisé. Son Iils (iuillaume eut pour héritier Maurice de 
rHcluse, (|ui épousa Jeanne du Boisthibault. 

La seigneurie de Ilùluse, paroisse de lîrecé, passa successivement de la 
famille de lEcIuse dans celles des de Monfgiroux, de Mathefelon. du 
Ilaynyer, du Plessis-Chàtillon. Au moment de la révolution, elle était 
possédée par Marie-Félicité du Plessis-Chàtillon, veuve en premières noces 
de François-Antoine de Chahannes et en deuxième mariage de Charles 
Bernard, comte de Narhonne-Pelet, maréchal des camps et armées du roi. 
comtesse de NarJ)onne-Pelet, dame de Cherveux, de la Baillette, marquise 
de Nouant, du inessis-Chàtillon, de Sainl-Gelais etc.. 



1U4 



LXXVII 



Abandon par Savahv tVAnthenaise. 



1215. 



E^o Savariciis de Allanoisi'i noUiin Tacio ((uôd viim 
contcntionem misisscm in terra quain monachi Fonlis 
Danielis, làni ein])tione (juàiii eleniosiiià, ae([iiisierant 
a Sylveslro de Ruperroiis, in l'eodo nieo de Monlorlier, 
tandem pro sainte anima» mea» eoneessi eis eamdem 
terram tenendam de me et meis heredibns^ salvis rcde- 
vantiis meis 

Sigillo mei. - 1210. 

[Je, Savary (iAntlienaise, fais savoir (jiic j'avais élevé 
une contestation relativement à la terre que les moines de 
Fontaine -Daniel ont achetée pour partie, et reçue en 
aumône pour le surplus, de Sylvestre de Rouperoux, dans 
mon fief de Montourtier. Enfin, pour le salut de mon àme, 
je leur ai accordé la possession de cette terre, à la condition 
qu'il la tiendront de moi et de mes héritiers, et sous réser- 
ves des redevances qui me sont dues... 

Sous mon sceau. — L an 1210.] 



LXXVII I 



Donation par Jean uEcorcé. 



1215. 



Universis Jnhelhis, dominns Mednanje et Di- 

nanni.... 

Johannem de Fscorce, pro sainte anima» snaî et ante- 
cessornm snornm, Deo et ahhatiîe de Fonte Danielis 
(ianfridum Rosée, enm omni tenemento sno, in elemo- 
sinam contn lisse 

Anno 1215. 



105 



[A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan.... 

(Je fais savoir que) Jean d'Elcorcé a donné, à titre d'au- 
mône, à Dieu et à Tabbaye de Fontaine-Daniel, pour le salut 
de son Ame et de celles de ses ancêtres, le tenancier Geoffroy 
la Rosée et tout son tenement... 

L'an 1215.) 



LXXIX 



Donation par Juhel III de Mayenne. 



1215. 



Universis Jnhelhis de Mednanâ, dominns Di- 

nanni 

Pro sainte anima» mea\, dedi Beatœ Mariai de Fonte 
Danielis, ad opus fratrnm intirmornm in perpetnam 
clemosinam nnam libram piperis omni redditns. 

Anno 1215. 

[A tous.... Juhel de Mayenne, seii^neur de Dinan.... 

J'ai, pour le salut de mon àme, donné, en perpétuelle 
aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, une 
livre de poivre de rente, pour le besoin des frères infirmes. 

L'an 1215.) 



LXXX 



Donation par Juhel III de Mayenne. 



1215. 



Noverini nniversi qnod ego Juliellns, Meduanaî 

et Dinanni dominns, assignavi XXV solidos cenoma- 
nenses singnlis annis in prœposilnrà meà de Mednanà, 
quos abbas de Foule Danielis, pro sainte animœ meœ et 






106 



antecessonim et herediim, in via cnpituli cistcrciencis 
ordiiiis, perigrinis et piuij)eril)iis oroi^abil. 

Sigilli iiiei l'oci loslimonio roborari. 

Aniio 121Ô. 

(Sachent tous que moi Jiilicl, seigneur de Mavcnnc 

et de Dinan, ai assis sur ma prévoté de Mayenne vingt-cin([ 
sols manccaux de rente, que Fabbé de Fontaine -Daniel 
distribuera aux pèlerins et aux pauvres, en vue du salut 
de mon finie et de celui de mes ancêtres et héritiers, au 
cours du voyage qu'il lait à Citeaux, pour assister au 
chapitre de son ordre. 

J'ai fait valider le présent i)ar l'apposition de mon sceau. 
Lan 1215.] 



107 

conféré la saisine à Gilon Trabant : ])our quoi il nous sera 
fait, chaque année, à la Nativité de la bienheureuse Marie, 
cinq sols et deux deniers manceaux de rente 

Du consentement de G de Montgiroux, mon fils aîné. 

L'an 1215.] 



LXXXII 



Consentement par Amalhy I'' de Cuaon. 



1216. 



LXXXI 
Saisine accordée par GriLLAUME de Montgiroux. 

1215. 

Universis.... Willeliiuis de Moiigend.... 

Quôd boni i nos niei de Vilcrs et coriim horodos 

dcssesierunl se in iiiaiiu Stcphani de Puisarl, boniinis 
niei, et in manu nieà, de terra illà quani Iiabcbant in 
foodo noslro : et nos saisivinuis Giloncm Trabant de 
dicta terra, ilà (piùd de eà sini;ulis annis, in nali vitale 
Dca la' Maria', V solidos et duos denarios cenoinanonscs 
iiobis reddiderinl 

Assensu G.... de Mongerol, filii mei priniogenili. 

An no 1215. 

[A tous Guillaume de Mont<i;iroux 

(Qu'il soit connu ' tpie mes hommes de Villiers et leurs 
héritiers se sont dessaisis entre les mains d'Htienne de 
Puisarl, mon homme et en mes mains de la terre ([uils 
avaient dans notre lief; et qu'Htienne et moi en avons 



Universis Amauricius, dominusCredonis, saluteni. 

Concessi a])batiœ de Fonte Danielis VIII libras turo- 
nenses annui redditiis quas Tbcobaldus de Malerelon, 
pro anima Agnetis, quondam uxorissua? cl sororismecT, 
elemosinavit monacliis snpradictis in passagio de Cre- 
done 

Sigilli noslri teslimonio. 

Anno 1210. 

|A tous Amaury, seigneur de Graon, salut. 

J'ai accordé à l'abbaye de Fontaine-Daniel la possession 
des huit livres tournois de rente annuelle, que Tliibauld 
de Mathefelon avait données sur le passage de Graon aux 
moines de cette abbaye, à titre d'aumône, pour le repos 
de rame de ma sœur Agnès, sa défunte épouse 

Sous la garantie de notre sceau. 

L'an 1216.] 



li: 



108 



100 



LXXXIII 



LXXXIV 



.f 



I' 



Donation par Constance de Cuaon, dame de la 

Garnesche. 

1216. 

Omnibus Constancia de Gasnassià, salulem 

Pro saillie aniiiKe karissimi IValris inei Pelri de Cre- 
doiie et mecT et oniniiiin anlecessoruin et hereduni meo- 
ruin, dedi al)l)alia' Fonlis Danielis, in per[)eluani 
eleniosinani, XX solidos cenonianenses annui reddilûs, 
cuni aliis XX solidis turonensihiis quos anleà eis dede- 
rani apud Chantoce, super reddilu nieo (jneni habeo 
in tonleio Li^eris.... 

Karissimus IVater meus Amaurilius de Credone 
bénigne ad preees meas concessit et conlirmavit. 

Si^illo meî. 

Anno 121(). 

(A tous C.onstnnce de la (inmesclic, salul 

J'ai fait don, en })crpéliK'lle aumône, à labbaye de Fon- 
taine-Daniel, pour le salut de 1 àuie de mon très eher IVèrc 
Pierre de Craon, de mon ùme et de eelles de mes aneèlres 
et héritiers, de vingt sols maneeaux de rente annuelle, outre 
les vingt autres sols tournois {[ui lui ont été préeédemment 
donnés par moi sur le revenu que je tire, à Chantoeé, du 
tonlieu de la Loire 

Mon très cher frère Amaury de Craon a, sur ma prière, 
gracieusement accordé son consentement et conlirmé cette 
donation. 

Sous mon sceau. 

Lan 1216.1 



Donation par Geoffroy d'Arquenay. 



1216. 



^ 



« 



Notum Gaufridus de Erqueneio dédit abbatiiï» de 

Fonte Danielis medielariam suam de Buron, quam ex 
dono patris sui Guillelmi de F^rqueneio, cum assensu 
domini Juhelli de Meduanà, possidebat, cum herberga- 
mento et cum omnibus pertinentiis, tali conditione 
quod dicti monachi eidem Gaufrido et heredibus dede- 
runt XXI solidos cenoman. annui redditùs 

Ego Juhellus de Meduanà, dominus Dinanni, biijus 
pactionis custos et plegius, hoc concessi et ad petitio- 
nem partium sigilli mei testimonio confirmavi ; — et 
frater R., abbas F'onlis Danielis, sigilli sui muniininc 
robo ravit. 

Anno 1216. 

(Sachent (tous! que Geoffroy d^Arquenay a f^iit dona- 
tion à Fabbaye de Fontaine-Daniel, et de la métairie du Buron, 
que son père Guillaume (FArquenay lui avait à lui-même 
donnée, du consentement de Monseigneur Juhel de Mayenne, 
et de Fherbergement du Buron, le tout sans exception. La 
présente donation a été consentie à la charge par les moines 
de labbaye de servir à (ieotlroy et à ses héritiers vingt et un 
sols maneeaux de rente annuelle 

Moi, Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan, gardien et 
pleige de ce contrat, ai consenti à son exécution, puis, à la 
demande des parties, confirmé cet écrit par Fimpression de 

mon sceau. Frère R , abbé de F'ontaine-Danicl, Fa aussi 

sanctionné par l'apposition de son propre sceau. 

L'an 1210.] 



110 



111 



^% 



LXXXV 



Donation par Tuhel III de Mayenne. 



1216. 



Univcrsis prtTscns scriptuni inspccturis Julicllus de 
Mcdiianà, cloininus Dinanni, salukMii. 

Sciatis quùd ego, ad pièces earissima^ inalris iiieaî 
Isabellis do Meduanà, concessi in piirain eleinosinain 
monachis ineis de Fonte Danielis (piod si eani inori 
contigeret, ante(iiiàni perficerelur dorniilorium Fontis 
Danielis ciini pertinenliis suis, cpiod ipsa ineeperat, 
XX lil)ras cenonianenses (pias ad hoc assignaverat in 
firnià de Lacaio, singulis annis in Testo Beatiu Marine 
MagdalencT simiîiter capientur, donec toluni opus dicli 
dorniitorii cum suis pertinenliis ex integro perficientur. 

L't auteni hoc firniiùs teneatur, priesens scriptuni feci 
sigilli niei testinionio rohorari. 

Anno graticO 121G, niense... 

[A tous ceux qui prendront connaissance du présent écrit, 
.hihel (le Mayenne, seigneur de Dinan, salut. 

Sachez quà la prière de ma très-chère mère Isabelle de 
Mayenne, j'ai accordé en pure aumône à mes moines de 
Fontaine-Daniel, que si elle venait à luourir avant l'entier 
achèvement du dortoir de Fontaine-Daniel et de ses déi)en- 
dances, qui ont été conuueiu'és j)ar ses soins, j'entends que 
les vingt livres manccllcs, que ma nu''re avait airectées sur 
la Icrmc de Lassay, continuent d'être touchées chaque 
année à la t'éte de la bienheureuse Marie-Madeleine, jusqu'à 
ce que tout le travail du dortoir et de ses appartenances 
soit entièrement fini. 

Et pour donner à cet écrit plus d'autorité, je l'ai fait 
revêtir de mon sceau. 

L'an de grâce V2\i\. au mois de...| 



' 






:.^* 



LXXXVI 

Echange avec les héritiers de Robert de la 

RONGÈRE. 
1217. 

l^niversis 

Magisler Roberlus de Allanoisa, decanns Sal)olii 



Cinn Roberlus de Rungerià V solidos luron, in déci- 
ma de Lungneio abbali Fontis Danielis in perpetuam 
elemosinam contulisset, — uxor et heredes ejusdem 
Roberli diclos V solidos, assensu nu)nachoruni, reli- 
nuerunl et eis (hios solidos cenoni. in censibus suis de 
Tuschis in excambium assignàrunt. 

Anno 1217. 

[A tous 

Maître Robert d'Anthenaise, doyen de Sablé.... 

Robert de la Rongère ayant fait donation, en perpétuelle 
aumône, à l'abbaye de Fontaine-Daniel de cinq sols tournois 

sur la dîme de L ; sa femme et ses héritiers ont, du 

consentement des moines, rei)ris ces cinq sols et assigné 
à ceux-ci, en échange, deux sols manceaux sur leurs cens 
des Touches. 

L'an 1217.] 



Lxxxvn 



Donation par Philippe de Candé. 



1218. 



Universis.... G Transmeduanus decanus... 

Philippus de Candeio quidquid juris habebal in terra 
et doinibus et vineis qiias monachi Fontis Danielis 
acquisieranl a Guillelmo de Candeio, fratre dicli Phi- 
lippi, noniine einplionis, dedil in elemosinam 



;i 



i- 



112 

Concesscriinl uxor Philippi, et Johanna, filîa ejus 

Moiiachi de caritate diclo Philippo XXX solidos cou- 
tuleriint. 

Testes : Pliilippus de Castellol)rien, Theobaiido de 
Sanctà Gauborge, Guillemiiiia le lireton. 

Anno 1218. 

(A tous G doyen (rOutre-Mainc... 

Philippe de Candé a donné, à titre d aumône (à Tabbaye 
de Fontaine-Daniel» tout ce (juil possédait de droits sur la 
terre, les maisons et les vignes (jue les moines avaient 
acquis par contrat de vente de Guillaume de Candé, son 
frère, 

L'épouse de Philippe et Jeanne, sa fille, ont donné leur 
agrément 

Les moines ont remis, de leur charité, trente sols à 
Philippe. 

Témoins : Philippe de Chàteaubriant (D, Thibauld de 
Sainte-Gauburge, Guillemine le Breton. 

L an 1218. 



LXXXVIII 



Donation i\\h (ii:oi ihov de Monts. 



1218. 



(iiiillcliiius, andegavensis episcopus.... 

(iaulVidus de Monlihus abbatia' Fonlis Danielis, pro 
Siilule aiiinue suic, palris et malris cl anlecessoruin et 
bereduiii, concessit ({uôd ipsi nionachi libéré feoduin 
de Morin, cuni pertinentiis et doininio, possideant.... 

Anno 1218. 



113 

[Guillaume, évêque d'Angers d) 

GeofTroy de Monts a, pour le salut de son âme et de celles 
de son père, de sa mère, de ses ancêtres et de ses héritiers, 
consenti en faveur de Tahhaye de Fontaine-Daniel que ses 
moines possèdent franchement le fief Morin et toutes ses 
dépendances, le domaine direct compris 

L'an 1218.) 



LXXXIX 
Donation et vente par Guillaume de Eirre. , 

1218. 

Omnibus H. de Logeio, senescallus Meduanœ 

Guillelmus de Eirre, pro sainte aninicT suœ et paren- 
tum snorum, dedil Beatœ Marix de Fonte Danielis 
tertiam parteni tolins bcreditatis suie, in perpetuam 
elemosinam, — et pro reliquis duobns partibus habuit 
de caritate abbatiîe XV lil)ras cenom. nomine enip- 
tionis. 

Concessernnt : lilii ejus Galterius, Odo et Guillelmus, 
et fratres sni Radulpluis et Odo, et soror ejus Maria, et 
filins ejusdem Marine Uadulfns Platon et iWnv pra'dictie 
Mariîu Haovs. 

Concessit Agnès, uxor dicli Guillelmi de Eirre. 
Anno 1218. 

(A tous Ilerhert de Logé, sénéchal de Mayenne 

Guillaume de Kirre a, pour le salut son Ame et de celles 
de ses parents, donné en perpétuelle aumome à Ta hienheu- 
rcuse Marie de Fontaine-Daniel le tiers de son héritage : 
pour les deux autres tiers, il a reçu, de la charité de Fabhaye, 
quinze livres mancelles, connue prix de vente. 



(1) Chàteaiibriant. domaino situe paroisso de Saintc-GomniPS-sur-Loire. 



(1) Guillaume do Boauniont. évèque d'Angers, de 1202 à 1240. 



8 



114 



Ont donné leur agrément : ses fils, Gaultier, Odon et Guil- 
laume; ses frères, Raoul et Odon; sa sœur Marie; et aussi le 
fils et la fille de celle-ci, Raoul Platon et Haoys. 

Agnès, épouse de Guillaume de Eirre, y a joint son con- 
sentement. 

L'an 1218.] 



XC 



ii: 



o 



Donation par Gl v de Saint-Loip. 



1218. 



Guido (le Sancto Lupo dat, 
1218. 

{Guy de Saint-Loup donne.... 
L'an 1218.J 



XCI 
Arrangement entre Fîtcues et Hamelin Paon. 

V. 1218. 

Hameliiuis Pavo, miles et Hu<^o Pavo, avuiiculus 
ejus, qui a dicto Haniclino i)enoficiuni terrae patris sui 
sihi dari recpiirebat, pro bencficio illo intcr illos paceiii 
composuerunt : dictus Ilaiiieliiuis donat |)ro bono pacis 
eidein Hu,i.i;oni Paon XXV solidos cenonianenses annu- 
atîiii. 

Factuni est prcTcepto Juludli, doinini Meduaiuo. 

IHu^ues Paon réclamait à son neveu ITamclin Paon, 
chevalier, ses droits dans le domaine patrimonial de leur 
famille; ils ont à cet é«4ar(l composé ensemJ)le ainsi qu'il 
suit ; Hamelin, pour le bien de la pai.x, a lait donation à son 
oncle de vin,^t-cin([ sols manceaux de rente annuelle. 

Ceci a été l'ait sur linvitalion de .îuliel, seigneur de 
Mayeime.J 



XCII 

Arrangement et vente intéressant Etienne 

Bruslon. 

1218. 

Universis Juhellus, Meduanaî et Dinaiini do- 
minus 

(Ciini) intcr Hamelinuni Pavonem, militem et Stepha- 
nuniBruslon super talliis, molturis et serviciis de Monte 
Escouble, sicut Radulfus Bruslon, pater ejus, tenuit, 
contentio verteretur : cum voluntate filiorum dicli 
Hamelini, salvis serviciis aliorum dominorum, paeem 
fecerunt. Slephanus cidcm Hamelino reddet annuatim 
X solidos et VI denarios et oboluni censuales, pro dicto 
Monte Escouble et pro feodo Nicholai Gruel, queni (sic) 
emerat ab eodem 

Posteà idem Stephanus crucesignatus vendidit Cesari, 
clerico, vineam de Berna, pro quà idem César solvet 
dicto Hamelino XXI denarios annuatim. 

Anno 1218. 

[A tous Juhel, seigneur de Mayenne et de Dinan 

Il existait un difïérent entre Hamelin Paon, chevalier et 
Etienne Bruslon touchant les tailles, moutures et services de 
Montécouble 0), et sur la manière dont le père de ce dernier, 
Raoul Bruslon, en avait été détenteur. La paix a été faite 
entre eux avec l'assentiment des fils d'Hamelin îles services 
dus à d'autres seigneurs étant réservés» : Etienne donne de 
cens, chaque année, à Hamelin dix sols six deniers obole, 
pour le fief de Montécouble et pour le fief de Nicolas Gruel, 
qu'il avait acheté dudit Hamelin.... 

Depuis, Etienne Bruslon s'étant croisé a vendu la vigne 
de Berne à César, clerc, qui paie de ce chef à Hamelin 
vingt et un deniers par an. 

L'an 1218.J 

(4) Montécouble, paroisse de Saint-Baudelle. 



Rff=^rtw^■:■■">»■.iSS!i^'^î 



nswEJir 



116 



XCIII 



Donation i>ah Ri-nailt dWngkrs. 



12J8. 



Karissimo siio in Cliristo Pclro de Tilicto, scncscallo 
Cadiimi, et omnibus ad quos prcsens scripluni perve- 
nerit, Hersendis, Dci permissione Sanclie Maria? Ande- 
gavensis de Caritate abl)anssa, saluleni. Scialis quùd 
Raginaldiis de Andegavià, civis noster, pro sainte 
anima) sua?, patris et matris sua?, ciim iter arriperet ad 
partes lerosolimitanas, in presentià nostrà constilulus, 
Deo et al)batiie Fontis Danielis dédit quicquid habebat 
apud Fontenetum Paganelli in perpetuam elemosinam, 
cum vohintate filii sui et Juliana^, sororis ejusdem 
Raginaldi. Undè, ad instantiam preeuni dieti Raginaldi, 
vos precamur attentiùs, quatinùs illos qui de dicto 
Raginaido tenebant, dielis monacbis beredilariè adjun- 
gatis, et in pacifîcam possessionem niittatis. 

Super boc autem vobis nostram caiiani diriaimus, 
ferentem lestimonium verilatis. Quod ut liiiniùs in 
posterum bal)eatur, nos, ad ])elilionenî dieti Rauinaldi 
de Andegavià, sigilluni noslruui leeinius apponi ; et 
idem Raginaldus, ad majorem firmilalem, sigilluni 
suuni buie eartie apposuit. 
Anno gratine millesimo dueentesimo oelavo deeimo. 

[A son très-cher fils en Jésus-Christ Pierre de Tilly, 
sénéchal de Caen, et à tous ceux à qui parviendra le présent 
écrit, Hcrsendc, par la permission de Dieu, abbessc de 
Sainte-Maric-de-la-Charité d'Angers (D, salut. 

(1) Hersonde de Sablé, abbcsse de 119G à 1220. Labhaye de Saintc-Marie- 
de-la-ChariU'- dAn-ers fut coniuio plus lard sous 1,. nom do Nolre-Danie- 
du-Roncoray, parce qu'un pied d,; ronce, (pii croissait dans la muraille de 
la crypte de son église, demeurait toujours vert : cette verdoyance perpé- 



«'■fi 



117 

Sachez que Renauld dWnjou, notre concitoyen, étant sur 
le point (renlreprendrc le voyage de Jérusalem, a, pour le 
salut de son Ame et des ànics de son père et de sa mère, 
donné en noire i)résence, à Dieu et à Tabbaye de Fontaine- 
Daniel, en perpétuelle aumône, tout ce qu'il possédait à 
Fontenay-le-Pesnel, et que cette donation a eu lieu du 
consentement exprès du fils et de la sœur du donateur, 
celle-ci du nom de Julienne. En conséquence, sur les solli- 
citations pressantes de Renauld, nous vous prions instam- 
ment de vouloir bien incorporer dans le patrimoine des 
religieux, les gens ([ui tenaient de lui et d en effectuer au 
profit de l'abbaye la mise en paisible possession. 

De ce que dessus nous vous adiTssons notre présente 
charte, qui contient Texpression de la vérité. Pour en assurer 
la ferme exécution à l'avenir, nous y avons fait apposer 
noire sceau, sur la demande de Renauld d'Anjou : il Fa 
lui-même revêtue de son propre sceau, pour y ajouter plus 
de force. 

L'an de grâce 1218.] 



XGIV 



Donation pau Renauld dAnjou. 



1218. 



Raginaldus de Andegavià, pro sainte anima? mea> et 
Constancicc, nxoris mea? et xMiebaelis, filii niei, eùm 
iler IherosolinKc arriperem, dedi al)])atia? de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, ad petitionem filii 
mei Micbaelis, ad victum nnius monaebi, XXXVsolidos 



Huile était considérée comme miraculeuse. i;al)l)ave du Ronceray dans 
laquelle se trouve actuellement lécole des Arts et MéUers dAngers iv- rJce 
vait <|ue des filles de vieille nol,lesse et était fort riche. Elle avait pom- 
armoiries : . dazur, à une vierge assise, tenant 1 enfant Jésus, accostée en 
« pointe de deux enfants affrontés, à genoux et les mains jointes, le tout 
« d'or. » 



lis 



119 



censiuim capilaliiini et uniim moiliiiiii siliginis in feodo 

de Morin, cuni omni dominio cl peiiinentiis elc 

Anno 1218. 

fCcdant aux sollicitations de mon fils Michel, mol Renauld 
d'Anjou, sur le point de partir pour Jérusalem, ai, en vue du 
salut de mon Ame et de celles de ma fenuue Constance et de 
mon (lit fils, donné en aumône peri)éluelle à lahbaye de 
Fontaine-Daniel, pour la nourriture d'un moine, trente-cinq 
sols de cens-capital ou chef-cens i et un muid de seigle, à 
prendre au fief de Morin, avec tous mes droits et toutes 
dépendances 

L'an 1218. 



xcv 

Donation par Guillaume d'IIauterives. 

1218. 

Willelmus de Altaripà dat 

Aimo 1218. 

[Guillaume de Hauterives(i) donne 

L'an 1218.] 



XGVI 



1218. 



Fulclio, miles de Forcslà. 
Anno 1218. 

(Fouques, chevalier de la Foret. 
L'an 1218.) 



(1) Ilaulerivcs, seigneurie paroisse d'Argenlré. Dès le coniniencenieiit du 
XV' siècle, les chevaliers dHaulcrives, dont le fief relevait du seigneur de 
I^val, faisaient partie des gentilslioninies de ce dernier et possédaient h 
I^val un hôtel. Armes des dllaulerives : c d'argent à deu.\ bandes d azur, 
à une bordure de gueules. » 



XCVII 

Echange entre l abbaye de Saint-Pierre de 
Fougères et Gaultier Levesel. 

1219. 

Univcrsis 

Frater Galterius, Beati Pctri de Filgeriis dicliis abbas, 
ejusque conventus, nolum facimus nos dédisse Galterio 
Levesel, militi et heredibus suis, unam minam Iriimenli 
in molendino de (h'oleio, ex dono Herembnrgis de 
Cbandon, cum duobus solidis quos defunctus Willel- 
nuis de Lineriis, miles, in perpeluam elemosinam nobis 
contulit. — Dictas verè Galterius Levesel miles perindè 
nobis in perpetuum dédit terram, plateam et pratum in 
parocbià de Landejen, quae ipse in curià Filgerii a 
Jolianne F'abro et heredibus suis comparavit 

Quod ut ratum permancat, venerabilis pater nosler 
Petrus, Redoncnsis episcopus, ad petitionem vestram, 
sigillorum nostrorum appositione duximus communiri, 

Anno 1219, mensc aprili. 

|A tous 

Nous, frère (iaultier, abbé de Saint-Pierre de Fougères (D 
et le couvent, liiisons savoir que nous avons lait donation à 
(laultier Levesel, chevalier et à ses héritiers d'une mine de 
froment sur le moulin de (h'olay ''^\ qui nous avait été donnée 
par Eremburge de Chandon et aussi de deux sols que feu 
Guillauiue de Linières nous avait offerts en perpétuelle au- 
mône. De son côté et en retour, ledit Gaultier Levesel, che- 
valier, nous a abandonné gratuiteiuent, à perpétuité, des 

(1) L'abbaye de Saint-Pierre de Rillé-lès-Fougèrcs était occupée alors par 
des chanoines réguliers de Tordre de Saint-Augustin. Léglise de labbaye 
avait dabord eu Sainte-Marie pour vocable: sa fondation remontait au 

XI' siècle. 

(2) Moulin de Grolay, près Fougères. 



120 

terre, place et pré, sis en la paroisse de Landean, qii il a lui- 
niènie achetés en cour de Fougères de Jean Le Fèvre et de 
ses héritiers 

Pour assurer l'exécution de cet écrit dans Tavenir, et dé- 
férant à votre demande, nous avons cru, vénérable père 
en Dieu Pierre, évéque de Redon, devoir le valider par l'ap- 
position de nos sceaux. 

L'an 1219, au mois d'avril.] 



XCVIÏI 



Accord avec Jean dk Monïgenaud. 



1219. 



Universis Juhcllus de Moduaiià, dominus Di- 

nanni 

Contentio inter monachos F'ontis Danielis et Johaii- 
nem de Montegcnardi super servitiis et redevantiis quas 
dicliis Johannes del)el)at habere in terra et hominibus 

de Gaiidinerià coneordia laeta est. -Dicli nionachi 

X solidos singulis aiinisdicto Johanni tencntur reddere... 
et eniut liberi. 

Sigillo meî 

Anno 1219, mense aprili. 

(A tous Juhel de Mayenne, seigneur de Dinan 

Il existait une diiïiculté entre les moines de lù)ntaine- 
Daniel et Jean de Montgenard, relativement aux services 
et aux redevances (pie ce dernier devait avoir sur la terre 

et les hommes de la (inudiniére La ])aix est faite : les 

moines seront tenus de servir à Jean dix sols de rente 
chaque année... et seront quittes. 

Sous mon sceau.... 

L'an 1219, au mois d'avril.) 



121 



XCIX 



Garantie donnée par Hubert de Saint-Berthevin. 

1219. 

Noliim sit quod ego Hubertus de Sancto Bertevino 
concessimonachisde Fonte Danielis, quod si de herber- 
gamento suo de Champoio, cpiod eis teneor deiendere 
et tueri, per alicpiem molestarentur, illud in perpetuum 
pacilicè possiderent ; quôd ipsi baberent in perpetuam 
elemosinam X solidos cenoni. ([uos in feodo Yvonis de 
Coldreio, per manuni eorum, singulis annis capiebam. 
— Concessi eis insuper in perpetuam elemosinam XXII 
solidos et dimidium, cum pertinentiis suis, quos iu 
feodo Jobannis de Montegenardi in tallià capiebam. 
Sigillo meo. 
1219, mense aprili. 

[Qu'il soit connu que moi, Hubert de Saint-Berthevin, me 
suis engagé vis-à-vis des moines de Fontaine-Daniel, en ce 
qui concerne leur herbergement de Champoux, à les défen- 
dre, à les protéger et leur assurer la tranquille possession 
de cet herbergement, dans le cas où ils viendraient à être 
inquiétés par qui que ce soit. Je leur ai en outre donné, en 
perpétuelle aumône, les dix sols manceaux que je touchais 
chaque année par leurs mains sur le fief d'Yves du Coudray. 
De plus, je leur ai accordé, au même titre, vingt-deux sols 
et demi que je prenais de taille, sur le fief de Jean de Mont- 
genard, sans réserve aucune. 
Sous mon sceau. 
L'an 1219, au mois d'avril.] 



122 



Donation par Payen de Vaiges. 



1219. 



Pagaïuis, dominiis de Vegià, medielariani Brolii de 
Beaiirou ciim pertinenliis, (iaiilVido de Origne, cognalo 
iiieo, litulo elcmosiiicT, relenlo servitio quorumdam 
calcariuin deauraloriiin inihi vel heredihus meis, sin- 
gulis annis, unà vice persoliito, dedi. 

Anno 1219. 

[Je, Payen, seigneur de Vaiges, ai donné, à titre d'aunione, 
à GeoiFroy d'Origné, mon parent, la métairie du Breil de 
Beaufeu(i\ avec ses dépendances, retenant de service des 
éperons dorés, qui me seront remis chaque année en une 
seule livraison, ainsi quà mes héritiers. 

L'an 1219.) 



CI 



Donation par Macée, dame de Cerisv. 

1220. 

Sciant omnes làin présentes quam posteri, quôd ego 
MaUiea, domina de Ceresei, pro saliile animée mcx et 
antecessorum et heredum meoruni, dedi Deo et ahhatiaî 
de Fonte Danielis et monachis ibidem Deo servientibus, 
in perpetuam elemosinam, decem (juarteria frumenti 
perpetui redditùs et ununi vavassorem apud Bevillam, 
cum omnibus pertinentiis suis, et cum omnibus ([ua^ ad 



(1) I^ métairie de Beaiifeii est appelée « de Hellofoco • dans la charte CV. 
La Finale fou du mot Beaufou, dans la charte latine, a donc bien le sens de 
f>iUf et non celui de fitlrc (fagus}. 



123 



me apud dictam Revillam jure hereditario pertinebant. 
Hanc autem elemosinam tàm ego quàm filii mei, Guil- 
lelmus et Robinus, l'ecimus in capellà beati Nicolai 
apud Fontcm Danielis et juravimus hanc elemosinam 
bonà fide dictcT abbatiœ custodire contra omnes homi- 

nes et tueri. 

Monacbi verô, bujus bcnelîcii non ingrati, de caritale 
domùs mihi et dictis fdiis meis decem libras Genoma- 
nensium contulerunt. 

Ut autem ba?c elemosina in perpetuum lenealur, ego 
Mathea, domina de Ceresei, asscnsu dictorum fdiorum 
meorum, W. et R. presentem cartam feci sigilli mei 
tcstimonio roborari. * 

Actum anno gratis M« CC'» vicesimo, mensc februario. 

[Sachent tous présents et à venir que moi Macée, dame 
de Cerisy, ai, pour le salut de mon àme et des Ames de mes 
prédécesseurs et héritiers, donné en perpétuelle aumône à 
Dieu, à l'abbaye de Fontaine-Daniel et aux moines qui y 
servent le Tout-Puissant, dix quartiers de froment de rente 
perpétuelle et un vavasseur à Réville, sans retenue aucune, 
et au reste tout ce que je possède à Réville, à titre hérédi- 
taire. Moi et mes fils, Guillaume et Robin, avons fait cette 
donation dans la chapelle Saint-Nicolas de l'église de Fon- 
taine-Daniel et juré à l'abbaye de veiller avec fidélité à la 
garde et au maintien de notre aumône envers et contre tous. 

Les moines, reconnaissants de cette libéralité, nous ont, 
de la charité de leur maison, donné à moi et à mes lils dix 

livres mancelles. 

Pour assurer l'exécution perpétuelle de ce don, moi 
Macée, dame de Cerisy, du consentement de mes fils Guil- 
laume et Robin, ai fait valider la présente charte par l'im- 
pression de mon sceau. 

Fait l'an de grâce 1220, au mois de février. 



124 



Cil 



COMIHMATION PAU LK PAPE IIoNOmi S III. 
1220. 

Honorius episcopiis, servus servoruin Dei, dilectis 

filiis al)l)ati inoneslerii de Fonte Danielis clc 

confirmât. 

Datuni Viterbii per manuni Guillelnii, Sancla» RoniaiicT 
Ecclesiie vicc-cancellarii, XII kalond. junii, indictione 
VIII, ïncarnationis doniiniciu anno 1220 ; — pontificalùs 
vcrô domini Honorii papcT Ill^anno cpiarto. 

[Honorius, évèqiie, serviteur du serviteur de Dieu, à ses 

bien aimés fils, l'abbé du monastère de Fontaine-Daniel 

confirme. 

Donné à Viterbe, par la main de Guillaume, vice-chan- 
celier de la sainte Eglise romaine, le douze des calendes de 
juin, indiction huitième. Tan de rincarnalion du Seigneur 
1220, et du pontificat de monseigneur le pape Honorius III, 
la quatrième année.) 



cm 



Donation pau Geuvais de Saint-Lolp. 



1220. 



Gcrvasius de Sancto Lupo, miles Dedi, assensu 

fratrum meornm, Xicolao, Iratri meo, lerram quœ sita 
est juxtà Haiam-Menart, quam Guido de Sancto Lupo, 
pater meus, cepit in marilagium cum Maria, uxore suà, 
matre meà, reddendo mihi unam lihram cera% in festo 
Omnium Sanctorum, annuatim ; ilà tanien quôd dicto 
Nikolao dictam terram licebit vendere. 

Anno 1220. 



125 



[Je, Gcrvais de Saint-Loup, chevalier, ai donné à 

Nicolas, mon frère, du consentement de mes autres frères, 
la terre qui est située près de la Haie-Menord(i>, que Guy 
de Saint-Loup, mon père, avait reçue pour le mariage de 
Marie, son épouse, ma mère : Nicolas me devra, de ce chef, 
une livre de cire chaque année, à la Toussaint. Il est cepen- 
dant entendu qu'il lui sera permis de vendre cette terre. 

L'an 1220. 



CIV 



Donation par Renoue le Fi^amand. 



1220. 



Universis officialis cenomanensis.... 

Ranulfus le Flamenc, pro sainte animœ suae et ami- 
corum suorum, dédit in perpetuam elemosinam 
abbatial Fontis Danielis terram quaî vocatur Viezsol, 

cum pertinentiis et feodum Garini Milesent feo- 

dum Roberti de Fulgeriis 



Anno 1220. 

[A tous Toflicial du Mans 

Renouf le Flamand a, pour le salut de son Ame et de celles 
de ses amis, donné en perpétuelle aumône à Tabbaye de 
Fontaine-Daniel la terre qu'on appelle Vieux-Sol (2), avec ses 

dépendances et le fief de Guérin Milcent...., le fief de 

Robert de Fougères 

L'an 1220.) 



(1) Uaie-Menard, aujourd'hui Hémenart, commune de Saint-Berthevin-la- 
Tannière. La Seigneurie dHémenart a appartenu aux familles de Gorron, 
Le Porc et des Nos. 

(2) Aujourd hui Vieux-Sou. paroisse de Brecé. 



126 



CV 



Décision contre Payen de Vaiges. 



1220. 



Omnibus officialis cenonianensis.... 

Ciim coiitcntio vcrterctur inter monachos Fontis 
Danielis et Paganum de Vegià, milileni, super medie- 
tarià de Bellotbco, quam ex Hugonis de Erqueneio 
dono, Pagano de Vegià présente, dicti monaclii atfirnia- 

bant se in perpcluani elemosinam babere monacliis 

adjudicavimus. 

Anno 1220. 

[A tous Totlkial du Mans 

Dans le litige qui existait entre les moines de Fontaine- 
Daniel et Payen de Vaiges, clicvalier, relativement à la 
métairie de Beaufcu, que les premiers aflirmaient leur avoir 
été donnée en perpétuelle aumône par Hugues d'Arquenay, 
en présence de Payen de Vaiges.... 

Nous avons donné gain de cause aux moines. 

L'an 1220.1 



CVI 



Arrangement avec Raoil le Flamand. 



1221. 



Galterus Levesel, senescalkis Meduanae.... 

Cùm Hanielinus le Fhuneinc se et oninia jura mona- 
cliis de Fonte Danielis in perpetuam elemosinam 
dedisset, Radulpbus le Flameine, IValer ejus postnalus, 

c'ontendisset ad paeem devenerunt. Dictus Uadultus 

concessit.... monaclii dederunt de dominico suo, quan- 
diù vixerit, quidquid tune temporis habebant de jure 
in molendino de Gènes et terram Durandi 

Anno 1221. 



127 



(Gaultier Levesel, sénéchal de Maj^nne 

Hamelin le Flamand avait fait aux moines de Fontaine- 
Daniel donation et de sa personne et de ses droits, en 
perpétuelle aumône : son frère puîné, Raoul le Flamand, 
contesta (la validité de ce don).... un arrangement est inter- 
venu. Raoul a donné son agrément et les moines lui ont 

abandonné de leur propre domaine la jouissance, sa vie 
durant, de tous leurs droits actuels sur le moulin de 
Gesnes<^i) et la terre de Durand 

L'an 1221.] 



CVII 



Donation par Giillaime de Soudai, 



1221. 



Noverint Guillelmus de Soldaio, assensu Philippe, 

karissimaî uxoris meae et Stephani, primogeniti mei, 
dedi Beatae Maria? Fontis Danielis, in perpetuam elemo- 
sinam, terram in capile Haiaî meœ de Avrilleio ; de quo 
IV solid. lantùm tenentur mihi et beredibus meis. 

Anno 1221. 

(Sachent (tous) que moi, Guillaume de Soudai, ai 

donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, avec l'agrément de Philippe, ma très-chère 
épouse, et d'Fltienne, mon fils aîné, la terre située au haut 
de ma Haie d'Avrillé : pour quoi les moines me feront, ainsi 
qu'à mes héritiers, quatre sols ide devoir) seulement. 

L'an 1221.1 



(1) Gesneîij paroisse de Saint-Loup-du-Gast. 



128 



129 



CVIII 



1221. 



Hugo, abhas major is nionasteni. 
Aniio 1221. 

[Hugues, abbé de Marmoutîcr.... 
L'an 1221.1 



CIX 



1223 



M. (le Bazogià, decanus de Sabolio.., 
1223. 

[M. de la Bazogc, doyen de Sablé... 
L'an 1223.) 

ex 



Donation par Etienne Géré. 



1223. 



Sleplianus Gère, miles, dal.... 
1223. 

[Etienne Géré, chevalier, donne.... 
L'an 122:î.J 



CXI 



1223. 



Raginardus Pavo, miles.... 
Anno 1223. 

[Renauld Paon (D, chevalier... 
L'an 1223.) 

(1) Ronauld Paon, époux en premières noces de Jeanne et en deuxième 
mariage de Haoys, alias Heloys ; père dllamelol, de Renauld et de Julienne 
Paon : frère de CJiuillîuune Paon. 



CXII 
Abandon par Geoffroy de Carcou, Philippe 

DE DOMPIERRE ET GUILLAUME D'OrNE. 

1224. 

* 

Universis 

Gaufridus de Karcou, Phi lippus de Donnà-Pelrâ et 
Willelmus Doriie, milites 

Nos pietatis intuitu concessisse abbati et monasterio 
Fontis Danielis, quôd ipsi iii perpetuum possideant VII 
quarteria vinearum, quaî<^i) babent in l'eodo nostro de 
Karcou, versus Avrille ultra Haiam, ac VII solidos et 
VII denarios censuales. 

Sigillorum nostrorum munimine. 

Datum Andegavis, mense jaiiuario, die sabbati antè 
festum Epipbania\, 1224. 

[A tous.... 

Geoffroy de Carcou, Philippe de Dompierre et Guillaume 
d'Orne, chevaliers... 

Nous avons, par sentiment de piété, accordé à l'ahhé et 
au couvent de Fontaine-Daniel qu'ils possèdent à perpétuité 
les sept quartiers de vignes qu'ils ont dans notre lief de 
Carcou, du côté d'Avrillé, au-delà de la Haye ; plus sept sols 
et sept deniers de cens. 

Sous la garantie de nos sceaux. 

Donné à Angers, au mois de janvier, le samedi avant la 
fête de UFpiphanie, l'an 1224.) 



(1) Le Cartulaire porte quos. 



î 



9 



130 



CXIII 
Approbation par Mathieu de Saint-Berthevix. 

1224. 

Universis.... 

Matheus de Sancto Bertevino, miles, ratum habebo 
qiiidquid Reverendus Pater Maiiritiiis, cenonianensis 
episcopus, duxerit statuenduni super contenlionibus 
iiiter Odoiiem de Saiicto Bertevino, IVatrem meum et 
abbatem et monasterium Fontis Danielis. 

Anno 1224, in crastino Beali Ilylarii. 

[A tous 

Moi, Mathieu de Saint-Berthevin, chevalier, prends renga- 
gement de tenir pour ratifié tout ce que révérend Père (en 
Dieui Maurice, évéque du Mans (t), jugera convenable de 
statuer touchant les contestations intervenues entre Odon de 
Saint-Berthevin, mon frère (d'une part, et Tahbé et les 
moines de Fontaine-Daniel (d'autre partK 

L'an 1224, le lendemain de la Saiiit-Hilaire.j 



ex IV 

Accord entre (iriLLArME et Menard de (ianier. 

1224. 

Universis.... Willeinuis, doniinus de Exclusà, sa- 
luteni. 

Cùni controversîa esset inter Willelnumi de Ganier, 
ex prima parte, et Menarduni de Ganier, ex altéra, 
in pacis coneordiani convenerunt : Menardus de Ganier 
dédit dicto Willelmo de Ganier XXVII solidoscenoman. 

(Il Mauricp. évêque du Mans, de 1916 à 1231. 



131 

et pratiim de la Barlobere ; Menardus verô de Ganier et 
heredes sui debent tenere omne tenementum suum a 
dicto Willelmo de Ganier et beredibus suis servicio 
unius roncini. Hanc pacem fecit annuere Willelmus de 
Ganier Gervasio et Willelmo, filiis suis, coràm prœ- 
sentià domini de Exclusis.... 

Sigilli mei munimine roboravi. 

1224. 

[^ tous Guillaume, seigneur de l'Ecluse, salut. 

Il existait une contestation entre Guillaume de Ganier, 
d'une part, et Menard de Ganier, d'autre part. La paix J 
été faite par l'accord suivant : Menard de Ganier a donné 
à Guillaume de Ganier vingt-sept sols manceaux et le pré 
de la Barlobere. De plus, tout le fief de Menard devra être 
tenu par lui et ses héritiers de Guillaume et de ses succes- 
seurs, à charge d'un cheval de service. Guillaume a fait 
approuver cet arrangement par Gervais et Guillaume de 
Ganier, ses fils, en i)résence du seigneur de l'Ecluse 

J'ai fait valider le présent par l'apposition de mon sceau 

L'an 1224.] 



cxv 



Donation par Renault Paon. 



1224. 



Omnibus priesentes litteras in.specturis salutem in 
Domino. 

Raginaldus Pavo, miles pro sainte animai meaî et 

patris et malris meaî et antecessorum et hcTredum meo- 
rum, dedi Beatœ MaricC de Fonte Danielis et monachis, 
in ])erpetuam elemosinam, tertiam partem décimée 
meœ cum i)ertinentiis suis in parocliià de Parrineio, et 
duas partes decimie eis vendidi pro XXXVII libris V 
solidis cenomanensibus. 

Guillelinus frater meus concessit. 

Siguum mei. 1224. 



n<| . 



1* 



in2 

(A tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut dans 

le Seigneur. 

Je, Renauld Paon, chevalier ai, pour le salut de mon 

âme et des âmes de mon père, de ma mère, de mes ancêtres 
et héritiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à la bien- 
heureuse Marie et aux moines de Fontaine-Daniel du tiers de 
la dîme, sans exception, que je possède dans la paroisse de 
Parigné : quant aux deux autres tiers, je les ai vendus aux 
moines pour trente-sept livres cinq sols manceaux. 

Guillaume, mon frère, a donné son agrément ^à ce contrat). 

Mon seing. — L'an 1221.) 



CXVI 



lÉ 



Donation par Hamklin Coudahe. 



1225. 



Hainelinus Coklabus, miles, dat.... 
An no 122:). 

[lïamelin Coudabe, chevalier, donne.. 
L'an 122:).! 



CXVII 



Arrangement avec Drei x di: Mello et Isarelle, 

son épol'se. 

1226. 

Universis Isabellis, domina McduancT... 

Ciim controversicT vertcrentur intcr nobilem virum 
dominum Drochonem de Melloto, maritum meum et 
me, ex pyuiià parte, et abbalcm et conventum Fontis 
Danielis, ex altéra, snpor quibnsdam elemosinis, dona- 
tionibus, acciuisitionibus et liberlatibus a derunclo 



■i! 

'i-l 



133 

Juhello, pâtre meo et domino Mcduanœ, fundatore 
Ecclesiœ Beata.^ x^Lariîe de F^nle Danielis, dictis mona- 
chis pro sainte anima^ sua^ et antecessornm et lieredum 

suornm in pcrpelnamclemosinam collatis ad pacem 

devcnerunl. 

Coràm venerabili patrc Manricio, cenomanensi cpis- 
copo, illam composilionem ratain habeo. 
Sigillo meî anno 1226, mcnse maii. 

(A tous Isabelle, dame de Mayenne 

Il y avait un dilïérend entre noble homme monseigneur 
Dreux de Mello, mon mari, et moi, d'une part ; et l'abbé et 
le couvent de Fontaine-Daniel, d'autre part; touchant cer- 
taines aumùnes, donations, acquisitions et libertés qui ont 
été octroyées, en ])crpétuelle aumône, par feu mon père, 
Juhel, seigneur de Mayenne, fondateur de l'église de la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel, en vue du salut de son 

ûme et des âmes de ses ancêtres et héritiers La paix a été 

faite. 

J'ai ratifié cet accord en présence de vénérable père (en 
Dieu), Maurice, évcque du Mans. 
Sous mon sceau. 
L'an 122G, au mois de Mai.] 



CXVIII 



Vente par Michel Chauvin. 



1226 



Universis présentes liltoras inspecturis, M deca- 

nus de Meduanà, salutcm in Domino. 

Noverilis ({nod Michael Chauvin, clericus, in nostrà 
pi-escnlià conslilulus, vendidit abbali et convenlui Fon- 
tis-Danielis trigenla solidos censiis et pensionis, qnos 
dicli abbas et conventus lenebanlur reddere singulis 
annis, vilà comité, dicto Micliacli, pro medietarià des 



134 

Coiidrois, qiuT fuit defiincli Joliannis Chauvin, patris 
dicti Michaclis; pro noveni lihris Turoiuim, de quibus 
deiiariis dictus Michael coràm nobis IcMuiil se pro pa- 
galo. Pra?diclus verè Michael diclos abbatem et conven- 
tum de dicta pensione (iiiillavil et dictus Michael iu 
nostrcà manu (idem dedil, quùd prienominatos abbatem 
et conventum de pi\Tdictis pensione et medietarià, aut 
ali(piem alium occasione i)i\ediclîv i)ensionis non mo- 
lestaret, et quùd in supràdiclis pensione et medietarià 
et in earumdem pertinentiis nihil de ciutero reclamarct. 

Qiiod ut ralum sit et stabile, ad petitionem partium, 
prcTsentes litteras sigillo nostro lecimus conllrmari, in 
verilatis testimonium et munimen. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo vicesimo 

sexto. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, M doyen de Mayenne, salut dans le Seigneur. 

Sachez que Michel Chauvin, clerc, constitué en notre 
présence, a vendu à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel 
trente sols de cens et pension que ces derniers étaient tenus 
de lui faire, sa vie durant, chacpie année, à cause de la mé- 
tairie des Cou(h*ais, qui avait appartenu à son père, Jean 
Chauvin : cette vente a été consentie moyennant neuf livres 
tournois, dont ledit Michel s'est, en notre présence, tenu 

pour bien payé. 

En outre, Michel a donné quittance à Tabbé et au couvent 
(le la pension dont il s'agit et a prêté serment entre nos 
mains de ne jamais inquiéter, relativement à celte pension 
et à cette métairie, ni eux ni qm que ce soit et de ne for- 
muler ultérieurement à leur égard aucune réclamation que 
ce puisse être. 

Pour que ceci demeure inattaquable et (lural)le, nous 
avons, à la demande des parties, comme témoignage de vé- 
rité et à litre de garantie, fait valider les présentes lettres 
par l'apposition de notre sceau. 

Donne Tan du Seigneur 1226.) 



135 



CXIX 



Donation par Dreux di: Mello, 



1226. 



Universis.... 

Drogo de Mellolo, Meduanae dominus et Locharum, 
assensu Isabelhe, uxoris mea\ dedi Radnllb, cpiondam 
domino de Bellaquercu et heredibus suis, nemus mor- 
tuum in forestà meà de Meduanà, ad usagium suum in 
dominico suo de Bellaquercu, pro servitio suo. 

1220. 



A tous 

Je, Dreux de Mello, seigneur de Mayenne et de Loches, ai, 
du consentement d'Isabelle, mon épouse, donné à Raoul, 
jadis seigneur de Beauchesne, en récompense de ses ser- 
vices, pour lui et ses héritiers, du bois mort dans ma forêt 
de Mayenne, destiné à leur usage à leur domaine de Beau- 
chéne. 

L'an 1226.) 



Vente par Nicolas de Saint-Loup. 



1227. 



Universis Mauritius, cenomanensis Ecclesia? mi- 

nister.... 

Nicholaus de Sancto Lupo recognovit vendidisse 
nobili viro Boberto de Gorran, militi, quidquid defunc- 
tus Egidius de Gorran et Willelmus, lilius ejus, dede- 
rnnt defuncto Guidoni de Sancto Lupo in maritagium 
cum Maria, matre ejusdcm Nicholai, pro LXXX libris 
cenomanensibus, de quibus dictus Nicholaus se tenait 



136 



137 



pro pagato. Ne Gervasia, dicti Nicholai uxor, rations 
dotalitii possel aliqiiid rcclamare, dictas Nicliolaus 
eidem Gervasia? dédit feoduni Billete et domum et ter- 
ram.... Dicta Gervasia concessit. 
Aniio 1227, mense Julio. 

(A tous Maurice, évèque de TEglisc du Mans 

Nicolas de Saint-Loup a reconnu (in'il avait vendu à noble 
homme Robert de Gorron, chevalier, ce que Gilles de Gorron 
et Guillaume de Gorron, lils de ce dernier, avaient donné 
pour le mariage de Marie, mère du vendeur, lors de son 
union avec Guy de Saint-Loup, et qu'il se tenait pour bien 
payé des quatre-vingts livres tournois formant le prix de 
cette aliénation. 

Pour que Gervaise, épouse de Nicolas, ne puisse rien 
réclamer à raison de son douaire (Sur les biens vendus), son 
mari lui a fiiit donation du fief de la Hillette<t), maison, 
terre, etc Gervaise a donné son consentement. 

L'an 1227, au mois de juillet.) 



CXXI 



Donation fau Rontivr de Gouron. 



1227. 



Robertus de Gorran, miles 

Dedi in perpetuam elemosinam abbatia? de Fonte 
Danielis LX solides cenoni. 
1227. 

[Robert de Gorron, chevalier 

J'ai donné, en perpétuelle aumône, à l'abbaye de Fontaine- 
Daniel soixante sols manceaux. 
L'an 1227.) 

(\) Lii Billelle, aujourdhui la Billeterie, en Sainl-Berthevin-la-Tannièie. 
L'étang de la Billette, voisin de la Billeterie, appartenait à la Seigneurie de 
Levaré. 



i.t 



CXXII 



Donation pak Robert de Gouron. 



1227. 



Universis 

Robertus de Gorran, miles, pro sainte animœ meœ 
et fratris mei et antecessorum et heredum meorum, 
dedi BeatcT Marix» de Fonte Danelis, in j)er])etuam 
elemosinam, VIII bussella frumenti ad mensnram 
Thaonneirc, ad laciendas missarum hoslias, in l'eodo 
Hugerii de Grangià. 

Anno 1227. 

[A tous 

Moi, Robert de Gorron, chevalier, ai, pour le salut de mon 
àme, des âmes de mon frère, de mes prédécesseurs et héri- 
tiers, fait donation, en perpétuelle aumône, à la bienheu- 
reuse Marie de Fontaine-Daniel de huit boisseaux de froment, 
à la mesure de la Tannière, sur le liefde Huger de la Grange, 
pour faire des hosties de messes. 

L'an 1227.] 



CXXIII 

Lettre de Dreux de Mello et d Isabelle, 

son épouse. 

1228. 

Venerabili Patri et domino Mauricio, Dei gratià 
episcopo cenomanensi, Droco de Mclloto, dominus 
Locharum et Meduana? et Isabellis, uxor sua, domina 
Meduana\, salutem. 

Noveritis qiiùd nos tenebamnr solvere monachis de 
Fonte Danielis mille libras ad fabricam ecclesia' et 



VOS 



139 



(lormilorii abbalUt^ de Foute Daiiielis, ex donalionibus 
faclis a Jiihello boiicT memoricT, quondam domino 
MeduaiicT. Sed quia ad prîeseus diclam suuimam pecu- 
nicT reddere uou valemus cl dicli mouacbi siuè maguo 
dampuo et gravi periculo expeclare uecpieverint, eisdem 
dedimus et assiguavimus pro dicta summà pccuuia? : 
X libras et X solidos perpctui reddilùs, X libras et IX 
dcnarios uiiuus iu barouià de Auver, iu tallià augus- 
lulli ; et XIX deuarios iu pncpositurà Mcduauic ; ità 
tanieu quod si uos vel alius lucres Medua(he, ({uicumque 
fuerit ille, voluerit compouere ista, rcvocare vel cou- 
traire, vel eisdem mouacbis super boc aTupunu violeu- 
tiam iulcrre, iu iustauti teueretur dictis mouacbis mille 
libras ceuomaucuses persolvere. 

Uudè rogamus Pateruitatem vestram couteuta moua- 
cbis dictic abbatiiv super boc litteras couferrc digue- 
miui, ad majorem coufirmatiouem et testimouium 
veritatis. — Valete. 

Auuo gratia? 1228. 

(A notre vénérable Père et Seigneur Maurice, par la grâce 
de Dieu évéqiic du Mans, Dreux de Mello, seigneur de 
Loches et de Mayenne et Isabelle, son épouse, dame de 
Mayenne, salut. 

Sachez que nous sommes tenus de payer aux moines de 
Fontaine-Daniel mille livres, pour la construction de l'église 
et du dortoir de labbaye, en vertu de donations faites par 
Juhel, de bonne mémoire, naguère seigneur de Mayenne. 
Comme nous ne pouvons acquitter cette somme présente- 
ment et que par ailleurs il n'est pas possible que les moines 
puissent attendre, sans grand donunage et sans péril sérieux, 
nous leur avons donné et assigné, pour 1 acquit de notre 
dette, les sommes suivantes : dix livres et dix sols de rente 
perpétuelle, dix livres et neuf petits deniers sur la petite 
taille d'août de la baronnie d'Auvers; et dix-neuf deniers sur 
la prévoté de Mayenne. Kt il est entendu que si nous, ou 
l'un de nos successeurs dans la terre de Mayenne, quel- 



qu'il fût, en venions à modifier, révoquer, inexécuter ces 
obligations, ou attaquer les moines à ce sujet, ladite somme 
de mille livres deviendrait exigible et devrait leur être im- 
médiatement payée. 

C'est pourquoi nous supplions votre Paternité qu elle ait 
ces engagements pour agréables et daigne délivrer à cet égard 
des lettres, qui en soient un témoignage de vérité et une 
confirmation plus parfaite. 

Salut. 

L'an de grâce 1228.] 



CXXIV 



Confirmation par Ulnauld Paon 



1229. 



Universis Ragiualdus Pavo salutem quod 

Raiiiualdus de Piuu, asseusu Malbeia\ uxoris suœ, 
veudidit pro C solidos ceuomaucuses abbalioe et mouas- 
terio Foutis Dauielis duas partes totius juris quod 
babebat iu uu)leudiuo de Auvorià 

Ego Ragiualdus, ad cujus feodum rcs prai'dictœ perti- 
nebaut, sigillo meo coufirmavi. 

Auuo 1229, meuse jauuarii. 

[A tous Renauld Paon, salut 

(Sachez) que Renauld du Pin^V' a, du consentement de 
Macée, son épouse, vendu à l'abbaye et au couvent de Fon- 
taine-Daniel pour cent sols manceaux les deux tiers de tous 
les droits qu'il possédait sur le moulin d'Anvore 

Moi, Renauld (Paon\ comme seigneur du fief dont dépen- 
dent les biens dont il s'agit, ai confirmé cette aliénation par 
l'apposition de mon sceau. 

L'an 1229, au mois de janvier.] 

(1) Le Pin, seigneurie, paroisse de Contest. 



HO 



cxxv 



ECHANGK AVKC RaOL'L DE BeAUVOIH, 



1229. 



Oinnihus Michacl, dccaiius de Mcduanà.... 

RaduHusde Bclvaior, miles, dcdil al)I)alicT et monas- 
lerio dv Fonte Danielis, in porpcUiam eleinosinani, 
quidquid jiiris habebat in molendino siio de Aiivorià, 

etc et nionachi dederiinl oi in excambimn (|uod 

habel)ant in Ibosteià de Poilleio el in Plesseio de Poileio 
el in haiis 

Anno 1229, mensc jannario. 

(A tous Michel, doyen de Mayenne.... 

Raoul (le Beauvoir, chevalier, a donné, en perpétuelle 
aumône, à labbaye et au couvent de Fontaine-Daniel tout 

le droit (juil avait sur son moulin d'Anvore et, en 

échange, les moines lui ont cédé ce cpiils possédaient dans 
la futaie de Poillé, dans le Tlessis de Poillé et dans les 
haies 

Lan 1229, au mois de janvier.] 



CXXVI 
D.OXATION PAR Geoffroy de ^Iathefelon, 

1229. 



Omnibus 

Ego Gaufridus de Mathefelon, miles, pro sainte animae 
meiL* et uxoris mea% dedi abbaliie Fontis Danielis, in 
perpetuam elemosinam, tolam decimam niolendinorum 
meorum in acpià Vareniiv. 

Anno 1221). 



141 



|A tous 

Je, Geoffroy de Mathefelon, chevalier, ai, pour le salut de 
mon àme et de celle de mon épouse, donné en perpétuelle 
aumône à Fabbaye de Fontaine-Daniel toute la dime de mes 
moulins sur la rivière de la Varenne. 

Van 1229.) 



CXXVII 
Donation et vente par Geoffroy Bealsoleil. 

1230. 

Univcrsis officialis Andcgavensis... 

Gaufridus Belsoleil, pro sainte animée patris et matris 
et antecessorum suorum, dédit in perpetuam elemosi- 
nam BeatcV Mariiv de Fonte Danielis duas partes om- 
nium rerum quas babebat in feodo domini Gaufredi 
Jollain, militis, videlicet apud Quercum de Garda; et 
tertiam partem vendidit pro VIII libris et V solidis 
turonensibus. 

Anno 1230. 

A tous Foflicial d'Angers 

Geoliroy Beausoleil a, pour le salut des Ames de son père, 
de sa mère et de ses ancêtres, donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel les deux tiers 
de tout ce (pi'il possédait dans le fief du seigneur Geolïroy 
Jouslin, chevalier, c'est-à-dire au Chêne de la Garded); il a 
vendu le dernier tiers pour huit livres et cinq sols tournois. 

L'an 1230.] 



(1) Le Chêne de la Garde, paroisse d'Avrillé, près Angers. 



142 



CXXVIII 
Litige entre Jacques et Hamelix de la Motte. 

1230. 

Conlcnlio inter Jacobiiin, domiiuiin de Molà et Hamc- 
liniini, ejus rilium, super medielateiii leri\T de Molà. 

[DifTérend entre Jacques, seigneur de la Motte et son lils 
îîamelin, relativement à la moitié de la terre de la Motte. 
L'an 1230.) 



CXXIX 



Abandon v\\\ Jean de Outiies. 



1230. 



Universis M. decaiius de Sabolio.... 

Johannes de Ortis, miles, concessit abbaliaî Fontis 
Dauielis viiieam, ciini pertinentiis suis, (juam babue- 
runt (monachi) ex donalione MaricT Lauiorandiu, in 
feodo suo, in valle de Penlivart 

Anno 1230. 

[A tous M doyen de Sablé 

Jean de Orthes, chevalier, a abandonné à l'abbaye de 
Fontaine-Daniel ses droits sur une vigne et ses dépendances, 
qui font partie de son lief au val de Penlivart et dont Marie 
La Morand avait fait donation aux moines.... 

L'an 1230-1 



143 



cxxx 

Reconnaissance par Geoffroy d'Amblof. 

1231. 

Cùm Gaufridus de Amblou citalus fuisset, ad instan- 
tiam monacborum Fontis Danielis, propter decimam 
molendinoruni de Amblou, quam eis rcddere contra- 
dicebat, qua^ ad dictos monachos ex donatione defuncti 
Gaufridi de Mathefelon perlinebat, — die lus Gaufridus 
eognovit etpersolvere injunximus. 

Anno 1231, die dominicà anlè Resurrectionem Do- 
mini. 

[Geoffroy d' Amblou, cité en justice par les moines de Fon- 
taine-Daniel sur son refus d'acquitter la dîme des moulins 
d'Amblou(i), qui avait fait l'objet d'une donation à leur pro- 
fit par feu Geoffroy de Mathefelon, a lini par reconnaître 
qu'il devait cette dîme et nous lui avons enjoint de payer. 

L'an 1231, le dimanche avant la Résurrection du Seigneur.] 



GXXXI 



Echange avec Payen de Rofesson. 



1231. 



Universis M. decanus de Meduana.... 

Abbas et conventus Fontis Danielis dederunt Pagano 
de Roisson, milili, et lieredibus suis tolam lerram quam 
Raginaldus Le Nein tenebat ab eis ; — et Paganus dédit 
eis, assensu Thoma*, militis, fdii sui, in excambium 
pratum juxtà Pontem-David... 

Anno 1231. 



(1) Amblou, moulin sur la Varenne, paroisse de Ceaucé. 



144 



14' 



o 



[A tons M. doyen de Mayenne 

L\abbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont donné h Payen 
de Rouesson, chevalier, et à ses héritiers toute la terre que 
Renauld Le Nain tenait d'eux. De son côté Payen leur a, du 
consentement de son (ils Thomas, chevalier, fait, en échange, 
donation d'un pré, situé près du Pont-David 

L'an 1231.) 



CXXXII 
Confirmation par Geoffroy, kvkqfe du Mans. 

1231. 

Universis Gaufridus, cenoninncnsis Ecclesia» Ma- 

gistcr 



Suplicavit nobis Thonia de Hau quod nos omnes 
(leciiiias quas iii parochià de Han possederat, quas 
abbalicT de Fonte Daniclis contulerat, vollcnuis confir- 
ma re. 

Nos dictcT abbaticT duxinnis confirniandas sigilli nos- 
tri muniniine. 

An no r231. 

[A tous GeofTroy<i>, évéque de l'église du Mans 

Thomas du Ilam nous a supplié de vouloir bien confirmer 
l'abandon par lui fait à l'abbaye de Fontaine-Daniel de toutes 
les dîmes qu'il possédait dans la paroisse du Ham. 

Nous avons fait ratifier cette remise de dîmes par l'ap- 
position de notre sceau. 

L'an 1231.] 



CXXXIII 

Dation en paiement par Dreux de Mello 
ET Isabelle, son épouse. 

1231. 

Universis Drocho de Melloto, dominus Locharum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejusdem, domina Medua- 
nœ 

Cùm teneremur reddere, monachis Fontis Daniclis 
mille libras turonenses, ex dono bonaî memoriae de- 
functi Juhelli, quondam domini Meduanœ, ad fabricam 
Ecclesiae et dormitorii ejusdem loci, nos, bonorum 
virorum consilio, pro utilitate Ecelesiœ et pro dilatione 
solutionis evitandà, dedimus in perpetuum monachis 
dictœ abbatiœ omnia quœ habebamus in Haià de Chau- 
mont, cum hominibus, aquà et molendino 

Annol231. 

Gaufridus, cenomanensis episcopus, confirmât. 

Anno 1243. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame de Mayenne 

Pour fournir à l'abbaye de Fontaine-Daniel, comme nous 
y étions obligés, les mille livres tournois qui leur avaient 
été données par feu Juhel, de bonne mémoire naguère sei- 
gneur de Mayenne, afin de faire construire l'église et le dor- 
toir, nous avons, sur le conseil d'hommes de bien, tant à 
raison de l'utilité qu'il y a d'avoir cette église que pour éviter 
tout retard, donné aux moines, à perpétuité, tout ce que 
nous possédions à la Haie de Golmont, y compris les hom- 
mes (qui tiennent ces biens), la rivière et le mouhn 

L'an 1231. 

GeofTroy, évéque du Mans(t), confirme (la donation). 
L'an 1243.] 



(1) Geoffroy II. de Laval. Ovèqup du Mans, do 1231 à 1231. 



(1) Geoffroy de Loudon, évéque de 1234 à 1255. 



40 



14G 



147 



CXXXIV 
Donation par Mathieu et Guillaume Roudieu. 

1232. 

Univcrsis M. dccanus Mcdiianaî.... 

Malheus Boder, miles, et Willehiuis, fdiiis ejus pri- 
mogenitus, asscnsu Agnelis, uxoris Malliei, dederunt 
quidquid hahebant in medielarià de Valleiis, cum per- 
lineiitiis suis, abbatiée de Fonte Danielis, ità lanien 
quôd reddent dicto Malheo et Willelmo et heredibus 
XII denarios cenomanenses annui redditùs in dicta 
medietarià. 

Anno 1232, mense octobri. 

[A tous M. doyen de Mayenne 

Mathieu Boudier, ehevalier, et (iuillaume, son fils aîné, 
ont, du consentement d'Agnès, épouse de Mathieu, donné à 
Tabbave de Foutaine-Daniel tout ce ([u'ils possédaient dans 
la métairie dss Vallées et ses dépendances ; néanmoins les 
moines serviront sur cette métairie douze deniers manceaux 
de rente annuelle à Mathieu, à Guillaume et à leurs héritiers. 

L'an 1232, au mois d'octobre.] 



cxxxv 

Donation par Eudeline de la Tortendière et son 

FILS. 

1233. 

Univcrsis decanus de Sabolio 

Odelina de Tortcndicre ^i> et Johanncs, lilius ejus.... 



conccsscrunl abbati cl convenlui Fontis Danielis XX 
solidos cenom. annui redditùs in feodo de la Torten- 
dière. 

Anno 1233, mense martio. 

[A tous dovcn de Sablé 

Eudeline de la Tortendière et Jean, son fils ont donné 

à Tabbé et au couvent de Fontaine-Daniel vingt sols man- 
ceaux de rente annuelle sur le fief de la Tortendière. 

L'an 1233, au mois de mars.] 



CXXXVI 
Donation par Aubert de l'Espinasse et son épouse. 

1233. 

Univcrsis officialis Andegavensis.... 

Aubertus de Espinaz et Benedicta, uxor ejus, asscnsu 
Robini, filii dictauixoris, dederunt in perpetuam elemo- 
sinam Beatœ Mariai de Fonte Danielis tertiam partem 
cainpi juxlà Avrilliacum, in feodo militum de Quar- 
cou 

Anno 1233, mense junii. 

[A tous l'official d'Angers 

Aubert de TEspinasse et Benoite, son épouse, ont, du 
consentement de Robin, fils de cette dernière, donné en 
perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel le tiers d'un champ près d'Avrillé, dans le fief des 
chevaliers de Carcou 

L'an 1233, au mois de juin.] 



(1) Y aurail-il idenlité euire ce nom de Toiiondière et celui de Coilendire 
de la Charte LIX V 



14S 



GXXXVII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 

SON épouse. 

1233. 

Univcrsis présentes liltcras inspccturis, Droco de 
Melloto, Locharum et Mediiaïuv doininiis et Isabellis, 
iixor ejusdem, domina MediiaiicT, saliitem in omnium 

Salvatorem. 

Noveritis quod nos, unanimi assensu, solo caritatis 
intuitu, pro sainte animarum nostrarum et antecessorum 
nostrorum contuiimus Deo et abbalia^ Fontis Danielis 
et monachis ibidem Deo servientibus quicquid nos et 
heredes nostri babuimus et babere potuimus et babere 
poteramus in plateà Guillelmi Paris, (abri, ipsam pla- 
team et omnes manseonarios in eàdem plateà manentes 
absolvimus ab omnibus costumis, lalliis, redditionibus 
etaliis: ità quôd nos et beredes nostri in dicta plateà 
vel in manseonariis ibidem mancnlibus nibil juris de 
cetero poterinius reelamare ; — nos etiam eisdem dedi- 
nuis et eoncessimus (juod manseonarius sivè manseo- 
narii in dicta plateà babel)unl eamdam libertatem, 
communitatem et quitanliam quam babenlalii bomines 
diclorum monacborum in lerrà noslrà Meduana», sicuti 
in cartulis domini JulieUi de Meduanà, pranlecessoris 
nostri quondam, houix} memoria\ conlinelur. 

Quod ut ratum et firmum in posterum perseveret, 
pra?sentes litteras sigillorum nostrorum inq)ressione 
dii^num duximus roborandas. 

Actum est boc anno ab Incarnatione Domini 1233. 

[A tous ceux qui verront les présentes lettres, Dreux de 
Mello, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, son 
épouse, (lame de Mayenne, salut dans le Sauveur de tous les 
honunes. 



149 



Sachez que, d'un commun accord et uniquement par pure 
charité, nous avons, pour le salut de nos Ames et de celles 
de nos prédécesseurs, fait donation à Dieu, à Labbaye de 
Fontaine-Daniel et aux moines, qui y servent le Tout-Puis- 
sant, de tout ce que nous avons possédé, pu posséder et de 
tout ce que nous et nos héritiers pourront avoir sur la place 
de Guillaume Paris, forgeron : cette place et les mansionniers 
qui y résident, nous les avons exemptés de toutes coutumes, 
tailles, redevances et autres charges ; c'est pourquoi nous et 
nos héritiers ne pourrons exiger aucun droit que ce soit sur 
la place dont il s'agit et sur ses occupants. Nous avons même 
concédé libéralement que le ouïes mansionniers qui jouiront 
de cette place aient les mêmes libertés, immunités et fran- 
chises dont prolitent les autres hommes des moines dans 
notre terre entière de Mayenne, tel que le tout est spécifié 
dans les chartes de notre prédécesseur, de bonne mémoire, 
monseigneur Juhel de Mayenne. 

Et pour que ces lettres demeurent à l'avenir définitives et 
durables, nous avons jugé opportun de les faire valider par 
l'impression de nos sceaux. 

Geci a été fait l'an 1233 de rincarnation du Seigneur.] 



GXXXVIII 



1234. 



Guillelmus de Exclusà, miles., 
1234, mense januario. 

[Guillaume de l'Ecluse, chevalier 
L'an 1234, au mois de janvier.] 



CXXXIX 



1234. 



Universis Hugo, Transmcduanus arcbidiaconus, 

salutem 

(Notum sit... nos) litteras bonœ memoriae Fulco- 



150 

nis, archidiaconi Transnicduani, prcdeccssoris noslri, 
inspexissc in hàc forma : 

(( Fulco de Roez, Transmcduanus archidiaconus 

(( etc.... 
(( Andcgavis, anno 1234.... y) 

Anno 1244. 

[A tous Hugues, archidiacre trOutre-Maine, salut 

(Sachez que nous) avons pris connaissance de lettres de 
l'archidiacre (l'Outre-Maine, notre prédécesseur, Fouques de 
bonne mémoire, qui sont ainsi conçues : 

« Fouques de Rouez, archidiacre d'Outre - Maine 

« Angers, Tan 1234. » 

L'an 1244.] 



CXL 

Echange entre Georges de Mesbier et Robert 

de gorron. 

1234. 

Omnibus... 

Georgius de Mesbier, miles et domina Emma, uxor 
mea, et Johannes de Ineio, filins dicta» Emniic et here- 
des dictai EmnitT, quilavinuis et concessimns domino 
Roberto de Gorran qnidquid jnris habebam in nemore 
de Gaudaichà ; ità tamen quôd dictus Ro])ertus de 
Gorran, miles, scambiit mihi et nxori meœ et Johanni 
de Ineio XVII solidos cenoman. annui redditùs de snà 
tallià in feodo de Peregrinà. 

1234. 

[A tous 

Moi, Georges de Mesbier, chevalier, dame Emma, mon 

épouse, Jean dlnée, fils et héritier de celle-ci, nous avons 

cédé et abandonné au seigneur Robert de Gorron tout ce que 

moi Georges avais de droit dans le bois de la Gaudcschc ; 



151 



mais par ailleurs Robert de Gorron, chevalier, nous a donne 
en échange à moi, à mon épouse et à Jean d'Inée dix-sept 
sols manceaux de rente annuelle, à prendre sur sa taille au 
fief de la Pellerine. 
L'an 1234.] 



CXLI 



Déclaration par Robert de Gorron. 



1235. 



Robertus de Gorran, miles, dominas Tanneriae.... 

Augerus de Pleisseaco et heredes ejus de me et de 
meis heredibus tenent feodum suum de la Rilehoudere : 
pro qno tenentnr mihi reddere VII solidos et dimidium 
cenoman. et unum pellnlum avenœ et VI gallinas. 

Anno 1235. 

(Robert de Gorron, chevalier, seigneur de la Tannière 

Auger du Plessis et ses héritiers tiennent (et tiendront) de 
moi et de mes héritiers leur fief de la Billeudière et me doi- 
vent, de ce chef, sept sols et demi manceaux, une truelle 
d'avoine et six poules. 

L'an 1235.] 



CXLII 



Translation de rente par Glillaume de Thuré. 

1235 

Universis H decanus de Ebronio.... 

Guillelmns de Tuire apud Montorterium, in nostrà 
prœsentià, atornavit abbatial de Fonte Danielis V solidos 
turonenses annni redditùs, qnos pater ejus dictœ abbatial 
contiilerat in elemosinam, quandô sepulturain suain 



■^'"-^•^iB^SiawamwsBMHâiawB 



152 

ibidem clegit, videlicet in terra qiuT fuit Hnaudi The- 
hier, qiiam terrain Raginaldus de Lignou tenet a Giiil- 
lelmo de Tuire, nominato. Dictas Raginaldus conccssit 
quèd capere poterunt dicti monaclii in mansionc suà 

apud Lignou ex tune 

Anno 1235, mense martii. 

[A tous H doyen d'Evron 

Guillaume de Thuré (D près Montourticr a changé en notre 
présence l'assiette des cinq sols tournois de rente annuelle 
dont son père avait aumône l'abbaye de Fontaine-Daniel, en y 
faisant choix de sa sépulture. Il les afTecte sur la terre que 
Huaud Thehier occupait jadis et que Henauld de Lignou '2) 
tient maintenant dudit Guillaume. Ledit Renauld a consenti 
que les moines puissent prendre dorénavant cette rente sur 
son lieu de Lignou 

L'an 1235, au mois de mars.] 



153 



Praetereà vendidi eis VII solidos cenomanenses et 
quidquid juris habebam in molendino de Anvorià, 
quod dicti monachi a Radulpho de Bellovisu et Ragi- 
naldo de Pinu enierunl 

Anno 1235, mense aprili. 

(A tous Renauld Paon, chevalier 

J'ai, du consentement de Guillaume Paon, mon frère et de 
Jeanne, mon épouse, fait donation en perpétuelle aumône à 
la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, pour le salut de 
mon ame et des Ames de mes ancêtres et de mes héritiers, 
de tous les droits que j'avais sur l'ensemble des terres, 
vignes, prés et autres biens qu'Etienne Brulon et ses héritiers 
tenaient de moi, tel que le tout est décrit dans une charte de 
Juhel, de bonne mémoire, jadis seigneur de Mayenne 

Depuis j'ai vendu aux moines (de Fontaine-Danielj sept 
sols manceaux et tous mes droits sur le moulin d'Anvore, 
qu'ils ont acheté de Raoul de Beauvoir et de Renauld du 
Pin 

L'an 1235, au mois d'avril.] 



CXLIII 



Donation par Renault Paon 



1235. 



L^niversis Raginaldus Pavo, miles.... 

Pro salute animaî mea% anlecessorum et heredum 
meorum, dedi Beatx^ Maria? Fontis Danielis, in perpe- 
tuam elemosinam, assensu Guillelmi Pavonis, fratris 
mei et Johanna, uxoris mea, quidquid juris habebam 
in omnibus terris, vineis, pratis et omnibus aliis quas 
Stephanus Brulon et heredes sui a me tenebant, sicut 
continetur in cartà bona memorice Juhelli, quondàm 
domini Meduanœ 



(1) Thuré, seigneurie située poroisse de la Bazouge-des-Alleux. 

(2) Lignou, actuellement Ugneul, en la même paroisse. 



CXLIV 
Confirmation par le pape Grégoire IX. 

1235. 

Gregorius episcopus, servus servorum Dei, dilectis 

filiis abbati monasterii Fontis Danielis confirmât. 

Amen, amen, amen. 

Suit le monogramme du pape Grégoire IX, avec 
sa signature et le sceau portant cette inscription : 
(( Sanctus Petrus, Sanctus Paulus. Gregorius P. P. IX. 
Fac mecum, domine, signum. » Puis viennent les 
signatures des cardinaux, chacune précédée cViine 
croix; ces croix sont variées dans leur forme et 
leur décoration. 



154 



155 



Ego Gregoriiis Calholicaî Ecclesiœ cpiscopus. 
7 Ego Johanncs, Sabinensis episcopiis. 

Y Ego Roniauiis, Portucnsis SancUT RufiiicT episcopus. 
y Ego frator Jacobus, Preneslrinus cpiscopus. 

7 Ego Thomas, titiili Sancta? SabiiitT presbyter cardi- 
nal is. 

7 Ego Joiiaiincs, tiliili Sancta» Praxcdis presbyter 
cardinalis. 

7 Ego Guifredus, tiluli Sancti Marci presbyter cardi- 
nalis. 

-J- Ego Sinibaldus, tituli Sancti Laurencii in lucinà 
presbyter cardinalis. 

7 Ego Rainerius, Sancta? Maria in Cosniedin diaconus 
cardinalis. 

7 Ego Egidius, Sanctorum Cosma et Damiani diaconus 
cardinalis. 

7 Ego Oto, Sancti Nicholai in carcere (Juliano) dia- 
conus cardinalis. 

Datuni Viterbii per nianuni niagislri Guillelnii, 
Sancta Roniana Ecclesia vicecancellarii, IIÏ kalend. 
niaii, indictione IX, doniinica^ incarnalionis anno M" 
CC'^ XXXV ". ponlilicatùs verù doniini Gregorii papa 
IX anno undecimo. 

(Grégoire cvèquc, serviteur des serviteurs de Dieu, à ses 

chers fils Tabbc du monastère de Fontaine-Daniel et 

confirme. 

Ainsi soit-il. 

Après le sceau et le inonogramme du pape, on lit : 

7 Moi Grégoire, évéque de lEglise catholique. 

Y Moi Jean, évèque de Sabine. 

7 Moi Romain, évéque de Porte et Sainte-Rufine. 
7 Moi frère Jacques, évéque de Prénestc. 

Y Moi Thomas, ])rétre cardinal du titre de Sainte-Sabine. 
■\- Moi Jean, prêtre cardinal du titre de Sainte-Praxède. 

7 Moi Guilrey, prêtre cardinal du titre de Saint-Marc. 



UW:. 



7 Moi Sinibald, prêtre cardinal du titre de Saint-Laurent 
in lucinà, 

7 Moi Renier, cardinal diacre de Sainte-Marie in cosmedin. 

7 Moi Gilles, cardinal diacre des Saints Cômc et Damien. 

7 Moi Othon, cardinal diacre de Saint-Nicolas in carcere 
juliano. 

Donné à Viterbe par la main de maître Guillaume, vice- 
chancelier de la Sainte Eglise liomaine, le trois des calendes 
de mai, dans la neuvième indiction, lan 1235 de llncarnation 
du Seigneur et la onzième année du pontificat du seigneur 
pape Grégoire IX.] 



CXLV 



Donation par Hamhlin Coudabe. 



1235. 



Universis Hamelinus Coldabus, miles.... 

Pro sainte anima mea et Guillelnii et Hugonis, fdio- 
rum meorum et heredum meorum, dedi Reata Maria 
Fontis Danielis plateam juxlà domum Ogelini Sebaut, 
cum orto, in burgo novo subtiis Castcllione 

Anno 1235. 

fA tous Ilamelin Coudabe, chevalier 

Pour le salut de mon Ame et de celui des Ames de Guil- 
aumc et de Hugues, mes fils et héritiers, j'ai donné à la 
bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel une place avec 
jardin, près delà maison d'Ogelin Sebaut, au Bourgneuf sous 
Chàtillon 

L'an 1235.] 



156 



157 




CXLVI 

Arrangements avec i/ abbaye de Savigny. 

1236. 

Cùm oiia cssct conlcntio intcr abbalem cl convcntum 
Savigniacii, ex unà parte, cl abbalcin cl convcnliiin 
Fonlis Danielis, ex altéra, super liirbalionc libciialis 
el quilancicT, quam dcbenl babcre bomincs diclorum 
abbalisct convcnliii Savigniacii iii incrcalodc Mcduanà, 
iibicunuiuc fucril, in cobuà vcl cxlrà ; landcm in bunc 
modum amicabililcr conciiiicvil : vidclicol qiiôd dicli 
bomincs, làni cmcnlcs (|ii{ini vcndcnlcs, inlrabunt 
cobuam cl ulcnlur libciialc suà cl quilantià plcnaric, 
al)sqiic impcdimcnto, bomincs làm diclorum abbalis et 
convcnliis Savigniacii, mcrcalorcs non cxponcnl mcrci- 
monia sua ad vendcndum super stalla abbalis el con- 
vcnliis Fonlis Danielis, sine vohuilaleet licentià corum- 
dem, vcl allornali ipsorum in bàc parle. Dcbenl lamcn 
ipsi abbas cl convenlus Fonlis Danielis providere loca 
ralionabilia in cobuà pra^fatis bominibus abbatia? Savi- 
gniacii, ubi possinl ponerc raslclla sua vcl asscres suos 
vcl aliud bujusmodi, in (piibus exponanl mcrcimonia 
sua ad vendcndum ; ilà qu6d panelarii rationabilem 
locum babcant inler panclarios, merciarii inler mer- 
ciarios, l)ocbarii inler bocbarios cl sic de similibus. Et 
ilà facient dicli abbas et convenlus Fonlis Danielis, ne 
pro defectu lalis provisionis ralionabilis, qualis pra3- 
scripla esl, bomincs diclaî abbalicX» Savigniacencis gra- 
venlur et damnificentur. — Dicli aulem bomincs abba- 
tiœ Savigniacencis raslclla sua vcl asscres anlè noclem a 
cobuà ammovebunl et in die apponent quolics opus 
babucrint. 

Celerùm composîlionem inler abbalias jàm dudùm 



lactam et sigillis suis sigillatam dcbenl utrique abbates 
et convenlus de Savignacio et de Fonte Danielis firmiler 
observare ; ilà lamcn quèd si abbas et conventus Fonlis 
Danielis aliquid emant de cetero infrà terminos in cartà 
compositionis assignatos, dcbenl illud ostendere abbati 
et conventui Savigniacensibus. Et si voluerint idem 
abbas et convenlus Savigniacenses, a die ostentionis 
faclai usque ad annum, polerunt illam emplionem 
refuso praîlio relincre ad opus suum, absque contradic- 
lione ; anno vero elapso, libéré remanebil dictis abbati 
cl convenlui Fonlis Danielis, absque omni imposterùm 
reclamatione. Immobilia vero quœ jàm emerunt abbas 
et convenlus Fonlis Danielis infrà terminos nominatos 
in composilione, polerunt babcre abbas et convenlus 
Savigniacenscs, si voluerint, refuso prelio, usquè ad 
feslum omnium Sanctorum proximo sequenlcm, post 
tempus confeclionis pra?sentis instrumenti ; si verè non 
relinuerint infrà diclum festum, dictis abbati et con- 
ventui Fonlis Danielis libéré et pacificè in perpetuum 
remanebil. 

In cujus rei leslimonium et robur perpetuum, abbas 
et convenlus Fonlis Danielis pnescnti scripto sigillum 
suum apposuerunl, unà cum abbatibus de Claromonle 
et de Campanià qui composilione buic, cùm fierel, 
pra'senlcs afïuerunt. 

Dalum anno Domini M" CC" Iriccsimo sexto mense 
julio. 

(Une contestation s'est élevée entre Tabbé et le couvent de 
Savigny, d'une part, et Fabbé el le couvent de Fontaine- 
Daniel, d'autre part, relativement au trouble apporté aux 
libertés et franchises que doivent avoir les hommes de Fabbé 
et du couvent de Savigny au marché de Mayenne, en quelque 
lieu qu'il se tienne, soit dans les halles, soit au dehors. Enfin 
la paix a été conclue à l'amiable de la manière suivante : les 
hommes de l'abbé et du couvent de Savigny, qu ils soient 



108 



acheteurs ou vendeurs, entreront dans la halle et y jouiront 
pleinement et sans entraves de leurs libertés et franchises; 
ceux qui font le commerce ne pourront exposer en vente 
leurs marchandises sur les étaux de Tabbé et du couvent de 
Fontaine-Daniel, sans leur gré et leur permission, ou celle 
de leur représentant à la halle. Toutefois Tabbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel devront pourvoir les hommes de Savigny 
de places convenables dans la halle, où ils puissent établir 
leurs râteliers, étaux ou autre installation de ce genre, sur 
lesquels ils exposent les marchandises à vendre; en sorte 
que les boulangers aient place convenable avec les boulan- 
gers, les merciers parmi les merciers, les bouchers dans le 
quartier des bouchers, et ainsi des autres marchands avec 
leurs confrères. Bref, labbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
devront s'arranger de façon que, par le manque d'emplace- 
ments convenables, tels qu'ils viennent d'être indiqués, il ne 
soit causé aucun dommage ni préjudice aux hommes de 
l'abbave de Savii^nv. Pour ces derniers, ils enlèveront de la 
halle, avant la nuit, leurs râteliers ou ais, et les rapporteront 
chaque fois qu'ils voudront s'en servir. 

Par ailleurs, les abbés et couvents de Savigny et de Fon- 
taine-Daniel devront fidèlement observer la transaction pré- 
cédemment intervenue entre les deux abbayes, et qui a été 
scellée de leurs sceaux respectifs. Néanmoins, si l'abbé et le 
couvent de Fontaine-Daniel venaient à acheter quelque bien 
dans les limites territoriales fixées dans la charte de transac- 
tion, ils devront l'offrir à l'abbé et au couvent de Savigny. 
Ceux-ci auront, s'ils le désirent, le droit, pendant un an du 
jour de l'offre, de garder au prix de refus l'acquisition, pour 
la joindre à leurs propres biens, et cela sans conteste. Mais 
ce délai expiré, le bien acquis demeurerait définitivement la 
propriété de l'abbé et du couvent de Fontaine-Daniel, et à 
l'abri de toute réclamation postérieure. Quant aux biens 
immeubles qui ont été précédemment achetés par Fontaine- 
Daniel, dans les limites fixées par l'acte d'arrangement, 
l'abbé et le couvent de Savigny pourront, s'ils le désirent, les 
avoir au prix de refus : délai d'option leur est accordé à cet 
effet jusqu'à la Toussaint prochaine. A défaut d'opérer le 



1.59 

retrait d'ici cette fétc, ces acquisitions demeureront à jamais 
la propriété libre et paisible de l'abbé et du couvent de Fon- 
taine-Daniel. 

En témoignage de cette convention et afin d'en assurer la 
validité pour l'avenir, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
ont apposé leurs sceaux au présent écrit, qui a été revêtu de 
ceux des abbés de Clermont et de Champagne (D, présents 
au moment de sa confection. 

Donné l'an du seigneur 12:](), au mois de juillet] 



CXLVII 



1237. 



In feodo Stephani Brulon dcfuncti 

Raginaklus dictus Pavo, miles; Haovs, uxor dicti 
Raginaldi Pavonis, militis.... 
Anno 1287. 

Dans le fief de feu Etienne Brulon 

Rcnauld dit Paon, chevalier; Haovs, son épouse 
L'an 1237.) 



CXLVIÏI 



1238. 



Fulco le Franc, miles in parochià de Grenor 

1238, mense fehruario. 

(Fouques Le Franc, chevalier.... en la paroisse de Grenoux 
L'an 1238, en février. 



(1) Joscelin. spplic^mo abbé do Champagne. 



\m 



CXLIX 
Vente par Jean dit Plainchamp et son épouse. 

1238. 

Universis Sleplianiis, decaniis de Passeio.... 

Johaiines dictus Plani Campi, miles, Dolensis dio- 
cesis, et Johanna, iixor ejus, vendidenint abbali et 
coiiventui Fonlis Daniel is LXX solides annui reddiliis 
turonenses, qiios hahebant i)ro maritagio dictae Johannœ 
in Flaniengarià, in cenomanni diocesi, et quidquid 
juris habebant in totà hereditate Ranulfi le Flamenc, 
patris dictiie Johanna?, pro LV libris. 

An no 1238, mense niaio. 

[A tous Etienne, doyen de Passais 

Jean dit Plainchamp, chevalier, du diocèse de Dol, et 
Jeanne, son épouse, ont vendu à l'abbé et au couvent de 
Fontaine-Daniel, pour le prix de cinquante-cinq livres, 
savoir : une rente annuelle de soixante-dix sols tournois, qui 
leur provenait du mariage de Jeanne et se trouvait assise sur 
la Flamengère, au diocèse du Mans, et tout ce qu'ils possé- 
daient de droits sur l'héritage entier de Renouf Le Flamand, 
père de la venderesse. 

L'an 1238, au mois de mai] 



CL 



Donation pau Orry Beraut. 



1238. 



fil' 



Universis Michael, decanus de Passeio.... 

Orricus Beraut, miles, dédit Beatœ Mariœ de Fonte 
Danielis, in perpetuam elemosinam, terrain de Haià, 
cuin pertinentiis 

Anno 1238. 




IGl 

['^ lo"s Michel, doyen de Passais 

Orry Beraut, chevalier, a donné, en perpétuelle aumône, 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel la terre de la 
Haie, avec ses dépendances 

L'an 1238. 



1238. 



CLI 



Donation par Raoul Levesel. 



Universis..,. Petrus, decanus de Herneià.... 

Radulfus Levesel, assensu Ossana^, matris suœ, dédit 
Beatœ Mariaî de Fonte Danielis XVIII solidos, quos 
recipiebat annuatim in feodo de la Leaniere, in perpe- 
tuam elemosinam. 

Anno 1238. 

(A tous Pierre, doyen d'Ernée 

Raoul Levesel, a, du consentement d'Osanne (D, sa mère, 
donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel dix-huit sols, qu'il touchait chaque année 
sur le fief de la Leaniere. 

L'an 1238.J 



CLII 



Donation par Pierre de Baseilles. 



1239. 



Universis.... 

Petrus de Baseilleis, miles, dedi Beat« Mariai Fontis 
Danielis totam terram quam emi ab heredibus Guillo- 
nonis, in feodo Johannis de Vanio, cum pertinentiis. 

1239, mense maii. 

(1) Osanne, de l'hébreu Hosannah. Des Saints ont porté ce nom II a été 
particulièrement donné aux enfants nés le dimanche des Ramenux. appelé 
le dmianche de l'Ozanne « dominica osanm. » 

11 



r 



. M 



i; 



1()2 



|A tous 

Je, Pierre de Baseilles, chevalier, ni donné à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel toute la terre, avec sts dépendan- 
ces, que j'ai achetée des héritiers Guillonon, dans le lief de 
Jean de V 

L an 12.'59, au mois de mai.) 



CLIII 



Donation par Hccufs dk Baskilles. 



1239. 



Hugo de Baseille, miles, assensu RaduKi, primogciiiti 
moi cl heredis, dedi Beatîc Mariic Fontis Danielis, in 
perpetuaiu elcniosiiiain, ([uid({uid aniuii redditùs perci- 
piebam in feodo Adam Morin. 

Anno 121^9, mcnse maii. 

(Je, Hugues de Baseilles, chevalier, ai donné, en perpé- 
tuelle aumône, à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, 
du consentement de lîaoul, mon lils aîné et mon héritier, 
tout ce que je touchais de rente, chaque année, sur le liet' 
Adam Morin. 

L'an 12.*]9, au mois de mai. 



CLIV 



Donation pah Hkiifs di: Orthes. 



1239. 



Univcrsis 

Hugo de Ortà, miles, assensu Rachardi, filii mci 
primogeniti, militis et heredis mei, dedi in perpetuam 
elcmosinam Beatie Maria? Fontis Danielis quidquid 



103 

juris habebam in nemoribus, terris, aquis de Poille 
et de Saleth et de la Ghauvoniere et del Defeis de Bou- 
tavant et del Coudreiz, cum pertinentiis suis. 

Anno 1239, mense maii. 

(A tous 

Je, Hugues de Orthes, chevaher, ai, du consentement de 
Rachard, chevalier, mon fds aîné et mon héritier, donné en 
perpétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel tout ce que j'avais de droits sur les bois, terres et 
eaux de Poillé, de Salair, de la Chauvonniére, du DelFais de 
Butavent et du Coudray, avec leurs dépendances. 

L'an 1239, au mois de mai.J 



CLV 
Donation par Philippe de Landivy, 

FILS. 
1239. 



PÈRE, ET SON 



Universis 

Philippus de Landevico et Philippus, filius ejus pri- 
inogenitus, milites, - assensu dilecti nostri GautVidi de 
Landevico, militis, — dedimus abbatial et conventui 
Fontis Danielis quidquid juris habebamus in Burgo 
Philippi et in pertinentiis ejusdem i'eodi, excepta stachîà 
stagni de Tannerià, quœ remanet nobis et quidquid 
habebamus in villa Gelutiere, et in feodo des Heaumes, 
et in stagno et molendino Tornese, sicut acquisierunt 
supradicta a Galtero Levesel et a Galtero de Rongerià 
militibus. ' 

Anno 1239, mense junii. 

[A tous 

Nous, Philippe de Landivy et Philippe, fds aîné, chevaliers, 
avons, du consentement de notre cher Geoffroy de Landivy' 
chevalier, fait donation à l'abbaye et au couvent de Fontaine- 



r : 

II 



1(U 

Daniel de tous nos droits sur le fief du Bourg-Philippe (D, et 
sur ses dépendances, moins l'estache (2) de Tétang de la Tan- 
nière, qui nous reste, et de ce que nous avons au village de 
la Gelousière (3), au fief des Heaumes et sur l'étang et le mou- 
lin de la Tournée, ainsi que le tout a été acquis de Gaultier 
Levesel et de Gaultier de la Rongère, chevaliers. 
L'an 1239, au mois de juin.] 



CLVI 
Donation par Jean de Vautorte. 



1239. 



Omnibus 

Johaiiiies de Valletortà, miles, dcdi in perpeluam 
elcmosinam ThcphancT, nepoti mea?, lilia^ RaduUi le 
Porc, militis, marilandiv, Radulphum Condoyn, cum 
toto fcodo (|uod tcnebat de me et de diclo Uaduli)lio, 
et Philippum de la Gaudeschc, cum toto Teodo quod 
tenebat de me. — Si Thephana mori contigerit antè 
maritagium, Amelina, soror ejus prinionata\ habebit 
et sic de omnibus aliis filiabus dicti lladulphi le Porc. 

1239, mcnse julio. 

(A tous 

Je, Jean de Vautorte ^^), chevalier, ai donné en perpétuelle 



(1) Le Bourg-Philippe, paroisse de Montaiulin. 

(2) On retrouve ce mot sous la forme de ft ataclie > dans un acte de la Cour 
crErnée du samedi après la Saint-IJarlhélemy 1.134, par lequel Michel Hervé, 
de la Croisille, donna à Guy de Laval ot de Vitré sept sols tournois de rente, 
qui étaient dus « par la raison et la cause de latache et de la chausciée qui 
« conduit layve à aler au moulin de Hayraud en la rivière de Jugolier, 
tt laquelle atache est prinse et atachée ou fié et ou domaine dou devant dit 
ft Michel... » 

(3) Aujourd hui les Gelousières, paroisse de Saint-Aubin-Fosse-Louvain. 

(4) Jean de Vautorte, seij^neurdudit lieu, de Saint-Hihiire et de Souvigné, 
tils de Osmond de Vautorte. II partit pour la Terre-Sainte, peu de temps 
après avoir fait cette ilonation. 



165 



aumône à Tiphane d), ma nièce, fdle de Raoul Le Porc (-), 
chevalier, en vue de son mariage, (mes vassaux) Raoul 
Gondoyn et Philippe de la Gaudesche, ainsi que les fiefs 
qu'ils tenaient, le premier dudit Le Porc et de moi, et le 
second de moi seulement. Si Tiphane, qui est l'aînée de ses 
sœurs, vient à mourir avant de se marier, Ameline, sa sœur 
puînée, aura le tout ; et il en sera ainsi pour les autres 
filles de Raoul Le Porc. 
L'an 1239, au mois de juillet.) 



GLVII 



Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 



SON EPOUSE. 



1239. 



Omnibus 

Droco de Mellolo, dominus Locharum et Meduanae et 
Helisal)elh, ejus uxor, domina Meduanœ cl hères, una- 
nimiler dedimus in perpeluam elcmosinam monachis 
Fonlis Danielis eentum solidos cenomanenses annui 
redditiis in firmà nostrà de Meduanà, pro anniversariis 
noslris die nostri obilùs, singulis annis in perpetuum. 

Sigillorum nostrorum muniniinc. 

Anno 1239, mcnse julio. 

A tous 

Moi, Dreux de Mello, seigneur de Loches et de Mayenne 
et Isabelle, mon épouse, dame et héritière de Mayenne, 
unis l'un et l'autre d'intention, avons donné en perpétuelle 



(1) On donnait le nom de Tiphane aux filles nées le jour de 1 Epiphanie, 
fête qu'on appelait la Tiphanie, la Tiphaine, etc.. Les fêtes de Xoci et de 
lEpiphanie étaient réunies autrelois, dans les liturgies dOrient, en une 
même solennité, quon nommait les Théophanies. 

(2; Uaoul Le Porc avait épousé Hugonne de Vautorte, sœur de Jean de 
Vautorte. 



16() 

aumône aux moines de Fontaine-Daniel, sur notre ferme de 
Mayenne, cent sols manceaux de rente annuelle, destines à 
la célébration, chaque année et à tout Jamais, d'un anniver- 
saire à la date du décès de chacun de nous. 

Sous la garantie de nos sceaux. 

L'an 1239, au mois de juillet.] 



1()7 



CLIX 

Abandon pau Gilles de Saint-Lolp et Foiques 

dOuthes. 

1239. 



CLVIII 



Donation pau Robert de Gorron. 



1239. 



Rol)ertus de Gorran, dominus de Tanncrià, miles, 
dilcctis OssaniicT, uxori Galleri Leveseil, militis et Ra- 
dulpho, cJLisdom filio, salutcm. 

Vobis mando et prcTcipio quatcnùs abbati et conven- 
tui Foiitis Daniclis XXV solidos cenom. quos mihi 
annuatlm solvcre tenemiiii quandiii vixero, pro moleii- 
dino de Chasteneio, — eodem modo eis persolvatis. 

Dedi dictis abbati et conventui omne jus mcum in 
dicto molendino, et pcrtincntiis. 

Si g nu m meî. 

1239, mensc julio. 

[Hobert de Gorron, seigneur de la Tannière, chevalier, à 
sa chère Osanne, épouse de Gaultier Levesel, chevalier et à 
son cher Raoul, fils de ce dernier, salut. 

Je vous mande et ordonne d'avoir à payer dorénavant à 
labhé et au couvent de Fontaine-Daniel, et comme vous 
le faisiez vis-à-vis de moi, les vingt-cinq sols manceaux que 
vous êtes tenus de me servir pendant ma vie, chaque année, 
à cause du moulin de Chastenay. 

J'ai donné à l'abbé et au couvent tous mes droits sur ce 
moulin et ses dépendances. 

Mon seing. 

L'an 1239, au mois de juillet. 



(Omnibus notum sit quod Robertus de Gorran, 

miles, dederat ) Hugerium Bernardi cum omni 

redditu et redevantià et omni iVumcnto annui redditùs 
quod omncs prœdicli homines et eorum beredes dicto 
Roberto et ejus licrcdibus tencbantur reddere annua- 

lim Insuper ipse dederat dictis monacbis, in perpc- 

tuam elemosinam, quidquid juris habebat in dictis 
hominibus et eorum heredibus ; ità sanè quôd ipsi 
homines ad molendina sua tenentur molere. Si auteni 
ad dicta molendina non venerint, moltoribus ipsorum 
molendinorum per judicium Curia? dictorum monacho- 
rum restaural)unt dampnum suum, si ipsum probare 
valuerint et ipsi monachi cmedam sibi, si voluerint, 
retinebunt 

Concesserunt et confirmavcrunt Egidius de Sanclo 
Lupo, miles et Fulco de Orte, juvenis lilius Hugonis de 
Orte, militis, dictcT abbatia^ quidquid juris babebant. 

Egidius apposuit sigillum suum, diclus vcrô Fulco 
sigillum domini Stepliani de Arenis, canonici cenoma- 
nensis, ut sigillaret. 

1239. 

[A tous Sachez que Robert de Gorron, chevalier, a 

donné aux moines de Fontaine-Daniel, Huger, fils de Rer- 
nard (et autres tenanciers), avec toutes les rentes, rede- 
vances et tout le froment que ces hommes étaient, ainsi que 
leurs héritiers, obligés de payer annuellement audit Robert... 
De plus, il a fait donation aux moines, en perpétuelle au- 
mône, de tous les droits qu'il possédait sur les hommes dont 



168 



169 



il s'agit et leurs héritiers, et avec obligation pour ces vas- 
saux d'aller moudre aux moulins des religieux. Si ces hom- 
mes n'y venaient pas, et qu'il fut établi qu'il y eut dommage 
pour les meuniers desdits moulins, ils devraient, par une 
indemnité fixée à la cour des moines, réparer le préjudice 
qu'ils causeraient à ces meuniers : alors l'abbaye aurait le 
droit de garder l'amende, si elle le voulait 

Gilles de Saint-Loup, chevalier, et Fouques d'Orthes, le 
jeune des lils du chevalier Hugues d'Orthes, ont abandonné 
et confirmé à Fontaine-Daniel tout ce qu'ils avaient de droit 
sur les biens dont il s'agit. 

Gilles a apposé son sceau ; quant à Fouques, pour sceller, 
il s'est servi du sceau du seigneur Etienne des Arènes, cha- 
noine du Mans. 

L an 1239.] 



CLX 



Aruangement avec Guillaume de la Hautonnière. 

1240. 

L^niversis otTicialis cenoinancnsis.... 

Noverint universi quod abbas et conventus Fontis 
Danielis pelèrent a Guillelmo de la Hautonnière terram 
in t'eodo de la Hautonnière, (juani doniinus Galterus 
Levesel, miles, eisdeni dederat in elemosinam. In 
hune moduni pacis devenernnl : diclus Guillelnuis de 
la Hautonicre graavit cis reddere XL solides annui 
redditùs. 

1240, die sabbati, in vigilià Bcatœ Marice Magdalenae. 

[A tous loflicial du Mans 

Sachent tous que l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
réclamaient à Guillaume delà Hautonnière (i^ une terre dans 

(Ij I^ Hautonnière. paroisse de FougeroUes. 



le fief de ce nom, que le seigneur Gaultier Levesel, chevalier, 
leur avait donnée en aumône. Les parties se sont accordées 
ainsi : Guillaume de la Hautonnière a consenti à faire à 
l'abbé et au couvent quarante sols manceaux de rente par 
an. 

L'an 1240, le samedi, vigile (de la fétei de la bienheureuse 
Marie-Madeleine.} 



CLXI 



Donation par Jean Goupil. 



1240. 



Universis officialis cenonian 

Johannes Goupil, iter arripiens ad partes transma- 
rinas, dcditBeatœ iMariae Fontis Danielis quidquid juris 
habebat in omnibus quie possidebat apud Fossam- 
Lovein, de dono domini et domina? Meduanse, in per- 
petuam elemosinam. 

1240, mense julio. 

[A tous l'official du Mans 

Jean Goupil, sur le point d'entreprendre un voyage outre 
mer, a donné en perpétuelle aumône à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel ce qu'il avait de droit sur tous les 
biens qu'il possédait à Fosse-Louvain, comme donataire du 
seigneur et de la dame de Mavenne. 

L'an 1240, au mois de juillet.] 



CLXII 
Ratification par Agnès, épouse de Jean Goupil. 

1240. 

Universis officialis cenoinancnsis. . . 

Agnes, uxor Johannis Gopil, ratas habuit elemosinas 



170 

quas idem Johannes feccrat abbali et conventui de 
Fonte Daniel is, in Fossà-Lupinà. 
1240, mense Julio. 

A tous rofiicial (lu Mans 

Agnès, épouse de Jean Goupil, a ratifié les aumônes que 
son mari avait faites en Fosse-Louvain au proiit de Tabbé et 
du couvent de Fontaine-Daniel. 

L'an 1240, au mois de juillet. 



171 



CLXIV 



1240. 



Agnez de Roorta, abbatissa Beataî Maria? Andega- 
vensis 

Anno 1240, mense novembri. 

[Agnès de Rorte, abbesse de la bienheureuse Marie d'An- 
gers (D 

L an 1240, au mois de novembre.] 



CLXIII 



DONATIOX PAR IIaMELIN DE La MoïTE. 



1240. 



Omnibus oriicialis cenomanensis 

Hamelinus de Motà, iilius et lieres domini Jacobi de 
Molà, militis, recognovit (juod dederat in i)erpeluani 
elemosinam Beata; Mariie de Fonte Danielis lerliam 
parleni tolius terrne de Motà, excepto herbergamento et 
virgulto de Motà cum perlinentiis 

1240, mense augusti, die Marlis an le iVssumptionem 
BeatcT Mariae. 

[A tous rofticial du Mans 

Hamelin de la Motte, iils et héritier du seigneur Jacques 
de la Motte, chevalier, a reconnu cpi'il avait donné en per- 
pétuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 
le tiers de toute la terre de la Motte, sauf rherbergement, le 
jardin et les dépendances 

L'an 1240, au mois d'août, le mardi avant l'Assomption de 
la bienheureuse Marie.] 



CLXV 
Donation pak Guillaume de la Hautonnière. 

1240. 

Universis oflicialis cenomanensis.... 

Guillelmus de la Hautonnière, in nostrà presentià 
conslitutus, dùm iter arriperet transmarinnm, dédit 
Beata? Maria? Fontis Danielis, in perpetuam elemosinam, 
IV boisselîos frumenti annui redditiis, in leodo suo de 
la Paumerie, in parochià de Fougeroles. 

1240. 

fA tous officiai du Mans 

Guillaume de la Hautonnière, constitué en notre présence, 
au moment où il allait entreprendre un vo3'age outre mer, 
a donné en perpétuelle aumône, à la bienheureuse Marie de 
F'ontaine-Daniel quatre boisseaux de froment de rente an- 
nuelle, sur son fief de la Paumerie, en la paroisse de Fouge- 
rolles. 

L'an 1240]. 



(1) Agnès do Rorte, abbesse de Sainte-Marie de la Charité d'Angers (le 
Ronceray), de 1-239 à 1243 (Dict. Hist. de Maine-et-Loire, par M. Ccleslin Port). 
Hameliu de Rorte fut bailli du roi et du sénéchal d'Anjou de 1208 à 1220. 



172 



CLXVI 



1241. 



Fratcr Johannes, abbas Fonlis Daniclis.... 
Anno 1241. 

[Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel.... 
L'an 1241.) 



CLXVII 



I 



Cession par Maurice de la Haie-Jouslix. 

1241. 

Universis 

Maurilius de Haià Joslani, miles.... 

Cùin ego tradidissem, jam diii est, abbati et conventui 
Fontis Daiiielis pratuin quod vocalur praliim Fsiivardi, 
in parocbià BocbcT Meduanae, pro IV libris luronen- 
sibus mibi et bcredibus meis anniiathn reddendis ; 
tandem, de bonorum virorum consilio, et pro legilimo 
dictornm abbatis et conventùs servitio mibi Iî\cto, tra- 
didi eis praîlalnm pratum pro LX solidis turonensibus 
annuatlm. 

Sigillo meî. 

Anno 1241. 

[A tous 

Maurice de la Haie-Jouslin, chevalier 

11 y a déjà longtemps ([ue j'avais cédé à l'abbé et au cou- 
vent de Fontaine-Daniel un pré, qu'on nomme le pré Esuvard, 
sis en la paroisse de Houchemaine, pour quatre livres tour- 
nois de rente annuelle, à me faire ainsi qu'à mes héritiers. 
Aujourd'hui, sur le conseil d'hommes de bien et en recon- 



173 



"T 



naissance d'un honnête service que m'ont rendu les reli- 
gieux je leur ai abandonné ce pré pour une rente annuelle 
de soixante sols tournois (seulement). 

Sous mon sceau. 

L'an 1241. 



CLXVIII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 

SON épouse. 

1241. 

Universis Droco de Melloto, dominus Lochiarum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejus, domina Meduanae et 
hères 

Dedimus Beata? Mariai Fontis Danielis, in perpetuam 
elemosinam, quidquid jnris et dominii habebamus in 
feodo quod tenet Guillelmus de Valle, in parocbià de 
Montigneio, qnod émit Micliael Menardi ab Hamelino 
Coldabe, milite, et Guillelmo, filio ejns primogenito.... 

Sigillorum nostrorum fecimus munimine roborari. 

Anno 1241. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 
Mayenne 

Nous avons donné en perpétuelle aumône à la bienheu- 
reuse Marie de Fontaine-Daniel tout ce que nous avions de 
droit et de seigneurie sur le fief que tient Guillaume du Val, 
dans la paroisse de Montigné, fief que Michel Menard avait 
acheté de Hamelin Coudabe, chevalier, et de Guillaume, son 
lils aîné 

Nous avons fait valider la présente charte par l'impression 
de nos sceaux. 

L'an 124L] 



M 



174 



CLXIX 



Donation par Fouques d'Hauterives. 



1242. 



Universis.... * 

Fiilcho de Altaripà, miles, dedi in perpetiiam elemo- 
sinam Bcatœ Maria? F'ontis Danielis, pro sainte animae 
mea', quidquid juris et dominii habebani in liarpenno 
vineœ in Tonchis, quod dicitnr fuisse Gaul'ridro Chavin 
det'uncto : quod liabuerunt dicti monachi a monachis 
Clarimontis, tenemur monachis Fontis Danielis garan- 
tizare ab heredibus Roberti de Loirron, militis, de- 
functi. 

Anno 1242, mense januarii. 

[A tous 

Je, Fouques d'Hautcrivcs, chevalier, ai donné en perpé- 
tuelle aumône, pour le salut de mon àme, à la bienheureuse 
Marie de Fontaine-Daniel tout ce que j'avais de droit et de 
seigneurie sur un arpent de vigne aux Touches, qui a, dit-on, 
appartenu à feu GeofTroy Chavin. Ce que les moines de 
Fontaine-Daniel ont eu de ceux de Clermont, nous sommes 
tenus à le leur garantir, comme ayant-cause des héritiers de 
feu Robert de Loiron, chevalier. 

Lan 1212, au mois de janvier.) 



CLXX 



1242. 



Frater Johannes, abbas Fontis Danielis. 
Anno 1242. 

[Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel.... 
L'an 1242]. 



T 



175 



CLXXÏ 



Donation par Hamelin d'Anthenaise. 



1242. 



Universis 

Hamelinus de Altanovsià, miles 

Abbali et conventui Fontis Danielis (in) feodum quod 
acquisicrant a Silvestro de Ruperrous, milite, in feodo 
meo de Montortier, dedi in perpctuam elemosinam 
quidquid juris ego et heredes mei liabebamus 

1242. 

[A tous 

Hamelin d'Anthcnaise, chevalier 

Tout ce que moi et mes héritiers pouvions avoir de droits 
sur la terre que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont 
acquis de Sylvestre de Rouperoux, chevalier, dans mon fief 
de Montourtier, — je l'ai donné à l'abbaye en perpétuelle 
aumône. 

L'an 1242.J 

CLXXII 



Abandon par l abraye de la Réau. 



1242. 



Universis 

Gaufridus, abbas de abbatià Regali et conventus.... 

Quitavimusabbati et conventui Fontis Danielis quid- 
quid juris liabebamus nos et omnes domùs nostrce, tàm 
Portùs Reingardis quàm alla?, in medietarià de la Sau- 
deeie, cum pertinentiis, in parochià capellœ de Monte- 
folor, in feodo domini de Sancto Bertevino, abrenun- 
ciantes omni donationi nobis factse, tàm a domino 
Odone de Sancto Bertevino, milite, quàm ab alio 

1242. 



3 



u 



17() 

[A tous Geoffroy, abbé de Tabbayc de la Rcaii et le 

couvent 

Nous avons abandonné à l'abbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel tous les droits que nous et ceux de notre maison, 
tant du Port-Ringeard que d'ailleurs, avions sur la métairie 
de la Saudraie et ses dépendances, paroisse de la chapelle de 
Monttlours, au lief du seigneur de Saint-Berthevin ; renon- 
çant à toute donation qui nous aurait été faite, tant par Odon, 
chevalier, seigneur de Saint-Berthevin, que par tout autre.... 

L'an 1242.] 



CLXXIII 



fi 



I» 



Donation par Henri Corbin. 



1242. 



Henricus Corbin, miles, concessi campum quem eme- 
ram a Maheuz, sororc meà, silum in campanià de 
Quierqueville, ahbati et conventui Fontis Danielis. 

Anno 1242, mense novembri. 

(Je, Henri Corbin, chevalier, ai abandonné à l'abbé et au 
couvent de Fontaine-Daniel un champ que j'avais acheté de 
Maheuze, ma sœur, situé en la campagne de Querqueville (D. 

L'an 1242, au mois de novembre 



CLXXIV 



1243. 



P.... abbas de Sanctœ Mariae de Regalis.. 
1243. 

[P abbé de Sainte-Marie de la Réau 

1243.] 



(1) Querqueville. aujourd'hui canton dOeteville (Manche). 



^fiïSÈ«*,if;-?«iWfe'-^ 






177 



CLXXV 



1243. 



Frater Raginaldus, abbas omnium Sanctorum Ande- 
gavensium.... 

Anno 1243, mense mardi. 

[Frère Renauld, abbé de la Toussaint d'Angers (D 

L'an 1243, au mois de mars.] 



CLXXVI 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 

SON épouse. 
1243. 



Universis praesentes litteras inspecturis vel audituris, 
Drocho de Melloto, dominus Locharum et Meduanie et 
Isabellis, uxor cjus,hcTres et domina Meduana?, salutem 
in Domino. 

Noverilis quod nos ad dedicationem ecclesiaî Beatœ 
MaricT Fontis Danielis cisterciencis ordinis accedentes, 
atque celebritatem servitii diligenter intuentes et mona- 
chorum ibidem habitantium charitatem, qui Deo et 
ejus matris sanctissimœ eligerant ibidem perpétué de- 
servire, inspirante Deo, in memoriam habuimus quod 
quanto magis quis fidelis existit nobilior, tantô magis 



^1 



(1) Abbaye fondée au XI' siècle « in honorem et memoriam Sanctœ Dei 
GenUricis et Sanctorum Omnium dcdicata )■>, par Gérard, chanoine et chantre 
de Saint-Maurice d'Angers, occupée par des chanoines réguliers depuis 1108. 
L'abbé de la Toussaint d'Angers était chanoine-né de Saint-Maurice. Le 
prieuré de Saint-Mélainc près Laval dépendait de l'abbaye de Toussaint. De 
son côté, Fontaine-Daniel possédait des biens en Saint-Mélaine. 

12 



P 



178 



sui sponsam palris, Sanclam Dei Ecclesiam, lenetur 
dolare nobiliùs in terris, pro qiuà temporali dote dos 
spirilualis centupla reddilur in excelsis. 

Quà de causa. Nos unaninii volunlate et consensu, 
pro sainte nostrà et antecessorum et successorum nos- 
trorum, dedimus et concessimus Deo et Beatae Mariae 
et monachis in pranlictà abbatià Deo servientibus, in 
puram et perpetuani eleniosinani, quidquid juris et 
dominii et potestatis et villicariœ et juridictionis liabe- 
bamus et habere poteramus nos et successores nostri in 
omnibus rébus et l'eodis earunidem, tàm in terris quàm 
pratis, nemoribus, aquis, baiis, viis et semitis, villis, 
bominibus, molendinis, redditibus, proventibus, pos- 
sessionibus et quasi possessionibus, per se vel per alios 
nunc babitis vel possessis, cuni omnibus pertinentiis et 
appenditiis eorumdem, quocumque modo ea acquisie- 
rint, sive ex eniptione, anl ex donalione, aut quolibet 

alio modo. 

Dedimus et concessimus eisdem monacbis quôd ipsi 
possint in omnibus supradictis omnimodam in perpe- 
tuum exercere juslitiam de raplu, de nuillro, de encin- 
nio, de latrocinio, de bellis judieandis et lenendis et de 
omnibus aliis rébus, causis et casibus, qua^ evenient et 
evenire .poterunt in omnibus supradictis ; et juridictio- 
nem, judicium, dislrictum, per se vel per alios vel per 
alium i'acere, prout sibi viderint expedire ; ità quôd 
quandô judicatum i'uerit in curià eorumdem quôd ali- 
quis debeat perdere vitam vel membra, idem monacbi 
vel allocatus eorum nobis vel allocato nostro tradent 
illum qui Fuerit judicatus ; et nos vel allocatus noster ex 
tune de illo exequi tenebinuir quod in eorum curià 
luerit judicatum. 

Dedimus et concessimus pradictis monacbis quôd 
omnia judicia, expletaet omnia alia facta curia eorum- 
dem lirma sint et rata per totam terram nostram et a 



179 

nobis et a nostris successoribus et balliviis inviolabiliter 
observentur. 

Dedimus et concessimus eisdem monacbis quôd nos 
successores nostri de catero teneamur in perpeluum 
ipsos monacbos et bomines feodorum suorum garan- 
tizare, acquitare, del'endere et deliberare de omniexer- 
^citu, tàm domini régis quàm et nostri, et ipsos servare 
indemnes, quotièscumque praedicti monacbi vel bomi- 
nes supradicti super boc citati fuerint vel conventi. 

Dedimus et concessimus pradictis monacbis quôd 
ipsi et omnes mansionarii manentes et mansuri, feodati, 
aubeni, et servientes et familiatàm monachorum quàm 
et hominum praedictorum cum omnibus rébus suis per 
totam terram nostram, ab omnibus rectis talliis et ab 
omnibus aliis talliis, collectis, auxiliis, coustumis, pas- 
sagiis, pavagiis, pedagiis, redevantiis et omnibus aliis 
rébus et exactionibus in omnibus villis, castris, merca- 
tis, nundinis, cbeminis, viis, semitis, baiis, nemoribus, 
Ibrestiset aliàs ubicumque eumdo, redeundo, vendendo, 
emendo, manendo, demorando, liberi sint et immunes 
et exempli penilùs et expresse ab omnibus qua? nobis et 
successoribus nostris possunt et poterunt in perpetuum 
compelere quoquo modo. 

Et si aliqua-, vel aliquos de pradictis, vel aliquas res 
eorum in tolà terra nostrà vel in aliquà sui parle capi 
vel arrestari conligerit, pro Ibrelàclo ad nos specialiter 
pertinenti, sive pro Ibrefàcto Ibresta noslra, sive pro 
quolibet alio forelacto majori vel minori, aut pro quà- 
libet alià causa ad quoslibet alios pertinenti, nos et 
successores nostri vel allocati tenebuntur semper eos 
reddere et res captas pradictis monachis aliàs allocato 
eorum, sine difficultate, dilatione, contradiclione aliquà, 
et eodem statu quo arrestati fuerint, cum omnibus rébus 
captis, undecumque provenerint res pradicta ; et in 
curià monachorum stabunt juri et se purgabunt et 



18Ô 

(lolTeiulcnt, si polcrint. Et si se purgare vcl defcndere 
ne(iuiverint, pnTdicti monachi, vel allocatiis eoriini, de 
eis judicium facieiit proul viderint expcdire, sicut supe- 
riùs est expressiim. Et omiies emendas habcbunt prœ- 
dicti monachi, et nobis damnum nostrum laliter con- 
\icti tantùm rcstaurabunt per judicium curia^ mona- 
chorum. Et si aliquid contra aliquid praHliclorum 
coràm nobis, vel nostris successoribus, vel allocatis 
nostris, vel aliquibus aliis de nostris judicatuni, grava- 
tuni, expletatum, vel aliàs allenlaluni lueril, nuUius 
sit valoris, eliani si de consensu dictoruni liominuni 
iaclum Tueril, sine consensu expresso et sponlaneo 
monacborum. — Et si aliqueni priedicloruni in curià 
nostrà vel successorum nostrorum cum aliquo placitare 
contigerit, monacbi semper habcbunt de eisdem homi- 
nibus omnes emendas, sicut haberent si placilarent in 
curicà eorumdem. — Nec nos, nec successores nostri, 
nec ballivi, nec allocali nostri a pranlictis aliquid pote- 
rimus exigere, nec levare : ipsi vero monachi de homi- 
nibus nostris et successorum nostrorum in curià eorum 
placitanlil)us omnes emendas liabcbunU sicut a propriis 
hominibus eorumdem. 

Concessimus etiam eisdem monachis quôd ipsi in 
perpeluum absquè uUo pasnagio, redevanlià, obnoxie- 
tate aliquà, plenè et plenariè, libère, pacifiée et quietè, 
in omnibus haiis, nemoribus et Ibrestis nostris, usagia 
sua hal)eant in perpeluum, ad omnia sibi ulilia quaha- 
cumque et ubicumque hierint, sine conlradidione 
alicpià, prout sibi viderint expcdire, adhibilis canibus 
cum pastoribus suis ad conservalionem animalium 
eorumdem. 

Concessimus etiam eisdem monachis quod ipsi ha- 
beant in omnibus supradictis tantum jus, tantam digni- 
tatem, tantam IVanchisiam, tanlam poleslatem, quantum 
nos hal)emus et habere possumus in terra nostrà domi- 



181 

nicà, excepto hoc quod de judicalis ad morteni et ad 
decisiouem membrorum superiùs est expressum. 

Concessimus etiam eisdem monachis et hominibus 
supradictis, cum omnibus rébus suis, quod legaleni et 
generalem communionem habeant per lolam lerram 
nostram in perpeluum. 

HcTc autem omnia concessimus eisdem monachis, ut 
ea cum omni])us perlinentiis suis et appendiliis suis, 
làm melioratis quàm meliorandis, in perpetuam et 
l)uram elemosinam teneant et possideant per se vel per 
quos voluerinl, et emendent prout voluerint et sibi 
viderint expcdire, omissione, cessatione usûs, usagiorum 
sesine^i> nulhim eis et dictis mansionariis eorum prœ- 
judicium generando. 

Concessimus etiam eisdem monachis quôd ipsi ac- 
quirant, tàm in lotà lerrà nostrà quàm in aliquà suî 
parle, et acquisitiones teneant in perpeluum, salvo jure 
nostro, per se vel quos voluerint, sine cohertione aliquà 
extra manu m suam ponendi, nonobstante consuetudine 
aliquà gencrali vel fliam speciali ; et omnes illai 
acquisitiones, cum omnibus perlinentiis suis et appen- 
diliis suis, prœdiclam communionem habeanl, sicut de 
pra?missis saperiùs est expressum. 

Si verô ex ali(|uibus scriptis vel aliàs extra scripta 
aliquid apparare posset, per quod nobis nostrisve suc- 
cessoribus aliquid juris in praMuissis vel reclamationis 
alicujus Iribui viderelur, volumus illud esse nullius 
efficacicT vel momenli, immo nullum sit ipso jure pe- 
nilùs et inane : hujus modi auxilio et omnibus auxiliis, 
làm scriptis (|uàm non scriplis, tàm de jure quàm de 
facto, quie nos nostrosve successores super his juvare 
possenl, làm conlrà diclos monachos quàm contra 



(1) Faudrait-il lire « Icsinc usafjiorum », c'est-à-dire infraction aux 
usages ? 



182 



183 






i 



diclos homines, oinnes et singulos, pro nobis et pro 
nostris successoribus renunciantes specialiter ; et ex- 
presse graliinles et concedentes eisdein monachis quod 
nos et noslri successores iiiliil iii i)erpeluuin lacère 
polerimus per quod eornmdem inonaehoruni vel honii- 
num praHlictorum jura, liberlales, diguilates, IVanchisiiii 

minuanlur. 

Ad quorum ouiniuui pnvmissoruui probalinein, bu- 
jusmodi instrumenUun voluuius suflicere et adeô ple- 
nam facere lideni onmiuui relroactorum, quod aliquo- 
rum instrunientorumaliorumnou sit necesse editiouem 
vel exbibilionem fieri nobis nostrive successoribus; 
quôad boc ut indè aliquod connnoduni consequanuir ; 
eliam si lilc de alio alicpio instruniento facta nientio 
videatur, nonobstante aulentico ; si (juis in ali(iuo docu- 
mento, vel aliquà alià constitutione de inslrumentoruni 
exibitione mentionem facienteditem intenderet): per ea 
tamen, tàm jura quàni inslrunienla, ulililati niona- 
cboruni seniper volunuis provideri. 

Quibus juri])us de bis certiori necnon et onniibusaliis 
quibuscunKjue, (pue contra bujus concessionis substan- 
tiani, tbrmani, niockun, necnon et (jua? contra bujus 
instrumenti verba vel sententiam dici possinl, obici el 
assignari, pro nobis et nostris successoribus renuncien- 
tes specialiter et expresse. 

Ad qUcT oninia pramissa perpetuo fideliter observanda 
et pradictis monacbis et eoruni mansionariis superiùs 
expressis del'endenda, quotièscuuKiue et quandôcunuiue 
nos et successores nostri et allocati requisiti ab eis vel 
allocato eoruni rucrinius, nos et successores nostros et 
bona noslra obligavinuis et obligamus unanimiter et 

expresse. 

Si verô ego Isabellis intercedere viderer, eo ([uod me 
et bona mea et successores meos ad delVndcndum et 
garantisandum eis superiùs cxpressa et concessa et ad 



alia supradicta, obligo eisdem, in quo casu juvari pos- 
sem auxilio senalùs-consuUi Velleiani ; certiorala quid 
sit senatiis-consultum Velleianum, in hàc parte huic 
auxilio renuntio de concensu mariti mei, et omni alii 
auxilio per quod in boc posset mihi subveniri sponle 
specialiter et expresse ; — et certiorata quid sit lex .Iulia 
lundi dolalis, qua dolis inbibet alienationem, - doti et 
donationi propter nuptias, et omni juri auxilio mibi et 
meis successoribus in pramissis competenti vel compe- 
liluro simililer renuntio specialiter et expresse, el sponlè 
lidem pra'stiti corporalem, quod premissis auxiliis vel 
aliis quibuscumque, per me vel per alium, contra praî- 
missa vel contra aliquid de pra?missis non veniam quo- 
quo modo et quùd ca in omnibus et singulis custodiam 
firmiler et servabo. 

Ut autem bac omnia in perpetuum rata et firma per- 
maneant, eisdem monacbis présentes lilleras ego 
Drocbo supradictus el ego Isabellis pra^dicta dedimus, 
sigillorum nostrorum munimine roboratas. 

Et ad majorem confirmationem praemissorum, venc- 
rabilem patrem nostrum Gaufridum, Dei gratià Ceno- 
manensem episcopum, ut pramissa confirmans eisdem 
monacbis super boc suas litteras donaret, rogavimus 
bumiliter et devotè. 

Actum Domini millesimo ducentesimo quadragesimo 
terlio, mensc junii. 

[A tous ceux qui ces présentes lettres verront ou oiront, 
Dreux de Mcllo, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, 
son épouse, dame et héritière de Mayenne, salut dans le 
Seigneur. 

wSachez qu'à l'approche de la dédicace de l'église de la 
bienheureuse Marie de Fontaine- Daniel, de Tordre de Citeaux, 
pénétrés du vif désir d'assurer la solennité des offices divins, 
et nuis de sentiments de charité pour les moines qui habi- 
tent l'abbaye el ont choisi ce lieu pour y servir perpétuel- 



184 



lement Dieu et sa très sainte Mère, nous nous sommes rap- 
pelés, et c'est une inspiration divine, que plus un fidèle 
occupe une position élevée, plus il est tenu ici-bas de doter 
généreusement l'épouse de son père, la Sainte Eglise de 
Dieu, et que les biens temporels, dont il dispose ainsi, lui 
seront rendus au ciel au centuple en biens spirituels. 

En conséquence, unanimes dans nos volontés et nos réso- 
lutions, en vue de notre salut et du salut de nos- prédéces- 
seurs et de nos successeurs, nous avons donné et concédé 
en pure et perpétuelle aumône à Dieu, à la bienheureuse 
Marie et aux moines qui servent le Tout-puissant à l'abbaye 
de Fontaine-Daniel, tout ce que nous avons et pouvons pos- 
séder, tout ce que nos successeurs auront et pourront avoir 
de droit, de seigneurie, de puissance, de voirie et de juridic- 
tion sur tous leurs biens et fiefs, tant en terres qu'en prés, 
bois, eaux, haies, chemins, sentiers, habitations rurales, 
hommes, moulins, rentes, produits, actions possessoires 
ayant trait aux biens et aux servitudes, et ce, avec toutes 
appartenances et dépendances, de quelque manière qu'ils en 
aient fait l'acquisition, que ce soit par vente, donation ou 
autrement. 

Nous avons de plus donné et accordé aux moines qu'ils 
puissent, en ce qui concerne les hommes et les biens dont il 
vient d'être question, exercer à perpétuité pleine justice pour 
rapt, meurtre, crime d'encis, brigandage, batailles à juger et 
à tenir, en un mot, en toute matière, pour toutes causes et 
dans tous les cas qui se produisent ou pourront survenir, et 
qu'ils possèdent droit de juridiction, de sentence et de con- 
trainte; avec pouvoir d'en user soit eux-mêmes, soit par un 
ou plusieurs agents, ainsi du reste qu'ils le trouveront à 
propos. Il est toutefois entendu que, lorsqu'il aura été jugé 
en la cour de l'abbaye que quelqu'un devra perdre la vie ou 
un membre, les moines ou leur représentant le livreront 
soit à nous, soit à notre préposé, et que, dès ce moment, 
nous serons tenus de faire au condamné l'application de la 
peine qui aura été prononcée par cette cour. 

Nous avons encore donné et accordé aux moines que tous 
les jugements, exploits et actes quelconques dç Içur cour 



185 



soient valables et exécutoires par toute notre terre, et y 
soient inviolablement observés, tant par nous que par nos 
successeurs et nos baillis. 

Toujours à titre de don et de concession aux moines, nous 
nous engageons, pour nous et nos successeurs, à les garan- 
tir, libérer et exempter à l'avenir, eux et les hommes de 
leurs fiefs, de toute levée de troupes, soit pour le service du 
roi, soit pour le nôtre; et de les maintenir indemnes chaque 
fois qu'ils seraient convoqués et assemblés à cette fin. 

Nous avons également donné et accordé aux moines que 
eux-mêmes, les mansionnicrs actuels et futurs, les déten- 
teurs de fiefs, les aubains et les autres personnes qui dépen- 
dent ou font partie tant de l'abbaye que des maisons des 
hommes du monastère, soient, ainsi que ce qui leur appar- 
tient, formellement et absolument libres, indemnes et 
exempts des tailles ordinaires et de toutes autres, de collec- 
tes, d'aides, de coutumes, de droits de passage, de pavage 
et de péage, de redevances et généralement de toutes autres 
charges et impositions, par toute notre terre, dans tous ses 
villages, châteaux, marchés, foires, chemins, voies, sentiers, 
haies, bois, forêts, etc.; en un mot, en quelque lieu de 
notre terre que ce soit, qu'ils aillent ou viennent, qu'ils ven- 
dent ou achètent, qu'ils restent à demeure ou passent seu- 
lement, les moines et les leurs seront dispensés de l'acquit 
de tous les droits qui peuvent et pourront appartenir soit à 
nous, soit à nos successeurs, à n'importe quel titre. 

S'il arrive qu'il soit pris et saisi gens, bêtes ou choses de 
la dépendance ou appartenance des moines ou de leurs hom- 
mes, sur un point quelconque de toute notre terre, à raison 
de quelque délit, soit que celui-ci nous intéresse directe- 
ment, pour un fait commis dans notre forêt ou pour un au- 
tre fait, petit ou grand, soit qu'il s'agisse d'infractions con- 
cernant d'autres personnes, nous, nos successeurs ou nos 
préposés seront tenus de rendre les gens, bêtes cl choses 
saisis, sans difficultés, retard ni contestation d'aucune sorte, 
aux mains des moines ou de leurs représentants, dans l'état 
où le tout aura été pris et quelqu'en soit l'origine. Les per- 
sonnes arrêtées se présenteront à la cour des moines, s'y 



18G 



disculperont et défendront, si elles le peuvent; et (bns le 
cas où elles ne pourraient parvenir à prouver leur innocence, 
les moines ou leur représentant rendront sentence contre 
elles, ainsi (|u'ils aviseront et comme il a été dit ci-dessus. 
Toutes les amendes de leurs sujets appartiendront aux moi- 
nes : quant au dédonunagement (|ui nous sera du à nous- 
mêmes, à titre de réparation, par les inculpés, le jugement 
de la cour de Tabbaye le fixera. Dans le cas où, contraire- 
ment à ce qui précède, il interviendrait jugement, applica- 
tion de peine, exploit, ou quehiuautre fait (rempiètement, 
venant ou de notre chef et de celui de nos successeurs, ou 
de la part de nos préposés et de quelqu'un des nôtres, nous 
voulons (jue le tout soit de nulle valeur, encore bien ({ue la 
décision ait été acceptée par les délinciuants, à moins toute- 
fois que les moines n'y eussent donné leur consentement de 
plein gré et d'une manière expresse. Kt s'il arrive que des 
hommes de l'abbaye viennent à plaider en notre cour ou 
en celle de nos successeurs, toutes les amendes pronon- 
cées contre eux reviendront toujours aux moines, abso- 
lument connue si ces hommes eussent été en procès à la 
cour du monastère; et ni nous, ni nos successeurs ne pour- 
rons rien exiger ni percevoir d'eux. Qui plus est, les reli- 
gieux auront toutes les amendes infligées à nos hommes et 
à ceux de nos successeurs qui plaideraient dans leur cour, 
de même que si elles eussent été portées contre nos propres 
sujets. 

Nous avons de même accordé aux moines qu'ils aient à 

perpétuité droit d'usage dans tous nos bois et forêts, avec 

toute l'extension que peut comporter ce droit, librement, 

paisiblement et tranquillement, en quelque canton que ce 

soit, à leur entière convenance, sans jamais payer de 

panage ni acquitter de redevances, sans difficulté aucune, 

comme bon leur semblera, et même en employant des 

bergers et des chiens pour la garde de leurs animaux. 

Plus, nous avons accordé aux moines qu'ils aient sur tous 

• les biens dont nous venons de disposer, autant de droit, de 

dignité, de franchise et de puissance ([ue nous en possédons 

et pouvons posséder dans notre terre seigneuriale, sauf cç 



187 

qui a été dit précédemment en ce qui a trait aux condamnés 
à la peine capitale ou à la perte d'un membre. 

Nous avons en outre accordé à perpétuité sauvegarde 
légale et générale i)ar toute notre terre, aux moines et à 
leurs hommes et pour tout ce qui leur appartiendra. 

Nous avons concédé aux religieux tous ces biens, pour 
qu'ils les possèdent et les conservent en pure et perpétuelle 
aumône, avec toutes leurs appartenances et dépendances, 
améliorations faites et à faire, soit qu'ils en conservent la 
jouissance, soit qu'ils l'accordent à d'autres personnes de 
leur choix ; et ils pourront, à leur gré et comme ils avise- 
ront, modifier l'état de ces biens, sans avoir à craindre de 
subir aucun préjudice, soit en leurs personnes, soit en 
celles de leurs mansionniers, par suite de négligence, de ces- 
sation de jouissance ou de saisine possessoire. 

Enfin nous avons permis aux moines qu ils fassent des 
acquisitions, dans notre terre entière aussi bien que dans 
chacune de ses parties et que, sous réserve de notre droit, 
eux et leurs sujets les conservent à perpétuité, sans être 
jamais forcés de mettre hors de leurs mains les biens 
acquis, quelle que soit à cet égard toute coutume contraire, 
générale ou spéciale. Ces acquisitions, avec leurs dépen- 
dances et appartenances, seront également sous notre sau- 
vegarde, connue il a été dit plus haut pour les autres 
donations. 

S'il arrivait qu'il put sortir d'un écrit quelconque, ou de 
quelque moyen de preuve d'autre nature, l'apparence d'un 
droit, ou le prétexte d'une demande en justice, dont nous 
et nos successeurs paraîtrions fondés à nous prévaloir, à 
rencontre des concessions que nous venons de fiiire, nous 
voulons que le tout soit sans valeur et sans force et de plus 
déclaré de plein droit absolument nul et non avenu; 
renonçant spécialement et expressément, en notre nom et 
au nom de nos successeurs, aux voies et moyens dont il 
vient d'être parlé, ainsi qu'à tous autres, tant de fait que de 
droit, appuyés ou non de documents, dont nous et nos 
successeurs pourrions exciper, soit contre les moines, soit 
contre leurs hommes, ou chacun d'eux isolément; concédant 



1^ 



et garantissant aiixdits religieux que nous ne pourrons, ni 
nous ni nos successeurs, rien faire qui puisse à Tavenir 
porter atteinte à leurs droits, libertés, dignités et franchises, 
et à ceux de leurs sujets. 

En vue de la confirmation de tout ce qui précède, nous 
voulons ([ue cette charte constitue un document de valeur 
telle et qu'il aflirme nos anciennes libéralités dune manière 
si efficace, que les moines ne soient jamais dans la nécessité 
de recourir à loblention ou à la production d aucun autre 
titre, pour en justifier soit à nous, soit à nos successeurs. 
C'est à ce point que, (luekpie puisse être notre avantage 
personnel, encore cpi'on nous produise un titre authentique, 
encore que quelqu'un nous justifie de documents ou nous 
fournisse la preuve de l'existence de titres antérieurs, — 
nous voulons que les droits allégués et les pièces présentées 
soient toujours et avant tout interprétées d'une manière 
favorable aux moines. 

Pleinement éclairés sur ce que nous avons fait, en un mot 
sur tout ce qui pourrait être dit, objecté et articulé contre 
le fonds, la forme et l'étendue de la concession qui précède, 
contre les termes de ce titre et leur interprétation, nous 
déclarons, en notre nom et au nom de nos successeurs, 
renoncer spécialement et expressément aux droits ci-dessus 
visés. 

Pour assurer que tout ce qui vient d être consigné sera 
fidèlement exécuté et qu'il sera toujours prêté main-forte, 
tant aux moines qu'à leurs mansionniers dont il a été parlé, 
chaque fois (jue cela sera nécessaire et que nous, nos 
successeurs et nos préposés en serons requis par eux ou 
par leur représentant, — nous nous sommes obligés et nous 
nous obligeons conjointement et expressément en nos per- 
sonnes, en celles de nos successeurs et sur tous nos biens. 

Quant à moi Isabelle, si j'étais réputée caution, par ce 
fait (pie je prends l'engagement, en mon nom et au nom 
de mes héritiers et sur tous mes biens, de maintenir et de 
garantir aux moines l'efi'et des donations, concessions et 
autres avantages qui sont mentionnés plus haut, j'entends 
me tenir obligée vis-à-vis d'eux, même dans l'éventualité 



189 

où je pourrais invoquer le bénéfice du sénatus-consulte 
Velleianus. Eclairée sur les dispositions de ce sénatus-consulte 
et autorisée de mon mari, je renonce volontairement, spé- 
cialement et formellement, dans le cas présent, à m'en pré- 
valoir, ainsi que de tout autre moyen qui pourrait militer 
en ma faveur. Renseignée également sur les termes de la loi 
Julia, relative au fonds dotal, qui prohibe l'aliénation de la 
dot, je renonce aussi, d'une manière spéciale et expresse, à 
ma dot et à mes autres avantages matrimoniaux, ainsi qu'à 
tout moyen de droit qui pourrait tôt ou tard être soulevé 
par moi ou par mes successeurs, contre les avantages faits 
aux moines. De plus et bien librement je promets par la foi 
de mon corps que je ne ferai rien par moi-même et que je 
ne ferai rien faire par autrui, en m'appuyant sur les moyens 
dont il vient d'être parlé ou sur d'autres, contre les engage- 
ments qui précèdent ou quoique ce soit y ayant trait ; mais 
qu'au contraire je garderai tous et chacun de ces engage- 
ments et les observerai fermement. 

Pour assurer à perpétuité la réalisation et la conservation 
de tout ce qui vient d'être dit, moi Dreux et moi Isabelle 
avons donné aux moines les présentes lettres, validées par 
l'apposition de nos sceaux. 

Et, afin de donner plus d'autorité aux dispositions qui 
précèdent, nous prions avec humilité et soumission notre 
vénérable père Geofi'roy, par la grâce de Dieu évêque du 
Mans, de vouloir bien lui-même octroyer aux moines des 
lettres de confirmation à cet égard. 

Fait l'an du Seigneur 124.'^, au mois du juin.] 

CLXXVII 
Abandon par Jkan de Troo. 

1243. 



Universis... 

Johannes de Trohee, miles,.... concessi abbati et con- 
ventui Fontis Danielis qiiarterium vinea? quod habent 
in feodo meo. 

1243. 



m) 



191 



|A tous.... 

Moi, Jean de Troo, chevalier ai accordé à l'abbé et au 

couvent de Fontaine-Daniel (ju'ils demeurent en possession 
du quartier de vigne qu'ils ont dans mon fief. 

L'an 1243.] 



CLXXIX 



Donation par Renauld Paon. 



1244. 



CLXXVIII 

Autorisation d'acoikhir donnée par Jean de 

Troo. 

1244. 

Universis Johanncs de Trohee, miles 

Pro sainte aninicT mea% antocessorum et successorum, 
concessi ahhati et conventui Fontis Danielis ut acqui- 
rant in feodo meo de Valle Julias, in tcrritorio Castri- 
gonterii.... assensn Marqnisia\ nxoris inea?.... 

Signnni ineî. f 

Die dominicà, qnà cantalur : Isti sunt clies.,,. 

An no 1244. 

[A tous.'.... 

Moi, Jean de Troo, chevalier... ai, pour le salut de mon 
ame et de celles de mes prédécesseurs et succes.seurs, 
octrové à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel le droit 
d'acquérir dans mon fief de Vaugeois, au territoire de Cha- 
teau-Gontier.... et ce, avec l'assentiment de Marquise, mon 
épouse.... 

Mon seing. 

Le Dimanche où Ton chante : fsti sunt diesi^K.. 

L'an 1214.J 

(1) Il s'agit du dimanche de la Passion, qui fut désigné par l'un ou l'autre 
des passages de Toflice du jour: « Judica me, Dcus... » et « /:f// sunt (lies... » 
On l'appela encore « dies reposilus, jour repus ». parce que les statues des 
Saints des églises sont couvertes d'un voile, pendant la semaine qui précède 
le jour de Pâques, et même « Dominicà c lavis, dimanche du clou », pour 
remémorer la Crucifixion. 



Universis Raginaldus Pavo, miles, assensu Heloys, 

uxoris mCcT, et Hamelot et Raginaldi, filiorum meorum, 
et Juliana% filiœ mea», et Guillelmi Pavonis, IVatris mci, 
— vendidi Guillelmo Gnegnart nnam petiam terraî in 
Clansnrà F'ossatornm pro LX solidis, retinendo dnos 
denarios cenoman. annni redditùs; et dedi Beata? Mariai 
Fontis Danielis dictos dnos denarios. 

Signnm meî. 

1244, niense aprilis. 

[A tous Moi, Renauld Paon, chevalier, avais, du consen- 
tement d'Héloïse, mon épouse, d'Hamelot et de Renauld, 
mes fils, de Julienne, ma fille, et de Guillaume Paon, mon 
frère, vendu à Guillaume Gaignard une pièce de terre au clos 
des P'osses (V), pour le prix de soixante sols, avec retenue de 
deux deniers manceaux de rente annuelle. J'ai donné ces 
deux deniers à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel. 

Mon seing. 

L'an 1244, au mois d'avril.] 



CLXXX 
Vente par Ricard de Fontenay. 

1244. 

Universis Ricardns de Fontenelo, armiger, vendidi 

Willelmo Ansqnetilli apnd Fontanetum Paganelli... 
Anno 1244, inense octobri. 

(1) Les Fosses, hameau, paroisse de Saint-Georges-Butlavent. 



192 



193 



(A tous... 

Je, Ricard de Fontenay, cciiyer, ai vendu à Guillaume 

Anquetil, à Fontenay le Pesnel... 

L'an 1244, au mois d'octobre.] 

CLXXXI 
Donation par David de Chateaubriant. 

1244. 

Universis 

David de Castrobrienlii, civis andegavensis, salutem. 

Pro sainte anima* mea? et antecessornm etsncessorum 
meoruni, necnon et Isabellis, qnondam uxoris meœ, 
defuncta^, contnli Beata^ Maria» Fontis-Danielis X libras 
cnrrentis moneta^ annni reddilns, post decessnm meum, 
in perpetuam elemosinam, libère ad laciendani et 
constituendam in dicta abbatià quamdam capellaniani, 
et factain in perpetuuni sustinendam assignavi super 
VII arpennis vinearum mearnni et earuni pertinentiis, 
sitis de ultra Haiam, in Teodo Mauritii, domini Haiaî 
Jolani, niilitis 

Sigillo nieo sigillaluni, anno 1244. 

[A tous... David de Chateaubriant, citoyen d'Angers, salut. 

Pour le salut de mon Ame et de celles de mes prédéces- 
seurs et successeurs, comme aussi de lïime d'Isabelle, ma 
<léfunte épouse, j'ai donné en perpétuelle aumône à la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel, dix livres de rente an- 
nuelle, monnaie courante, payable à mon décès, à l'eflet 
d'établir et de fonder, au gré des religieux, une chapellenie 
dans l'abbaye de ce nom. Pour l'entretien de la chapellenie 
qui sera érigée, j'allecte cette rente à perpétuité sur sept 
arpents de vignes et leurs dépendances, situés au delà'i) 
de la Haie (d'Avrillé ou des Bonshommes), dans le fief de 
Maurice, seigneur de la Haie-Jouslin, chevalier.... 

Scellé de mon sceau, l'an 1244.) 

(1) Par rapport à Angers. 



CLXXXII 

Donation par Jeanne du Bois-Thibault, veuve de 

Maurice de l Ecluse. 

1245. 

Universis Johanna de Nemore Tbeobaldi, relicta 

Mauricii de Exclusa, salutem. 

Noveritis quod apud abbatiani Fontis-Danielis mihi 
eligens sepulturam, dedi eidem abbatia?, in perpetuam 

elemosinam, pro anniversario meo et anni versa rio 

dicti Mauricii, quid quid juris et dominii liabeo in omni 
feodo de la Torceille. 

1245, mense novembri. 

[A tous Jeanne du Bois-Thibauld, veuve de Maurice de 

l'Ecluse, salut. 

Sachez qu'en choisissant l'abbaye de Fontaine-Daniel pour 
le lieu de ma sépulture, je lui ai donné, en perpétuelle au- 
mône, à l'eft'et de célébrer mon anniversaire... et celui de 
Maurice, mon mari, tout ce que j'avais de droit et de sei- 
gneurie dans le fief entier de la Torceille. 

L'an 1245, au mois de novembre.] 



CLXXXIII 

Donation par Dreux de Mello et Isabelle, 

son épouse. 

1246. 

Universis Droco de Melloto, Locharum et Meduanae 

dominus et Isabellis, uxor sua, domina Meduana? et 
hères 

Unanimi voluntate dedimus, pro sainte animarum 
nostrarum, abbatiie Fontis Danielis quidquid nos et 

13 



194 

heredes nostri habebamus in Perriiià, quœ quondam 
fuit Gondoini de Roines, militis, et in plateis circà Per- 
rinam. 
Anno 1246. 

[A tous Dreux de Mello, seigneur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 

Mayenne.... 

D'un commun accord, nous avons, pour le salut de nos 
Ames, donné à Tabbaye de Fontaine-Daniel tout ce que nous 
possédons et tout ce que nos héritiers pourraient prétendre 
sur (le lief dei la Perrine^i», qui appartint jadis à Gondouin 
de Roines, chevalier, et sur les places avoisinant la Perrine. 

L'an 1246.] 



CLXXXIV 

Donation par Maheu des Tesnières. 



1246. 



Universis... decanus Meduana? 

Maheus de Tesneriis, assensu Theophania?, uxoris 
sua? et ha?redum siiorum, XX solidos annui redditiis 
apud Meduanam Beatœ Mariic Fonlis Daiiielis ad unam 
pitanciam in crastino Epiphaniœ, quandiù vixerit, post 
decessum suuni in anniversario suo, singulis annis, in 
perpetuani elemosinani conccssit. 

1241), mense octobris. 

(A tous doven de Mavenne 

Maheu des Tesnières, du consentement de Tiphaine, son 
épouse et de ses héritiers, a donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel vingt sols de 
rente annuelle, payables à Mayenne, pour servir de pitance 
à un moine, savoir : pendant la vie du donateur, le lende- 
main de l'Epiphanie, et, après sa mort, le jour de son anni- 
versaire. 

L'an 124G, au mois d'octobre.] 

(1.» La Perrine, ville de Laval, sans doute ? 



195 



CLXXXV 



Donation par Galon de Torchamp. 



1247. 



Universis.... 

Galo de Tortocampo, miles, dedi Beatae Mariaî de 
Fonte Danielis, in perpetuani elemosinani, XII denarios 
cenom. annui redditûs in terra juxtà ortum Hanielini 
de Bignon, in parochià de Ambrieres ; et quia banc 
donationem feceramanno 1241 etposteà sigillum nieuni 
mutavi, sub sigillo novo présentes litteras renovavi et 
sigillavi, et alios XII denarios annui (redditûs) dedi. 

1247, mense martii. 

[A tous 

Je, Galon de Torchamp, chevalier, ai donné en perpé- 
tuelle aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 
douze deniers manceaux de rente annuelle sur un terrain, 
situé paroisse d'Ambrières, près du jardin d'Hamelin de 
Bignon. Comme cette donation remonte à Tan 1241, et que 
depuis mon sceau a changé, j'ai refait les présentes lettres, 
scellées du sceau nouveau, et donné à l'abbaye douze autres 
deniers de rente annuelle. 

L'an 1247, au mois de mars.] 

CLXXXVI 



Hommage par Jean Goupil. 



1247. 



Johannes, abbas Fontis Danielis 

Johannes Goupil fecit nobis hommagium de VIII juge- 
ribus terrae et XII perchis terraî juxtà F'oramen Lovin(i). 
1247, idibusjulii. 

(1) I^' cartulaire porte Foramen Hulln. Il semble que le copiste ait écrit 
Hulin pour Lovin. La charte CLXI, antérieure seulement de sept ans et qui 



196 



197 



|Jcan, abbé de Fontaine-Daniel 

Jean Goupil nous a fait hommage, à cause de huit arpents 
et douze perches de terre près la Fosse-Louvain. 
L'an 1247, aux ides de juillet.] 



CLXXXVII 
Arrangemement avec Gaultier du Pont. 

1247. 

Michael, decanus de Erneia 

Contentio inter abbatem et convenlum Fontis Danie- 
lis et Galterum de Ponte super prato juxtà exclusam 
molendinoriim Hodeardis terminata est. 

1247, mense augusto. 

[Michel, doyen d'Ernée 

Est terminé le différend qui existait entre l'abbé et le 
couvent de Fontaine-Daniel, d'une part, et Gaultier du Pont, 
d'autre part, relativement au pré (^ui se trouve près de 
l'écluse des moulins Boudard. 

L'an 1247 au mois d'août.) 



CLXXXVIII 



Accords avec l'abbaye de Savignv. 



1248. 



I - ' ' 

1 



Universis Christi fidelibus ad quos litlerœ pra^sentes 
pervenerint, l'rater Stetanus, dictas abbasClarevallensis, 
salutem in omnium Salvalore. 

Ciim auctoritale capitularii generalis commisse essent 

concerne Jean Goupil et Fosse-Louvain, vient à l'appui de cette suppo- 
sition. I^ Fosse-Louvain est une grande excavation qui a donné son nom à 
la paroisse de Saint- Aubin-Fosse- Lou vain : elle existe encore. 



nobis omncs querelœ inter abbatem et conventum 
Savignacii, ex unâ parte, et abbatem et conventum 
Fontis Danielis, ex altéra, pace vel judicio termi- 
nandœ, — tandem post multa hinc et indè proposila, 
nobis mediantibus, inirà subscripta amical)iliter quie- 
verunt ; videlicet quôd abbas et conventus Fontis 
Danielis abbati et conventui de Savigniacio, pro tene- 
mentis et redditibus quos habent in Regisvillà, facient 
equivalens excambium in terris et redditibus apud 
F'osse-Lovein. Si autem ad diclum excambium perfi- 
ciendum, portio quam illic habent dicli abbas et con- 
ventus Fontis Danielis minime sufîecerit, debent defec- 
tum supplere in loco compétent! et vicino. Sin autem 
dicta portio plus valuerit, debent dicti abbas et con- 
ventus Savigniacenses abbati et conventui Fontis 
Danielis id quod superfuerit plenè reddere, vel aliàs 
satisfacere competenter. 

Praetereà de prœdictis tenementis et redditibus de 
de Regisvillà debent abbas et conventus Savigniacenses 
abbati et conventui Fontis Danielis cartam suam facere 
et contra omnes homines et feminas in perpetuum 
garantizare. Simili modo abbas et conventus Fontis 
Danielis de terris et redditibus de Fosse-Lovein, prout 
superiiis est expressum, abbati et conventui Savignia- 
cencibus cartam suam facient et contra omnes homines 
et feminas in perpetuum garanlizabunt : dicta vero pars 
utraque in cartis prœdictis scribi facient quôd ad dictam 
garantiam teneantur. 

Item. Omnes homines qui nunc manent vel fu- 
turis temporibus manebunt in aliquà terrarum illa- 
rum quaî in cartà domini Juhelli de Meduanà, anno 
Domini millesimo ducentesimo septimo, in crastino 
Nativitatis dominical, abbati et conventui Savignia- 
cencibus concessae exprimuntur ; sivè numerus eorum 
çresçat vel decrescat, specialiter autem homines qui 



198 

manenl et manebunt in terra qu» fuit Guillelmi de 
Ovssel, militis, quantum ad coliuagium, pontagium, 
ehavatagium et omnia alla generalia costuniarun plenà 
liberlate gaudebunt. Siniileni etiam libertatem habebunt 
omnes homines Savigniacii ubiciimque locorum sive 
provinciarum manentes vel mansuri in terra aliqiià 
quam habuerunt Savigniacenses, tempore confectionis 
diclœ cartœ domini Juhelli ; plenè aut dicta libertate 
gaudebunt omnes pra^scripti homines Savigniacii, sive 
costumas solverint antè prcTsens tempus, sive non. Alii 
verô homines eorumdem qui manent vel manebunt in 
terris, post dictum terminum acquisitis, costumas 
solvent, nisi priiis liberi et immunes fuerint, antequàm 
ad dominium Savigniacense devenirent ; credetur 
autem hominibus de Savigniaco quod sint manentes in 
terris praîfatœ libertatis ab abbate Fontis Danielis vel 
ejus allocatis pro fide sua praestitâ. 

Et notandum quod Savigniacenses vel homines eorum 
in mercato Meduana? proprio boisello non utentur, sed 
abbas et conventus Fontis Danielis vel allocati eorum 
dictis Savigniacencibus et hominibus eorum in terra 
suprascriptiiî libertatis manentibus vel mansuris, sine 
pecuniaî vel alterius rei prœstatione (usum) suorum boi- 
sellorum tempore rationabili libère ministrabunt ; — 
alii autem homines in terris suis a quadragenta annis et 
citrà acquisitis manentes vel mansuri, quôd (secundum) 
consuetudinem pro boisello solvent, nisi immunes fue- 
rint ab hujusmodi solutione, antequàm ad manus 
Savigniacences devenirent. 

Item. Debent dicti abbas et conventus Fontis Danielis 
providere loca rationabilia in cohuà hominibus Savi- 
gniacencibus tempore congruo, ubi possint ponere ras- 
tella sua vel asseres suas, vel aliud hujusmodi in quibus 
exponant mercimonia sua ad vendendum, ità quôd pa- 
netarii rationabilem locum habeant inter pauetarios, 



199 

merciarii inter merciarios, bocharii inter bocharios et 
sic de similibus. — Si verè pro defectu rationabilis 
assignationis locorum, sicut pra?dictum est, dictis ho- 
minibus Savigniacencibus damnum eveniat, debent 
saepedicti abbas et conventus Fontis Danielis ipsis ho- 
minibus damnum restituere vel restitui facere, secun- 
dum quod ipsi probabunt coràm ballivis de Savigneio 
et Fonte Danielis. Quôd si aller ballivorum die inter se 
ad praîfata pra^fixo absens fuerit, vel personam Ordinis 
infrà horam sextam loco suo non miserit, reliquus 
libéré procedet ad probationes suscipiendas et senten- 
tiabit secundiim quôd expedireviderit instantià me- 
diante. 

Item. Si homines Savigniacences délinquant in cohuà 
vel alibi, justicia illorum erit abbatis Savigniacensis ; 
arrestari tamen poterunt per abbatem Fontis Danielis 
vel suum allocatum, donec veniat aliquis ex parte 
abbatis Savigniacencis, qui ipsos requirat et recepiat ; 
si tamen delictum taie fuerit, propter quod debeant 
arrestari. 

Item. Sciendum quôd a die confectionis pra^sentis 
instrumenti et deinceps a sancto Georgio usque ad 
abbatiam Fontis Danielis, nec a Meduanà usque ad 
ipsam abbatiam, nec infrà tantumdem spatii in circuitu 
abbatiœ Fontis Danielis quantum inter ipsam abbatiam 

et Meduanam poterunt dicti abbas et conventus 

Savigniacii possessiones immobiles acquirere vel edifi- 
care, sine consensu abbatis Fontis Danielis. — In 
Meduanà tamen, absque contradictione, acquirere 
poterunt et edificare Savigniacences libéré, sicut priùs. 
Si quid verô dicti Savigniacences infrà dictos terminos 
antè diem presentem aliquid acquisierint, eis pacifiée 
renia nebit. 

F^t sciendum est quôd per prœsentem compositionem, 
.nec cartis, nec compositionibus aliis, quas habeant 



200 



201 



dictae partes de Savignieio et de Fonte Danielis, in 
niillo praejudicatiir, sed in suo robore permanent nni- 
versa, exceptis diintaxat illis arliculis qui in prœsenti 
compositione specialiter expriniiinliir. 

Et sic oinnes querela*, caustT, contentiones sivè con- 
troversiaî quas liahebant dicta? partes ad invicem vel 
habere poterant, quùcumque ratione, usquc ad tenipus 
confectionis prapsentis instrumenti, penitiis sunt sopitae. 

Ut autem dictis partil)us ad invicem litigandi super 
pra?fatis tollatur occasio, dicta? partes de conimuni suo 
consensu venerabilem patrem abbatem Clarevallensem, 
cpii pro tempore fuerit, pra^sentis compositionis perpe- 
tuum constituunl conservatorem, ad quem tàm in decla- 
randis ambiguis, si forte occurerint, quàm aliis, dictam 
compositionem tangenlibus, cùm opus fuerit, recursus 
habeatur. 

In omnium siquidem pra?scriptorum robur perpetuum 
et testimonium, tàm nos quàm pra'f^iti de Savigniaco et 
Fonte Danielis coabbates noslri, pricsenti scripto sigilla 
nostra apposuimus. 

Actumapud Fontem Danielis, anno Domini'millesimo 
ducentesimo quadrogesîmo octavo, die Beati Marci 
Evangelista?. 

[A tous les fidèles du Christ à qui parviendront les pré- 
sentes lettres, frère Etienne, abbé de Clairvaux, salut dans 
le sauveur de tous les hommes. 

En vertu de décision du chapitre général, tous les diffé- 
rents qui existent entre Tabbé et le couvent de Savigny, 
d'une part, et Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, d'autre 
part, nous ont été soumis, pour que nous les terminions, 
soit à l'amiable, soit par un jugement. Enfin, après de nom- 
breux pourparlers de part et d'autre, les parties ont fait, 
sous notre médiation, l'accord qui suit : 

En échange des tencments et rentes que l'abbé et le cou- 
vent de Savigny possèdent à Réville, l'abbé et le couvent de 



Fontaine-Daniel leur céderont une valeur équivalente de 
terres et de rentes à Fosse-Louvain. Si, pour parfaire l'é- 
change, le lot que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel 
possèdent à Fosse-Louvain se trouvait insuffisant, ils de- 
vraient fournir la différence en un lieu convenable et à 
proximité. Si au contraire ce lot valait plus, l'abbé et le 
couvent de Savigny seraient obligés de rendre tout l'exédant 
à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel, ou de les désin- 
téresser par ailleurs d'une manière satisfaisante. 

De plus, en ce qui concerne les tencments et les rentes de 
Réville, l'abbé et le couvent de Savigny seront obligés d'en 
donner une charte à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel, 
et de les garantir à perpétuité contre tous, hommes ou femmes. 
De même, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel passeront 
acte au profit de l'abbé et du couvent de Savigny, comme il 
a été dit plus haut, des terres et rentes de Fosse-Louvain, 
et les garantiront à jamais contre tous, hommes et femmes. 
Dans les contrats dont il s'agit, les parties prendront soin 
de faire écrire qu'elles sont tenues de part et d'autre à cette 
garantie. 

Item. — Tous les hommes, que le nombre en augmente ou 
diminue, qui demeurent ou demeureront à l'avenir dans une 
des terres qui figurent au nombre des donations faites à 
l'abbé et au couvent de Savigny, et mentionnées dans la 
charte de monseigneur Juhel de Mayenne, en date du lende- 
main de Xocl 1207 ; ceux notamment qui habitent ou habite- 
ront la terre qui appartint jadis à Guillaume d'Oisseau, 
chevalier, jouiront de la pleine exemption des droits de 
cohuage, pontage, chevetage et généralement de tous les 
autres droits coutumicrs. Jouiront de libertés semblables 
tous les hommes de Savigny qui occupent ou occuperont à 
l'avenir des terres que possédait cette abbaye, au temps de 
la rédaction de ladite charte de monseigneur Juhel, en quel- 
ques localités ou provinces que ces biens soient situés : tous 
les Saviniens dont il s'agit auront pleine exemption, du moins 
celles ci-dessus mentionnées, qu'ils aient acquitté ou non 
les coutumes, au temps passé. Quant aux autres hommes de 
Savigny qui restent ou resteront sur des terres acquises 



I*' ^'' 



If 



t! 



202 



depuis la date précitée, ils paieront les coutumes, à moins 
qu'ils n'en aient été libérés et exemptés, avant d'entrer dans 
le domaine de l'abbaye; et, sur ce point, l'abbé de Fontaine- 
Daniel et ses préposés devront ajouter foi à l'affirmation par 
serment des hommes de Savigny, qu'ils sont des manants de 
ces terres. 

A noter que Savigny et ses hommes ne se serviront pas 
du boisseau de cette abbaye sur le marché de Mayenne, 
mais que Tabbé et le couvent de Fontaine-Daniel, ou leurs 
représentants, mettront gracieusement leurs mesures au 
service des moines de Savigny et de leurs sujets, qui rési- 
dent et résideront sur les terres franches dont il a été parlé, 
sans débours de numéraire ni contribution quelconque. — 
Pour les hommes qui habitent ou habiteront des terres de 
Savigny acquises depuis quarante ans, ils paieront la cou- 
tume du boisseau, à moins qu'ils n'en aient été exemptés 
avant de dépendre de ladite abbaye de Savigny. 

Item. — L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel doivent 
fournir en temps utile aux hommes dépendant de Savigny 
des places convenables dans la halle (de Mayenne), pour y 
déposer leurs râteliers, leurs bancs et autre matériel, sur 
lesquels ils puissent exposer leurs marchandises en vente, 
de façon que les boulangers aient place avec les boulangers, 
les merciers avec les merciers, les bouchers avec les bou- 
chers et les autres marchands avec leurs confrères de même 
état. Si, faute d'assignation d'une place convenable, tel qu'il 
vient d'être dit, les sujets de Savigny éprouvaient un dom- 
mage, l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel devraient les 
indemniser ou les faire indemniser, suivant 1 importance du 
préjudice dont la preuve serait fournie devant les baillis des 
des deux abbayes. Que si l'un des baillis était absent le jour 
fixé entre eux pour l'instruction, et s'il ne s'était pas fait 
remplacer par un autre juge avant la sixième heure du jour, 
le bailli présent procéderait en toute liberté à la réception 
des témoignages et statuerait séance tenante, comme il l'en- 
tendrait. 

liem. — Si des hommes dépendant de Savigny commettent 



203 

quelque délit à la halle ou ailleurs, le jugement en appar- 
tiendra à l'abbé de ce monastère ; néanmoins ils pourront 
être arrêtés par l'abbé de Fontaine-Daniel ou son officier, 
jusqu'à ce que quelqu'un vienne de la part de l'abbé de Sa- 
vigny pour les réclamer et s'en saisir ; pourvu bien entendu 
que le délit soit tel qu'il comporte l'arrestation. 

Ilem. — Il est à savoir qu'à compter du jour de la confec- 
tion du présent titre et à l'avenir, l'abbé et le couvent de 
Savigny n'auront pas le droit, sans le consentement de l'abbé 
et du couvent de Fontaine-Daniel, d'acquérir des biens im- 
mobiliers ni d'élever des constructions entre Saint-Georges 
et Fontaine-Daniel, entre Mayenne et l'abbaye, ni même 
autour de ce monastère, dans un rayon égal à la distance de 
Fontaine-Daniel à Mayenne; toutefois à Mayenne (même), 
les moines de Savigny pourront, comme auparavant, acqué- 
rir librement et sans obstacle. Et s'ils avaient fait quelques 
acquisitions, antérieurement à ce jour, dans le rayon qui 
vient d'être indiqué, ils les conserveraient paisiblement. 

A savoir encore que, par la présente transaction, il n'est 
porté aucune atteinte aux chartes et autres traités que peu- 
vent posséder les parties (les abbayes de Savigny et de 
Fontaine-Daniel) : tous ces titres conserveront leur entier 
efi'et, sauf en ce qui a trait aux clauses spécialement formulées 
dans cet arrangement. 

Et de la sorte se trouvent définitivement éteints tous les 
procès, querelles, difi'érends et contestations qui divisaient 
et pouvaient diviser les parties, à quelque titre que ce fût, 
jusqu'au jour de la rédaction du présent écrit. 

Afin de s'enlever l'occasion de procéder entre elles, relati- 
vement aux faits sus-mcntionnés, les parties ont, d'un com- 
mun accord, constitué pour conservateur de cette transac- 
tion à l'avenir, le vénérable père abbé de Clairvaux, qui sera 
alors en exercice. C'est à lui qu'on aura recours, s'il est 
besoin, pour interpréter tant les passages ambigus, s'il y a 
lieu, que les autres parties du texte de cette composition. 

Pour assurer la validité, la durée et l'authenticité de toutes 
les conventions qui précèdent, nous et nos abbés de Savigny 



204 



205 



cl de Fontaine-Daniel avons apposé nos sceaux à la présente 
charte. 

Fait à Fontaine-Daniel Tan du Seigneur 1248, le jour (de la 
fètC) du bienheureux Marc, évangéliste.] 



CLXXXIX 



Donation par Guillaume Boudieu. 



1248. 



Universis Gaufridus, decanus Mcduanae 

Guillelinus 13odcir, lilius Malhei Hodeir, mililis de- 
fuiicti, dédit Beatae Mariœ F'ontisDaiiielis, in perpetuam 
elcmosinam, assensu Agnetis, uxoris su?e, et Juhelli, 
PetronillcT, Dionisia\ liberorum suorum, quidquid ha- 
bcbat in tertià parte totius feudi Hamelini de Ficheiz, 
militis defuncti, videlicet in herbergamento quod vi- 
vente dicto Hamelino tenait Petrus de Ficheiz, frater 
dicti Hamelini, et in prato Galteri et in lerrà sità inter 
cheminuin de Place et nemus Saleti : ità quod omnia 
pra?niissa libéra possideant, et in praMnissis percipiant 
singulis annis VI solidos cenonianenses annui redditùs, 
videlicet : III solidos in Purificatione Beataî Mariae et 
III solidos in Nativitate ejusdeni ; {[uos, diii est, vendidit 
Guillelnius de Ficheiz, successor et hères dicti Hame- 
lini, et assignaverat eos super feudum totum de Ficheiz. 

Actum de consensu diclorum Guillelmi Bodeir, 
uxoris, et filii et filiarum et dicti Guillelmi de Ficheiz 
et de consensu Hamelot, fratris dicti Guillelmi de 
Ficheiz. 

Anno 1248, in crastino Nativitatis Beati Johannis 
Baptistae. 

[A tous Geoffroy, doyen de Mayenne 

Guillaume Boudier, fils de feu Mathieu Boudier, en son 
vivant chevalier, a, de Tagrémcnt d'Agnès, son épouse, de 



Juhel, Pétronille et Denise, ses enfants, donné en perpétuelle 
aumône à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel tout ce 
qu'il possédait dans le tiers du fief de feu Hamelin de Fichet, 
chevalier, c'est-à-dire de l'herbergement que tenait Pierre 
de Fichet pendant qu'Hamelin, son frère, a vécu; du pré 
Gaultier et de la terre située entre le chemin de Placé et le 
bois de Salair. Les moines posséderont le tout libre de droits 
et même toucheront six sols manceaux de rente annuelle 
dus : trois sols à la Purification et trois sols à la Nativité 
de la bienheureuse Marie. Guillaume de Fichet, successeur 
et héritier d'Hamelin, avait vendu cette rente, il y a déjà 
longtemps, avec affectation sur tout le fief des Fichets. 

Fait du consentement de Guillaume Boudier, de sa femme, 
de son fils, de ses filles, de Guillaume de Fichet et de Hame- 
lot, frère de ce dernier. 

L'an 1248, le lendemain de la Nativité du bienheureux 
Jean-Baptiste.] 



cxc 

Translation de rente par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. 

1248. 

Universis Droco de Melloto, dominus Locharum 

et Meduanae et Isabellis, uxor ejus, et havres et domina 
Meduanae, salutem. 

Dedimus et concessimus abbati et conventui Fontis 
Danielis cistert. ord. IVlibras turonenses annui redditùs 
in pi-cTpositurà Meduanae, de flrmà ejusdem, singulis 
annis, per manum prcTpositi, in concambio IV librarum 
turonensium, quas eisdem monachis legaverat in testa- 
mento suo bonae memoriae Gervasia, quondam domina 
Dinanni, cujus ego Isabellis pi\nedicta filia sum et haeres, 
et assignaverat eas in molendinis suis de Argantel, in 
territorio Dinanni, proanniversario suo, singulis annis, 



I 



206 



in (lieto monasterio in perpetuum faciendo. — Et si 
pra^posilus non solverit priefixo terniino, duos solidos 
cenomancnscs pro pœnà singulis hebdomadis post 
prœfixum terminum, donec fuerit satisfaclum 

Praesentes litteras dedimiis sigillorum nostrorum mu- 
nimine roboratas. 

Anno Doniini 1248, mense junii. 

[A tous Dreux de Mcllo, seigueur de Loches et de 

Mayenne et Isabelle, son épouse, dame et héritière de 
Mayenne, salut. 

Nous avons donné et cédé à Tabbé et au couvent de Fon- 
taine-Daniel de Tordre de Citeaux quatre livres tournois de 
rente, à toucher chaque année des mains de notre prévôt, 
sur la ferme de la prévôté de Mayenne, en échange des qua- 
tre livres de Tours que feue Gervaise, de bonne mémoire, 
dame de Dinan (dont moi Isabelle suis la fdle et l'héritière), 
avait assises sur les moulins dWrgentel (V), territoire de Dinan, 
pour la célébration, chaque année et à perpétuité, de son 
anniversaire à Fontaine-Daniel. 

Et si le prévôt ne payait pas à l'échéance qui vient d'être 
fixée, il sera du, après l'expiration du terme, deux sols man- 
ceaux d'amende par semaine, jusqu'à parfaite libération 

Nous avons délivré ces lettres, qui sont validées par l'ap- 
position de nos sceaux. 

L'an du Seigneur 1248, au mois de juin.] 

CXCI 

Donation par Dhei x de Mello et Isabelle, 

son épouse. 

1248. 



207 

ter Droco de Melloto, dominus Locharum et Meduana?, 
crucesignatus vellet in Terrœ Sanctaî subsidium proli- 
cisci, idem Droco et Elisabet, uxor ejus, in nostrà prœ- 
sentià constituti recognoverunt quôd cùm alias, videlicet 
anno 1239, mense julio, idem Droco crucesignatus vellet 
in Terrœ Sanctœ subsidium transfretare, in perpetuam 
elemosinam legaverunt, dederunt et concesserunt mo- 
nachis Fontis Danielis C solidos cenomanenses annui 
redditûs, pro anniversariis diclorum Droconis et Eli- 
sabet, die obitiis ipsoruni. 

Nos, ad petitionem dictorum Droconisd) et Elisabet, 
sigillum nostrum prœsentibus duximus apponendum. 

Datum anno Domini 1248, die veneris proximà antè 
festum Beata3 ALariae iMagdalenœ. 

[A tous 

Guy, par la grâce de Dieu, évéque d'Auxerre (2), salut. 
Nous faisons savoir que notre très cher oncle Dreux de 
Mello, seigneur de Loches et de Mayenne et Isabelle, son 
épouse, l'un et l'autre constitués en notre présence, ont au- 
trefois, c'est-à-dire au mois de juillet 1239, époque où Dreux 
voulait se croiser et s'embarquer pour porter secours en 
Terre Sainte, légué, donné et abandonné, en perpétuelle au- 
mône, aux moines de Fontaine-Daniel cent sols manceaux 
de rente annuelle, à l'eflet de célébrer les anniversaires des 
donateurs au jour de leur décès. 

A la demande de Dreux et d'Isabelle, nous avons fait 
apposer notre sceau sur ces présentes. 

Donné l'an du Seigneur 1248, le vendredi avant la fête de 
bienheureuse Marie Madeleine.] 



Omnibus.... 

Guido. Dei gratià Antisiodorensis episcopus, salutem. 

Notuni facimus quod cùm carissimus avunculus nos- 

(1) Argentel, en Saint-Lormel, près Plancoët. 



(1) La charte contient une erreur évidente de rédaction; car Dreux était 
mort dés 1244, et la demande d'approbation ne put être faite en 1248, que 
par sa veuve Isabelle de Mayenne. 

(2) Cest à Guy de Mello qu'Auxerre dut la construction de son évéché, qui 
sert aujourd hui de prélecture : il en reste quelques parties du xnv sièclL. 



21)8 



CXCII 
Donation par Geoffroy de Montenay. 

1248. 

Univcrsis,.... 

GautVedus de Montcneio senior, miles, pro sainte 
aniuKe niea\ dedi in per[)elnani eleniosinani, Ik^atœ 
Mariic de Fonte Danielis nianeriuni nienni de la Gandie, 
cnni oninibns meis rebns aliis ininiobilibns in parocliià 
de Monleneio, salvo jure doniinoriini feodornni isloruni, 
extra doniinicuni de Gandià, dictis nionacliis in perpe- 
tuuni possidenda 

Anno 1248, mcnse octobri. 

[A tous 

Je, Geoftroy de Montenny, père, chevalier, ai, pour le salut 
de mon Ame, fait donation en i)crpétuelle aumône à la bien- 
heureuse Marie de Fontaine-Daniel de mon manoir de la 
Gandie et de tous mes autres biens innnohiliers assis en la 
paroisse de Montenay ; les moines les posséderont à i)er- 
pétuité, sous réserve, en dehors du domaine de la Gandie, 
des droits des seigneurs des llets 

L'an 1218, au mois d'octobre. J 



CXCIIl 

Confirmation par Isarelle, vfive de Dreux 

DE Mello. 

1249. 

Universis prsesentes litteras inspectnris, Isabellis, 
domina Mednana\ salntem in Domino. 

Noveritis quèd ego, pià dncta voluntate, nobili viro 
Droconi de Melloto quondain inarito meo jàni deiuneto, 



L- 



..^ 






-1- 



2m) 

concessi et confirmnvi, pro sainte animre mece, abbali 
et conventui Fontis Danielis, cisterciencis ordinis, cujus 
monasterii boncC mémorise Juhellns de Meduanà, pater 
meus, fundator extitit prineipalis, quidquid habent ex 
donc ipsius et omnes possessiones, redditus, jura et 
liberlates eisdem a me et dicto Drocone concessas, prout 
in lilteris nostris pleniùs continelur, et omnes cartas et 
litteras ratilico et ratas habeo, quas a nobis prxnlicti 
monaehi super hoc habuerunt. 

In cujus rei leslimonium prœdictis monachïs pré- 
sentes litteras dedi, sigilli mei muniniine roboratas. 

Datum anno Domini 1249, mense julii. 

[A tous ceux qui ces présentes lettres verront, Isabelle, 
dame de Mayenne, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, devenue veuve de noble homme Dreux de 
Mello, ({ue la mort a trop tut ravi, et guidée par une pieuse 
pensée, j'ai donné et confirmé, pour le salut de mon Ame, 
à labbé et au couvent de Fontaine-Daniel, de l'ordre de 
Citeaux, (maison dont Juhel de Mayenne, mon père, de bonne 
mémoire, est le principal fondateur), toutes les donations 
qu'ils tiennent de lui, toutes les possessions, rentes, libertés 
et (h-oits (pli leur ont été accordés par moi et par Dreux, 
ainsi du reste que le tout est anq)lement exprimé dans nos 
lettres. Je ratilie et tiens i)()ur ratifiées les chartes et les let- 
tres ({ue les moines ont obtenues de nous à ce sujet. 

Fn loi de ([uoi, j'ai délivré aux moines les présentes let- 
tres, validées par l'impression de mon sceau. 

Donné l'an du Seigneur 1249, au mois de juillet, j 

CXCIV 

Consentement donné par Jeanne, épouse de Jean 

d'Arquenay. 

1248. 

Universis Gaufridus, decanus de Meduanà.... 

Johannes de Erquene, miles, dederat in perpeluam 

14 



210 

eîemosinam unnm peliam Icrrro inlVa mêlas Ibrcstcc de 

Meduunà.... 

Johanna, iixor dicli Jolianiiis, concessît. 

Mense decembri, 1249. 

[\ tous .... GcolTrov, doyen de Mayenne 

Jean d'Arquenav, chevalier, avait fait donation en perpé- 
tuelle aumône d'une pièce de terre en deçà des bornes de la 

foret de Mavenne 

Jeanne, épouse de Jean, y a donné son agrément. 
L'an 1249, au mois de décembre.) 



cxcv 



DON.VTION PXn IS.VHELLE, VEUVE DE DREL X DE MeLLO. 

1249. 

Universis Isahellis, hères et domina MeduaiicT 

In viduitate meà dedi Hermengardi de Sauclo Ger- 
mano de Prato, domicelhT me.T, VI librasceiiomanenses 
annui redditùs in friimenlagio novalium foresla) meaî 
MeduancT excepta justicià.... 

Anno 1249, mense decembri. 

[ V tous Isabelle, héritière et dame de Mayenne 

Pendant mon veuvage, j'ai donné à Ilermengarde de Saint- 
Germain-du-Pré, ma lille d'honneur, une rente annuelle de 
six livres mancclles sur le fromentagc des novales de ma 
forêt de Mayenne moins la justice. 

L'an 1249, au mois de décembre. 



211 



CXCVI 

Ratification et donation par Guy de Saint-Loup. 

1249. 

Universis... Gaufridus, cenomancnsis episcopus.... 

Guido de Sanclo Liipo, armiger, confcssus fuit quod 
Egidius de Sancto Lupo, quondam miles, pater dicli 
Guidonis, dederat in marilagium Hugoni de Sancto 
Georgio, milili, cum Aolicià, filià sua, sorore dicli Gui- 
donis, ({uidquid idem Egidius percipere consueverat in 
feodo de Quercuturmel : quam donalionem concessit, et 
insuper clemosinavit Guillelmo, filio dicli Hugonis 
primogenilo, nepoli ejusdem Guidonis, quidquid idem 
Guido habe])at in feodis de Quercuturmel et de Mon- 
tigneio... 

Anno 1249. 

[A tous Geoffroy, évêque du Mans 

Guy de Saint-Loup, écuyer, a reconnu que, pour le ma- 
riage de sa sœur Aolice avec Hugues de Saint-Georges, Gilles 
de Saint-Loup, leur père, en son vivant chevalier, avait 
donné à celui-ci tous les revenus qu'il percevait dans le lief 
de Chéne-Turmel (D. Il a donné son agrément à cet avantage; 
et de plus abandonné, à titre gratuit, à son neveu Guillaume, 
lils aîné de Hugues de Saint-Georges, tout ce qu'il possède 
lui-même aux fiefs de Chéne-Turmel et de Montigné(2) 

L'an 1249.) 



(1) Aujourd'hui Chêne-Trumeau, paroisse de Saiut-Berthevin-la-Tannière. 

(2) Montigné, même paroisse. 



212 



213 



CXCVII 
Cession a Hamelin Chambrier. 



1250. 



Universis Eudo de Ballolio 

Abbas et conventus Fontis Danielis tradiderunt Ha- 
melino Chamerarii, milili, et heredibus suis, duo stanna 
qucT habebaut iii parocbià de Aroou, tali eondilione 
quod reddent monachis VI solidos cenonianenses et 
duas libras cera.^ annui reddilùs et tenebunlur de bis in 
curià monaclioruui obedire 

Die mercurii post Quasimodo, aiino 1250. 

[A tous Eudes du Bailleuhi) 

L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel ont abandonné à 
Hamelin : fils do Chambrier, chevalier et à ses héritiers les 
deux étangs quils avaient en la paroisse dVVron, à la charge 
de leur servir six sols manceaux et deux livres de cire de 
rente, chaque année, puis (létre soumis de ce chef à la juri- 
diction de la cour des moines de Fontaine-Daniel 

L'an 1250, le mercredi qui suit In Quasimodo.] 



CXCVIII 

Transaction avec l ahbaye de Savigny. 

1250. 

Universis Cbrisli ndelibus pnTsenles litteras inspec- 
turis, IVater Stepbanus dictas abbas Clarevallensis, sain- 
te m in Domino. 

Cùni inter abbalem et convenlnm Savigniacii, ex unù 
parle, et abbatem et convenlnm Fonlis Danielis, ex 

(1) Le Bailh'ul, lorre et soif^nourie. pnroîssn do Hercé. 



allerâ, super terris, tenementis et feodis qu^ fuerunt 
Gaudini de Breeio, militis, quas (terras) monachi Fonlis 
Danielis ipsos Savigniacenses contra formam composi- 
tionis inter ipsos f-ictaî illicite adquisisse dicebant, 
coràm nobis lanquàm dictœcompositionis conservatore,' 
quo verterelur.... 

Tandem post mulla bine et indè proposila, amicabi- 
liter conquievit in forma subscriptà : .videlicet quôd 
abbas et conventus Savigniacenses dictas terras, tenc- 
menla et feodos, qua? acquisierunl de diclo Gaudino de 
Breeio, milite, habe])unt et possidebunt, cum omnibus 
pertinenciis et juribns suis in pcrpelunm, sine omne 
conlradiclione et reclamalione diclornm monachorum 
Fontis Danielis, ilà lamen quod infrà limites, incircuitu 
ipsius abbatia) Fonlis Danielis, in alià composilionc de 
conscnsu parlium per nos pra^fixos, ubi Savigniacen- 
sibus (qucTlibel) inhi])elur immobiliumacquisitio, nihil 
omnino de novo in diclis terris, tenementis ac feodis 
quaî fuerunt dicti Gaudini de Brecio, militis, reddilùs 
aul allerius rei immobilis, ab hominibus suis libéré 
tenenlijjus de eisdem, acquirere vel habere polerunt 
sa?pedieli Savigniacenses, nisi forlassis per juslam et 
rational)ilem a diclis hominibus escaelam, sccundum 
leges et consueludinem terne, evenientem. 

Item. In diclo lenemenlo domos et manerium habere 
polerunt ipsi Savigniacenses, ilà lamen quùd nullam 
personam religionis ha])ilum porlanlem habere vale- 
bunt ibi residenlem; — nec animalia seu pecora quai- 
cunuiue, nisi porcos lantummodo, secundùm quùd per- 
linel ad liberlalem et jus ipsius manerii acquiriendi. 

Hem. Sciendum quod infrà terminos Fonlis Danielis 
superiùs memoralos, a die islo et deinceps nihil omninô 
reddilùs aul allerius rei immobilis nec dono, nec ele- 
mosinà, nec emplione seu commulatione, seu aliis 
quibuslibct modis acquirere vel habere seu tenere pote- 



214 

ruiit sœpedicti Savigniaccnscs, nisi foiinssisdc volunlale 
et conscnsu abbalis et monachoruni Foiitls Daniclis, 
pra'ler u\ (jinxl possederanl dioli Savigniacenses die 
conrcclionis privsenlis inslrunicnli vi cpiod eis eveniet 
per reclam escaelain in l'eodo dicli Gaudiui, siciil pne- 
scripluin est. 

Scieiidiim veiù quôd illud ([uod ha])e])anl, si quid 
habebant, ad perpeluilatem abbas et eoiivenlus Foiilis 
Daniclis iii fcodo Scepedieti Gaudini de Breeio, militis, 
antequàni ad manum abl)alia' Savigniaeeneis devenirel, 
tenebunt et possidebunt absqiie ipsoriun Saviii;iiiaeen- 
sium reelanudione, ii)sorum Savigniacensiuni lan([iiàiu 
doininoriiin, el alioruni jure salvo. 

Al)bas aiiteni et conventus Savigniacii, pro l)ono 
paeiseoiieesserunt pi-efalis abbali el eonventui Fontis 
Danielis quùd inlVà lenniiios in alià eonq)Osilione pne- 
iixos intrà quos nionacbi Fonlis Danielis nibil eniere 
poterant, (}uod Savigniaeenses refnso prsecio ad opus 
propriuni non babereid, ubieunupie voluerinl, extra 
tamen tenementa et ieodos abl)atia- Savigniaeensis, 
emere poterunl nscjue ad valorem sexagenia libraruni 
turonensiuni annui reddiliis et ea lenere ae possidere in 
perpeliunn: non obslante artieulo prceCalcT eoniposilio- 
nis, abs([ue onini eonlradietione al)balis el eonvenlùs 
Savigniacensiuni. —In diclà verô eni[)lione donios et 
nianeriuni iinbere poterunl dieli nionachi Fonlis Da- 
nielis, ità tamen cpiôd nullam personam religionis lia- 
})iUim [)()rlanlem habere vale])unt ibidem residenlem, 
nec animalia seu pecora quiecunniue, nisi porcos lan- 
tummodô, secundùm quod perline])it ad liberlalem et 
jus i[)sius emptionis laciendie. 

Sciendum etiam quùd neutra pars Savigniacii et 
Fonlis Danielis in alteriuslibet terris, tenementis, seu 
feodis, — dono, vel elemosinà, emi)lione, permulalione, 
sive aliis quibuscumque modis reddiluui vel aliquid 



21Ô 

immobde acquirere poterit, sine allerius consensu et 
volunlale. 

Per prœsentem autem compositionem, nec carlis, nec 
composilionibus aliis quas babenl dicLT parles de Savi- 
gniacio el de Fonte Danielis in aliquo prcejudicalur, 
sed in suo robore permanent universa, exceplis dun- 
taxal illis arliculis qui in prcesenli composilione expri- 
munlur. 

Hujus autem composilionis el aliarum inler dictos 
abbales el convenlus de Savigniacio el de Foule Danie- 
lis jiriùs inilarum, dicUe parles abbalem Clarevellensem, 
qui pro lempore liierit, perpetuum consliluunl conser' 
valorem. 

In omnium igilur prcTscriplorum robur perpetuum et 
lestimonium, làm nos quàm de Savigniacio, de Fonte 
Danielis, de Calocheio, de Sanclo Andréa, de Buxellià, 
de Veleri Villa, de Claromonle, coabbales noslri, qui in' 
prcTsenli composilione nobis astilerunl, — unà cum 
abbale de l^ellabranclià, pr.Tsenli scriplo nostra sigilla 
apposuimus. 

Aclum anno Domini millesimoducenlesimo quinqua- 
gesimo, mense junii, die martis proximà anle feslum 
Beali Harnaba\ a])osloli. 

[A tous les fidèles du Christ qui prendront connaissance 
des présentes lettres, frère Etienne, abbé de Clairvaux, salut 
dans le Seigneur. 

Vnc contestation sYHait élevée entre l'abbé et le couvent 
de Savigny, d'une part, et l'abbé et le couvent de Fontaine- 
Daniel, d'autre part, relativement aux terres, tencnients et 
licts qui avaient appartenu au chevalier Gandin de Brée, 
et que les moines de lH)ntaine-l)aniel accusaient ceux de 
Savigny d'avoir illicitement acquis au mépris d'un arrange- 
ment intervenu entre eux. En notre qualité de commissaire 
chargé de l'exécution de cet arrangement, nous avions à 
trancher la difficulté. 

Après de nombreuses explications fournies départ et dau- 



r y 



216 

trc la paix a été rétablie à raminble de la manière suivante : 
L'abbé et le couvent de Savi-ny auront et posséderont à 
perpétuité, avec toutes leurs dépendances et tous leurs droits, 
sans que les moines de Fontaine-Daniel puissent élever au- 
cune contestation ni formuler aucune réclamation, les te- 
nements et fiefs sus-mentionnés, dont ils ont fait lacciuisi- 
tion dudit chevalier Gaudin de Hrée ; mais il est entendu 
(jue dans les limites qni ont été lixées par nous, du consen- 
tement des parties, dars un autre arrangement, hnutcs qui 
forment autour de l'abbaye de Fontaine-Daniel un circuit ou 
toute acquisition immobilière est interdite à Savigny, les 
moines de cette abbaye ne pourront dorénavent accpierir, 
avoir ni posséder de l'ancien domaine de C.auchn de Hree 
aucune rente ou autres biens immobiliers (pu apparlien- 
drùent à des hommes relevant directement des moines de 
Fontaine-Daniel : il est fait exception pour ce (lui advien- 
drait de ces hommes à l'abbaye de Savigny par echoite, a 
litre juste et raisonnable, selon les lois et la coutume du 

pavs. 

Hem. - Les moines de Savigny pourront posséder dans le 
tencment de Gaudin de Urée des maisons et un manoir; 
mais il ne leur sera permis d y faire résider aucune personne 
portant Ihabit religieux, n'y d'y avoir des animaux ou des 
troupeaux cpielconcpics, si ce nesl des porcs, contormement 
à la franchise et au droit ([uaura ce manoir. 

Item - 11 est à savoir ([ue dans les limites du circuit au- 
tour de Fontaine-Daniel rappelé plus haut, les moines de 
Savignv ne pourront dorénavant ac(piérir, posséder ou gar- 
der aucune rente ou autres biens immobiliers quelcon(iues, 
leur provenant de donation, daumùne, d'achat, d'échange 
ou de toute autre manière, à moins (pie labbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel ne le veuillent bien et y consentent : 
exception est faite pour les biens ([ue Savigny possède au 
jour de la confection du présent acte, et pour ceux (pii leur 
adviendront par échoite régulière dans le lief de Gaudin de 
Bréc. coiumc il est mentionné ci-dessus. 

A savoir encore que les biens dont 1 abbé cl le couvent de 
Fonlaine-Daniel étaient possesseurs dans le lief du chevalier 



217 



Gaudin de Brée, si toutefois ils y possédaient quelque chose, 
avant que ce fief fut passé aux mains des moines de l'abbaye 
de Savigny, seront conservés et gardés par Fontaine-Daniel, 
sans contestation de la part de Savigny ; sous réserve néan- 
moins du droit seigneurial de ce monastère et sauf le droit 
des tiers. 

De leur C(3té, l'abbé et le couvent de Savigny ont, pour le 
bien de la paix, consenti à l'abbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel le droit suivant : bien que dans les limites détermi- 
nées par un autre arrangement, limites où il était interdit 
aux moines de Fontaine-Daniel de rien acheter que les moi- 
nes de Savigny n'eussent été à même de le faire i)our leur 
proj)re compte, au i)rix de refus, même en dehors de leurs 
tenements et de leurs llcfs, il est convenu que les religieux 
de Fontaine-Daniel pourront, par dérogation à l'article de 
larrangement précité et sans avoir à redouter aucune con- 
testation de la part de l'abbé et du couvent de Savigny, se 
rendre ac(]iiéreurs de l)iens et les conserver à l'avenir, 
pourvu ([ue ces biens n'excèdent pas la valeur de soixante 
livres tournois de revenu annuel. Ges acquisitions pourront 
comprendre des maisons et un manoir; toutefois les moines 
de Fontaine-Daniel n'auront pas la faculté dy faire résider 
aucune personne portant l'habit religieux, ni d'y avoir des 
animaux ou des troupeaux quelconques, sauf des i)orcs, 
conformément à la franchise et au droit (pie possédera la 
propriété acquise. 

Il est encore à savoir que les a])bayes de Savigny et de 
Fontaine-Daniel ne pourront, sans le consentement et l'agré- 
ment l'une de lautre, acquérir réciproquement sur les terres 
tenements et fiefs de chacune d'elles, soit des rentes, soit 
tous autres biens immobiliers, par donation, aunituie, achat, 
échange, ou de toute autre manière. 

Par la présente transaction, il n'est porté aucune atteinte 
aux chartes et arrangements antérieurs, intervenus entre les 
l)arties des abbayes de Savigny et de Fontaine-Daniel) : ces 
titres conserveront leur plein cU'et; sauf bien entendu en ce 
(lui concerne les conventions (|ui sont spécialement formu- 
lées dans le présent écrit. 



.3- 



t 



E 11 



218 

Lcsditcs pnrtics établissent pour l'avenir l'abbé de Clair- 
vaux, (lui sera alors en charge, connue conservateur ])erpé- 
tuel (le la transaction dont il s'agit, et des autres intervenues 
antérieurement entre les abbés et couvents de Savigny ci de 

Fontaine-Daniel. 

Tour assurer la validité, la durée et l'authenticité de tout 
ce qui vient d être écrit, nous et nos ai)bés de Savigny, de 
Fontaine-Daniel, de Chalocé»!», de Saint-André ''-?•, de hi Hois- 
sièrc(^), de la Vieuxville (^' et de Clerniont, (pii nous ont 
assisté au présent arrangement, avons apposé nos sceaux 
sur cette charte; ce qu'a fait aussi labbé de Bellebranche(5). 

Fait l'an (hi Seigneur Fi.")!), au mois de juin, le mardi avant 
la iétc du bienheureux Barnabe, apôtre. ] 



CXCIX 



Accoiu) .WEC i/abb.wk de Savigny. 



1250. 



Universls Chrisli rKlelihus ad ([iios pnvsens scriptum 
pervencrit, frntor Stephaïuis dicliis abhas Chirevallis, 
saluteni iii Domino. 

Notum sit omnibus (piôd abbas et conveiitus F\inlis 
Danielis, libertale emendi ustiuè ad valoriuii sexaginta 
librarum turonensium amuii redditùs ai) abbate et con- 
venlu Savigiieii per compositionem inter ipsos l'actam 
sibi concessà, iiti non potcriul iisqiiè ad anni comple- 
tionem a die conrectionis presentis inslrumenti. Si vero 
propter impedimentum domina' regina' vel comitis 



219 

Adcgaviœ seii allocatoriini siionim, dicti abbas cl con- 
venlus Savigneii leiiementum cum perlinenciis suis 
qiiod liiil (iaudini de l^reeio, mililis, propè abbatiam 
F'ontis Danielis, tenere non possint,sed cogantnr ponere 
extra maniim suam, tune dicta libertas cmeudi irrita 
crit penitùs et iuanis. 

In cujus rei teslimonium et munimem (irmum, scripto 
prcsenli sigillum noslrum lecimus a})])oui. 

Datum anno Domini rniHesimo duceulesimo quiu- 
quagesimo, mense junio. Valele. 

[A tous les fidèles du Christ à qui parviendra le présent 
écrit, Irère Etienne, abbé de Clairvaux, salut dans le Sei- 
gneur. 

Sachent tous que, par suite d'un arrangement intervenu 
entre l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel, (d'une parti, et 
l'abbé et le couvent de Savigny, (d'autre part , il a été accordé 
à l'abbaye de Fontaine-Daniel le droit d'acheter des biens 
jusqu'à la valeur de soixante livres tournois (te revenu an- 
nuel, à la condition de ne pouvoir user de cette liberté })en- 
dant un an à partir de la date de la présente charte. Si, par 
suite d'empêchement du lait de madame la reine <b ou du 
comte d'Anjou <2), ou encore de leurs représentants, l'aljbé 
et le couvent de Savigny ne pouvaient garder le tenement, 
avec ses dépendances, situé prés de Fontaine-Daniel, qui a 
jadis appartenu au chevalier (Gandin de Brée, mais étaient 
obligés de le mettre hors leurs mains, le droit d'acheter 
dont il vient d'être parlé serait considéré comme absolument 
nul et non avenu. 

Kn foi de ([uoi et pour la validité, nous avons fait apposer 
notre sceau sur les présentes lettres. 

Donné l'an du Seigneur 1230, au mois de juin. Salut.] 



fi 

M 



■ (1) Chalocé. abbaye de l'ordre de Citeaux, paroisse de Corzé <^AnjoU). 

(2) Saint-.Vndré eu (ioulTern, abbaye située paroisse de Hoguetle, près Fa- 
laise. 

(.3) r^i Boissit're, al)baye, près Craon. 

(h ]m Vieuxville. abbaye, dans le diocèse de Dol. 

(3) Bellebraiiche. abbaye, paroisse de SaiiU-Brice, près Grcz-cn-Boucre. 



(1) Blanche de Castille, mère de Louis IX, régente de Franco pendant la 
captivité du roi (1249-1232). 

(2) Charles I, frère de Saint-Louis. 



II! 



scanMaMMu 



220 



221 



ce 



V. 1250. 



Universis... olTu-ialis cciiomaiiciisis... 
Gaufridus Piclor, clericus, rccognovil quùd ipse. 

|A tous roilicial du Mans 

GcoiTrov le Peintre, clerc, a reconnu ([u il a ] 



CCI 



Donation par Glillalme de Colombiers. 



1250. 



Universis Giiillclinus de ColuinbcM's, iiiilcs.... 

Conluli al)l)aliie Fonlis Danielis iinam plalcain, pro 
siikilc aninui' mciu et aiilecessoruiu meoruni, silani in 
villa de Cohunbers, inter plateam ecclesia\ iibi donuis 
Rogerii sila est, et donuiin nieani ejusdein \ ici. 

Sigillo meî. 

Anno 1250, mense decembri. 

[A tous Guillaume de Colombiers, chevalier 

Pour le salut de mon àme et de celles de mes prédéces- 
seurs, j'ai donné à Eabbaye de Fontaine-Daniel une place au 
bourg de Colombiers, entre la place de l'église, où est la 
maison de Roger, et ma propre maison de ce bourg. 

Sous mon sceau. 

L'an 1250, au mois de décembre.) 



CCII 

Confirmation par Fouques dHauterives. 

1251. 

Universis 

Fulco de Allisripis, miles, concessi et eonllrniavi 
abbati et conventui Fonlis Danielis totam terram sitani 
in paroeliià Saneli Melanii, apud Toschas et in Roeberio, 
cuni berberganiento el vineis, et perlinenliis, sieul dieli 
abbas et convenlus emerunt a Philippo de Meduanà, 

bnrgense de Lavalle reddendo niibi el lieredibus 

meis, singulis annis, IV solidos cenoman. et IV denarios 
ccnomanenses. 

Anno 1251, mense maii. 

[A tous 

Moi, Fouques d'Haulerivcs, chevalier, ai octrové et con- 
firme àlabbé et au couvent de Fontaine-Daniel la possession 
de toute la terre située paroisse Saint-Melaine i», aux Tou- 
ches et au Rocher, y compris Therbergement, les vignes et 
toutes dépendances, tels que ces biens ont été achetés par 

eux de Philippe de Mayenne, bourgeois de Laval à la 

charge de me faire chaque année, ainsi qu'à mes héritiers, 
une rente de quatre sols et de quatre deniers manceaux. 

L'an 1251, au mois de mai.] 

CCIII 

Consentement par Agnès, veuve de Vivien 

Brociiart. 

1251. 



Die sabbati prinui post feslum aposlolorum Philippi 
et Jacobi, in noslrà pra^senlià, Agnes, relieta defuncti 



(1) Sainl-Melaino, rive gauche do la Mayenne, à Laval. 



222 

Viviani Biochart, mililis, conccssit quod monachi Cla- 
rimonlis et Fonlis Daniclis, vilà durante Agnel.s Coile, 
possideaut dimidium arpcnnœ vineavum m feodo de la 
Brochavdicrc, in parochià de Cliange. 
Anno 1251. 

En "notre présence, le premier samedi après la lèlc .les 
Apôtres Philippe et Jacques, - Agnès, veuve de leu ^ .v.en 
Broehart«\ chevalier, a consenti à ce ([ue les n.o.nes de 
Clern.ont et .le Fontaine-Daniel possè.lent, «lurant la v.c 
,1 Asinès Coite, la n.oitiè dun arpent de vignes au hef de 
la Brochardière .2», en la paroisse de Chani^e. 

L'an 12:)1. 



CCIV 



1251. 



Magisler Gaulridus de Sanclo CarilcITo, canonicus 
ccnonianensis.... 
Anno 12:)1. 
[Maître C.eollroy .le Saint-Calais, chanoine .lu Mans, 

Lan 1251 



,1) Vivien nrocharl était sans .toute le père <te Jehan Brocl.ar.l, sei- 
-neur «lu Plessis-Brocl.nr.l. paroisse .le Quelaines, .,ui aUurna à "^^""""'j' 
40, ois à .nuances Uc prieur ieraeUai .le la m.Hairie .le la Verr.e que R.-.yu>m l 
Kaybel, seigneur .le la Gemlronniére, .lonna en 1239 au pr.eure .lu lo.l- 
Ringoanl (Généal. de Quatrcharbes). 
ChUi Brochardière est aujourd'hui commune de Laval. 



223 



CCV 



1252. 



Frater Guilleliiius, abbas Beati Albini Andeoavcn- 

sis a)... "" 

Anno 1252. 

[Frère Guillaume, abbé de Saint-Aubin d'Angers 
L'an 1252.] 



GGVI 
Donation par Renauld de Chauverie et Jeanne, 

SON ÉPOUSE. 
1252. 

Raginaldus de Gliaiivcri, miles, et Jobaiina, iixor ejus, 
super usuagio cujusdain viie qua.^ ducit ad nioleiidiiuini 
iioslrum(^), dant BeaUe Maria? Fonlis Daiiielis 

Anno 1252. 

[Renauld de Ghauverie, chevalier, et Jeanne, son épouse, 
touchant 1 usage de certain chemin qui conduit à notre mou- 
hn, font donation à la bienheureuse Marie de Fontaine- 
Daniel, (le.... 

L'an 1252.] 



(1) Abbaye fondée par Childebert, roi de France, et dédiée primitivement à 
la Sainte-Vierge et à Saint-Germain-d'Auxerre. Peu de temps après la mort 
de Saint-Au})in (5.>0). on y fit la translation de son corps (555), et les nom- 
breux miracles qui eurent lieu sur son tombeau y amenèrent un grand 
concours de fidèles. Le vocable primitif lut alors remplacé par celui du nou- 
veau Saint, vers la fin du \v siècle. 

(2) Dans une copie du Cartulaire on lit: mnlendinum nostrum novuni. 




• 4 



224 



CCVII 
Transaction avec Renauld de Chauverie. 

1252. 

ConiposUio inler abbatcm cl convcnlum Foiilis Danic- 
lisct Raginaldum de Chaiivori, mililem. 

Aiino 12:)2. 

(Transaction cnlre l'abhc et le couvent de Fontaine-Daniel, 
(d'une part), et Hcnauld de Chauverie, chevalier, (d'autre 

part). 

L'an 12:)2.| 

CCVIII 

Reconnaissance et abandon \\\\\ Robert 

DE GoiuioN. 

1253. 

Tnivcrsis ollicialis curicT ccnomancnsis 

Xovcrilis (piod Rol)crlus de Gornini, miles, doiiiiiuis 
Tanneriiv et de Livare, recoi;ii()vil (piôd eontiderat in 
pcrpeluam eleinosinain Healie Maria» de Fonte Danielis, 
pro saiute anim.T su.t et aniuKe Radulii, iVatris sui 
dcfuncti, et i)ro saiute aniniaruin aidecessoruni et bere- 
duiii suoruiii, ad sex pitantias lacieiidas de pane et vino 
et piscibus recenlibus, videlicet in Nalivitate Doniini, in 
Cœnà Doniini, in Pascbà et in Pentecoste et in Assump- 
tione Beativ Marine et in l'esto Omnium Sanetorum, 
ligerium cornatorem. 

Dimisit abbati et conventui Fontls Danielis omne 
jus quod babebat, tàm ratione patris sui (luàm ratione 

Matbildis, uxoris del'uncli Jobannis Guopil 

An no 125.'^ 



225 

[A tous l'official de la Cour du Mans.... 

Sachez que Robert de Gorron, chevalier, seigneur de la 
Tannière et de Levaré, a reconnu que, pour le salut de son 
âme et des âmes de Raoul, son frère défunt, de ses prédé- 
cesseurs et héritiers, il avait donné en perpétuelle aumône 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel un corneur de 
la Loire, pour faire face au coût de six pitances (de moine), 
en pain, vin et poissons frais, savoir : aux fêtes de Noël, de 
la Cène du Seigneur (Jeudi-Saint), de Pâques, de la Pente- 
côte, de l'Assomption de la bienheureuse Marie et de la 
Toussaint, 

Robert a abandonné à l'abbé et au couvent de Fontaine- 
Daniel tout le droit qu'il avait, tant du chef de son père que 
du chef de Mathilde, épouse de feu Jean Goupil 

L'an 1233.] 



CCIX 



Donation par Robin de Roillon. 



1253. 



Guillelmus, decanus de Ebronio. 

Robinus de Roillon dédit 

Anno 1253. 

IGuillaumc, doyen dEvron... 
Robin de Roillon 0) a donné... 
L'an 1233. j 



(Ij Rouillon, prés Le Mans? En 1233, Gervais de Rouillon donna aux moines 
de l'Epau une rente de 5 sols mansais. 

15 



22G 



ccx 



1253. 



Frater R... abbas VeterisvilLT... 
Anno 1253, meiise octobri. 
[Frère R... abbé de la Vieiixville... 
L'an 1253, au mois croclobrc.J 



CGXl 



Franchise accordée par Guillaume de la 

GUERCHE. 
1254. 

Xovermt Guillelmiis de Guirchià, pro sa- 

lute aniuKv mea?, antccessoruin et heredum meorum, 
dedi abbatial de Fonte Danielis IVaiiebisiam et quitaii- 
tiam per toLain terrain nieani de omnibus quœ emerinl 
vel vendiderint, vel per eamdeni terrain eundo et re- 

deundo transferri fecerint 

1254, mense septembri. 

(Sachent que moi, Guillaume de la Guerche, ai, pour 

le salut de mon Ame et de celles de mes prédécesseurs et de 
mes héritiers, accordé à titre de donation à Uabbaye de 
Fontaine-Daniel qu'elle soit tranche et cpiitte de tous droits 
sur ma terre entière, pour tous les achats et toutes les ventes 
que les moines y traiteront, et encore pour ce qu'ils y teront 

passer, en allant et venant 

L'an 1254, au mois de septembre.] 



227 



CGXII 
Echange et vente par Piaoul de la Haltonnière. 

1254. 



Universis présentes litleras inspecturis, xMichael, de- 
canus de Erneià, sahitem in Domino. 

Noveritis quôd in nostrà praîsentià constituli, Radul- 
fns de la Hautonnière, dominus et hœres dicti loci, et 
Juliana, uxor ejus, recognoverunt injure, coràm nobis, 
quod ipsi tradiderant in perpetuum abbati et conventui 
Fontis Danielis, cum omni jure et districtione et domi- 
nio, qua^ habebant et liabere poterant in rébus inferiùs 
nolalis, videlicet : 

Totani terram de la Goulegastiere, cum omnibus per- 
tinentiis ejusdem terrae et liominibus ibidem manenlibus 
vel mansnris, quam tenent Radnliiis Goulegaste et Ste- 
phanus et Richardus Goulegaste, fratres ; pro exeambio 
quadragenta solidorum cenomanensium quos dicti reli- 
giosi habebant et possidebant et percipiebant in omni 
terni de la Hautonnière annni redditûs; 

Et novem boissellos l'rumenti et dimidium, quos de- 
bent RaduHiis et Hugo Bracliet, iVatres, super terra quam 
tenent a Radulfo de la Hautonnière ; 

Et très (solidos) cenomanenses in campo de Colle et 
de la Gaudeharidere, singulis annis, in Nativitate Beat^e 
Mariae ; 

Pro la Boiatere, quinque solidos cenomanensium ; 

Pro la Guolegatiere, in eodein i'esto, quinque solidos 
cenomanensium ; 

Très turonenses pro tallià et vinagio ; 

In nemore de Défais, in eodem festo, tredecim bois- 
sellos l'rumenti ; 



H 



228 

In feodo Hamclini de Fraxino,dcccm solidos ccnoma- 
nensiiiin, iu fcslo supradiclo ; 
Et in fcodo de la Forderic, quinquc solidos cenoma- 

ncnsium ; 
In feodo et neniore de FaiKdecem el oeto cenomanen- 

ses, in eodem lesto ; 

In la Guolegastiere, duos solidos cenonianensium de 
tallià in Nalali et duas pelles avena?, siniililer in Nalali 
et septem eenomanenses inlVà duas niissas Natalis ; et 
ad Pentecosten duos solidos cenonianensium, singulis 
annis, dictis nionaeliis persolvendos. 

Hœc omnia et singula tradideiunt dietis religiosis, 
salvo jure dominorum superioruni, sponlaneà voluntate, 
non coaeti, UuduHus de la Hautonniere et Juliana, uxor 
ejus, pro assignatione dielorum quadragenla solidorum 
cenonianensium et pro venditione ([uatuor solidorum 
cenonianensium et ([uinciue cenonianensium et unius 
turonensis: pro quihus assignatione et venditione supra- 
dietis, dicti religiosi dederunt dietis Uadulo et .luliana\ 
uxori ejus, septem libras Inronensium, de quibus se 
tenuerunt coram nol)is pro pagatis, rcnunliantes omni 
exeeptioni peeuni.T non numeratie ; et dederunt fick'ui 
quod in dietis rébus dielns Radullus aliquo litulo sibi 
modo eompetenli, née ratione minoris aplatis, née do- 
mina Juliana ralionr dotis et aliquo titulo sibi a jure 
concesso, niliil de eietero reelamarent. 

Datum anno Domini millesimo dueentesimo quin- 
quagesimo quarto, mense septembris. 

(A tous ceux ([iii prendront connaissance des présentes 
lettres, MiebeK doyen (IKmée, salut dnns le Seigneur. 

Sachez que, constitués en notre présence, Haoul de la Hau- 
tonniere, seigneur et héritier dudit lieu et Julienne, son 
épouse, ont reconnu en droit devant nous (piils ont cédé et 
abandonné à perpétuité à Tahbé et au couvent de l^mitaine- 
Daniel. en se désistant de tous les droits, uiéiue de ceux de 



220 



justice et de seigneurie, qu'ils avaient et pouvaient avoir sur 
les biens ci-après désignés, savoir : 

La terre entière de la Goulegatièrc, avec toutes ses dépen- 
dances, les hommes qui 1 habitent et Thabiteront, telle que 
ladite terre est occupée par les frères Raoul, Etienne et Ri- 
chard Goulegate ; et cela en échange d'une rente annuelle de 
quarante sols manceaux que les religieux de Fontaine-Daniel 
avaient, possédaient et percevaient sur toute la terre de la 
Hautonniere ; 

Plus neuf boisseaux et demi de froment, dont sont débi- 
teurs les frères liaoul et Hugues Rrachet sur la terre qu ils 
tiennent de Ikioul de la Hautonniere; 

I^lus trois sols manceaux sur le champ du Tertre et de la 
(iodardière, exigibles chaque année à la Nativité de la Bieii- 
lieureuse Marie ; 

Ginq sols manceaux pour la Boiatière ; 

Ginq autres sols manceaux pour la Goulegatièrc, payables 
aussi à la Nativité ; 

Trois sols tournois de taille et de vinage ; 

Treize boisseaux de froment sur le bois du Défais, livrables 
à kl même fête ,• 

Dix sols manceaux, à la même échéance, sur le fief d'Ha- 
melin du I^Yéne ; 

Ginq sols manceaux sur le fief de la r\)rderie ; 

Dix-huit sols manceaux, exigibles à la même époque sur 
le fief et le bois du Fav : 

Encore sur la Goulegatièrc, deux sols manceaux de taille 
payables à Noël, deux truelles d'avoine livrables à la même 
époque, sept sols manceaux payables après les deux messes 
de Noël, et deux sols manceaux à la Pentecôte, le tout à 
verser aux moines chaque année. 

Raoul de la Hautonniere et Julienne, son épouse, ont, de 
plein gré et sans contrainte, mais sous la réserve des droits 
des seigneurs supérieurs, cédé et abandonné toutes et cha- 
eune des choses sus-dites, en échange des quarante sols 
manceaux dont il a été parlé et pour la vente qu'ils ont con- 
sentie de quatre sols manceaux, decin(j autres sols de même 
espèce et d'un sol tournois, moyennant un prix total de sept 



•Il 

i'f 



230 

livres tournois, que les rclij*iciix ont versé auxdits Raoul et 
Julienne, qui se sont tenus pour bien payés en notre pré- 
sence, renonçant à toute exception de non numération d es- 
pèces. Le seigneur de la Hautonnière, et son épouse ont, en 
outre, promis de ne jamais faire à l'avenir aucune réclama- 
tion au sujet de la présente convention, savoir : Raoul, pour 
quelque motif que ce soit dont il pourrait arguer, même 
à raison de sa minorité, et dame Julienne, à cause de sa dot 
ou en vertu de tout autre titre (pic la loi lui accorderait. 
Donné l'an du Seigneur 12Ô4, au mois de septembre.] 



CCXIII 

AlUNDON PAi\ PlEBUK DK SaINT-DkMS ET LUCIK DE 

Logé, s.v femme. 

1255. 

Universis présentes litloras inspecluris, Michacl, de- 
caïuis (le Erneià, salutein in Domino. 

Noveritis qnôd in noslrà prcscnlià constiluli PcUus 

de Sancto Dionisio et Lncia dv Loge, uxor ejus, vokie- 

runl et concessexiinl, unaniniiler, si)()nlaneà (Uicli 

volunlale, ([U()d a])bas et conventus Fonlis Danielis, 

Cisterciensis ordinis, habeanl, teneanl et possideant 

laicaliter omnes terras de la (luolegasliere, cuni onini- 

l)us earumdem terrarum perlinentiis et hoininibus 

ibidem manentibns et mansuris, salvo jure superiornm 

dominorum, quas tenent Ricbardus (luolegasle et Ra- 

dulfuset Stepbanus, fratn^s dicii Ricbardi : leneanl et 

possideant dicti abbas et conventus simiUler, prout 

supradictum est, campnm de Lolle el la (iuaudebar- 

diere, quic tenent Gariiuis Hriclul el Hugo, IValer ejus. 

QucT oninia et singula [)redicta tenebunl dieli abbas 

et coiiveutus, prout superiùs est cxpressum, et in pcrpe- 



231 

tuum possidebunt, cum omnibus pertinenliis suis, a 
dictis Petro et Lucià et eorum heredibus et cum omni 
jure et dominio et districtione et jurisdictione quse in 
dictis rébus et bominibus Radullus de la Hautonnière, 
bcres et dominus dictarum rerum et antecessores ejus, 
percipere et babere consueverunt et debuerunt, fide de 
dictis rébus débita dictis I^ctro et Luciœ et eorum here- 
dibus, ut dicebatur, dimissà dictis monachis a dictis 
Petro et Lucià in perpetuum et quitatà, salvis tameu 
sepedictis Petro et Luciœ, uxori ejus, et eorum heredi- 
l)us, gagio et plegio in dictis rébus et decem denariis 
cenomanensium et uno denario turon. in Nativitate 
I5eatcT Maria? annuatim pro lallià augusti, et in Natali 
Domini uno pelle avena^, et rectis talliis pro se et filiis 
suis militibus faciendis et filiabus suis maritandis, ab 
ipsis Petro et Lucià procreatis et procreandis, et salvo 
maritagio Agnetis, filiœ dicta? Lucia^, et salvis aliis talliis 
indicatis secundum consuetidinem patriœ generalem, 
sicuti antecessores eorum habebant et babere poterant 
et percipiebant in rébus superiùs nominatis. 

Insuper prefali al)bas et conventus et homines in dictis 
locis manentes et mansuri in curià dictorum Pétri et 
Lucia? et beredum eorum successive venienlium juri 
slabunt laicaliter, secundum quod jus dictabit, sicut 
predictus Radulfus et homines antè raciel)ant, tanquàm 
coràm dominis superiori])us. 

Kl sciendum est quùd quotienscumque abbatem dicta? 
abbalia^ mori vel mutari conligerit, dicti Pelrus et Lucia 
et liercdes eorum relevagium secundum quantitatem 
Teodi de la Hautoniere quam tenent dicti monachi, 
prout de dicto RaduUb, levarent, levare poterunt et 
babere. Et ad ha^c omnia el singula lideliter et iirmiter 
observanda, dicti Petrus et Lucia se et heredes suos obli- 
gaverunt coràm nobis. 

In cujus rei testimonium, ad petitionem dictorum Pétri 



■^i 



232 

et LiicicT, présentes litteras dedimus dictis abbati etcon- 
vcntui sigilli nostri nuinimine roboratas. 

Actum anno Doniini millesimo duccntcsimo quinqua- 
gesimo quinto. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Michel, doyen d'Elrnée, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, constitues en notre présence, Pierre de Saint- 
Denis et Lucie de Logé, son épouse, ont, d'un commun 
accord et volontairement, consenti que Tabbé et le couvent 
de Fontaine-Daniel, de Tordre de Citcaux, aient, tiennent et 
gardent, comme biens laïques : 

Toutes les terres de la Goulegatière et leurs dépendances, 
avec les hommes qui y résident et y résideront à l'avenir; 
sous réserve toutefois des droits des seigneurs supérieurs : 
ces terres sont actuellement occupées par Richard (ioulegatc 
et ses frères Raoul et Etienne ; 

Et encore, aux mêmes conditions, le champ du Tertre et 
la Godardière, qui ont pour tenanciers Guérin Brichet et son 

frère Hugues. 

Les moines garderont toutes et chacune de ces terres, 
comme il est dit plus haut, et ils les posséderont à perpé- 
tuité, avec toutes leurs dépendances, comme relevant des- 
dits Pierre et Lucie et de leurs héritiers. 

Le présent abandon comprend tous droits, seigneurie, 
justice et juridiction cpie Raoul de la Hautonnière, héritier 
et seigneur desdits biens, et ses prédécesseurs avaient cou- 
tume et étaient fondés à exercer et posséder. 

Quant à la foi due, comme on dit, à Pierre et à Lucie et à 
leurs héritiers, à cause des fiefs dont il est question, les 
cédants s'en démettent et en font l'abandon à perpétuité aux 
moines, à la réserve toutefois, en leur faveur et en celle de 
leurs successeurs, de leur droit de gage-piège sur les biens 
cédés, de dix deniers manceaux et d'un denier tournois, à 
leur payer annuellement de taille d'août, à la Nativité de la 
Bienheureuse Marie, et en outre d'une truelle d'avoine à Noël 
de chaque année. De plus, les cédants se réservent pour eux 
et les enfants nés et à naitre de leur union, leurs fils, lorsque 



233 

ceux-ci seront armés chevaliers, leurs fdles à l'époque de 
leur mariage, les tailles ordinaires, en outre le mariage 
d'Agnès, fille de Lucie, et encore les autres tailles indiquées 
dans la coutume générale du pays; ainsi d'ailleurs que leurs 
prédécesseurs les avaient, pouvaient les avoir et les perce- 
vaient sur les biens ci-dessus désignés. 

L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel et les hommes qui 
habitent et habiteront dans les terres dont il s'agit esteront 
en justice, comme des laïques, conformément aux prescrip- 
tions du droit, dans la cour de Pierre et de Lucie et de leurs 
héritiers à venir, considérés comme seigneurs supérieurs, 
ainsi que le faisaient précédemment Raoul de la Hautonnière 
et ses hommes. 

Il est à savoir qu'au décès ou à la mutation de chaque 
abbé de Fontaine-Daniel, Pierre et Lucie ou leurs héritiers 
pourront exercer et percevoir le droit de relief, ainsi qu'ils 
le prenaient de Raoul de la Hautonnière, proportionnellement 
à l'étendue des biens qu'ont les moines dans le fief de la 
Hautonnière. 

Pour l'exécution fidèle et scrupuleuse de toutes et chacune 
de ces conventions, lesdits Pierre et Lucie se sont obhgés, 
eux et leurs héritiers, en notre présence. 

En foi de quoi, à la demande desdits Pierre et Lucie, nous 
avons donné à l'abbé et au couvent les présentes lettres, 
munies de l'impression de notre sceau. 

Fait l'an du Seigneur 1255.] 



CGXIV 



Vente par Hamelot de Fichet. 



1255. 



Hamelot de Ficheiz veiididit abbati et conventui 
Fontis Danielis Xsolldoscenomaiienses quos aniiuatim, 
vità comité, percipiebat ab eis, pro XXXH solidis et 
dimidio cenomaiiensibus. 

1255, mense maio. 



234 



235 



[Hamclot de Fichct a vendu à l'abbé el au couvent de 
Fontaine-Daniel, pour le prix de trente-deux sols et demi 
manceaux, la rente viagère de dix sols nianceaux qu il tou- 
chait d'eux chaque année. 

L'an 1255, au mois de mai.) 



CCXVI 



Donation par Gi y de la Billonnière. 



1256. 



'"IT 



•M 



I 



ccxv 



Donation par Hamelin de Troo. 



1256. 



Univcrsis oflicialis andegavensis... 

Hamclinus de Trocc, filiiis Gervasii de Troee, mililis, 
dédit in perpetuam elemosinam Beatœ Maric\3 F'ontis 
Danielis, pro sainte anima? sua? et praHlecessoruni ac 
snccessorum suorum, totuni annonagium in vineis 
Johannis Grasdeve, burgensis Gastrigonterii, sitis in 
Val le Juas 

1256, m en se marlio. 

(A tous loflicial d'Angers.... 

Hamelin de TrôoO), fils de Gervais de Trôo, chevalier, a 
donné en perpétuelle aumône à la Bienheureuse Marie de 
Fontaine-Daniel, pour le salut de son Ame et des Ames de 
ses prédécesseurs et de ses successeurs, tout son annonage 
dans les vignes de Jean Grasdeve, bourgeois de ChAtcau- 
Gontier, ([ui sont situées à Vaugeois.... 

Lan 125G, au mois de mars.) 



Universis Frater Johannes, abbas Fontis Da- 
nielis 

Cùm Guido de la Billoniere, miles, nobis concessit 
pralum Juxtà manerium nostrum de Valle Juas, qnod 
fuit defuncta? Sussanna^, reddendo ei et heredibus XV 

denarios annui reddilùs, nomine servitii qua? omnia 

nobis concessit. Tandem fuit conventum inter nos et 
dictnm militem quod si comes andegavensis ipsum 
compnlerit, seu alloqnati ipsius, ad pra?missam con- 
cessionem irrilandam, satisfavet et nobis reddet XV 
libras 

Die sabbali posl festum Beali Nicolai estivalis, anno 
1256. 

[A tous Frère Jean, abbé de Fontaine-Daniel 

Guy de la Billonnière d), chevalier, nous avait fait donation, 
près de notre manoir de Vaugeois (2), d'un pré, qui apparte- 
nait auparavant à feue Suzanne, moyennant quinze deniers 
par an de rente, qualifiée pour service, à lui faire, ainsi 
qu'à ses héritiers.... Il nous a donné le tout. Mais, par con- 
vention entre nous et ledit chevalier, il est entendu que dans 
le cas où le comte du Maine, ou ses olliciers, forceraientle do- 
nateur à annuler le premier de ces dons, celui-ci nous en 
indemniserait et nous remettrait une sonune de 15 livres 

L'an 1256, le samedi après la Saint-Nicolas d'été.] 



(1) Un Hamelin de Trôo fut vers cette époque bienfaiteur de l'abbaye de 
Bellebranche. 



(1) La Billonnicit'. paroisse de Quclaines. 

(2) Le lieu et closerie de Vaugeois, « situés en la paroisse de St-IiJnn/ du 
dehors de Chdleau-Gonfier », furent adjugés le 8 novemI)re 1.">G3 « à Antoine Le 
Mclle, au nom et comme procureur de Colas et Catherine les Daudicrs, à la 
somme de 740 livres, » 



236 



237 



CCXVII 

Vente par (jervais dit le Délivré et Lejarde, 

son épouse. 

1256. 

Universis Fulco de Allisripis, miles 

Gervasiiis dieliis le Délivre et Leinrdis, uxor ejiis, 
vendideruiil Giiillelmo de Colunibariis, milili, orlola- 
riaiii siiam, ciim appeiidiliis, apiid les Tochcs, in 
paroehià Sancli Melani, in feodo noslro, pro XXXXII 

libris. 

Pi\Tsentil)us : Raginaldo de Villàavis, milite et aliis. 

An no 1256. 

[A tous Foiiqiies dTIauterivcs, chevalier.... 

Gervais dit le Délivré et Lejarde, sa femme, ont vendu, 
pour quarante deux livres, à Guillaume de Golombiers, che- 
valier, leur jardin de plaisance, avec ses dépendances, sis 
en notre fief, aux Touches, paroisse de Saint-Melaine. 

Etaient présents : Renauld de Villoiscau'D, chevalier et 
plusieurs autres. 

L'an 1256.] 



Fontis Danielis, cistertiensis ordinis, eligendo mihi 
ibidem in obitu meo sepulturam, ità quùd nulli alteri 
loco me conferre potero in futurum, aut sepulturam 
alicubi mihi eligere, prêter quam in abbatià supras- 
criptà. 

In cujus rei testimonio abbati et conventui dedi pra?- 
sentes litteras sii^illo meo si^illatas. 

Datum anno Domini 1256. 

[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Thomasse, épouse du noble homme André, seigneur 
de Vitré, dame de Ghàtillon, salut dans le Seigneur. 

Sachez que je me suis donnée à Dieu et ^à l'abbaye de; la 
Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de Tordre de Ci- 
teaux, par le choix que j'ai fait de ma sépulture dans ce mo- 
nastère, à mon décès ; en conséquence, je ne pourrai à l'a- 
venir disposer de ma personne en laveur d'une autre maison, 
ni me choisir, en dehors de l'abbaye, un lieu d'inhumation. 

Fn témoignage de ce qui précède, j'ai remis à l'abbé et au 
couvent les présentes lettres, scellées de mon sceau. 

Donné Tan du Seigneur 1256.] 



CCXIX 



CCXVIII 
Oblation par Thomasse de Cflvitllon. 

1256. 

Universis pra;sentes litteras inspecluris, Thomasia, 
uxor nobilis viri Andréas domini de Vitreio, domina 
de Chastellon, salutem in Domino. 

Noveritis quôd ego contuli me Deo et Beatii3 Maria? 

(1) Fief noble, paroisse de Bonchamp. 



Donation par Isabelle, f;pouse de Louis de 

' Sancerre. 

1257. 

Universis.... Isabellis, domina Meduanaî et heures, 
pro sainte anima» mea*, patris et malris me?e et omnium 
praedecessorum meorum, cum assensu Ludovici, comitis 
Sacri Cesaris, mariti mei, dedi in perpetuam elemosi- 
nam abbatia? mevc Fontis Danielis unum modium f'ru- 
menti annui redditùs, ad mcsuram Meduana% in castello 
meo de Meduanà Quod dedi specialiter ad sustenta- 



238 

tioncm iiniiis monaclii, qui pro me celebret in perpe- 
tuuni in ahbatià 

Et lit ralum permaneat, Ludovicus cornes Sacri 
Cesaris, mariliis meus, eum meo signo suum apposuil. 

12Ô7, mense aprilis. 

[A tous Je, Isabelle, dame et héritière de Mayenne, ai, 

pour le salut de mon Ame et de celles de mon père, de ma 
mère et de tous mes i)rédècesseurs, donné a mon abbaye 
de Fontaine-Daniel, en perpétuelle aumône, et avec Tat^ré- 
ment de Louis, comte de Sancerre, mon luari, un muid de 
froment de rente annuelle, mesure de Mayenne, livrable à 

mon château de Mayenne Ce don est fait spécialement 

pour aider à la nourriture du moine (pii célébrera pour moi 
(la messe) à perpétuité, à l'abbaye 

Et pour la ratification et le maintien de ce qui précède, 
Louis, comte de Sancerre, mon mari, a apposé son seing 
avec le mien (^sur cet écrit). 

L'an 1237, au mois d'avril.] 



ccxx 

Donation par Gi ir.LArMF de Colomhiehs. 

1259. 

Universis 

Guillelmus de Columberiis, miles dedi Hcala? 

Mariiv de Fonte Danielis orlo, vineis, terris, 

in parochià de Sancto Melanojuxtà Lavallem Guidonis, 
in feodo Roberti de Allisripis 

Diemercurii antèfestum Sancli Glementis, anno 1259. 

Prœsentibus : Johanne, abbale Fontis Danielis, 
Johanne de Fulgeriis, monaco ejusdem loci ; iVatre 
Nicolao de Barbeflos, ejusdem loci monacho ; fratre 
Simone, monaco Clarimontis ; Guillelmo, dicto Haier, 
magistro Domùs-Dei de Lavallense; Guillelmo de 
Gorram, clerico, et Aiulreà Le Gras, burgense de Lavalle. 



239 

[A tous.... 

Moi, Guillaume de Colombiers, chevalier.... ai donné à la 
Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel.... jardin, vii^nes', 
terre.... sis dans le iief de Robert d'IIauterlves, paroisse 
de Saint-Melaine, près de Laval-Guyon 

Le mercredi avant la fétc de saint Clément, l'an 1259. 

Etaient présents : Jean, abbé de Fontaine-Daniel ; Jean de 
Fougères et frère Nicolas de Barbeflos, moines de cette ab- 
baye ; frère Simon, moine de Clermont ; Guillaume dit Haier, 
maître de la Maison-Dieu de Laval (D; Guillaume de Gorron' 
clerc et André Le Gras, bourgeois de Laval.) 



CCXXI 
DoNATiox PAR Guillaume de Colombiers. 

1259. 

Universis Guillemus de Columbariis, miles, 

salutem. 

Cùm abbas et conventus Fontis Danielis dederint mihi 
quidquid habebant et pcrcipiebant in furno de Gor- 
ram, volo quôd dicti religiosi dictum furnum cum 
pertinenliis, statim post decessum meum, habeanl, 
scilicet medietatem quam habebant antequàm mihi 
contulissent. 

Basilia, uxor mea, donationem quam ego dictis reli- 
giosis feci de terra, domo et vineis quas habebam juxtà 

Lavallem Guidonis, voluit et concessit et in manu 

fratris Johannis dicti Mauhet, abbatis Fontis Danielis, 
fidem dédit. 

Fratre Gaufrido, dicto de Gorram, et fratre Laurentio, 
dicto Rege, monachis dictœ abbatia^, prœsentibus. 
Anno 1259, mense decembri. 

(1) Hôtel-Dieu Sâint-Julien de Laval. 



240 



[A tous Guillaume de Colombiers, chevalier, salut. 

L'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel m'ayant donné ce 
qu ils avaient et percevaient sur le four de Gorron, je veux 
que ces religieux rentrent, aussitôt après ma mort, dans la 
possession de ce four et de ses dépendances, c'est-à-dire 
dans la moitié qu'ils y possédaient avant de me l'avoir donné. 

Quant à la donation faite par moi aux religieux de terre, 
maison et vignes que je possédais près de Laval-Guyon, 
Basile, mon épouse, y a donné son consentement et son 

agrément et elle en a juré sa foi aux mains de frère Jean 

dit Mauhet, abbé de Fontaine-Daniel. 

Etaient présents : frère Geoffroy, dit de Gorron, et frère 
Laurent, dit Leroy, moines de cette abbaye. 

L'an 1259, au mois de décembre.) 



CCXXII 
Confirmation par Charles P' dWnjou. 

1261. 

Karolus, filius régis Francorum, Andegavia?, Provin- 
ciœ et Forcalqueri cornes et marchio Provincial, uiiiver- 
sis présentes liltcras inspecturis, salutem. 

Noveritis quod nos volunuis et concediinus et prœ- 
senti scripto confirmamus (luôd abbas et conventus 
F'onlis Danielis habeant et possideant in perpetuum 
pacificè omnes conquestas factas ab iisdem et eorum 
antecessoribus in comitatibus nostris andegavensibus 
et cenoinanensibus, a quocunKjue possideantur noniine 
eorum et quocuinque modo fuerint acquisitœ usquè ad 
datam pra?sentium litterarum : ità videlicet quôd dicti 
religiosi vel eorum successores per nos, vel heredes 
nostros, vel etiam successores, non possent compelli 
ponere extra manum, seu etiam allas alienare dictas 
conquestas, salvis nobis et heredibus nostris omnibus 
aliis redevantiis et juribus nostris debilis et consuetis. 



241 

In cujus rei testimonium praesentibus litteris sigillum 
iiosirum fecimus apponi. 

Datum apud Salmurum, die mercurii in festo Beali 
Laurenlii, martiris, anno Doniini 1261. 

[Charles, fils du roi de France, comte d'Anjou de Pro- 
vence et de Forcalquier, marquis de Provence, ù tous ceux 
qui verront les présentes lettres, salut. 

Sachez que nous voulons, accordons et, par le présent 
écrit, avons pour agréable que Tabbé et le couvent de Fon- 
taine-Daniel possèdent et gardent à perpétuité et paisible- 
ment tous les acquêts faits en leur nom, soit par eux-mêmes 
soit par leurs prédécesseurs, jusqu'à la date des présentes' 
dans nos comtés d'Anjou et du Maine, en quelques lieux que 
ce soit et de quelque manière que ces acquêts aient été 
faits; en conséquence, les religieux, aussi bien que leurs 
successeurs, ne pourront être contraints par nous, nos héri- 
héritiers et même nos successeurs, à vider leurs mains 
c'est-à-dire à aliéner les acquêts dont il s'agit ; mais nous 
laisons réserve pour nous et nos héritiers des autres droits 
et redevances, dus et accoutumés. 

En foi de quoi, nous avons fait apposer notre sceau sur 
les présentes lettres. 

Donné à Saumur le mercredi jour de la fêle du bienheu- 
reux Laurent, martyre, l'an du Seigneur 1261.] 



CCXXIII 

Donation par Lucie de Logé, épouse de Pierre 

DE Saint-Denis. 

1263. 

Universis présentes litteras inspecturis, Michael, de- 
canus de Erneicà, salutem in Domino. 

Noveritis quôd in nostrà presentià constituta Lucia, 
filia defuncti Herberti de Logeio, militis, recognovit in 
jure coràm nobis se dédisse Deo et Beaise Marire Fonlis 

16 



îSEJ 



242 



Danielis, Gistcrcicnsis ordinis, et monachis ibidem Deo 
servientibus, cum asseiisu et volunlate Pétri de Sancto 
Dioiiisio militis, inariti sui, quicquid babebat et perci- 
piebat et liabere poterat ipsa et beredes sui, pro sakile 
animaî sua; et antecessorum suoruni et })ro anniversario 
faciendo die obitiis sui, in toto feodo de la Golegastiere, 
et in feodo de la Triguelere et de la l^lanebardere, et in 
feodo Radulpbi dicti Bricbet, et in neniorc de Fail, sine 
reclaniatione sui vel bereduni suoruni, paeificè et libère 
a dictis monacbis perj)etu6 possidenduni, quje oninia 
supradicta sita sunt in parocliià de Fougeroles ; ità 
tamen quod dicti monaclii antè altare Beatic Maria} 
tenere unam lampadem pro ipsà assidue tenebuntur, et 
lotuni jus et doniiniuni omnium predictarum rerum et 
singularum et totam jurisdictionem et proprietatem et 
quicquid babebat et babere poterat ipsa et beredes sui 
in omnibus predictis rébus et singulis ex nunc transfe- 
rens in eosdem, nicbil sibi vel suis beredibus pra^ter 
dictam retributionem retinens in premissis. 

Dicta verô Lucia de non veniendo contra dictam dona- 
tionem per se vel per alium in noslrà manu fidem pra^s- 
titit corporalem. Ht nos ad [)etiti()nem dicta' Lucia^ pre- 
dictis monacbis présentes li lieras dedimus in testimo- 
nium veritatis. 

Datum anno Domini millesimo ducentesimo sexage- 
simo tertio, mense aprili. 






m^ 



243 

de Citeaux, et aux moines qui y servent le Tout-Puissant 
tout ce qu'elle avait, percevait et pouvait posséder de droits 
et tout ce que ses liéritiers pourraient en prétendre sur le 
f.ef entier de la Goulegatière, le fief de la Triguelière et 
celui de la HIanchardièrc, sur le fief de liaoul dit Brichet 
et sur le bois du Fay, le tout situé dans la paroisse <le Kou- 
«erolles ; pour être lesdits biens possédés à perpétuité par 
les moines, en toute paix et liberté, et sans réclamation 
aucune <le la part de la donatrice, ni de ses héritiers • mais 
a la condition que les religieux seront tenus dentrètenir 
avec soin et sans interruption, une lampe devant lautel dé 
la bienheureuse Marie ; et ladite Lucie a, sans rien retenir 
pour elle ou pour ses héritiers, si ce nest les services ci- 
dessus imposés, transmis dès ce jour aux moines les 
droits, seigneurie, juridiction et i)ropriété de tous et de cha- 
cun des biens mentionnés plus haut, enfin fout ce quelle- 
meme ou ses héritiers avaient et pouvaient avoir sur l'en- 
semble des choses données et sur chacune d'elles en parti- 
culier. 

La donatrice a même prêté serment entre nos mains sous 
la foi de son corps, que ni par elle, ni par autrui, elle ne 
viendra jamais à l'encontre de la libéralité dont il s'agit ■ et 
a sa demande, nous avons délivré aux religieux les présentes 
lettres, comme témoignage de vérité. 

Donné l'an du Seigneur 12G;J, au mois d'avril.] 



[A tous ceux qui prendront connaissance des présentes 
lettres, Michel, doyen d'I'rnée, salut dans le Seigneur. 

Sachez que, constituée en notre iirésence, Lucie, fille de 
feu Herbert de Logé, a reconnu en droit devant nous que, 
du consentement et avec l'autorisation de Pierre de Saint- 
Denis, chevalier, son mari, elle a, pour le salut de son ànie 
et de celles de ses prédécesseurs, et pour la célébration de 
lanniversairc du jour de son décès, donné à Dieu, à d'ab- 
baye de,i la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, de l'ordre 



CCXXIV 



Donation p.\r Alain d'Aval'gour. 



1264. 



Alanus de Avalgor, miles, domiiuis Meduana", dat. 
Aiiuo 1264. mense januarii. 



244 



(Alain d'Avaugour (t), chevalier, seigneur de Mayenne, 

donne 

L'an 12G4, au mois de janvier.] 



ccxxv 



Lettres d'Alaix d'Avaugoir. 



1265. 



A tous ceux qui verront ou oironl ces présentes lettres, 
je, Alain d'Avaugor, chevalier, seigneur de Maesne, 
salut en notre Seigneur. 

Sachiez que je, de ma l)one volenlé et en bone lai et 
en Icautc, ai gréé et olrié et grée el otrie encores, por le 
prou (le moi et de mes hoirs, as ciievaliers et as gentis 
homes et a tos ccls (|ui ont lieu et usage en ma lorest de 
Maesne, quels que ils soenl, soit de religion, chevaliers, 
gentis homes ou borgcis, ou autres (juels (|u"ils soenl, 
qui ont l'eu la dite l'oresl, soil de viez ou de novel, que 
je janiès ne desorenavant n'essemplerai, ne ne vendrai, 
ne ferai essempler poent de la dite l'oresl. Kl est à sca- 
voir que je, o mes heirs, poon vendre ou l'ère vendre et 
douer, loles les liées que il nos plera, solTessament dou 
hois de la dite foresl, senz essempler, en lele manière 
que les diz leiez'-'i et leurs hoirs i puissent trouver pér- 
il) Alnin (r.\vaugour, fils (nienri (PA vautour (>1 do MarRuciilc (U- MaycniK', 
niU' cadolle île .lulicl III. ('poux ilo Marie <le Heaunioiil. était deveiui seigneur 
lie Miiyi'niie, par suite du décès, sans eiifants. de sa tante Isabelle, veuve de 
Dreux de Mello et de I^uis de Sancerre. 

Ia! liefdAvaugour était situé commune de Saint-Adrien, canton de BourR- 
briac (Cotcs-ilu-Xord). 1a; château d .\vauHolu-, placé aux contins des parois- 
sos de Boursbriac el de Plesidj , fut ilémantelé en 142(1. 
La maison dWvaugour portait : « dargent au chef de gueules, o 
(2) Feiez. feo<lati. possesseurs de licfs. I«a forêt de Mayenne était assujettie 
a des droits féodaux au prolit de diverses personnes. « Julicl d'.Vvaugour. 
chevalier, est homme lige du duc d'Anjou, à cause d'une foresterie faiée, sise 



245 

petuaument leur fez sofTessament. Et a ce tenir, je leur 
a. grée et olr.e leaumenl, en la foi qui est entre moi 
eux, que je james, moi ne mes hoirs, n'en baudron 
poent a essempler en nule manière ; ne n'en poon feier 
ma. ne mes oirs, nul ne nule, ne douer rien • et ^ 
poent les diz feiez aler sus la foi que il me doivent, a 
en contre les baslées que j'ai let ou fet fere en la di i 
forest, par que lesdils baslées a loi jours mes soenl t - 
nues,^que avoent esté fêtes avant que ces lettres fussent 

Kt <le ce tenir el garantir as diz feiez el a leur hoirs 
je oblige ,„oy el mes hoirs el les mes biens presens el 
.nenu, el en garant et en tesmoin de ce, jay scellé ces 
présentes lettres en mon seel. 

Ce lut doné en lan de noslre Seigneur mil et deux 
cenz el soixante et cinc, ou mais de janvier. 

[A tous ceux qui verront ou oiront ces présentes lettres 

Sachez que moi, de „,a bonne volonté et en bonne foi et 
en loyauté, ai accordé et octroyé et accorde et octro e en ore 
pour 1 avantage de moi et de mes hoirs, aux chèvre^.; 
nux gen. ^homtnes et à lous ceux qui ont «ef et^ . rj* 
10 et de Mayenne, quels qu'ils soient, soit de religC c 
vahers, genlilshommes ou bourgeois, ou autres, q2s «u s" 
soient, qui ont «ef en ladite forêt, soit de vieu.; soU de,"l 
peu, que dorénavant jamais je ne défricherai, ni ne vendra 
m ne ferai défricher rien de ladite forêt. E il es Isatï 
cn.e moi ou mes Hoirs, pouvons vendre ou f ,e venX 
et .lonner, toutes les fois qu'il nous plaira en ouan lê 
--nnable, du bois de ladite forêt, sans défHcir d 
telle manière que les possesseurs de fiefs et leurs hoi'rs v 
P.ussent trouver perpétuellement leur fait, convenllement' 

«■» la forèl <le Mayenne. „ (Registre de Louis, duc d'Anjou f n, ntnf 



24G 

Et pour le maintien de ce que dessus, je leur ai accordé et 
octroyé loyalement, sous la toi ([ui est entre moi et eux, que 
jamais moi ni mes hoirs n'en baillerons point à défricher, de 
nulle manière ; et moi ni mes hoirs, aucun et aucune, n'en 
pouvons fieffer, ni rien donner. Et ne peuvent lesdits pos- 
sesseurs de fiefs enfreindre la foi qu'ils me doivent, aller 
à rencontre des baillées que j'ai faites ou fait faire en 
ladite forêt, de telle sorte que ces baillées soient maintenues 
à perpétuité, qui avaient été faites avant que ces lettres ne 

fussent données. 

Et au maintien et à la garantie de ce qui précède vis-à-vis 
desdits possesseurs de fiefs et de leurs hoirs, je m'oblige, 
moi et mes hoirs et tous mes biens présents et à venir; et, en 
tarant et en témoin de ce, j'ai scellé ces présentes lettres de 

mon sceau. 
Ce fut donné en l'an de notre Seigneur 126Ô, au mois de 

janvier.] 

CCXXVI 



24: 



Bail a Guillaume Gehé. 



1266. 



Univcrsis.... 

Guillelmus Gère, miles, accepi ad rirmam perpeluam 
a viris religiosis, abbate et couvenlu Fonlis Danielis, 
quidcjuid hahent rationc vel occasioiie molturiu, cum 
omnibus homiiiibus ipsorum, in parochià de Ambrieres: 
pro firmà annuam XL solidos. 

1266, mense januario. 

[A tous.... 

Moi, Guillaume Géré, chevalier, ai pris à ferme perpétuelle 
des religieux, c'est-à-dire de l'abbé et du couvent de Fon- 
taine-Daniel, tous les droits de mouture qu'ils ont, soit de 
droit, soit accidentellement, dans la paroisse d'Ambrières, y 
compris tous leurs hommes imoutaux). Pour le fermage je 
paierai quarante sols par an. 

L'an 1266, au mois de janvier.) 



CCXXVII 



Donation par Renoue de P... 



1266. 



Universis decanus Fiilgeriarum.... 

Cùm Ranulliis de Plando, miles!* dedisset Beata. 
MarKt' Fonlis Danielis, pro sainte anima, sna. et ante- 
cessornm snorum, minam Irumenti annui redditiis ad 
mensnram Fnlgeriarnm in molendino de Motà, sin^ulis 
annis, - et postmodùm Alesia, relicta dicti Ranulfi 
assensu Oliverii de Plnmagat, militis, tnnc mariti sui' 
aiclam donationem concesslt. ' 

Anno 1266. 

1^^ tous doyen de Fougères.. 

Ronouf <ie P..., cl.evalier, avait.'pour le salut de mon âme 
e des a„,es de ses prédécesseurs, donné à la bienheureuse 
Manc de hontaine-Daniel une rente annuelle «lune mine de 
fro,ncnt mesure de Fougères, à prendre tous les ans sur le 
moulm de la Motte. Plus tard, Alesia, sa veuve, a conOrmé 
ce te donation, avec le consentement d'Olivier de Plumau- 
gat, chevalier, son nouveau mari. 

Lan 12C6.J 



CCXXVIII 



1266. 



Alaïuis de Avalfîor, miles, dominus McduancT 
Anno 12()8, nicnsc aprili. 

[Ahiin (lAvaugour, chevalier, seigneur de Mayenne. 
Lan 1268, au mois d'avril.] 



t 



248 



CCXXIX 



Donation par Hamelin Paon. 



1270. 



Univcrsis G decanus de Meduanà.... 

Hameliiuis dictus Poon, dominiis de Contest, dedil in 
perpetuam elemosinam BcaUe Mariœ de Fonte Danielis, 
pro sainte aninia^ sna\ patris et matris et pradecessornm 
et successornni, dnos solidos Inronenses qnos habebat 
annuatim antc portani caslii Mednamc. 

Anno 1270. 

[A tous G , doyen de Mayenne 

Hamelin dit Paon, seigneur de Contest, a, pour le salut de 
son àme et des unies de son père et de sa mère, de ses pré- 
décesseurs et successeurs, donné, en iierpétuelle aumône, 
à la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel, deux sols tour- 
nois qu'il touchait chaque année à la porte du château de 
Mayenne (i'. 

L'an 1270.] 



ccxxx 



1271. 



Frater Radiilpluis, a])bas Fontis Danielis.. 
Anno 1271. 

(Frère Raoul, abbé de Fontaine-Daniel.... 
Lan 1271.] 



(1) Ces deux sols tournois étaient sans (loutc dus au seigneur de Contest 
par le tenancier dun immeuble, situé près de la porte du château. 



249 



CCXXXI 

Legs par Guillaume Chaperon. 



1273. 



^;"'^"<^''^'^ Officialis Andega vc-nsis. . . . 

Nos vidisse tesliuiicnlum venerabilis viri, magistri 
Guillelmi Cliai)e.on, defuncti, quondam officialis Ande- 
gaveiisis, in quo dal tMmlhv Fonlis Danielis, p.o q„à- 
dani capellanià consHucndà, « LX libras ad eniondos 
« redditus ad consliuendani capellam et redditus meos 
« de la Marlinicre, de la Huroneye, de la Fauvelièie 
« etc.. » ' 

In cujus rei testinionium sigillo curi;e Andegavensis 
Mense Martii 1273. 

fA tous lofficial d'Angers 

Nous avons vu le testament de vénérable homme, feu maî- 
tre (.uillaume Chaperon (1., ancien officiai d'Angers par le- 
quel Il fait, en vue de la fondation dune chapellenie, dona- 
tion a 1 abbaye <le loiitaine-Daniel, dans les termes suivants • 
« soixante livres à em,,loyer en rentes destinées à la cons- 
ruction d'une chapelle et mes rentes de la Martinière C2, de 
la Buronnaic a> et de la Fauvellièrc (*).... „ 

Kn foi de quoi, nous avons apposé le sceau de la cour 
a Angers 

L'an 1273, au mois de mars.] 



ctKteaudelaChaperonmere (connnune <le Jallais) que fut tué, en 1832 Ca- 
thehneau, lun des fidèles de la duchesse de Berry. 

(2) Commune de Larchamp. 

(3) Aujourd'hui la Buronnière. commune dErnée. 

(4) Commune d'Ernée. 



250 



CCXXXII 



Legs de GriLLAiME Chafeuox. 



1273. 



Universis.... oITicialis Andogavensis.... 

Venerabilis vir, magister (iiiilloliiiiis dicliis Chaperon, 
archiprcsbyter de Burgulio, dédit Heata^ Maria^ de 
Fonte Danielis omnes reddilus, exitus et i)roventus, 
quos liabebat super terris, pralis et nenioribus et aliis 
rébus apud la Martiniere, la Buronaye, Montaid)er, 
la Fauveliere et la Dinaye, pro anniversario ipsius 
magistri (iuillehni et patris et niatris ejus et deluncti 
magistri Johannis Chaperon, fratris dicti Guillelmi. 

Meuse novembri, 1273. 

(A tous Toflicial d'Angers 

Vénérable homme, maître Guillaume dit Chaperon, archi- 
prétrc de Hourgucil, a donné à la })ienheureusc Marie de 
Fontaine-Daniel la totalité des rentes, issues et prolits qu'il 
avait sur les terres, prés, bois et autres biens à la Martinièrc, 
à la Huronnaic, à Montaubert(i>, à la Fauvellière et à la I)i- 
naie, pour la célébration de son anniversaire, de ceux de 
son père, de sa mère et de t'en maître Jean Chaperon, son 
frère. 

L'an 1273, au mois de novembre.) 



GCXXXIII 
Lettres d'octroi de Symon Chamaillart. 

1275. 

A tous cens Svnion Chamaillart, chevalier.... 

Comme feu Davi de Clieteaubrient et leue Marie, sa 



(1) Mont-Aubeii. paroisse de Larchamp. 



251 



famé, eussent doné à labé et couvent de Fontaine- 
Daniel 10 livres de rente sus 7 arpens de vignes outre la 
Haie d'Avrillé, ou noustre fe, qui fut monsor Morice 
de la Haie, comme nous veimes es lettres quil dona 
à nostre Dame de Fontaine-Daniel.... nous octroyon. 
Sellé de nostre seel, ou mois de mav 1275. 



CCXXXIV 



Donation par Agnès de Blttavent. 



1277. 



Universis decanus de Meduanà 

Agnes de Botavant, uxor Raginaldi le Heritié de Bota- 
vant, recognoscit se dédisse, concedente dicto Raginaldo, 
marito suo, omnes acquisitiones suas factas constante 
matrimonio usquè ad datam prasentium, videlicet 
domuin, cum fundo et pertinentiis, quam acquisierant 
a Johanne Descorce et Julianà, uxore ejus, quae sita est 
in villa de Botavant, in feodo abbatia. et conventiis 
Fontis Danielis, in parochià Sancti Georgii ; et ([Uiu 
acquisivit in feodo Thoma? de Boisson, armigeri, in 
parochià de Contest : quaî omnia dat dicto Raginal- 
do 

1277, mense julii. 

[A tous doyen de Mayenne 

Agnès de Buttavent, épouse de Renauld u le Héritié de 
Botavant » a reconnu qu'autorisée dudit Renauld, son mari, 
elle a fait donation de tous les acquêts par elle réalisés 
depuis son mariage jusqu'à ce jour, savoir : la maison, avec 
fonds et dépendances, provenant de leur acquisition faite en 
commun de Jean d'Ecorcé et de son épouse Julienne, le tout 
situé dans le fief de l'abbave et du couvent de Fontainc- 






i 



202 



Daniel, au village de Biittavent, paroisse de Saint-Georges ; 
et les biens achetés par elle en la paroisse de Contest, dans 
le fief de Thomas de Roisson, écuyer. — De tous ces biens 

la donatrice en dispose en faveur dudit Renauld 

L'an 1277, au mois de juillet.) 



ccxxxv 



1280. 



Thonia dictas Gruel, clcricus.... 
Guillotus, domiiius de Fraxino, arniiger. 
Aniio 12cS(). 

[Thomas dit Gruel, clerc 

Guillot, seigneur du Fresne, écuyer 

L'an 1280.] 



CCXXXVI 



1280. 



Guillot, seignor don Fresne, escuer. 
1280. - Paroisse de Marcillé. 



CCXXXVIl 

Quittance par Basile, veuve de Guillaume de 

Colombiers. 

1281. 

Basilia, relicta defuncti Guillelmi de Coliimbariis, 
militis, assensu Nicholai Oliverii, mariti sui, quitavit 
Beatam Mariam de Fonte Danielis 

Die mercurii post octavuni Beati Johannis Baptista^, 
1281. 



253 



[Basile, veuve de feu Guillaume de Colombiers, chevalier, 
a, du consentement de Nicolas Olivier, son mari, libéré 
(Uabbaye de) la bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel 

L'an 1281, le mercredi après l'octave du bienheureux Jean 
Baptiste.] 

CCXXXVIII 

Arrangement avec Guillaume de Montgiroux. 

1282. 

Universis 

Guillelnius de Mongerol, miles, senescalcus feodatus 
Meduanae 

Novcritis quèd cùm contentio verterelur inter me et 
Abbatem et conventum Fontis Danielis, super hoc quod 
senescalliam ieodalem petebam mihi et hœredibus 
meis in omnibus possessionibus quas dicti religiosi 
possidcbant, acquisierant vel eis collatie liierant in 
cenoman. diocesi, videlicct in locis quœ ad suum domi- 
nium Meduana3 ante fundationcm abbatia* ipsorum et 
post pertinebant, tàm in propriis feodis dicti domini 
quàm in Teodis hominagii ejus : de quibus eidem, jure 
heredilario, dominium pertinebat. 

Dicti religiosi dicebant ex adverso pra?missa fieri non 
debere, co videlicet quod delimclus Guillelmus de 
Montgerol, miles, praîdecessor meus, dederat eis in 
perpetuam elcmosinam quidquid juris habebat in om- 
nibus possessionibus quas dicti religiosi possidebant a 
tempore fundationis abbatia*. 

Tandem ego dedi et quillavi et dimitlo diclis religio- 
sis pro LXXX libris, quas recepi, omne jus quod habe- 
bam in omnibus possessionibus eorum, videlicet in 
hominibus de Ruppe Frciborc, de Fauconier, de Bota- 

vent, de Condreis, de Poilleio, etc in terra Meduana?, 

ratione senescallia?, cum pertinentiis. 

Mense maii, 1282. 






2o4 

[A tous Guillaume de Montgiroux, chevalier, sénéchal 

lieiré de Mayenne. 

Sachez qu'il existait un procès entre moi, (d'une part^ et 
l'abbé et le couvent de Fontaine-Daniel, (d'autre part), pro- 
venant de ce que je réclamais pour moi-même et mes héri- 
tiers la sénéchaussée féodale sur tous les biens que les 
religieux possédaient ou avaient acquis, à titre onéreux ou 
gratuit, dans le diocèse du Mans, je veux parler de ceux 
situés dans les localités qui, avant comme depuis la fonda- 
tion de Tabbaye, n'ont cessé de dépendre de la juridiction 
Hetfée du sénéchal de Mayenne, sénéchaussée qui s'exerce 
tant sur les domaines propres 0» de la seigneurie de Mayenne 
que sur ses domaines hommages (2) : la juridiction sur ces 
liefs dépendant de la sénéchaussée était un droit héréditaire. 

De leur coté, les religieux disaient qu'il ne devait pas en 
être ainsi, et cela parce que feu (iuillaume de Montgiroux, 
chevalier, mon prédécesseur, leur avait donné en perpétuelle 
aumône tous ses droits sur tous les biens qui étaient entrés 
en leur possession, depuis la fondation de l'abbaye. 

F.ni\n j'ai donné, cédé et abandonné aux religieux, moyen- 
nant 80 livres que j'ai reçues, tous les droits qu'en ma qua- 
lité de sénéchal j'avais sur l'ensemble de leurs possessions 
et dépendances, situées dans la terre de Mayenne, savoir : 
sur les hommes de la Roche-Frebourg, de Fauconnier, de 
Hiiltavent, du (A)udray, de Poillé. elc 

L'an 1282, au mois de mai.] 



CCXXXIX 

Reconnaissance par Payen de Couesmes et 
Julienne de l'Ecluse, son épouse. 

1284. 

A touscels Païen de Covmes, chevalier et Julienne, 



(1) Domaines propres, c'ost-à-dire non fieffés. 
C2) Domaines hommages, c'est-à-dire fieffés. 



dame de Lesclussed), sa famé ; comme contens fust meu 
entre nous et labé et le couvent de Fontaine-Daniel sus 
aucuns dangiers, lesquelx feu Luce, dame don Boysbe- 
rengier(2^ avait donnez ausdictz abé et couvent ou le de 
la Hautonniere, lesqueles choeses monsonr Pierre de 
Saint-Denis, chevalier, seignour à celle Luce por resson 
de ce, tenoit de nous a foy et a hommaige..... faisons 
a acort de paix. 

Lesdictz abc et couvent tiennent de nous et de nous 
hairs, sans foy et hommaige. 
1284, ou mays de mav. 



CCXL 



1284. 



Guillaume Chaorcin C'^), vallet a Angers, 1284. 



CCXLI 

Donation par Guillaume dAugea 



HD. 



1285. 



Guillaume d'Aujart^i>, escuyer, a lasenlement de Clé- 
mence, sa famé, et de Gcrvese et de Jamel, ses frères, 
requenut que il avait doné en perpétuel aumonnc a labé 



(1) Coesmes, seigneurie paroisse dAncincs. Julienne de HexviUe était dame 
de TEcluse et de St-Berthevin. Payen de Coesmes mourut en cette même 
année 1284 et sa veuve épousa en secondes noces Patry de Montgiroux. {Les 
croisés de Mayenne, par M. Tabbé Pointeau, p. 3.') et 3G). 

(2) Le Bois-Berenger, domaine seigneurial, paroisse de St-Denis-de-Gas- 
tines. 

(3) La fomille Chaorcin ou Sorsin a dondé son nom à la Motte-Sorsin, fief 
noble de la paroisse de la Chapelle, près de Cossé-le-Vivien. « 

(4) Augeard ou Jiuttavent, fief dont le chef était situé paroisse de Saint- 
Georges-Buttavent. 



256 



257 



et le covent de Fontene Daniel la melaerie de la Hellui- 
niere <i\ 

Vendredy prochen après le dimanche que len chante 
miser icordia Domini, 

1285. 



CCXLII 



1285. 



Guillaume de Logé, chevalier. 
12cS,'). 



CCXLIV 



Donation par Guillaume d'Orange. 



1294. 



A tos Guillaume d'Orenge<^), chevalier, seignor 

de la Folliee(2^, ie ay donc 10 solz de Tours de rente a 
nostre Dame de Fontaine-Daniel por le salu de marme (3) 
e por mon aniversaire checun an. 

Vendredy prochen après linvention Saincte Créez de 
may, — 1294. 



CCXLV 



CCXLIII 
Reconnaissance par Henri d'x\.vaugour. 

1290. 

A tous.... 

Henri Davaugor^^)^ chevalier, seignor de Goylou et 
de Maene, salus. - Sachent tous que nous devon e 
semés tenus paier a lahé et couvent de Fontaine-Daniel 
vint et sez hoi*>seax de froment, a la mesure de Maene 
chascun an, en recompensacion de 26 que feu Jehan 
Quinart, chevalier, 1er avoit douez, lesqueux monsei- 
gnor feu Alain Davaugor, mon père, lor avoit confirmez 
en son vivant ; lesques 26 hoisseax nos volon qu'il aient 
en nostre grenier chascun an [)ar la main de nostre re- 
cevoor. 

Saelees de nostre sael le jor de lundi après la Sainct 
Père e Sainct Pol. 

1290. 

(1) Aujourdhui la Hellonnièro. paroisse de Saint-Georges-Buttavent. 

(2) Henri d Avaugour était fils d'Alain d'Avaugour et de Marie de Beau- 
mont. 



1295. 



Frater Johannes, dictus Palefrey, haillivus in Ceno- 
manis. 
Anno 1295. 

[Frère Jean dit Palefroy, bailli du Maine 

L'an 1295.1 



CCXLVI 



1299 



Johannes, abbas Fontis Danielis. 
Anno 1299. 

[Jean, abbé de Fontaine-Daniel. 
L'an 1299.] 



(1) Orange, seigneurie située paroisse de St-Jean-sur-Mayenne, 

(2) La Feuillée, paroisse de La Bigottière. 

(3) Manne, pour « ma arme », mon âme. Le mot latin anima a eu, en passant 
en français, les formes: anemc, aname, anmc, puis arme, enfin âtuc. 

17 



js>%- "^ 



258 



CCXLVII 



1301. 



Pierre de Roesson, escuier, seigneur des Loges (i). 
1301. 



*■ 



CCXLVIÏÏ 



Vente par Folques de Valtorte. 



1306. 



Sachent Foiufue de Vaulorle^-\ escuier, de la 

paroisse de Sainct Lou, eonlessa avoir vendu et vent a 
Thomas de hi Court de Clort^^) 6 livres de rente por 
120 livres de Tours. 

Dimanche que len chante : oculi mel, — 1300. 

CCXLIX 
Donation par Jean de Montolrtier. 

1307. 

Universis decanus de Meduanà 

Johannes de Montetorterii, armiger, dat in perpetuam 



(1) I^s Loges, torre et seigneurie, paroisse de Conlesl. 

(2) I^ terre et seigneurie de Vautorte appinlenait alors à la famille de la 
Perrière. Fouques de Vautorte était d une branche eollatérale. Kn 1G33, 
François Cazet, alors propriétaire de la seigneurie, obtient du roi des lettres 
patentes qui 1 érigèrent en comté. 

(3) Il s'agit de la Cour du Clos-huis, paroisse de Vautorte, qui était un fief 
de la seigneurie de la Has-Maignée, paroisse de Monlenay. La Has-Maignée 
relevait de Vautorte. r.,e seigneur de Vautorte avait sur les fiefs de la Bas- 
Maignée deux deniers de devoirs à mutation de seigneur, pour tous droits de 
suzeraineté : il lui était dû a une épée dorée de la valeur de lô livres 
« tournois, pour chaque droit de tléport de minorité et les autres droits féo- 
<i daux, suivant la coutume. » 



259 

elemosînam abbati et conventui de Fonte Danielis feo- 
dos de la Joufraudiere, de la Robidoysiere et de la 
Gilaudiere, cum omni jure et dominio, in parochià de 
Martigneio, sub dominio de Montegoruli et domini 
Guillelmi Villici, militum, pro fundandà in dicto mo- 
nasterio capellanià, quà, pro sainte animœ sucT, missa 
quotidiè celebretur ; et ad eam fundandam dédit X 
libras redditùs annui... et si non sufficerent feodi 
supradicti, dat IV libras turon. redditùs. 

Die martis post octavas translationis Beati Martini. 

1307. 

[A tous doyen de Mayenne 

Jean de Montourtier, écuyer, donne en perpétuelle auniune 
à l'abbé et au couvent de Fontaine-Daniel les fiefs de la 
Jeufraudière, de la Robidoisièrc, de la Gillaudière, situés 
paroisse de Martigné, avec tous les droits et seigneurie qui 
en dépendent, tels qu'ils relèvent du seigneur de Montgiroiix 
et du seigneur Guillaume Levayer, chevaliers. — La donation 
est faite à ce monastère par ledit Jean, dans le but d'y fonder, 
pour le repos de son âiue, une chapellenie d'une messe cha- 
que jour; et, toujours pour assurer cette fondation, il donne 
dix livres de rente annuelle...; et si les fiefs précités ne suffi- 
saient pas encore, il ajoute quatre livres tournois de rente. 

L'an 1307, le mardi après l'octave de la translation (des 
reliques) de Saint-Martin.) 




CCL 



Testament par Jean de Montourtier. 



1307. 



Universis decanus de Ebronio 

Noverint universi nos vidisse testamentum defuncti 
Johannis de Montetorterii, quondam filii defuncti Hu- 
gonis de Montetorterii, clausas quœ sequentur conti- 
nens : 



U 



260 



(( Ego Johannes de Montelorterii do et lego abba- 
(( tiae et fi-atribus de Fonte Danielis, in quà abbatià 
(( elegi sepulturani, lectum meuni fornitum, vel ejus 
(( estimationem, quod vellet arbitrium meorum execu- 
(( torum. Item. — Dicta? abbatiaî in perpetuam elemo- 
(( sinam possessiones immobiles, cum pertinentiis, quas 
(( habeo in feodo de la Joufraudiere et de la Rebidoy- 
« siere et de la Gillaudiere, pro quàdam capellanià ibi 
(( instituendà, in quà quàlibet die una missa pro de- 
« funetis et remedio animœ meœ celebretur ; sicut in 
« parochià de Martigne, partim in feodo domini de 
(( Montegeruli et partim in feodo Juliei de Avonio, 
a militis » 

Nos illa in testamento dicti defuncti. 

Datum anno 1307, die sabbati, antù festam Beati 
Thoma;, apostoli. 

[A tous doyen d'Evron 

Sachent tous que nous avons vu un testament de feu Jean 
de Montourtier, fils de défunt Hugues de Montourtier, qui 
contient les clauses suivantes : 

« Moi, Jean de Montourtier, donne et lègue à Vabbaye de 
« Fontaine-Daniel, lieu que jai choisi pour ma sépulture, 
<v et aux frères de cette abbaye mon lit garni ou sa valeur, 
« à la volonté des exécuteurs testamentaires. Item. (Je donne 
« et lègue) à ladite abbaye, en perpétuelle aumône, pour la 
« fondation d'une chapellenie, où devra être célébrée tous 
« les jours de la semaine une messe pour les défunts et 
« pour le soulagement de mon ame, tous les biens immobi- 
tt liers et leurs dépendances, que je possède dans les fiefs 
« dits de la Jeufraudière, de la Robidoisière et de la Gillau- 
« dière, paroisse de Martigné, qui relèvent pour partie de la 
« seigneurie de Montgiroux et sont pour le surplus de la 
tt féodalité de Juhel d'A..., chevalier » 

Nous (affirmons que; ces dispositions sont dans le testa- 
ment dudit défunt. 

Donné Tan 1307, le samedi avant la fête du Bienheureux 
Thomas, apôtre. j 



261 



CCLI 



1311. 



Robin d'Autesrives, seigneur d'Autesrives. 
Lundi devant les Cendres, 1311. 



CCLII 

Constitution de dot par Guillaume d'Aron 

A SA SŒUR Agnès. 

1313. 

Sachent tous en nostre court 

Guillaume d'Aroon, escuier, confessa avoir assigné et 
assigne à Agnès, sa seur, o Hemeri de la Courteille, en 
mariage, 4 livres de Tours de rente, en la paroisse de la 
Basouge des Alleux et ailleurs 

Samedi après la Sainct Nicliolas d'esté, 1313. 



CCLIII 



Donation par Guillaume Boudier. 



1317. 



Sachent tous que Guillaume Boudier, escuier, 

donne à nostre Dame de Fontaine Daniel por avoir par- 
ticipacion en leurs biens fez et por fere laniversaire de 
feue Jouhenne, jadis famé audict Guillaume, 15 solz 
tournois de rente sus le fey Beloays ^D, sis es fez mon- 
sour Pierres le Poayrt, chevalier 

Vendredy prouchein après les ontiennes de la Chan- 
deleur, 1317. 

(1) Le fief aux Blouais était situé paroisse de Coiitest, 



262 



263 



CCLIV 
Reconnaissance par Raoul de la Motte. 

1319. 

Raoul (le la Moto confessa (jue les religieux de Fon- 
taine Daniel sont en possession (lavoir checun an sus le 
moulin de la Mote une mine de froment a la mesure de 

Fougères de rente, ce quil leur promet payer par le 

jugement de nostre court de Horg-novel. 

Joudi empres la Purilicalion nostre Dame, 1319. 



CCLV 



1323. 



Guillaume Boudier, cscuier, paroissien de Contest. 
1322. 

Guillaume Boudier, seigneur de la Mote-Boudier(i\ 
paroissien de Contest. 
1323. 



CCLVI 
Confirmation par Philippe VI de Valois. 

1328. 

Sachent tous presens et avenir que nous avons veu et 
leu et dilligeanment regarde unes lettres saines et en- 
tières sellées en cire vert et laz de saye, non viciées ou 
corrumpues en seel ne escripture, (lesquelles la teneur 
sensuit : 

(1; La Motte-Bouclier, fief situé en Contest. 



Philipus, Dei gracia Francorum rex. 

Notum ûicimus universis tàm praesentibus quàm fu- 
luris, nos infrà scriptas vidisse litteras, formam quœ se- 
quitur continentes : 

(( In nomine Sanctœ et Individus Trinitalis, amen. 

(( Pliilipus, Dei gracia Francorum rex. 

(( Noverint universi pra^sentes pariter et futuri quod, 
(( sicut ex auçlenlico scripto dillecti et fidelis nostri 
(( Juelli de Meduanà cognovimus, idem Juellus dédit 
(( et concessit monachis de Fonte Danielis manerium 
(( suum de Revillà, cum pertinenciis, ab eisdem mona- 
(( chis in perpetuam elemosinam pacificè possidendum. 
(( Nos verô ad petitionem dicti Juelli et dictorum mo- 
(( nachorum, sigilli nostri autoritate et regii nominis 
(( karractere inferiiis annotato praesentem paginam con- 
(( firmamus. 

(( Actum Parisius, anno Domini millesimo ducente- 
(( simo septimo, regni verô nostri anno vicesimo nono, 
(( astentibus in palacio nostro quorum nomina suppo- 
(( sita sunt et signa : Dapifero nullo ; signum Guidonis, 
(( buticularii ; signum xMathei, camerarii ; signum Dro- 
(( conis, constabularii. 

« Data, vacante cancellarià, per manum fratris Gua- 
(( ri ni. » 

Suit le monogramme royal. 

Nos autem praefatis monachis, ad instar carissimi 
domini nostri Régis prœdicti/ paginam ipsam et prœ- 
dicta alla prout superiùs scripta sunt et expressa, — 
quatenùs monachi ipsi eis hactenùs pacificè usi sunt, 
laudamus, approbamus et tenore praesentium auctori- 
tate regià confirmamus, nostro et alieno in omnibus 
jure salvo. 

Quod ut firmum et stabile perpétua perseveret, nos- 
trum his prx^sentibus litteris fecimus apponi sigillum. 



!• 



264 



Actum Parisiiis, anno Domini millesimo trecentesimo 
vicesimo octavo, niense novembri. 
Ad vidimus. 

Desquelles lettres ainsi vcues et collationnées, des- 
quelles lorriginal est demeuré ou repositoyre et char- 
trerve du monastère et abbave de Fontaine-Daniel, 
desquelles la collation par nous tabellions en court 
laye ainsi faict es présences de maistres Jehan Houdou, 
Estiene Brocier, presbtres, appelles pour tesmoings, 
et faict sceller des sceaulx royaulx de quoy Ton use ou 
conté du Maine. 

En tesmoign de vérité, avons appousé nos seigns 
mannuelx, en Tan de nostre Seigneur mil cinq cens 
vingt, le XXV*^ jour de mars. 

Signé illisiblement. 

[Philippe (VI de Valoisi, par la grâce de Dieu, roi de 
France. 

Faisons savoir à tous présents et à venir que nous avons 
vu les lettres ci-après transcrites et dont voici la teneur : 

a Au nom de la Sainte et Indivisible Trinité, ainsi soit-il. 

« Philippe (Auguste I, par la grâce de Dieu, roi de France. 

(( Sachent tous présents et à venir que notre cher et fidèle 
« Juhel de Mayenne a, comme nous l'avons vu par son écrit 
M authentique, donné et concédé aux moines de Fontaine- 
« Daniel son manoir de Réville, avec ses dépendances, afin 
« qu'ils le possèdent, en perpétuelle aumône, paisiblement 
« et sans trouble. Pour nous, sur la demande dudit Juhel et 
« des moines, nous confirmons le présent écrit de l'autorité 
« de notre sceau et du monogramme du nom royal, figuré 
« plus bas. 

« Fait à Paris, Tan du Seigneur 1207, de notre règne la 
» vingt-neuvième année. Etaient présents en notre palais les 
« personnes dont suivent les noms et les signatures : (pas 
« de sénéchal) ; le seing de Guy, grand-bouteiller ; le seing 
« de Mathieu, grand-chambrier ; et le seing de Dreux, conné- 
« table. 



265 



« Donné, pendant la vacance de la chancellerie, par les 
(( mains de frère Guérin. » 

Nous aussi (Philippe de Valois), à l'instar du roi, notre très 
cher seigneur sus-nommé, louons, approuvons et par la 
teneur des présentes conlirmons, de notre autorité royale, 
la charte par lui octroyée et les autres dispositions qu elle 
vise, ainsi qu'elles sont écrites et exprimées plus haut, 
comme les moines ont usé paisiblement du tout jusqu'à ce 
jour, sauf notre droit et l'autrui, en toutes choses. 

Pour que ceci demeure toujours ferme et stable, nous 
avons fait apposer notre sceau sur les présentes lettres. 

Fait à Paris, Tan du Seigneur 1328, au mois de novembre.] 



CCLVII 



1328. 



Guillelmus, abbas beatœ Mariœ de Boisserià, cister- 
ciensis ordinis, andegavensis diocesis. 
M.CCC.XXVIII. 

[Guillaume, abbé de la Bienheureuse Marie de la Bois- 
sière, de l'ordre de Citeaux, au diocèse d'Angers. 
L'an 1328.] 



CCLVIII 



1339. 



Fouqueyt de Loge, escuier, demeurant paroisse de 
Sainct Frembaaut. 
1339. 



2m 



w 



CCLVIX 
Constitution de rentes v\i\ Robert d'Oileiouli. 

1351. 

A tos nous abc et convcMil de Fonlaine Daniel, 

d'une part, et nous Robert, seigneur Douleiouli, cheva- 
lier, d'autre part, faisons accord por cause de la Tonda- 
cion dune chapelle que l'eu monsour Jehan Douleiouli, 
jadis chevalier, avoit l'ondée en ladicle abbeye et por 
cause don legs (pie ledicl feu avoit lait ausdictz religieux 
pour cstre cclebreez, par cliascune semaine de lan, trois 
messes à tousjoursmais por le salut de son àme. Nous 
Robert Douleiouli, chevalier, lils et hair dudict feu, 
avons baillé et assignons en feage perpétuel ausdictz re- 
ligieux et successeurs les rentes suivantes sus la metae- 
rie de Loudière et apartenances : 7 livres et chapons 
de rente sus le fey Rohu, 27) solz et por parfaire 14 livres 
de rente ausdictz religieux prometons fere payer 112 solz 
et un denier de rente sus nos biens, etc 

Mardy prochain avant Saint-André, Kiôl. 



CCLX 

Confirmation de privilèges par Charles de 

Bretagne. 

1358. 

Nous Charles de Bretaignc^D, viconte de Limoges, 
seigneur de Guise et de Maine, lésons savoir a tous que 

(1; Charles do IJIois. seigneur de Mayenne, successeur de Henri H dAvau- 
gour, mari de Jeanne de Penthièvre, dite la Roiteuse, célèbre par sa longue 
rivalité avec Jean de Monlforl, son compétiteur au duché de Hretagne, sa 
défaite à la Iloche-Oerrien. sa captivité à Londres, sa grandeur dame dans 
le malheur et su foi. Il fut tué à la bataille dAurav en 1304. 



mm»mmmmiêttàiiimÊÊÊâ 



267 

comme les religieux, abé et couvent de Fontaine Daniel 
nous aient expousé, dissans que par la teneur de leurs 
privilèges, donnez de nos prédécesseurs, qui jadis les 
fondèrent, eux et leurs hommes sont exemps de nostre 
juridiction. Nienlmains nos gens de nostre demaine ont 
contraint et contraignent de jour en jour leurs hommes 
venir au guez et a la guarde de nos chasteaus et forteres- 
ses de Maine et du Pont-Main (D et yceux impousent en 
tailles et subcides et en aultres choses indeues contre la 
tenour de leur dix privilleges, et sur ce nous ont requis 
leur estre porveu daucun remède gracioze et covenable. 

Nous adcertes, considerans le bon portement desdis 
religieux et la tenour de leur dis privilleges, leur avons 
otraié et otraions de grâce especial que on ne leur 
puisse porter preiudice ou temps a venir ne a leur hom- 
mes, ne a nous aquerre aucun novel droit...., a promis 
le bailli de ladicte abaie, comme procureurs dicelle que 
sus onc aucune chose souprinse contre nous prédé- 
cesseurs ou temps passé quil soit mis et ramené et 

nous en doit faire avoir et auxi leur avons otraié 

quils puissent faire relTaire leur molin-chossee, soubs 
nostre chastel de Maine, qui leur a esté depecié pour 
cause des guerres. 

Doué a Nantes le lô^c jour de may lan mil trois cent 
cinquante huit. 

Par monseigneur le duc en son conseil. 



(1) Le cartulaire porte : « Ponmartin ». L'erreur est évidente. 

Pont-Main, berceau des Juhel, fut baillé à rente par François de Lorraine, 
duc de Guise, l'un de leurs successeurs, à Jacques de Goué, pour soixante 
livres tournois de rente, mais avec réserve des droits seigneuriaux. Les ha- 
bitants de Pont-Main jouissaient « des libertés de la l)ourgeoisie » : il leur 
avait été accordé des privilèges particuliers par les seigneurs de Mayenne. 



n. 



268 



269 



CCLXI 



1370. 



Pierre, abë de Fontaine-Daniel. 
27 décembre 1370. 



CCLXII 



1386. 



Jehenne, dame de Lisle et Geftrai de Coullonges, 
escuier. 
1386. 



CCLXIII 



1390. 



Karolus, Francoriim rex.... 

Juhes d'Avaugour, miles et capitanus castri de Me- 
duanà pro carissimà amiltà nostrà, reginà Jérusalem 
et Sicilia\ diicissà andegavensi et comitissà... tàm 
nomine suo quàm habente baillium carissimorum con- 
sanguineorum nostrorum, liberorum suorum, annis 
minorum 

15 april 1390. 

[Charles, roi de France 

Jiihel d'Avaugour, chevalier, capitaine du château de 
Mayenne pour notre très chère tante la reine de Jérusalem 
et de Sicile, duchesse d'Anjou et comtesse ded)... tant en 
son nom que comme ayant le bail de nos très-chers cousins 
ses enfants, mineurs dans 

15 avril 1390.] 

(1) Marie de Blois, fille de Charles de Blois et de Jeanne de Bretagne, était 
alors veuve de Louis I", duc d'Anjou, comte du Maine. Elle avait la tutelle de 
ses (ieux fils mineurs et les fit armer chevaliers par le roi de PYance, Charles 
VI. en i:W9. Cette princesse portait le titre de reine de Jérusalem, de Naples 
et de Sicile et était duchesse d'Anjou et comtesse de Provence. Juhel d'A- 
vaugour était un cousin de Marie de Blois. 



CCLXIV 



1390. 



Frater Symon, prior et administrator ac fratres Do- 
mûs Del et elemosinariae Sancti Johannis Andegavensis, 
ordinis Sancti Augustini.... 

7 novembri, anno 1390. 

[Frère Simon, prieur et administrateur, et les frères de 
la Maison-Dieu et aumônerie de Saint-Jean d'Angers, de 
Tordre de Saint-Augustin.... 

L'an 1390, le 7 novembre]. 



CCLXV 

Bail a rente perpétuelle au profit d'Etienne 

André. 

1391. 

Sachent tous presens et à venir qui orront et verront 
ces présentes lettres, que par devant nous en droit person- 
nellement establi Estienne André, clerc, bourgeois de 
Maienne, sousmettant luy et tous ses biens en notre 
jurisdiction quant en cest fait, recognut et confessa de 
sa bonne volonté, sans pourforcement, say avoir prins 
et accepté à tousjours mes pour luy et pour ses boirs, 
et encor prent et accepte, en feage perpétuel, de vénéra- 
bles religieux bommes et bonestes messieurs Tabbé et 
couvent de Savigné, qui l'y ont baillé, c'est ascavoir : 
l'estant et le moulin de Cborin et l'estant du Fay, o le 
fons et tenage lour appartenant, et le grant moulin qui 
est assis en la rivière de Maienne, avec les moutaux de 
tous les fiez ausdits religieux estant es paroisses de St- 
Baudelle, de Parrigné, de Contest, de St-x\Iartin et de 
Notre-Dame de Maenne et tous lours autres hommes 



270 



271 



demourans en la banlcue des dits moulins, avec la 
moulte sèche et verte, et tous les biens et corvées et au- 
tres drois et obéissances ausdits religieux et moulins 
appartenant, et sont assis les dits moulins et estans en 
la dite paroisse de Saint-Baudelle es fiez des dits reli- 
gieux ; lesquelles chouses dessus dites ainsi prinses et 
acceptées, comme dit est, le dit Estienne grée, promet 
et est tenu pour luy et pour ses hoirs faire, rendre et 
payer par chascun an à tousjours mes ausdits religieux 
et à leurs successeurs perpétuellement la somme de 
ouit livres tournois, monnaie courant, de rente annuel 
et perpétuel, la moitié au jour de Nouel et lautre 
moitié au jour de la Nativité de Saint Jehan Baptiste, 
et deux poissons bons et suflisans, louftes fois que le dit 
estant du Fay sera peschié, baillez et livrez au bailly 
du Maine des dits religieux. 

Et est accordé entre lesdits religieux et le dit Estienne 
que le dit Estienne ne ses hoirs ne ceulx qui auront 
cause de luy ne pourront vendre, bailler, fiefer, au- 
monner, aliéner, ne chargier de rente, ne mettre hors 
de Jours mains les dites chouses ni partie d'icelles, si ce 
n'estoit o la volonté et du consentement des dits reli- 
gieux ou de lours successeurs. 

Et est encor parlé et acordé entr'eulx que si le dit Es- 
tienne baille et assiet ausdits religieux ou à leurs suc- 
cesseurs en leurs fiez cent solz de rente en bone et suffi- 
sante assiete,qui, au dit des proudes hommes, ne puisse 
dechaus (sic) ne amenuiser, les dits religieux ne lours 
successeurs ne les pourront refuser, ains seront tenus 
les descharger au dit Estienne et à ses hoirs de la 
somme des ouit livres de rente dessus nommez ; et {)ar 
ainsi ne demourront ledit Estienne et ses hoirs chargiez 
ne obligez envers les dits religieux et lours successours, 
à cause des chouses dessus dites, (jue de la somme de 
soixante solz de rente perpétuel avec les deux poissons, 



si comme dessus est dit, avec toutes et telles obéissances 
et redevances, comme les autres hommes des dits reli- 
gieux de la dite paroisse de Saint-Baudelle lour font à 
cause et par raison de lour seigneurie. 

Et est encor acordé entr'eulxque le dit Estienne et ses 
hoirs pourront prendre justice perpetuelment, enla ma- 
nière si comme les dits religieux l'ont acoustumé à 
faire, sur les hommes dessus dits pour le defTaut de obéir 
et de faire lour devoir ausdits moulins, comme acous- 
tumé est, et que ils pregnent le pain qui ara esté moulu 
à autres moulins que les dessus nommez, et que de celuy 
pain le dit Estienne et ses hoirs fassent à lour volonté, 
et que luy et ses hoirs adjournent et contraignent aux 
plez des dits religieux les hommes qui arront defailly 
de ûiire leur devoir ausdits moulins, affin et pour en 
avoir la moulte et la moitié des amendes pour le dit 
Estienne et pour ses hoirs, et pour avoir ausdits reli- 
gieux et à lours successeurs lautre moitié des amendes, 
laquelle moitié les dits religieux ont retenu pour eulx et 
pour leurs successeurs perpetuelment ; desqueulx ouit 
livres de rente dessus nommez le dit Estienne baille et 
transporte ausdits religieux et à leurs successeurs sai- 
sine de proi)riété et possession dès à présent par la 
teneur de ces présentes lettres, à les avoir, prendre et 
lever par chacun an et en faire toute lour volenté comme 
de lours propres héritages, sans contredit et sans impe- 
diment du dit Estienne ne de ses hoirs. 

Et quant à toutes et chacunes les choses dessus dites, 
tant divisement que conjointement tenir, acomplir, en- 
terigner, vendre et paier justement et loyalement, sans 
fraude, sans malice et sans decevance, et à rendre et 
restituer tous cous, mises et domages venus sur ce au 
plain serment du portours de ces lettres sans autre prove, 
a obligé le dit Estienne et encor oblige sav et tous ses 
biens, meubles et héritages presens et avenir en quelx- 



272 



273 



(jues lieux que ils soient, à prendre, h vendre et exécuter 
par detraul de tenir, d'aconiplir ou de paier les chouses 
dessus dites ou aucunes (ricelles; renonçant ledit Es- 
tienne pour luy et pour ses hoirs à tous applegemens, 
contre applegemens et à tous déniez et anionitions et à 
toutes actions, resons, defTences, decepvances et excep- 
tions, et à tout droit escript et non escript, et à toute 
coustunie vieille ou nouvelle, et à toutes grâces de roy, 
de duc et de prince données et à donner, qui porraient 
estre obiciées ou propousées contre la tenour de ces 
présentes lettres en tout ou en partie, especialenient au 
droit disant générale renonciation non valoir. 

Et ne sera creu le dit Estienne ne ses hoirs de nul 
nouvel contrat ne de nulles nouvelles convenances, ne 
de nulle autres chouses contraires à cest présent fait, se 
il ne le montre par lettres scellées de seel autentique 
ou du seel ou seaulx des religioux, faites et passées 
principalement, sur ce données et faites depuis ceste 
dalte. Et de tout ce tenir et loialment accomplir, comme 
dit est, se lia et obliga le dit Estienne par la foy et ser- 
ment de son corps donnés en notre main. 

Et nous tout ce, à la requesle du dit Estienne, avons 
adjugé à tenir par le jugement de notre Cour du Bourc 
Nouvel. 

Ce l'ut donné ou jour de dimenche vingt et deux jours 
du mays d'octobre, en Tan de grâce mil trois cens quatre 
vings et onze. 

CCLXVI 
Franchise accordée par Pierre de Vendôme. 

1393. 

Universis 

Petrus de Vendousme, dominus de Segre, pro sainte 
anima* patris et matris et meae et uxoris meœ et ante- 






cessorum et successorum, — dedi abbali Fontis Daniel is 
omne passagium seu coustumam omnium rerum mobi- 
liuni quas ipse per terram meam de Segre, ad usus suse 
abbaliie et maneriorum suorum de Morin et de Lerru, 
propè Andegaviam. 

Die Jovis post Nativilalem Beata^ Maria. 

Anno 1393. 

[A tous 

.Te, Pierre de Vendôme, seigneur de Segré, ai donné à 
Tabbé de Fontaine-Daniel, pour le salut de mon Ame et de 
celles de mon père et de ma mère, de mon épouse, de mes 
prédécesseurs et de mes successeurs, franchise des droits 
de passage ou de coutume dont seraient frappés tous les 
biens meubles qu'il ferait circuler dans ma terre de Segré, 
pour les besoins de son abbaye et de ses manoirs de Morin 
et de Liéru, près Angers. 

Le jeudi après la Nativité de la Bienheureuse Marie. 

L'an 1393]. 



CCLXVII 



Aveu par Jean du Fresne. 



1400. 



De Pierre, abé de Fontaine-Daniel, je Jehan du 
Fresne, escuier, cognois estre vostre homme de foy 
simple, accause de ma terre, pour raison de 8 solz de 
rente, en la paroisse de Sainct Lou. 

5 février 1400. 



18 






274 



CCLXVIII 



1400. 



Noble homme Jehan Boiiju le jeune, sieur de Pas- 
sons ^^\ 



CCLXIX 

Accord avec Mahguehitk de Bouille, veuve 
Guillaume de la Cholx. 

1402. 

Procez enhe hihé et eonvenl de Fonhiine Daniel et 
Marguerite de Boullié, veufve de feu Guillaume de la 

Crouez, escuier, sur ce que feu Guillaume de la 

Crouez laisné, père dudict feu, leur avoit lessé par son 
testament sacordent. 

7 janvier 1402. 

CCLXX 



Commandement de Charles VI. 



1407. 



A tous Pierre de Bueil^-', chevalier, chambelan du 

Roy, son bailly deTouraineet des ressort et exemptions 

(1) I^s Passons ou Possons, terre et seigneurie paroisse de Parennes. 

(2) Bueil, aujourcriuu canton de l'arrondissement de Tours (Indre-et-Loire). 
Par lettres de Louis, duc d'Anjou, du 3 juin 1,37.'), Pierre de Bueil avait été 
nommé « général maistre et cnquesteur des eaux et forêts des pays d'Anjou 
et du Maine «, avec permission de commellre un lieutenant à sa place. Son 
frère Jean de Bueil était grand-maître des Arbalétriers. Parmi les membres 
les plus distingués de la famille, on trouve : Louis de Bueil, comte de San- 
cerre, gouverneur d'Anjou. Maine et Touraine : deux Louise de Bueil, ab- 
besses de Bonlieu : le poëte Uonorat de Bueil, seigneur de Bacan. 




275 

d^Anjou et du Maine Charles, roy de France, or- 
donne que les religieux de Fontaine-Daniel soyent 
payez du legs de Jeane de Grazay, jadis famé de feu amé 
et féal chevalier Jehan de la Masvriere, seigneur de 
Grillemont(î), sur ses biens qui sont tant en Anjou que 
Touraine. 
A Paris le 29 décembre 1402. 

ordonne ledict commandement du Rov estre 

exécuté 

Dernier avril 1407. 



CCLXXI 

Délivrance d'un legs de Jeanne de Grazav. 

1413. 

En nostre court du Bourg nouvel Amorry de la 

Meuvriere, escuier, confesse que comme dame Jeane 
de Grazay eust pieça lessé aux religieux de Fontaine- 
Daniel 15 livres de rente pour la fondation et augmen- 
tation d une chapelle, etc leur assure ladite somme. 

4 juillet 1413. 

Jehan de Susmerayne et Jehan de Monguerré (2) leur 
en promettent autant. 
10 février 1403 (•^). 



1424. 



CGLXXII 



Jehan Couteblanche et Jehan de la Vallée, commis- 
Ci) Grillemont, paroisse de Vimarcé, près Evron. 

(2) Montguerré, seigneurie paroisse de Montenay. 

(3) Celte date doit être erronée. N'y aurait-il pas eu, de la part du copiste 
du cartulaire, interversion entre elle et celle de la charte précédente ? 



r. 



f ■ 



m 



276 



saires de lionora])le homme esouier, Maître Pierre 
Boiiju, licencié en loys et lieutenant au Mans, en office 
de seneschal i)Our la royne de Sieille. 
20 juin 1424. 



CCXXIII 



A' 



'1 






1430. 



Frère Michel, ahé de Fontaine Daniel et frère Macé 
Couailler, religieux et procureur dudict moustier. 
28 avril 1430. 



CCLXXIV 

Procuration par Adam (.iiatelaix, kvkque du 

Mans. 

1431. 

Universis 

Adam, cenomanensisespiscojnis, notum facimusquod 
nos plenè et malurè deliherati et dehitè cerlilicali de 
prohitate, scienlià ac eircumspectà discretione venera- 
bilis palris et IValris noslri (luillehni, abbatis monaste- 
rii de Fonte Danielis, in sacra pagina exiniii professoris, 
necnon niagistri Martini lkM*ruer, canonici Fcclesia} 
nostriecenomanensis, ipsiim ai)l)alem et Marlinum licet 
absentes, eoruni quenilibel in solichim fecimus et ordi- 
namus procura tores nostros ac nuncios spéciales et ne- 
gotiorum nostroruni in hàc parte gestores ; iinô id ([uod 
unus eorum inceperit, aller prose([ui, niediare valeal, 
videlicet ad comparenduni noniine nostro et pro nobis, 
nosque et nostram personani excusandi et representandi 
in curià ronianà, coràm Sumnio Pontifice et Domino 



277 



nostro Eugenio papa V, aut ejus vicariis, seu concilio 
generali, apud Basiliam vel aliam civitatem, necnon ad 
tractandum in quibuscumque negotiis. 
Actum 1431, 8 januarii. 

[A tous 

Nous Adam, évèque du Mans (D, faisons savoir qu'après 
avoir pleinement et mûrement délibéré et nous être dûment 
assuré de la probité, de la science et de la prudente discré- 
tion de vénérable père notre frère Guillaume, abbé du mo- 
nastère de Fontaine-Daniel, professeur distingué en écriture 
sainte, et aussi de maître Martin Berruyer, chanoine de notre 
église du Mans, nous les établissons et constituons tous les 
deux, bien qu'ils soient absents, pour nos procureurs, en- 
voyés spéciaux et comme tels chargés de nos affaires, avec 
le droit même pour chacun de continuer ce que l'autre aura 
commencé ; le tout à Uelfet de comparaître en notre nom et 
pour nous, de faire excuser et représenter, nous et notre 
personne, en cour de Rome devant le souverain pontife, 
notre seigneur le pape Eugène V, ou ses vicaires, au concile 
général à Baie, ou dans une autre cité ; en un mot, pour 
traiter de quelque aflaire que ce soit. 

Fait Tan 1431, le 8 janvier.] 



CGLXXV 



1431. 



Johannes, abbas de Barbcrevo. 
1431, 27 septembri. 

[Jean, abbé de Barbery(2). 
L'an 1431, le 27 septembre.] 



(1) Adam Châtelain, évoque du Mans (1398-1430), 

(2) Barbcry, abbaye près Brelteville-sur-Laize. 



278 



CCLXXVI 



1435. 



Kn nostre Court de Lavnl 

Noble lioniinc inessire Jehan du Boisfrost'^», eheva 
lier, vend à Fontaine-Daniel 20 solz de rente. 
26 juillet 1435. 



CCLXXVI I 



1436. 



Jehan Fortestu, chevalier, garde des seaulx des obli- 
gations de la viconté de Vallongne. 
24 mars 1436. 



279 



en leglise nostre Dame de Fontaine-Daniel ; pour la- 
quelle ma sépulture je doue a labé et couvent 100 solz 
de rente, ou 100 livres une fois, et commande que trois 
messes soient dites et célébrées pour le remède de mon 
ame et de mes amis trépassez. 

Item. A mon paige 10 livres. 

Item. Et quant est au regar de ce que feu mous, mon 
père donna, laissa par son testament au plus prochain 
et portant le nom et armes des Vaulx, cest assavoir le 
lieu et apartenances des Vaulx, avec toutes les terres et 
héritages qu'il avoit es paroisses dWron, Champeon et 
Marcillé, je ycelle clause révoque en tant que je puis et 
dois, et le remet es mains de mes héritiers, et au sur- 
plusje ordonne que icelui testament soit acomply, etc.. 

Le vendredy 24 avril 1439. 



♦,îl 



CCLXXVIII 



CCLXXX 



1438. 



Frère Macé Couaillier, abé de nostre Dame de Fon- 
taine-Daniel. 
18 octobre 1438. 



CCLXXIX 



Testament par Geofi uoy des Vaux. 



1439. 



Ou nom de la Saincte Trinité. 

Je Gelfrov, seigneur des Vaulx, escuicr.... fais mon 
testament.... ordonne mon corps estre mis en sépulture 

(1) Jehan du Boisfrosl figure comme clievalier-l)achelier dans la montre de 
Jehan de Craon, chevalier-banneret, seigneur de La Suze, de liU. (Cart. de 
Craon, public par MM. de Broussillon et de Farcy. Bulletin de la Commission 
hist. et arch. de la Mayenne, 189:2, T. V, paye 305), 



1441. 



Henri Court, escuier, lieutenant de Maienne la Juhes. 
3 janvier 1441. 

CCLXXXI 
Vente par Jacquet de Mascon. 

1441. 

En nostre cour à Angiers noble homme Jacquet de 

Mascon, escuier, sieur de la Perrière ^^^ vend a Fon- 
taine Daniel 

A Angiers, 3 juillet 1441. 

(1) La Perrière, seigneurie située paroisse dAvrillé, près Angers. Elle ap- 
purtinl, après les de Mascon, aux familles Neveu, de la Jaille et Goddes. 
Lucie Leclerc de Sautré, veuve de François (,oddes. vendit la Perrière, en 
1714, à Louis Pèan. conseiller du roi. receveur général des fermes ; mais il en 



i 



280 



CCLXXXII 



Acquiescement pak les héhitiehs de Jeanne de; 

GllAZAV, 
1444. 

Sachent tous 

Coiiimc leiic dame Jeliane de Grazay eusl pieea donné 
aux religieux de noslre Dame de Fonlaine-Daniel lô 
livres tournois de rente après son decez sur ses héritages 
j)our la dotation et augmentation dune ehapelenie (jue 
feu Colin Bardonet, premier mary de ladiete l'eue dame 
Jehane, et elle, avaient l'ondée oudict moustier. 

Apres la mort dudiet Hardonet, ladiete Jehane auroit 
esté conjoincte par mariage avec l'eu messire Jehan de 
la Meuvrière, jadis chevalier, sieur de Grillemont, au- 
quel elle avoit fait donation de ce quelle luy povoit 
douer ; entre lequel chevalier et les héritiers de ladiete 
feue se meut procez, pendant lequel les héritiers de 
ladiete défunte ont reçeu ses biens, scavoir : Jehan de 
Grazay, escuier et sa mère, pour les deux parts des deux 
parts; mons. Jehan d'Ancenis, chevalier et Jehan de 
Surmeraine(ï», escuier, pour la tierce partie des deux 
parts ; et mons. Jehan Hahoul, pour le tiers du tiers du 
tout; le seigneur de Chandemenche^-^ pour un aultre 
tiers; Pierre le Porc^'^', Jehan de Monguerré, pour la 

fut fait rachat par Philippo-Giiillaunio-Marie Loclorc, dont la fille Françoise 
Marguerite épousa, eu 1748, Aiulré-Jean liachelier de Bercy, maître ordinaire 
de la Chambre des comptes de liretagne. Ce dernier eut pour fils Joseph 
de Bercy : ses héritiers habitent encore le cliàteau de la Perrière. (V. Diction- 
naire hiit. de Maine-ct-Lnire par M. Céles'in Porl.) 
(1) Surmeraine, lief situé paroisse de Parné. 

(2> Jean de Chandenianclje. — Chandcnianche. seigneurie située en la pa- 
roisse de Morannes, près de Durtal. 

(3) Pierre le Porc était seigneur de Marolles. 



281 

moitié de laultre tiers dudiet tiers du tout ; la dame de 
la Bernehardière et la dame de Gervesière pour laultre 
moitié du tiers dudiet tiers du tout. 

Et aiant esté condanez lesdicts héritiers à eux désister 
diceulx héritages acquests, par arrest du parlement, et 
rendre les fruits qui leurs en avoient, au profit dudiet 
chevalier mort pendant ledict procez, et lesquels héri- 
tiers nont paie lesdicts 15 livres ausdicts religieux de 
22 ans, iceux héritiers et Amorry de la Meuvrière, 
nepveu et héritier principal dudiet feu chevalier, ont 
accordé des fruis desdicts héritages et despens du procez ; 
lesdicts héritiers acquiteront ledict Amorry desdicts 
religieux. Le 4 juillet 1413. 

4 janvier 1444. 



1443. 



CCLXXXIII 



Charles, conte du ^hline, de Guise, de ^^lortaing et de 
Gien, lieutenant général et gouverneur pour monsei- 
gneur le Hoy eu ses pais de Languedoc et duchié de 
Guienne 

A Tours, le 8 juin 1448. 



CCLXXXIV 
Aveu pau Jean de Malétroit 



i453. 



De vous Révérend père en Dieu et mou très honoré 
seigneur monseigneur lahé de Fontaine-Daniel et mes- 
sieurs du couvent dudiet lieu, je Jehan de Malestroit, 
escuier, cognoisque jesuis vostre homme de l'oysniiple, 
pour raisoi\ dune piecze de terre apellée les Change, en 
la paroisse de Conlcst. 

p'' janvier 1453 



il 



1 

fi 



2<S2 



CCLXXXV 



Avi:l PAU Jean de Vendée. 



1460. 



De vous Messeigiiciirs les a])é el convenl de nostrc 
Dame de Fontaine-Daniel, je Jehan de Vendel, eseuier, 
seianeur de Lovère, à cause de daniovselle Perrine le 
Roux, ma lame, lille de l'eu Berlran le Roux, reconois 
estre homme de iby simple, à cause de madicte terre de 
Lovère. 

Sellé du sel de mes armes el signé de mon seing 
manuel. 

Le 7 juin 1400. 

Jch" de Vendée. 



283 



GGLXXXVIII 



1465. 



Johannes, évèquc d'Angers^^', abhé commendalaire de 
Fontaine Daniel. 
14 février 14G5. 



GCLXXXVIX 



1469. 



Guillaume de Roihaigné, escuier, sieur de Gour-Jan- 
vier <2). 
26 novembre 1469. 



GCXC 



*;1 




GGLXXXVI 



1461. 



Antoine dAubusson, chevalier, sieur du Montet, con- 
seiller el chambelan du roy, son bailly de Touraine, 
des ressors et exemptions d Anjou et du Maine. 

11 mai 1461. 



GGLXXXVII 



1464. 



En la Gour d"Am])riercs Foucquet de la Barre, escuîer 

et damoyselle Jehenne de la Mute, sa famé, paroissiens 
de Gigné. 

Pénultième ousl 1464. 



'-.n 



Bulle accordée a Jean Courtin, abbé de 

Fontaine-Daniel. 

1479. 

Sixtus episcopus, servus servorum Dei, dilecto lilio 
Johanni, abbati monasterii Beatx' Marix' Fontis Danie- 
lis, cislcrciensis ordinis, cenomanensisdiocesis, salutem 
et apostolicam benedictionem. 

Ad ea ex apostolicse scrvitulis officio libenter inten- 
dimus, per qusc ecclesiarum el monasteriorum omnium, 

(1) Jean de Beaiiveaii, fils de Bertrand, baron de Precigny (en Tonraine) et 
de Jeanne de la Tour-Landry, successeur, en 14i7, sur le siège dAngers, 
du l)ienheureux Jean-Michel. 

(2) La Cour-Janvier, paroisse d'Anibrières. On verra plus loin qu'en 1593 
la Cour-Janvier fut possédée par Pierre de la Baye. En 172G, elle apparte- 
nait à. Tean Le Bas, seigneur de la Corbière el à Rose de la Marlinière, qui 
habitaient Sainl-Thonias-de-Courceriers. 



Il 

rj 



■M 



I; 
ii4 



l' si' 



284 

ac personariim eorumdem statui et indomnilatibus 
oporlunè valeal providcri. 

Diidùm si(iuidem pro parle luâ nobis cxposito quôd 
oliiu iiionaslerio Hcalic Maria' Fonlis Danielis, cislcr- 
ciensis ordiiiis, cenomaiiensis dioccsis, ex eo quod di- 
lecliis lilius P^rauciscus Cherol, monachus, tune abbas 
dicli monaslerii, ilHus cui lune piTcrat regimini el ad- 
ininistrationi pcr ccrtum procuratoroin siiuin, ad id ab 
eo speeialiter eonsliliilmn, in manibus dilcelorum filio- 
riun eapiliili gcneralis dieli ordinis, extra Romanam 
euriam, spontè et libéré eesseral, vacalione dieti capi- 
tuli, cîini ad eos ipsius monaslerii regiminis et adnii- 
nislralionis eessionis reeeplio et adniissio et dùm vaca- 
l)at provisio, de anliqiià el approl)alà baclenùscpie 
paeiiieè observatà consueludine, pciiineret, cessione 
bujusmodi per eos extra dielam euriam ordinarià aueto- 

ritate admissà de personà tuà eidem monasterio sic 

vaeanti auctoritate prefalà provideranl, te que illi 
prcTfeeerant in al)l>aleni, euram, regimen et adminis- 
trationem dicli el monaslerii libi in si)iritualibus et 
temporalibus plenariè eommillendo ; el in eàdem expo- 
sitione subjoncto, quod de provisionis et prœiectionis 
bujusmodi viribus ab aliquibus besilabalur. 

Nos provisionem et prieleelionem praidiclas râlas et 
gralas tune babcntes, iUasque el indè secuta qua^cumque 
auelorilale apostolicà conlirmanles et approl)antes ac 
supplentes omnes et singulos del'eclus, làm juris (luàm 
faeti : si cpii forsàn inlervenissent in eisdem de personà 
tuà eidem monasterio, sivè ul praMuillilur, sivè alias 
quovis modo, aut per Joliannis Goulu, olim abbalis per 
capilulum prielalum, aut Johannis de Bellavalle, tune 
commendalarii dieli monaslerii, dileetorum rdiorum 
auetorilate apostolicà làctas privalionem et amolionem 
vacaret et ex quàvis causa ejus provisio ad sedeni apos- 
tolieam perlinerel, auelorilale noslrà provideri, teque 



28:) 



illi in abbatem prcTfici mandavimus ; curam, regimen 
eladminislralionem dicli monasterii in eisdem spiritua- 
libus et temporalibus, plenariè committendo, prout in 
noslris indè confectis litteris pleniùs conlinelur. 

Cùm aulem, sicut exbibita nobis nuper pro parte tua 
petitio continebat, ab aliquibus asseratur dictum mo- 
nasterium aliàs quàm ut pra?fertur vacavisse et vacare, 
tuque dubiles provisionem etconfirmalionem ac litteras 
pra^dictas, ad quarum executionem processum Tuit, ex 
certis causis viribus non subsistere, ac super regimine 
et administratione pnedictis in luturum molestari posse, 
nos tibi qui, ut asseris, post quàm possessionem regiminis 
et administrationis bonorum dieti monasterii assecutus 
fuisti, pcr quondam Joannem administratorem Ecclesiie 
Andcgavensis in spiritualibus et temporalibus per dic- 
tam sedem deputatum, possessione bujusmodi manu 
forti spoliatus fuisti, ac tu et ipse Johanncs adminis- 
trator super eadem possessione coràm certis judicibus 
secularibus, nos ad invicem molestatis dicloque monas- 
terio super bis oporlunè providere volentcs, teque a 
quibusvis cxcommunicationis, suspensionis et inler- 
dieli, aliisque ecclesiaslicis senlenliis, censuriset pœnis, 
a jure vel ab bomine quàvis occasione vel causa lalis, 
(piibus Torsàn ([uomodo libet innodatus existis, ([uoad 
pra?sentium dunlaxat elTeclum conse(iuendum, barum 
série absolventes et absolutum fore consentes, tuis in 
bàc parte suppliealionibus inclinali volumus ; el apos- 
tolicà tibi auelorilale concedimus quôd provisio et {nx- 
fectio viiïore dictarum lilterarum facta\ in omnibus et 
per omnia, a dalà priesenlium, valeanl plenauKiue 
roboris lirmilalem oblineant el libi sulTragenlur ; eliani 
si dicUim monasterium, cujus fructus, reddilus et 
proventusducentarum librarum turonensium parvarum, 
secundùm communem eslimalionem, valorem annuum, 
ut etiam asseris, non excedunl, ul priemillitur, vel ces- 



ir 




2- 


S: 

- ■: i 



!'' < 



286 

sanlo coinmendà per ol)iUim dicli Joliannis de Bella- 
vallc, perpetui adminislratoris Ecclcsue Aiulega\ensis 
in spiritiialihus et temporalihus per sedem eamdeni 
depulati, qui dictiim inonasterium ex concessione apos- 
tolicà sibi commendatiiin fore pnvtendebat, et extra 
eamdem curiam diem elausit extremum ; eo quo antè 
dictani commeiidani vacahat modo; illius veruni et 
ullimum vacatioiiis modiim, eliam si ex eo generalis 
reservalio resultet, pro expresso hal)entcs, aiit aliàs 
quovis modo, vel ex alteriuscujuseiimque personà vacet 
et ex qiiàvis causa ; illius provisio ad sedem pncdietam 
specialiter vel generaliter pertineat : non obstantibuspra?- 
missis ac constitutionibus et ordinationibus apostolicis, 
necnon omnibus iliis qux m dielis lilleris volumus non 
obslare, cœterisque contrariis ([uibuscumque. 

Nulli ergo omnino bominum lieeal banc paginam 
nostne absolulionis, volunlalis et concessionis inlVin- 
gere, vel ei, ausu lemerario, contraire. Si quis autem 
boc attemptare prcTSumpserit, indignalionem omnipo- 
tenlis Dei et Beatorum l\'lri et l^auli, apostolorum ejus, 
se noverit incursurum. 

Dalum Ronue apud SancUim Pelrum, anno Incarna- 
lionisdoniinicie millesimo (puulriiigenlesimo sepluage- 
simo nono, sexto kaliMidarum junii, Ponlilicalùs nostri 
anno octavo. 

(1) 

[Sixte, évèque, serviteur des serviteurs de Dieu, à noire 

cher (ils Jean, abbé du monastère de la Bienheureuse Marie 

de Fontaine-Daniel, de Tordre de Cileaux, au diocèse du 

Mans, salut et bénédiction ap()st()li([uc. 

Par devoir de notre eharge apost()li([ue, nous portons 

volontiers notre sollicitude sur tout ce qui peut intéresser 

dune manière favorable, le bon état et la eonscrvalion de 

(1) Nous ne donnons que sous de particulières réserves la traduction de 
cette bulle, qui est incomplète, et dont la rédaction semble incorrecte. 



2(S7 



toutes les églises et de tous les monastères, ainsi que de 
leur personnel. 

xVutrcfois vous nous avez exposé, en ce qui vous concerne, 
touchant le monastère de la Bienheureuse Marie de Fontaine- 
Dnniel, de Tordre de Citenux, au diocèse du Mans, que jadis 
notre cher fils François Cherot, moine, alors abbé dudit 
monastère, après avoir présidé à son gouvernement et à son 
administration, au moyen d'un procureur par lui spéciale- 
ment choisi à cet effet, avait librement et spontanément 
résigné ses fonctions entre les mains de nos chers fils, 
conq)osant le chapitre de Tordre général de Citeaux, en 
dehors de la curie romaine. D'après un antique usage, 
approuvé et observé jusqu'alors, sans obstacle, c'eût été aux 
membres dudit chapitre de recevoir et d'accepter la résigna- 
tion du gouvernement et de l'administration (hi monastère, 
et dans le cas de vacance d'y pourvoir ; et une résignation 
faite dans ces conditions, en dehors de la curie romaine, 

eut été valable et eut eu l'autorité requise Usant de ce 

droit, le chapitre vous aurait pourvu du monastère devenu 
vacant et choisi pour abbé, en vous confiant dans sa pléni- 
tude le soin, le gouvernement et l'administration du monas- 
tère dont il s'agit, tant au spirituel qu'au temporel. Vous 
nous aviez encore expliqué que quelques personnes pou- 
vaient avoir des doutes sur la validité de vos lettres de 
provisions et de votre installation dans ces conditions. — 
Nous avons précédenunent tenu pour ratifiées et agréables 
ces ])rovision et prise de possession, les avons, en vertu de 
notre autorité apostolique, confirmées et approuvées, ainsi 
(pie tout ce qui a suivi, suj)pléant à tous et tels défauts, tant 
de fait que de droit, ([ui pouvaient exister. Pour le cas où 
Ton serait venu à soulever quelque objection au sujet de la 
nomination de votre personne, pour les motifs sus exprimés 
ou pour tous autres, sous i)rétexte qu'il y aurait eu vacance 
du monastère par la suspense et la déchéance, prononcées 
par Tautorité a))ostolique, de nos chers fils Jean Goulu, jadis 
abbé nommé i)ar le chapitre, ou Jean de Bcauveau, 
dernier abbé commendataire ; pour le cas encore où Ton 
aurait prétendu, pour ([uelquc cause que ce soit, que la 









::n 



^^r 



288 

..rovision du monnslôrc était réservée au sièuc ap<,sl.>li,iuo, 

""avons ordonné, en verln de notre au.onte, que vous 

;,en.euriez pourvu el .,ue vous sovez ^^^^^"^!^-^;; ^ 

en qualité dabbé ; et nous vous avons eonl.e la s leur 

il dite, le soin, le gouverneinent et 1 a.lnun.strafon .le 

Ue lis'on, tant pour le spirituel que pour le ten,pore . 

ainsi quil est expliqué plus longueuK-nt dans les letfcs 

nui ont été délivrées à ce sujet. 

' Dernièrement, dans la supplique <,ue vous nous avez 
présentée, toujours en ee qui vous eoueerne, xous nous 

irqùclques personnes aflirn.aient que le monastère dont 
il est question avait été et était encore en état de vacance, 
pour des causes autres que celles sus-n,entionnees; 

Oue vous aviez vous-même pour certains motifs des doutes 
su? la validité des provision, conlirn.ation et lettres sus- 
flites ciui ont reçu leur exécution ; 

One Jous pourriez à lavenir être inquiété au sujet du 
«ouverncmcnt et .le ladminislration du monastère ; 
" Ouanrés avoir ol,tenu la possession du gouvernement et 
.,e ralinistralion des biens du nu.nastére, vous en av.ez 
tl Lurez-vous, violennnent .lépouiii. par ;-•-;■;;-; 
,,é.lé..ué par le siège apostolique connue .dnumshatcu. de 
1 éolise d'Angers pour le spirituel el le temporel ; 

oue vous et cet adn,inislraleur .lean (aviez eu recours, a 
ceÏÏn; juges séculiers, au sujet de la ,>ossession sinnd.nnee 
nue vous réclamiez du monastère. 

Voulant tout à la lV>is pourvoir aux intérêts du monasU-re 
et à ceux des personnes ciui ont eu a soullnr ^^^ns ccUe 
'flaire et déférant aux vœux contenus dans votre suppliqu , 
' " ;ous absolvons et vous déclarons absous de toute 
;. onununication, des suspense, interdit et autres sentence^, 
censures et peines ecclésiastiques, tant de drod que de lad 
^ ;^ pouJ quelcpie cause et en quelque circonstance qu 
ce soit et dont vous pouvez être IVappé : cette absolution 
^^Ilira son eil.t jusqu . ce jour. De plus, en ^. . Ki 
notre autorité apostolique, nous accordons que les pro is o 
!t mise en possession, laites en exécution des lettres dont d 



289 



a été parlé, soient valables en tout et pour tout, à compter 
de la date des présentes; qu'elles sortent leur plein et entier 
clî'et et (ju elle soient votre appui et votre sauvegarde. 

Et que le monastère de Fontaine-Daniel, (dont les fruits, 
revenus et profits n'excèdent pas, d après la commune 
estimation, la valeur annuelle de deux cents livres tournois, 
comme il a été expliqué et ainsi que vous rafiirmez), soit 
devenu vacant par la fin de la commande et par la mort de 
Jean de Beauveau, délégué par le Siège apostolique en qualité 
d'administrateur perpétuel de l'église d'Angers, au spirituel 
et au temporel, décédé hors la cour de Rome, qui prétendait 
avoir obtenu de ce Siège la commande du monastère; — 
que le monastère vaquât après toute autre personne et pour 
quelque cause que ce fût; — quelle qu'ait été la manière 
dont la vacance se serait produite avant la conunande ; nous 
tenons pour régulier ce dernier mode de vacance, encore 
qu'il puisse en résulter une réserve générale, entendant 
que la provision du monastère appartienne au Siège apos- 
tolique, à titre général ou spécial, nonobstant tout ce qui a 
pu être fait antérieurement, toutes constitutions et ordon- 
nances apostoliques et toutes choses à ce contraires. Bref, 
nous voulons que rien ne mette obstacle aux dispositions 
contenues dans les lettres que nous avons accordées. 

Qu'il ne soit donc permis à aucun homme d'enfreindre 
cette bulle, qui renferme notre absolution, notre volonté et 
notre libéralité, ni d'y mettre obstacle par une hardiesse 
téméraire. Si toutefois quelqu'un a l'audace d'y porter 
alleinle, cjuil sache bien (lu'il encourra l'indignation du 
Dieu Toul-Puissanl el des bienheureux Pierre et Paul, ses 
apôtres. 

Donné à Rome, près Saint-Pierre, l'an de l'Incarnation du 
Seigneur 1479, le six des calendes de juin, la huitième année 
de noire pontificat] . 



■il 



.M 






If t ! 



!*.i 



10 



* ' "i 
■ < 



290 



CCXCI 



Aveu par Michel de la Touche. 



1484. 



De vous abé et couvent de Fontaine-Daniel... 

Je Michel de la Tousche, seigneur dudict lieu, avoue 
tenir, tant pour mes puisnez que pour moy, le fieu et 
domaine de la Tousche et apartenances, iVanchement 
et noblement par un fieu descu et de lance.... 

15 février U84. 



CCXCII 

Aveu par Agnès d'Evreux, veuve de Jean Levesel. 

1488. 

Je Gabriel BuUoys, en mon nom et moy faisant fort 
de Agnes Desvreulx, ma mère, vefve de defunct Messire 
Jehan le Vexel, chevalier, vivant sieur de hi Uochère, 
advoue des abé et relligieux de Fontaine-Daniel, ou lieu 
de la Mote de Leboys*i> et ou lieu de la Gelousiere, pa- 
roisse de Sainct Lauwin :1"'^ Les maisons.... 

9 avril 1488. 

CCXCIII 



Aveu pour Pierre du Fresne. 



1491. 



De vous monseigneur hibé et couvent de Fontaine- 
Daniel, Guillaume Jagu, comme curateur de noble 

(1) lïameau et moulin, paroisse de St-Aubin Eosse-Louvain, se trouvant 
près (lu bourg tle Lesbois. 



291 

homme Pierre du Fresne, escuier, sieur du Petit Fresne, 

confesse estre voustre homme de foy simple, à cause de 

voustre terre de la Haye sur Quoumont^i), membre de 

voustre moustier de nostre Dame de Fontaine-Daniel, 

scavoir le lieu, domaine et apartenances de la Gaudi- 
niere^2) 

24 février 1491. 

CCXCIV 
Aveu par Pierre des Arglentiers, seigneur dWron. 

1494. 

De vous les abé, religieux et couvent de Fontaine- 
Daniel, je Pierre des Arglentiers, seigneur d'Aron, eog- 
nois tenir en foy et hommage simple les devoirs annuels 
que jay droit de prendre sur les fiez et paroisses qui 
ensuivent 

23 octobre 1494. 

GCXGV 



Vente par Raoul des Ecottais. 



1497. 



Noble homme Raoul des Escotais^^) cscuver, sieur de 
Seurgon(^), vend à Jean, abé de Fontaine-Daniel, le fief 
et apartenances de Gheronné, paroisse de Sainct 
George de Boulavant et promet fere ratifier à damoi- 
selle Marguerite de CyraP^', son espouse. 

7 may 1497. 

(1) La Haie-sur-Colniont, paroisse d'Oisseau. 

(2) La Gaudiiiière, en St-F'rainibault de Prières. 

(3) Les Ecottais, paroisse de Jublains. 

(4) Surgon, seigneurie, paroisse de Placé. 

(5) Aujourd'hui Cirai, coinuiuue du canton de Carrouges (Orne). 












M 



:'M 



^'4 



292 



CCXCVI 



1499. 



Noble lîoinme .TulicMi de Pennaii, escuier, sieur de 
Chantepie, paroissien de Mareillié la Ville d), trans- 

porte.... 
19 octobre U99. 



293 



CCXCIX 



1501. 



Macc, abé de Nostre Dame de Fontaine-Daniel, 
25 janvier 1501. 



■"H 



CCXCVII 
Accord avec Joa( iiîm de Mathefelon. 



1500. 



Comme procès fust entre labé de Fonlaine-Daniel et 
noble bonime Jouaebin de Malhelelon, sieur de Les- 
cluse ^2) sacordèrent. 

Dernier mars 1500. 

Présent noble bomme Jeban de doué, sieur de Goué. 



CCXCVÏII 



1501. 



(iilles du Bailleul, escuyer, sieur de la Pierre (3\ fds 
aisnr et berilier principal de Jean, seigneur du Bailleul. 
4 janvier ir)01. 
Presens noble bomme Guillaume, seigneur de la 

aine. 

(1) 1^1 famille de Pennart élail alors propriétaire de la terre et seif^neurie 
de r.iileii, siture en Marcillé la Ville, (jul relevait «le celle dAron. — Buleii 
avait appartenu aux le Porc et devint, après les de Pennart. la proprii'tc des 
de Uonnnaigné. 

(2) Joachim de Mathefelon, écuyer. seigneur de rixluse, avait lait foi et 
honnnage, pour la terre de 1 Ecluse, au seigneur de Mayenne, le 4 octobre 
11%. Jehan de Mathefelon. seigneur de Lanchenail. de Loiron et de IKcluse, 
avait rendu honnnage, pour cette dernière seigneurie, le 5 octobre 1478. 
Après Joachim de Mathefelon, lEcluse fut possédée par Pierre de Mathefe- 
lon. 

(d) La Pierre. Tuf noble, situé paroisse de llercé. 



CGC 



Vente par Jean de Beaudems. 



1502 



En la cour du Mans 

Noble bomme Jeban de Beaudenis, escuier, sieur des 
Bois, en la paroisse de Saint Pierre de la Gourt<^\ vend 
aux cbapelains et clers de la confrérie de 1 Eglise du 
Mans 100 sols de rente pour la somme de 100 livres. 

28 juin 1502. 



GGGI 



1504. 



Macé'-'j^ .^]^(. (!(. Fonlaine-Daniel, 
11 lévrier 1504. 



GCGII 



1504. 



Noble homme Jehan, sieur de Hercé. 
8 avril 1504. 



(1) Aujourd'hui Sainl-Pierre-sur-Orlhe. canton de Bais. 
(-2) Macé Petiot. 



■ M 



■U- 



H, 



rr- 



294 



CCCIII 



1506. 



François de Hercé, cscuier. 
16 janvier 1500. 



GCCIV 



1511. 



Macé, al)c de Fonlaiiie-Daniel. 
5 mav 1511. 



cccv 



1511. 



Michelle, fille aisnée de Jehan du Goustel, vivant 
sieur de Court Janvier et noble homme Pierre de la 
Haye, estant de Lassay, et Jehane du Goustel, son 
espouse, seur puisnée de ladicte Michelle. 

16 septembre 1511. 



CCCVI 



1512. 



Noble homme René de Lisle (i>, sieur dudict lieu, fds 
de feu Jehan de Lisle. 
20 septembre 1512. 



(1) René de Msle, fils de Jean de Vlsle et de Catherine Menard, épousa en 
1511 Anne Brchier. 



295 



CGGVII 



1513. 



i "lîl 






Noble homme Guillaume Lambin, escuier, sieur de 
la Haye-Peaudeloup. 
Noble homme Michel Lambin, escuier, son frère. 
28 juillet 1513. 



CCCVIII 



1513. 



Noble homme Jehan de Hercé, escuier, tuteur de 
damoiselle Marguerite de Hercé, sa fille. 
28 juillet 1513. 



CCCLX 



1515. 



Noble homme Guillaume Lambin, escuier, sieur de 
la Haye-Peaudeloup, de la paroisse de Hercé, bail de 
Guyon Lambin, fils'i). 

17 mai 1515. 



i t'j 



(Ij Dans le partage que firent les enfants de Hercé, le 13 août 1527, des biens 
de la succession de leur père, Jean III de Hercé, époux de Guillemine de 
Vallaux, — Guillaume II, fils aîné, accorda à son frère François de Hercé, 
40 livres de rente, à prendre sur le domaine de la Haie-Peau-de-Loup. Mar- 
guerite de Hercé, fille de Jean III, dut mourir célibataire. Avant le partage, 
François de Hercé, sus-nommé, épousa : en premier mariage Jeanne Lam- 
bin, sœur de Guyon Lambin, sieur de la Haie-Peau-de-Loup et en deuxième 
noces Catherine Rabinard. C'est par suite de l'alliance des de Hercé avec les 
Lambin que la terre de la Haie-Peau-de-Loup entra dans le domaine de la 
première de ces familles. — Cette terre, qui appartenait, vers le milieu du 
xvii» siècle, à Eléonore de Hercé, était un fief hommage de la seigneurie de 
la Chaise, en Désertines. I^a Clhaise relevait nùment et prochainement du 
ducjié de Mayenne, par le baillage du Pontniain. 









j- f^mm^mmummimmmmm 



' m 



296 



297 



f'H 



cccx 



1516. 



Noble liommc mcssire Pierre de Percy'^), sieur de 
Monchaïup. 
2 septembre 1516. 

CCCXI 



Aveu pau Glillalmi:: de la Touche. 



1517. 



De vous les abé et couveul de nostre dame de Fou- 
taine Dauiel, je Guillauuie de la Touscbe, escuier, sei- 
gneur dudict lieu, lieutenant et garde des ville et cbastel 
de Craon, avoue tenir à foy et hommage mon domaine, 
terre et seigneurie dudict lieu de la Touscbe, paroisse 
d'Ambrières. 

Sous mon sein et sel. 

6 février 1517. 



CGCXII 



Aveu par Guillaume de la Ruelle. 



1520. 



Guillaume de la Ruelle, sieur dudict lieu, rend hom- 
maige à labé et couvent de P'ontaine Daniel en leur 
bailliage de la Briensaye^^; ^le quelquez héritages. 

16 octobre ir)20. 



(1) Percy. seignourit- autrefois paroissi* de Monlohamp. aujourd hiii 
commune tic Saint-Charles-de-Percy (Calvados*. 
(2; La Brillancais, terre et seigneurie, paroisse de Ilercé, près Gorrou. 



GGCXIII 



Aveu par Jean de Cleraunay. 



V. 1520. 



De vous messire labé et couvent de Fontaine Daniel... 
je noble homme Jehan de Cleraulnay, sieur de la Roche 
de Janzé et de la terre et seigneurie du Petit Fresne, 
confesse estre vostre homme de foy simple, à cause de 
vostre seigneurie de la Haye sur Coulmont, scavoir : le 
lieu et apartenances de la Gauldinière 

15 



CCCXIV 



1525. 



Noble et puissant messire sieur de Bouille ^^>, cheva- 
lier, sieur dudict lieu de Bouille. 
4 juillet 1525. 



GGGXV 
Aveu par Guillemixe de Sahur, dame de Loyère. 

1525. 

Noble homme Loys de Montecler (2>, sieur de Bour- 
gon (^\ ou nom et comme procureur de noble damoy- 
selle Guillemine de Sahur, sa mère, dame de Montaul- 

(1) Bouille, seigneurie et château, paroisse de Torcé en Charnie. 

(2) Montécler, seigneurie (paroisses de Châtres et de Saint-Christophe du 
Luat), qui fut érigée en marquisat en IGIG. 

(3) La terre de Bourgon, paroisse de Montourtier, a appartenu successive- 
ment aux familles : de Coesmes d'Ancinnes, près Sainl-Paterne ; (h* Mon- 
técler (acquêt de 140(ij ; de Laval-Boisdauphin ; de Xeuf\ ille de Villeroy ; 
Pouyvet de la Blinière : du Metz : Le Nicolais. 



\ "v'î 



■ -n 



M 



.'I 



298 

dain^i), de Torbeschct (2) et de Loyère(3), a fait foy et 
honimaige simple à révérend père en Dieu monseigneur 
messire Pierre Cordier, docteur en décret, conseiller du 
rov nostre sire en son grant conseil et ahé comendataire 
perpétuel de nostre dame de Fontaine Daniel, à cause 
diidict lieu de Loyère et apartenances 

Doué à Fontaine Daniel i)ar devant nous frère de 
Monstereulx, licencié es loix, senesciial dudict lieu, 
sous nostre scel. 

Vendredv, 1^"' novembre 1525. 

CCCXVI 
Aveu pour les enfants de Jean de Cleraunay. 

1526. 

Damoiselle Anne Agraffart, vefve de feu noble 
homme Jehan de Cleraunay, vivant sieur de la Roche 
de Janze et de la terre et seigneurie du Petit Fresne, 
comme ayant le bail et garde des enfans mineurs d'ans 
dudict défunt et moy, avoue des abé et couvent de Fon- 

(1) Aujourd luii Monlaudiii, commune du canton do Landivy. 

(2) Torljechot, seigneurie située à Saint-Georges-Buttavent. — Guillemine 
de Sahur était veuve de Charles de Montécler, seigneur de Bourgon, et sœur 
d'Elie de Sahur, qui avait épousé Louis des Vaux, seigneur de Vaudemusson. 
Parmi les possesseurs de Torbechet citons, après la veuve de Charles de 
Montécler, née de Sahur : Louis de Montécler, sieur de Bourgon : — René de 
Montécler, époux de Claudine desHayes, dame de Fontenailles : — Jean Viel, 
sieur de Torbechet, maire et juge de Mayenne, époux de Vincente de lEspe- 
ronnière : — Renée Viel, dame de Torbechet, épouse de Charles Gilles des 
Nos, chevalier, seigneur de la Feuillée ; — Jean-Baptiste des Nos, comte de 
la Feuillée, seigneur de Torbechet, époux de Marie-Marguerite de Cordouan ; 
— Charlotte-Suzanne des Nos, dame de Torbechet, épouse de Paul-Louis duc 
de Beauvilliers. Pour favoriser la duchesse de Beauvilliers, le roi Louis XV 
échangea Torbechet contre le comté de Belléme, moins la forêt (Contrat du 
9 août il 68). Le dernier possesseur de la terre de Torl)echet, avant la révo- 
lution, fut Louis Stanislas Xavier de Bourbon, comte de Provence (Louis 

XVHI;. 

(3) Loyère, paroisse d'Aron, 



299 



taine-Daniel, à cause de leur seigneurie de la Haye sur 
Coulmont, le lieu, domaine et apartenances de la Gau- 
dinière. 
23 février 1526. 



CCCXVII 



Aveu par René de lIsle. 



1527. 



De vous Monseigneur Messire Pierre Cordier, docteur 
en décret, conseiller du roy en son grand conseil, abé 
coinmandataire perpétuel de nostre Dame de Fontaine 
Daniel Je noble homme René de Liste, sieur dudict lieu 
et d'Olon, avoue estre vostre homme de foy et hommage, 
à cause de ma terre, court, manoir et chapelle de Lisle, 
où je demeure 

20 aousl 1527. 



CGCXVIII 



Aveu par Bernard de la Touche. 



1528. 



De vous abé et couvent de nostre dame de Fontaine 
Daniel, je Bernar de la Tousche, escuier, sieur dudict 
lieu, avoue tenir à foy et hommage mon domaine, terre 
et seigneurie dudict lieu de la Tousche, paroisse d'Am- 
brières, lequel je tiens de vous franchement et noble- 
ment, par ung fief descu et de lance. 

23 septembre 1528. 



%\ 



1 

'•il 



3(K) 



301 






CCGXIX 



AvEL' PAR Guillaume du Bailleul. 



1536. 



(luillaume, seigneur du Bailleul, escuyer, avoue de 
Fontaine Daniel à iby et hommaige mon estang det^ 
Boulions ^i>. 

24 mav 1536. 



cccxx 



1547, 



Noble et puissant Jehan de Boylesve, seigneur de 
Versay, procureur de noble et révérend Messire P^ran- 
cois de Bovlesve, abé commandalaire de nostre Dame 
de Fontaine-Daniel. 

G septembre 1547. 



CCCXXI 



1551. 



Dès le 22 décembre 1550, noble et discret messire 
François de Boylesve, naguères abé commandataire de 
Fon taine-Daniel .... 

5 janvier 1551. 



(1) Le domaine des Bouillons, en nercé, fut donné en mariage par Julien 
de Hercé à Jeanne de Hercé, épouse de Isaac Mauclerc de la Mu/.anchère 
(Allé en la cour de Henri d'Avaugour, sevjncur de Maj/ennc). Colin de Hercé 
vendit celte propriété en 14^3 à Marie d'Kspau, veuve de Jean d'Yvoi, moyen- 
nant treize vingt écus d'or. 



CCCXXIl 



1551. 



Cristoflc Perot, escuier, sieur de Pescoux^D et de 
Vernye(2), conseillier du roy nostre sire, seneschal du 

Maine. 
7 avril, avant Pasques, 1551. 



CCCXXIII 



1554. 



Johannes Ursinus, Trecorensis episcopus, vicariusque 
domini Johannis Bellaii, cardinalls, cenomanensis epis- 
copi et abbatis commandatarii Bealae Mariai Fontis 
Danielis. 

30 decembri 1554. 

[Jean Ursin, évèque de Tréguier, vicaire de monseigneur 
Jean de Bellay, cardinal, cvéque du Mans et abbé comnien- 
dataire de la Bienheureuse Marie de Fontaine-Daniel. 

30 décembre 1554.] 



CCCXXIV 



Aveu par Hervé Eperon. 



1572. 



Messire Hervé Esperon, chevalier, sieur des Carthes, 
maistre dhostel de monseigneur le duc d'Alencon ^'^), fils 
et Irere du roy, sest auiourdhuy transporté à labaye de 



(1) Pescoux, terre et seigneurie en la paroisse de Louzes (actuellement du 
canton de la Fresnaye, Sarthe). 

(2) Vernie, paroisse près Beaumont-le-Vicomle. 

'.3j François de Valois, duc d Anjou et trAlencon, fils do Henri H (1534-1584). 



I^-I 



H' 



«•i 



ii 



302 

Fontaine-Daniel, ponr faire à la])é les foy et hommage 
(le certaines choses dépendant de la terre et seigneurie 

d'Arron, que ledict sieur Esperon a achetées 

25 aôst 1572. 



CGCXXV 

Prise de possession de l'abbaye par René 

DU Bellay. 

1583. 

A tous ceulx qui ces présentes verront ou oyront : 

Franchovs Rousseau, notaire et tahellion estahly aulx 
seaulx et contractz du Mans et du Hourg nouvel, de la 
Bigottiere, certifie à toutes personnes à quil apartiendra 
que ce jourdhuy VI' jour de décemhre mil cinq cens 
quatre vingtz et troys, instruit et en ce requérant véné- 
rable, noble et discrect René du Rellay, seigneur de la 
Fallu, abbé commendataire de labbaye de nostre dame 
Fontenne Daniel lès Maine, je me suis après transporté 
de ma maison, en compaigné dudicl sieur abbé jusc^ues 
en ladicte abbaye, en présence des tesmoings cy après 
inscriptz. 

Estant arrivez en la quelle abbaye, en nostre présence 
ledict sieur abbé, en vertu de ses lettres, provision et 
bulles expédiées en court de Romme, au profit et nom 
dutliet du Bellay, desquelles nous a l'aict apparoilre expé- 
diées anno Domini millesimo quuujenlesimo octuage- 
simo, primo idiiinn septembris, a prins et appréhendé 
la possession publicque en ladicte abbaye et a icelle faict 
tous actes de possession notoyre, soy estant ledict du 
Bellay en premier lieu transporté en léglize dicelle 
al)baye, sest agenouillé davant le grand aultel et faict 
son oraison et prière à Dieu, est allé baiser iceluy aultel, 
sur lequel a trouvé plusieurs doubles et deniers dof- 






303 

fraude y estans jusque à la concurance et val leur de 
cinq solz ; sest semblablement ledict du Bellay trans- 
porté à tous les aultres aultelz dicelle abbaye, a faict 
sonner et sonné les cloches dicelle eglize pour assembler 
et convoquer tous les religieulx dicelle ; au son desquel- 
les cloches se sont trouvés et assemblez lesdicts relioieulx 
et plusieurs aultres personnes, ausquelz a esté par ledict 
sieur du Bellay déclaré que ce quil faisoyt estoyt en 
signe et pour acte possessoyre ; et par frère Jehan Co}^- 
gner, docteur, prieur claustral de ladicte abbaye, estant 
ledict sieur du Bellay à genoulx, en présence desdicts 
religieulx au grand aultel, ont esté représentez les livres 
des sainctes evan^illes audict du Bellav et iceluv admo- 
nesté quil eust a garder inviolablement les droictz et 
privilèges,.... desdicts religieulx de ladicte abbaye. Nous 

sommes transportez es 

ensemble en la 

seigneur abbé 

plusieurs aultres 

abbé dicelle 

et ses chambres 

ou sont les pa 

et en présence diceulx . 

personnes 

et honorable 

es droictz 

xM' Jehan 

curé de 

du Bellav 

Jehan Cova 

dicelle abbaye 

frère Jehan 

Franchoys César, frère Jehan , , 






des religiciilx dicelle abbaye sont signez avec les aultres 
dessusdîclz en la minutie de ces présentes avec nous. 

De laquelle acte de possession, comme personne pu- 
blicque jav délivré ces présentes audict du Bellay: et en 
tesmoing de vérité, sont signez les tesmoingz suscriptz 
le jour et an que dessus. 

Suivent les signatures: Rousseau. — Fontaine. 



305 



CCCXXVl 



1593. 



Noble liomme Pierre de la Haye, sieur de la Rocbe 
et de Cour Janvier. 
22 décembre 1593. 



CCCXXVII 
Aveu vm\ P u l dk lIsle. 



1613. 



MessirePaul de Lisle ^i\ cbevalier, sieur dudict lieu 
de Lisle, de Sainet Loup'^', la Marsillerie et Ollon (^ 
avoue de labé et couvent de Fontaine Daniel, au (ief du 
bourg de Saincl Frambour, dépendant de ladicle ai)aye, 

une meson 

19 septembre 1G13. 



CCCXXVIII 



1618. 



Jeban des Boisdecours, escuier, sieur de Lestang. 
28 may 1618. 



CCCXXIX 
Aveu par la dame et les héritiers de la Touche. 

1619. 

De vous les abé et couvent de nostre dame de Fon- 
taine-Daniel.... 

Nous demoiselle Lezinne de Houssemaingne, dame de 
la Tousche, Cbarlole de la Tousche et Bernar Rabareu, 
escuier, sieur de la Touscbe, avouons à foy et bommage 
simple le fief et seigneurie dudict lieu de la Touscbe, 
paroisse d'Ambrières. 

4 février 1619. 



CGCXXX 
Aveu par (iuillaumk Cazet, sieur des Fresxes. 

1624. 

Guillaume Cazet, sieur des Fresnesi^i, avoue des abé 
et couvent de Fontaine-Daniel, pour raison de leur fief 
de Gasté, en la paroisse de Cbastilîon, un pré.. 

29 novembre 1624. 



*Hi 






■•♦-[ 



(1) Paul de risle du Gasl, Taîné des nombreux enfants de Jean de llsle 
et de Charlotte des Vaux, épousa, en lOlG, Catherine de Jaucourt. 

(2) Saint-Loup-du-Oast. 

(3> La Mareillerie et Ollon, en Saint-Fraimbaiilt-de-Prières. 



(1) Guillaume Cazet, fils de Jean Cazcl, sieur de la Fontaine et de Jeanne 
de Cotteblanche. 

20 



I 






i m 



'4 



S'il 

* ■ ' 



. a. 



APPENDICE 



■Il 



Charte dHamelin, kvéque du Mans^^). 



1210. 









Hamclinus, Dei gratià Genomanensis Ecclesiœ humilis 
minister, univcrsis Christi fidelibus, salutem in Domino 
perpétua ni. 

Juslis pelentium desideriis dignum est facilem pr^- 
bere consensuni, et vota qucT orationis tramite non 
discordant elTectu sunt ])rosequente complenda. Ea prop- 

ter lionestis dilectorum fratruni nostrorum Rad , 

al)l)atiset monacliorum Savigneii postulationibus grato 
concurrentes assensu, pro amore Dei et sainte nostrà et 
aniicoruni nostrorum, ipsis omnes elemosinas et omnia 
bénéficia qua- in diocesi a Deo nobiscommissà canonicè 
possident, concedimus confirmationem. In quibus bœc 
propriis duximus exponenda vocabulis : 

Ex dono Jobannis, régis Anglia», et concessione Ragi- 

nardi, comitis Morelonii et in forestà de Passeis 

totam terram, cum bosco, quœ est inter aquam de Mo- 
retà et ductum rivuli de Gulis et viam qua^ tendit de 
Telleio ad Gorran, usquè ad aquam de Goulmont. 

Ex dono Jubelli de Meduanà, liaiam de Gouhiiont, 
juxtà Domnipetrum, quantum aqua stagni monacborum 



H 
il 

*^ 



(1) Cette pièce contient le détail des possessions de l'abbaye de Savigny, 
exemptes de droits coutunncrs vis-à-vis de Fontaine-Daniel, et dont il est 
question dans la charte CLXXXVHI du Cartulaire. 



U 



308 

polcrit operire, et omncs reddilus et omniu jura qu?e ad 
eum perlinebant in illis terris, qiias aqiia stagni oceu- 

paverit. 

Ex dono Guillelmi de Landevico, duodeciin acras in 

Bosco Geslini. 

Ex dono Philippi de Landevico, Ricardi de Poeio, 
concedentibus omnibus filiis ejusdeni Uieardi, terrani 
de Perdrierià, cum omnibus pertinentiis suis. 

Ex dono Roberti Avenel, concendenle Philippo de 
Landevico, oscam terra? in vico de Landevico. 

Ex dono Radulphi Ansgier, concedente Hamelino de 
Exclusà, terram de Tabuerià. 

Ex dono Hamelini de lOxelusà, concedente Gaufrido 
iVatre ejus, terram suam de Bigoterià. 

Ex dono liiigonis de Vallelortà et Engerranni, fratris 
ejus, et Radulpbi de Vallelorlà, decinuun de Valletorlà 
et de Rogeaune et de Montebage, et decimam quie luit 
Gervasii de Sancto Hilario, et pralum de Destorne, et 
masuram unam in viUà de Tortà, et masuram et clau- 
sum juxlà capellam Sancti Albini. 

Ex dono (iautVidi de Monte Girulfi, concedentibus 
Willelmo et omnibus aliis liberis suis, lolam terram 
don\inicam de Jarzeio, cum slagno et molendino, cum 

totà mol ta suà. 

Habent predicti monacbi medielariam de Argenceio, 
quam emerunt de Guillelmo Eretigne, concedente Ha- 
melino I\^un, domino ejus. 

Habent etiam predicti monacbi medietariam de Val- 
lecurvà, cum omnibus pertinentiis suis, quam emerunt 
de Radulpbo de Cbantrigne, concedente Guidone de 
Sancto Lupo domino, et Guillelmo Moricii jus suum 
simili ter concedente. 

Ex dono Jubelli Porci et Radulpbi, filii sui, conce- 
dentibus Jubello et Guillelmo fralribus ejusdem Radul- 
phi, apud Erneiam domum et plaleam, in quà mansit 



I 



309 



Radulplîus de Sancto Salvatore, et oscam lerrre et deceni 
solidos cenomanensium annui reddilus in molendinis 
suis de Erneià. 

Ex dono Hamelini Ferrant, in parocliià Sancti Elerii, 
masuram unam. 

Ex dono Pagani de Garda, concedentibus filiis Hame- 
lino, Guillelmo et Roberto, et Pagano de Rochis, terram 
suam de Garda. 

Habent etiam predicti monacbi vineam, quam eme- 
runt de Johanne Nepote et Orient de Fonlanà. 

Habent etiam apud Gardam predicti monacbi tolum 
tenementum cjuod fuit Ernulti de Monte Ansgeri, in 
terris, pratis, vineiset nemore, Hamelino et Garino liliis 
suis concedentibus, et Pagano de Rochis, domino suo, 
et totum tenementum Aiœ, uxoris Roberti Le Poconnier, 
in terris, pratis, vineis et nemore, concedente filio ejus, 
et Pagano de Rochis, domino suo. 

Ex dono Ricardi Mansel, tringinta jornatas terrae et 
duasprati, continguasmedietariiie de Argenceio, assensu 
Guillelmi de Vallibuset Guillelmi de Aviart, ad quorum 
feodum terra il la pertinebat. 

Ex dono Parrocha.^ et Johannis Rabin, filii sui, totam 
terram suam de Babinerià in Argenceio, concessione 
Gaufridi Crassi, cui et heredibus suis reddenl predicti 
monacbi annuatim (piin({ue solidos cenomanensium, et 
terram de Mortiers, salvo servicio domini ipsius l'eodi. 

Ex dono Guillelmi Fretigne, decem jugera terrée con- 
tingua medietaricT de Argenceio, assensu Radulphi, hlii 
sui, et Hamelini Poun, domini sui. 

Ex dono Guidonis de Sancto Lupo et Maria?, uxoris 
suœ, quinque solidos cenomanensium et dimidium 
annui redditùs in frumentariis suis de Haià Meinarl. 

Ex dono Pétri de Poeio, assensu Pétri et Roberti, filio- 
rum suorum, et Alina\, uxoris sua^, concedente Philippo 



lu- 



c}»; 



1 



• ■•If 



1 



'il' 

I 



il 

•l! 

•irH 



• ' I 

4 



, t 






1 



•■■■m 



310 






de Landevico, totiim illud quod habebat in Bosco Jcs- 
lini, cum onmibiis perliiuMiciis suis. 

Kx dono Gorl)iui do Morliers, conmlenlo fdio siio, 
lotam (terram) siiam de Morliers, Haiiulino de Exclusa 
et filiis suis Hamelino et Guillelmo, et Odone, IVatre 
cjusdem Hamelini, totum jus suuni e()nce(ienlil)us. 

Ex dono Radulpbi de la Hatonniere, concedenlibus 
liliis suis Hauielino, Uoberlo et Radulpbo, masuram de 
la Germelonniere, eum ouiuibus perlinentiis suis. 

Ex dono Gervasii Probi, eoneedeutibus iiliis suis An- 
dréa et Hamelino, totum pratum de Valle Garnerii. 

Ex dono Jubelli de Roisson, coneedente Huj^one, fdio 
Guillelmi, fratris sui anlenati, totum illud quod babuit 
Huberlus de Valleborel apud Oissel, in terris et bomi- 
nibus et niolendinis, et (luamdam terrée parlieulam 
juxtà Ambrerias, qucT dieitur terra de Valle Seel. 

Ex dono RaduKi deLandevieo, eoncedentibus Juhello 
et Aies, liberis ejus, et IMiilippo de Landevico, domino 
ejus, totam terram suam de Telleio, seilieet masuram 
de Veteri Telleio, masuram Pétri Hervei et masuram 
Bezni et masuram Rogeri Lei)oris, et masuram de Aille- 
harderià, eum omnibus pertineneiis suis, et duas bur- 
gesias in vieo de Landevico. 

Ex dono Hamelini Ferrant, unam burgesiam in codem 

vico. 

Ex dono Pbilii)pi de Landevico, coneedente Pbilippo, 
fdio ejus, masuram unam ad Crucem Huberti, cum 
omnibus pertineneiis suis. 

Ex dono Avenel de Mareilleio et uxoris sUcT, conee- 
dente Tbeobaldo, lilio suo, et Pbilippo Laboer, domino 
suo, masuram suam de Mareilleio, cum omnibus perti- 
neneiis suis. 

Ex dono Hugonis Le Veier, coneedente Hamelino de 
la Chise, masuram quam tenuit Guillelmus Avenel, cum 
omnibus pertineneiis suis, liberam et ([uietam. 



..!,k J 



311 



n 



Ex dono Hamelini de Lande vi et Hamelini, nepotis 
sui, duas masuras in vico de Landevi. 

?]x dono Roberti deOrseciis, masuram unam in paro- 
cbià de Larebampe, eum omnibus pertineneiis suis. 

Ex dono Raginaldi de Gaineio, coneedente Guillelmo 
de Orengià, terram de ^Laineio, cum omnibus pertinen- 
eiis suis. 

Ex dono Roberti Avenel, masuram unam Morgeriis, 
liberam et quietam. 

Ex dono Guillelmi de Gorran, eoncedentibus filiis 
suis Roberto et I^adulfb, quinquagenta solidos cenoma- 
nensium annui redditùs in molendinis suis de Tliao- 
ncrià. 

Ex dono abbatis et monacliorum Fontis Danielis, 
duas partes decimœ rusticorum de Groileio,et decimam 
parlem totius redditùs domini Jubelli de INIeduanà de 
eodem Groileio. 

Rem. Ex dono abbatis et monacliorum ejusdem Ju- 
belli de Meduanà(i), totum jus suum quod habebat in 
prcdietis terris et possessionibus et aliis anno ab Incar- 
natione Domini M*' CG" septimo acquisitis, et libertates, 
et quietaneias, et conventiones inter eum et dictos mo- 
nachos factas, sicut in cartà ejusdem Jubelli continetur. 

Ex dono Guillelmi de Gorran et Radulfl et Roberti, 
filiorum suorum, apud Doretam, masuram qua3 fuit 
Johannis Le Roier, cum terra et pratello eidem masurae 
pertinentibus, quie émit Michael Richeri, liberam et 
quietam. 

Ex dono Henrici de Roslaio, concessione Hamelini 
filii ejus, unum sextarium Irumenti in molendinum de 
Septem Forgis^-), reddendum annuatim in Exaltatione 
Sancta^ Crucis. 



M 

'!< 1 



i'j il 

m 



1' H 



1 



M 
-"I 



n 



'il 



(1) Il s'agit des moines de l'abbaye de Fontaine-Daniel, dont Juhel lU était 
fondateur. 

(2) Le texte porte Septem Forgas, 



V;U 



1 






11 



m 



'M 



'li, 



312 

Ex dono Roberti Boislart et Giiillclmi, filii cjiis, con- 
cessione Dionisiae, filiae Hugonis Molicr, qiiaiiidam ter- 
ra m jiixtà Chamoecium. 

Ex dono Hervini de Bosco Kngerinni, concedente 
Radulfo de Valletortà, terrain qux diciUir La Fiche- 
paliere, et terram qna^ dicitnr La Moranderia. 

Ex dono Rol)erti de Landevico et Guillelnii, filii Gui- 
donis, concedente Guillelmo dicti Guillelnii lilio, terram 
qucT dicitnr Leschaceria , cnm omnibus pertinenciis 

suis. 

E\ dono llamelini de Columberiis, concedentibns 
liberis suis, quinque solidos cenomanensium annuatim 
reddendos de molendino suo dominico in Palniis. 

Ex dono Garini de Sancto Bertivino, concedente 
Rai^inaldo, predecessore nostro, duas partes totius dé- 
cima? totius parrocbiie Sancti Berlivini. 

Ex dono Herberti presl)iteri, decimam qua? fuit Odonis 
Gastinel, in parrocbià de Arono, Guillelmo Gueignart, 
clerico, omne jus quod in eà reclamabat pcnitùs dimit- 

tente. 

Ex dono Roberti Salsarii, concedentibns omnibus 
liberis suis, medietatem totius feodi de Montefrieloà. 

Ex dono Rainerii Taillatoris, concedente Guillelmo 
de Ferrarià, terram de Bozeio, cum domo in eà sità, et 
furnum in castcUo de Dan front. 

Ex dono Garini de Bozeio, duodecim cenomanences 
annui redditiis in Clauso Doelin, juxtà predictam ter- 
ram de Bozeio, quos reddere tenenlur Ranulfus, filins 
Maria, et bares ejus 

Ex dono Garnerii Jerbert, conductum aqua qua 
currit ad Stagnum de Fresnolià per terram suam et per 
terras liominum suorum, concedentibns filiis suis Jer- 
berto et Hugone. 

Ex dono RaduHi de Simillieio, in parrocbià Sancti 
Bomerii; dimidium feodum Ogeri, undè ipse Radulfus 



313 

et beredes ejus tenentur reddere annuatim très solidos 
cenomanensium predictis monacbis, in festo Sancti 
Alveii. 

Ex dono Jordani de Gortarvel, pasturam ad propria 
animalia dictorum monacborum etbominum eorum de 
Siliaco, per totum feodum ejusdem Jordani et in omni 
alià pasturà suà. 

Ex dono Tbeobaldi Picbene, concessione Laurentii, 
filii sui, boc etiam juramento firmantis, medietariam de 
Corteille, cum omnibus pertinenciis suis, ex quà reddun- 

t^"' annuatim Henrico de Bosleaio, domino ipsius 

terra, et oclojornatas terra in feodo Radulfi deCortellà, 
juxtà predictam medietariam, et quoddam pratum in 
eàdem medietarià, de quo redduntur annuatim Roberto 
de Hoireio duo cenomanenses. 

Ex dono Henrici, régis Anglia, antiquioris, in forestà 
de Passeio, locum de Sancto Alveo, et locuni de Dom- 
petro, et locum de Fresnolià. 

Ex dono Henrici régis, secundi, et Ricardi régis, filii 
ejus, ligna in eàdem forestà ad focum etadificia eorum- 
dem locorum, et pasturam ad omnia animalia dictorum 
monacborum, et pasnagium propriorum porcorum suo- 
rum, et totam terram qua est inler rivulum aqua de 
Gulis et duclum Garini, et baiam de Coulmont, et viam 
de Gorran ad Telleiolum. 

Libertates autem et quietancias et conventiones quas 
dominus Jubellus de Meduanà predictis monacbis dédit 
et concessil, sicut in cartà suà expresse conspeximus 
contineri, presenti pagina duximus inferendas. Omnes 
enim donationes, elemosinas et possessiones, quas do- 
minus Jubellus de Meduanà predictis monacbis dédit, 
sicut in carlà anno ab Incarnalione Domini M" CC» 
septimo in lolà terra acquisitas, ità libéré et quielè pre- 
dictis monacbis concessit, dédit et coniirmavit, quùd 
nibil juris in eis et servicii secularis sibi vel Iieredibus 



4 



' . i ■ 

4 



^ l 
*' '1 



•f « 



tt 















Ii« 



314 

suis retinuit, ob hoc solumniodi) divinam rcliibulioncm 
expeclans. Et conslituit <iiialcnùs scpè nomiiiali inona- 
chi supiàdiclas (lonalionos, possessioiu-s c-l domosinas 
habeant, k-neanl cl possi.leanl HIrmc, <iuiclc cl pac.licc, 
i„U...rc, plcnaiio, cum omnibus pcirmcnciis suis, lu 
hoininlbus, lenis, vincis et ncmoribus, in aquis, stagnis, 
mokMi.linis cl omnibus aliis rclnis ; et ipsi monacbi et 
eorum conversi et lamuli, cl iiomincs eoium in predic- 
tis terris manentes. cl omncs rcs ad ipsos pertinentes, 
pcr lotam lerram predicli .lululli lu.bcant lirmam pacem 
et pcrlectamliberlatem clomnem .piictanciam al) omiu 
consucti.dine. servicio et cxaclione, lelonco. ponlagio, 
passagio. cl cum hominiinis suis iegiliuiam commu.uo- 
ncm vcndcndo et emendo, in pascuis, aquis et scmetis, 
haiiset riveriis. in liosco cl i.lano. et in omnibus locis. 
Verumlamcn inlcr ipsos monachos et dominum Jubel- 
lum constilulum est et pari volo conccssum, (piod cxlra- 
neos cl lu-itivos, lures. rorisi)anilos, ([ui non luerint 
hominos eorunulem monacliorum vel scrvicntes. etiain 
i„ elemosinà suà eidem Juhcllo et l)aillivis suis capeie 
licebit, salvis monacliorum et hominiim suoruin icbus 
et catallis; et si quis de bominilms coriimdcm mona- 
choriim pro ipsis in curià su:i jiiri stare nohierit, ex <iuo 
eidem .luhcllo per ipsos innotuirit, ipse rebellcm juxla 
consucUidincm patria^ vocari lacicl. et si venire nolue- 
rit forisbanniic et cxtere exposilum ipsum, et prolcc- 
tione monacborum nudalum. ci vel baliivis suis, eliam 
in elemosinà ipsorum, capere licebit. Monachi calalla 
ejus rctinebunt, nun.piaui ca ipsi in poslcrum rcddiUin. 
Concessit eliam prediclus .Iiiliellus eisdem monachis 
habcrc et lacère judicinm cl jusiiliam de omni negotio, 
querelà vel causa qua- inter homines corum, vel contra 
ipsos homines. in prediclis terris vel elemosi.iis manen- 
tes, a (luocuimpie luerit mota : cl si lalis lucril causa ((uod 
convictiis vel condcmnalus mcmbia scu vilam perdere 



'1 



B 






315 

debeat, monachi curiam suani, si volueriiit, in curiam 
domini Juhclli adducere potcrint et tencre ; cl in dicto 
focto ipse de cetero convicto vel condeninalo jusliciani 
facict. Monachi autem calalhi el possessiones ejus habe- 
bunt, de cetero verô ipse JuheUus, vel baillivi, seu scr- 
vicntes sui in predictis nannuni et possessiones capere, 
seu hoininuni injuriam, violenciam, seu gravanien 
focere, seu rapinam exercere, minime poterinl, vel 
rébus, vel possessionibus seu hominil)us monacliorum 
alicpio modo noccre. Hîcc omnia qucT hic enumerata 
sunl, partim in cartis monacborum (pias habentadona- 
toribus, parlim in carlis episcoporum, prcdecessorum 
noslrorum, el principum, inspeximus conlincri. Qua> ut 
perpetuam habeant iirmilalem, in protectione Beati 
Juliani el nostrà suscipientes, sigilli noslri muniminc 
duximus confirmanda. 

Anno gralicT millesimo ducenlesimo decimo. 

Sub leslibus islis 



i l 

-t 1 

i »l 



i 



■l'ii 

il H 



'1 



Redditcs Regisville'^ 



1301. 



f?: 



Hères Radulphi Toustain : II bussellos frumenli, 
I panem, I gallinam, et tenet dimidiam virgatam 
terre, per homagium. 

Hères Boberli Troude : I p., I g., et tenet III virgatas 
terre, per homagium. 

(1) L'original de cette pièce est aux archives de la Manche. Nous en devons 
la copie à M. Dolbet, archiviste, qui, en plusieurs circonstances, sest montré 
d une obligeance extrême a notre égard. Nous lui en exprimons tous nos 
remerciements. 






r I 






- H 






h 



m 



316 

Robcrlus Rampculle : XÏÏI b. frumonli, II p., II g., 
et tcnct III virgatas terre, per homagiiini. 

Item. Idem: IIII denarios de auxilisad Petronillamde 
venta a Larrabi, aniio M" CGC" primo, super dictam 
lerram, per bomagium. 

Sanson Pieot : X d. de auxiliis ad Pelroiiillam, I b. 
ordei de garbagio, I esehisam ad molendinnm, lotum 
servieium' vavassorie, et lenet XXI virgalas etdimidiam 
terre, per residenciam et bomagium. 

Ro])erlus Crestey : dimidium h. lYumenti, I d. de 
auxiliis ad Pelrouillam, et lenet diniidiam virgalam 
terre, per bomagium. 

Item. Idem: Il b. frumenti, et tenel I virgalam et 
quarlam parlem I virgale terre de ieodo au Peignie. 

Ansquetillus Joste : XXVIl b. IVumenli, V p., V g., 
Vï d. de auxiliis ad Pelronillam, 1 b. ordei de garbagio, 
I esclusam ad molendinum, el lenet XXIII virgatas, per 
resideneiam et bomagium. 

Jobannes de Cruee, pro l'eodo au Peignie : XIllI b. 
frumenli, IIII p., IIII g-, VII d. de auxiliis ad Pelronil- 
lam, XI ova ad Paselia, l b. ordei de garbagio, I eselu- 
sam ad molendinum et tolum servieium bordagii, et 
lenet Xll virgatas terre, per resideneiam et bomagium. 

Pelrus Pasnoel : XIII b. frumenli, VI d. de auxiliis 
ad Pelronillam el parlem eseluse, el lenel VIIII virgalas 
terre, per resideneiam et bomagium. 

Jobanna, lilia Uieardi Corbellon : Vil b. IVumenti, 
VII p., VII g., III solidos de eenssu ad Pelronillam, 
l 1). ordei de garbagio, parlem eseluse el lolum servi- 
eium bordagii, et lenet VII virgatas terre, per residen- 
eiam et bomagium. 






317 

Item. Eadem : III b. frumenti de venta mariti sui et 
sue super dictuni tenementum. 

Item. Eadem : II d. ad Pelronillam, II d. ad Montem 
Martini, II p., II g., et tenet dimidiam acram terre, per 
bomagium de feodo Manssel. 

Item. Eadem : I b. frumenli de venta sua super 
tenementum supradictum, anno M'> CGC" secundo. 

Guillelmus Barbey : VI b. frumenli, III d. de auxiliis 
ad Pelronillam, I b. ordei de garbagio etpartem eseluse, 
et tenel VI virgatas terre, per resideneiam et bomagium! 

Jobannes Lebas : I quarterium frumenti, I d. de 
auxiliis ad Pelronillam, II p./lH g., et tenet II virgatas 
terre, per bomagium. 

Hem. Idem : VIII d. ad Sanctum Miebaelem devendi- 
tione Guillelmi Manssel junioris, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre. 

^ Item. Idem : V d. de auxiliis ad Pelronillam, et tenet 
VI virgatas et dimidiam terre, per bomagium, de venta 
a Larrabi, anno M- GGO» primo. 

Item. Idem : I g. super lerram supradielam de venta 
Radulpbi et Roberli Fabri, anno M" GGG" I". 

Guillelmus Le Nevou, lilius Jobannis : XIIII b. et 
tereiam parlem I b. frumenli, XII d. pro regardo, II p., 
II g. et XII d. pro parle sua unius quadrige, et lenet 
V virgalas terre, per resideneiam et bomagium. 

Guillelmus Le Nevou : V b. frumenti et tereiam par- 
lem II b., II p., II g., VI d. pro parte unius quadrige ad 
Miebaelem, et tenet III virgatas terre, per residenciam 
et bomagium. 

Nicbolaus Germain, ratione uxoris suœ : II b. fru- 
menli super suum masnagium et lerram eidem perti- 



m 
m 






fi 



11 



'là'» 



■liU 

m 



H 



'-.H 



I ■ 



'■ fi 



!» ,1 






r M 



'i 






m 






■;fî 
1- 



318 

nontcni do venta Henrici de Folia, anno M" GGG^ 
primo. Habemus litteram régis. 

Johannes, filins Rogeri Laposlre : V b. fVumenli ex 
cniptione, 1 1). ordei de garbagio et I esclusam ad mo- 
lendinum, et tenet llll acras terre, per homagiuni, de 

feodo Manssel. 

Item. Idem : IIÏ d. de auxiliis ad Petronillam de venta 
a Larrabi super terrani supradictam. 

Item. Idem : I p., II g- de venta Radiilpbi et Roberti 
Fabri suf)er terram snpradietam. Anno M" CGC" primo. 

Heredes Tbome Gorl)ellon, pro Sebilia Gorbellon : 
Il b. IVumenti ex emptione et 

Cil fcaUlet du texte manque en cet endroit. 

Laureneins Travers, pro lierede Ro])erli Lengleis : 
ÎII 1). IVumenti, I p., I g., el Unel II partes unius virgate 
terre, per liomagium. 

Item. Idem, pro (hiillelmo Mahvgarl : III cpiarteria et 
II 1). IVumcnli, I p., I g., el tenet V virgatas et dimidiam 
terre, per iionujgium. 

\Wm. idem, pro Vincenlio Abbalis : II 1). et dimidium 
IVumenti ([uarlene et I 1). IVumenti siestenc, et tenet 
1 virgatam el diuVidiaui terre, i)er bouiagium. 

Hem. bleui : II s. ad Saueluui Micbaelem pro piseariis 
et tentis Mab-egart, per bonuigiuui. 

Ileui. Idem : I b. IVunuMili pro Jordano super totum 
lenemenlum suum. 

Jobannes Le Danois : IIU d. et ol)olem, dimidium 
panem, dimidiam gallinam, et tenet dinVidiam acram 
terre pro Mabilia du Doit, i)er liomagium. 

Item. Idem et Jobanna la Pislarde, pro leodo Malre- 
gart: III b. et quartam partem unius b. IVumenti, et 
teneul I virgalam terre, per liomagium. 



319 



il 



Item. Eadeiii Johaiina : II b. frumenli, I p., I g., et 
tenet I virgalam terre pro Jemes Quenlvet, per lioma- 
gium. 

Item. Eadem : XVIII d., I p., I g., p,o piseariis, per 



homagiuni. 



1; ■;> 



Gmlielmus, filius a La Pislardc : II s. de censsu ad 
Sanctum Michaelem i)ro Radiilplio Corbin, et tenet 
dimidiam acram terre, per bomagium. 

Ricardus Alain, pro feodo Mah-cgart : III I). cl quar- 
tam i)arlem unius b. IVumenti, et lènet I virgalam terre 
per liomagium. ' 

Item. Idem : pro se, II quartcria et dimidium h IVu- 
menti, el lenel V virgatas terre, per liomagium. 

Xicliolaus Malregart, pro leodo Malregarl • I quarle- 
.uim IVumenli, el lenel II parles unius virgate terre, per 
liomagium. ' 

lleni. Idem : pro se, IIII b. IVumenli, I p In- p,.o 
gardino Mabilie as Braies, et lenel dimidiam "licram 
terre, per liomagium. 

Sansoii Labbey, pro leodo Guillelmi Malregart ■ III b 
Jnimenli. el lenel I virgalam ler.e, per liomagium 

Hem. Idem : I b. et dimidium IVumenli, I d. de auxi- 
"s ad Petronillam, de ve.Ua palris sui, super lolum 
lenemenlum suum. 

Ilem: un b. IVumenli quarlenc et I b. IVumenli sics- 
lene, el lenel I virgalam el dimidiam terre de feodo 
Oendoin, per liomagium. 
Hem. I p., I g,^ pi-o quadam tenta. 

Emma La (loirec : I !>. IVumenti quarlenc, I ii f.u- 
'iienl, siesleiic, el lenet I virgalam et dimidiam terre de 
leodo Gendoin el de Mairegarl, per bomagium. 



■il 
■ ti 

i 

n 

■il*l 

m 



^îi* 






i J 



u.n 



m 



M 






t"; 



' ' I 



I 

■ i 1 
! 






»J ï 



» 



4 
» 




320 

Cecilia filia Abhatis: 1 h. IVumenli qimrlcnc, I h. fm- 
menli siJslenc, el lencl I vi.galam c-l dimidiam terre, 
per homagiuni. 

Guillchnus Corpin. pro gardino Corbin el pro medie- 
tate Columbarii: 111 <,uarteria rnimonli, et tenet III 
virgatas terre, per residenciam et homagiuin. 

lloni Idem : VI b. frumenli pro Le Pyctel, et tenet III 
vir.<atas terre apud Crasvilhuii. ex eniptione lacta, per 
residenciam et liomagium. Anno M' CGC" prinio^ 

Item. Idem, pro terra de Glataignie apud \onvil- 

lam 

Item. Idem : III b. frumenti pro .lordano. 

Emmelola, lilia Pétri Le Parfait : X b. frumenti. II p., 
11 f.., et tenet I acram terre, i)er resideneiam el lioma- 



giiim. 



Robertns Dromont, pro Perebot : V quarlona Iru- 
nuM.li VIII d. de auxiliis ad Peironillam. el partem 
escluse ad molendinum. et lotum servieium bordagii, 
et tenet XX virgatas terre et I b. ordei de garbag.o, [.er 
resideneiam el homagium. 

Ro'-erus Hue . XlUl b. frumenti, I p.. I g . VIII d. de 
auxibis ad Peironillam, 1 b. ordei de garbag.o. et 
partem eseluse ad molendinum. et tolnm servuu.m 
bordagii, el tenet XV virgatas terre, per resulene.am el 
homagium. 

Jobanna Morin : II b. frumenti super tolnm lene- 
menlum suum, et de boe liabenms lillerani reg.s. 

// manque ici un feuillet dam le texte. 



"^ 



:i 



itkA 



321 

tenet I virgalam terre de feoclo Corbelloii. 

Item. I b. frumenti super totum tenemenlum quod 
tenet a nohis de venta Henrici de Folia, anno M" CGG« 
primo. Habemus litteram régis. 

Petrus Loste : I quarterium frumenti ex venditione 
Slephani Le Nevou, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, sitam super clausum Jobannis Le Nevou, per 
liomagium. 

Robertus Le Nevou : X quarleria frumenti, V p., 
V g., I d. de auxiliis ad Petronillam, I b. avene, et tenet 
XX virgatas terre, per residenciam et liomagium. 

Gaufridus Le Nevou : VII quarleria frumenti, III p., 
III g., VII d. de auxiliis ad Petronillam, Ib. ordei de 
garbagio, I esclusam ad molendinum, et tenet XI vir- 
gatas terre, per residenciam et bomagium. 

Item. Idem Gaufridus Le Nevou, Johannes Muriel, 
lieredes Jobannis Blansgans, Guillelmus Le Glerc, 
ratione uxoris sue, et Guillelmus Torpin debent II 
quarleria frumenti, pro Jobanne de Freno, pro pratis 
de la Saline, et tenent III virgatas et dimidiam terre, 
per bomagium. 

Jobannes Saline : VIIII b. frumenti, II p., II g., II d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, I esclu- 
sam ad molendinum, totum servieium bordagii, et 
tenet VIIII virgatas terre, per residenciam et bomagium. 

Petrus Estrille, pro feodo Gaslebley : VI quarleria 
frumenti, VIII p., IIII g., XII d. de auxiliis ad Petronil- 
lam, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum 
et tenet XVI virgatas. 

Item. Idem : LXVII s. pro berqueria ad duo festa pro 
se et ejus participes, et tenent XII acras terre, per resi- 

21 






• 



illl 



II 

.11 



4- 



* 






11 



...f 



I ' 



' M 






»'.- ri 



" M 



^; 



'M 



■■'fi 






-.4 i 



■ 



322 

dcnciam et homagium, et dcbent habcrc LXVII biden- 
tes. 

Heredes Ansquelilli Blansgans : lU b. Inimenli et 
diiiiidium, ï p., I g. pio iilia Quevinct, et tenet I virga- 
tam et dimidiam terre, per hoiiiagiuin. 

Nicholaiis Gaslel)ley : VU quarteria II b. iVumenti, 
llll p., IIII g., III d. cle aiixiliis ad Pelronillain, XVÎIÎ d. 
pro piscarii^ ad Sanctuni Micliaeleni, et tcnel XllI vir- 
gatas et dimidiam terre, pcr residenciam et homagium. 

Item. Idem : 1 iiuarterium IVumenli, I p., I g. pi'O 
campo terre de via du Tôt, quod tenet per bomagium. 

Petriis Lemintre : XIII b. IVumenli, I d. de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet I acran terre, per residenciam et 
homagium. 

Johannes Hermer : VI b. IVumenli, II d. pro pane, 
I g., dimidium b. ordei de garbagio, XII d. de censsu ad 

Petronillam. 

Item. Idem : XVI s. VI d. pro l)erqueria ad duo fesla 
et I esclusam ad molendinum, et lenel XII virgatas 
terre, per residenciam et bouKiginm, et partem suam 
biden t. 

Guillelmus Herberli : VIIII (luarleria frumenti,II b. et 
dimidium IVumenli, II p., II g., XI d. de auxiliis ad 
Petronillam, VI d. de moule, I b. ordei de garbagio et 
partem escluse, et tenel VIII acres terre, per residenciam 

et homagium. 

Item. Idem : ratione malris sue, et Robertus dictus 
Herberli, insimul (debent), VIII d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, et tenent V virgatas et dimidiam terre, per 
homiagium, pro Larrabi de feodo Manssel. 

Michael de Bosco, pro Petro Le Sage : V b. frumenti, 



323 

XII d. pro piscariis, III p., III g., et lenet IIII virgatas 
terre cum piscariis, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : IIII s. ad Sanctum Michaelem pro domo 
sua. 

Item. Idem : V s. pro Grasiquar ad duo festa, et tenet 
VI virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : Il quarteria frumenti, II p., II g. de 
dimiss. Laurentii Travers, pro feodo Guillelmi Maire- 
gart, et tenet V virgatas terre, per homagium. 

Idem. Hem : II ]). quartenc et I b. siestenc frumenti 
pro Jolianne Labbey, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, per liomagium, de feodo Gendoin. 

Item. Idem : pro filia Abbalis, I b. frumenti quartenc, 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : pro se, X quarteria frumenti, V p., V g., 
II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet IIII acras et 
dimidiam terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : I d. ad Petronillam, et tenet I virgatam 
terre de forefactura d'Argouges, per homagium. 

Item. Idem et Thomas Quetel, ratione uxoris sue, 
pro porqueria : X b. frumenti, et tenent VI virgatas et 
dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem et Sanson Labbey: I b. avene et tenent 
V virgatas et dimidiam terre in clausis Gorbin, per 
homagium. 

^ Hères Roberti de Monte : II b. et dimidium frumenti, 
VIII d. de auxiliis ad Petronillam, I p., I g., et tenet 
II virgatas et dimidiam terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Ansquetillus Leroillye : I b. frumenti, I d. de auxiliis 
ad Petronillam, et tenet dimidiam acram terre, cum la 
Quaneviere ante domum suam, per homagium. 

Thomas Hamelin : XVIII d. de auxiliis ad Petronil- 



H 
l 

■.fil 

M 



'A 

' ' I 

m 



m 



m 



I:' 



\-' il 

ftnl 



'0 



, -<■ 



•m 



• t'\\ 









* -'il 



■i 






-M 






U I 



324 

laiii, l h. ordei de garbagio, I exclusam (ad) molcndinum 
et loliim serviciiiin vavassorie, et tenet Vlll virgatas 
terre, per resideiiciain et homagiinn. 

Item. Idem, ratione uxoris sue : II 1). frumenli pro 
porqueria, et tenel I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : V d. de auxiliis ad Pelronillani pro Lar- 
rabi de leodo Manssel, et leuet I virgatam et diinidiam 
terre, per homagium. 

Item. Idem : Vlll d. ad Sanctum Miehaelem de venta 
GuiUelmi Manssel, et tenet 1 virgatam et dimidiam 

terre. 

Item. Idem : I g. pro terra supradicta de venta Ra- 

dulphi et Roberli Fabri, anno M" CGC" primo. 

Pctrus Osmont, pro Corpin : III s., II d. de auxiliis ad 
Petronillam, II b. ordei de garbagio et I exelusam ad 
molendinum et totum servieium vavassorie, et tenet 
XI acras terre, per rcsidenciam et homagium. 

Guillelmus Ruaul, pro Lyarl de supra Sara : IIlî d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenel l aeram terre de feodo 
Gendoin, per homagium. 

Roberlus Rondin, pro herede Roberli Touletes : II 
quarteria IVumenti, lll d. de auxiliis ad Petronillam, 
I b. ordei de garbagio, I exelusam ad molendinum et 
totum servieium bordagii, et tenet I aeram terre, per 
resideneiam et homagium. 

Johannes Lerainel : I b. IVumenti, et tenel I virgatam 
et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : XX b. avene, I p., I caponem, et tenet 
pratum de Vinea, per homagium. 

Guillelmus Glerieus, ratione uxoris sue, pro Guillelmo 
Le Ravnel : l b. Irumenti, I p., I g., II d. de berqueria 



<s3 






325 

ad duo fesla, et tenet dimidiam virgatam terre, per 
homagium, de feodo Servain. 

Guillelmus Morin : VI s. de berqueria ad duo fesla, et 
tenet III virgatas terre, per homagium, de feodo Servain. 

Laurenlius Travers : VI s. de berqueria ad duo festa, 
et tenel III virgalas terre, per homagium, de feodo Ser- 
vain. 

Slephanus Picot : pro Unfrido Flont : IIII s. de ])er- 
queria ad duo festa, et tenet II virgalas terre, per lioma- 
gium, de feodo Servain. 

Pelrus Reboule : III s. ad duo fesla de berqueria, et 
lenel I virgatam et dimidiam terre, per homagium,' de 
feodo Servain. 

Roberlus Fessier : III s. de berqueria ad duo fesla, et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium, de 
feodo Servain. 

Item. Idem, de venta palris sui : II b. frumenli super 
terram supradictam. 

Radulphus démentis, pro Picot : VI s. de berqueria 
ad duo fesla, et tenet III virgalas terre, per homagium, 
de feodo Servain. 

Vincenlius Leraynel : XII d. de berqueria ad duo 
fesla, et lenel dimidiam virgatam terre, per resideneiam 
et homagium, de eodem feodo Servain, et debenl omnes 
tenenles de prediclo feodo Servain I b. ordei de garba- 
gio, dimidiam esclusam ad molendinum. 

Gaufridus Février : X b. frumenli, I p., I g., et tenet 
Il virgalas et dimidiam terre, per homagium. 

Filia GuiUelmi Quelel, pro Richecort : XVI s. VI d. de 



:'i ' si 



• ! 



m 






■> ; L 



.■Hl 



.:! 



' t. > I 
l 



* 1 il 



W' 



M 



•V 



'1 



-.^». 
^ 



\'h 






Wi 



32(5 

bcrqucria ad duo festa, I p. de H d., I g. el parlcm 
csclusc, dimidiuni h. ordoi de garbagio, et XVI biden- 
tes, el lenel VI viigalas et diniidiam terre el paiiem 
Rippe. per residenciam el homagiiiin. 

Guillelmus Haye, elericus ; I p., l g- et lenel III vir- 
«ilis terre, per rcsideiu-iam et honiagium. 
" Item. Idem, pro hcrede au Bas : II b. Irumenli, et lenel 
I virgatam et dimidiam terre sul)lcr Grandum Monlem, 

per honiagium. 

Item. Idem, pro feodo Radulpbi Leroillyc : II b. Iru- 
menli, I 1). ordei de garbagio, el tenel III virgalas terre, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem, pro feodo Malrcgart : Il p., H g., dimi- 
dium panem, dimidiam eai.onem, et tenel dimidiam 
virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem ; I d. de auxiliis ad Pelronillam, et tcnet 
dimidiam virgatam terre, per liomagium, de venta a 
Larrabi. Anno M" CGC" primo. 

Thomas Goscelin : XV b. et dimidium frumcnli, I p., 
I g., XV d. de auxiliis ad Pelronillam, I b. ordei de 
gadmgio, I exclusam ad molendiiuun, lolum servicium 
"avas^orie, el lenel VI acras lerre, per residenciam et 

homagium. 

Item. Idem : XII d. de censsu ad Miehaelem, pro situ 
«ranuie sue, et est residens, per homagium. 

Gaiifridus Gaaignebicn : XI b. frumenli, VIII d. de 
auxiliis ad Pelronillam, 1 b. ordei de garbagio. 

Item. Idem, de venta sua: I b. IVumenti, I p., I g., 
super totum bereditagium suum, I exclusam ad molen- 
dinum et totum servie.ium bordagii, el lenet XVIII vir- 
galas terre, per residenciam el liomagium. 

Item. Idem: X b. frumeuti de veula GauiVidi Achaie- 






S' 

■ 

■!♦" 

'I 

, » ■ • 

'H' 



:< I 



327 



vache.et tenel VIIII virgalas terre, per homagium. Anno 
M« CCO^ primo. Habemus lilleram régis. 

Item. Idem : XXI d. de auxiliis ad Pelronillam, II s. 
ad Monlem Martini, III d. pro pane, I caponem, I g., 
XX ova ad Pascha, et tenel VIII acras terre, per homa- 



gumi. 



Rogerus Lefranc, ratione uxoris sue, pro Ade Anglico : 
II b. frumeuti, el tenel dimidiam virgatam terre, per 
homagium. 

Hem. Idem, ratione dicte uxoris: I d. de auxiliis ad 
Pelronillam, el lenet X perças terre, per residenciam el 
homagium. 

Henricus Haye : V b. frumenli, pro quadam residen- 
cia, de venta Gaufridi Foliol, Ricardi et Johannis Lebu- 
hot. Anno M' CGC" secundo. 

Roberlus Fessier : II b. frumenli, I p., I g. et dimi- 
diam, I d. de auxiliis ad Pelronillam de venta Malpetil, 
et tenel I virgatam lerre, per homagium. 

Sanson Maynier, pro herede Crochon : II b. frumenti, 
I p., I g. et dimidiam de venta Malpetil, et lenet I vir- 
gatam el XII perças lerre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, I p., I g., et lenet I vigatam 
et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, I p., Ig., de venta fdie 
Piquet, et tenel II partes unius virgale terre, per 
homagium. 

Guillelmus Gervasii : XXI d. de auxiliis ad Pelronil- 
lam, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum 
el lolum servicium vavassorie, el tenelur observare 
prisonniarios el lechep, el tenel VI acras et dimidiam 
terre, per residenciam el homagium, 



M H 






•4 . 

H', i 



m 

m 

' n\ 

n;l| 

)' 

w 



i 






.' M 



:>n 



•'»1 



* m 

w^«* Il 



""tft 



11 



328 

Item. Idem : XIIII b. frumenti, I g., et tenet I acram 
cl II partes unius virgate terre, per homagium. 

Teneiites de feodo Haslivel : 

Thomas Qiietel, ratione uxoris sue ; Robertus Dromont ; 

Alanus Rogere, ratione uxoris sue; Juliana, lilia Bal- 

doiii 

Ansquetillus Le Roillie, pro Hastivel : XVIIIÏ 1). fru- 
menti, II p., II g-, m d. de auxiliis ad Petronillam, 
Iquadrigam ad boscum Héraut..., et tenet I acram et 
dimidiam virgalam terre, per liomagium. 

Tenenles de feodo Carl)onneI : 

Robertus Xormant : I (juarterium IVumeiili, I p., I g-, 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Ricardus Lelyoc : VU b. et dimidium frumenli, III p., 
III g., III d. de auxiliis ad Pelronillam et I virgalam 
terre et dimidiam, per homagium. 

Nicholaus Malregarl : I b. frumenli, et Icnel dimidiam 
virgalam terre, per homagium. 

Johannes Lorgueillous : I b. frumenli, Il p., II g-, et 
tenet I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgalam et IIII per- 
ças terre, per homagium. 

Johannes, fdius au Gascoing : 1 quarlerium frumenli, 
I p., I g., et tenet I virgalam et dimidiam terre, per 
homagium. 



Filia Guillelmi Lel)erquier : X b. frumenli, I p., I g., 
I d. de auxiliis ad Pelronillam, et tenet II virgalas et 
dimidiam terre, per residcnciam cl homagium. 



329 



.'S 

é 

'1 u 

, 1 

i M 



Guillelmus Morin, alias dictus Capey : V b. frumenti, 
Ip?Ig? VI d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I 
virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Johannes, fdius Amonde Esperilal : II b. et dimidium 
frumenti, I p., I g., et tenet unam virgatam terre, per 
homagium. 

Johannes Cornebois : I b. frumenli, et tenet V virgalas 
terre, per homagium. 

• 

Henricus de la Folie, ratione uxoris sue : II b. fru- 
menti, dimidium panem, dimidiam gallinam, dimi- 
dium denarium de auxiliis ad Petronillam, et tenet 

I virgalam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Pelronillam, pro Lar- 
rabi de feodo Manssel, et tenet II parles unius virgate 
terre, per homagium. Anno M'^GCG*^ primo. 

Guillelmus Ferrant : II b. frumenti, dimidium panem, 
dimidiam gallinam, dimidium denarium de auxiliis ad 
Pelronillam, et tenet I virgalam et dimidiam terre, per 
homagium. 

Ranulphus Routier vel Raalin : II b. frumenti, et tenet 

II partes unius virgate terre, per homagium. 

Thomas Quetel, ratione uxoris sue : II b. et dimidium 
frumenti super loluni manerium suum cum pertinenciis, 
et de hoc habemus litteram régis, de feodo Garbonnel 
usque hue. 

Guillelmus Roussel : VIIII quarleria frumenti, III s. de 
auxiliis ad Petronillam, VII d. pro pratis falcandis, II b. 
ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et totum 
servicium bordagii,et tenet XII acras terre, per residcn- 
ciam et homaoium. 



» 1 

- < 
•i il 

; m 

'A 



s il 



^'iH 






..•I 



M 



il 



" -H 






m 



'i H 



..f 



330 
Item. Idem : VI d. deauxiliis ad Petronillam. 

Robertiis Boudin : XX 1). cl dimidium et qiiartam 
partemunius b. frumenli, II p., II g-, V d. de auxiliis 
ad Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, I exelu- 
sam ad molendinum (se et tenentes de dicto l'eodo ), totum 
servieium bordagii, et tenet XI virgatas terre, per resi- 
deneiam et homagium. 

Heredes Alani Boudin : VIIII I). frumenti, VIlIl d. 
pro regardis et auxiliis et pro parte sua pisearie. 

Item. lidem, pro Nicholao Boudin: III b. et terciam 
partem unius virgate IVumenti, III oboles pro regardis, 
auxiliis et piscariis. 

Anicia Vivien, pro l'orefactura : III b. et dimidium 
frumenti, I p., I g., per residenciam et homagium. 

Item. Kadem et Laureneius Travers, pro Guillelmo 
Boudin : VI b. frumenti quartene, I b. frumenti sies- 
tenc, III d. pro regardis, auxiliis et piseariis, et debent 
insimul dimidiam virgatam ordei de garbagio, dimi- 
diam exelusam ad molendinum et totum servieium 
bordagii, et tenent VIII virgatas et dimidiam terre, per 
homagium. 

Petrus Rebouley : VIII b. frumenti, I p., I g. 

Item. Idem : II b. frumenti de venta sua super totum 
tenementum suum, per resideneiam et homagium. 

Item. Idem, pro lilio Gaufridi Lebreton : VII b. fru- 
menti et dimidium, et tenet dimidiam aeram terre, 

per homagium. 

Item. Idem: I b. frumenti, I p., I g., super totum 
tenementum supradietum de venta heredis de Folia. 

Anno M" CGC" primo. 



331 

Philippus Morin : III b. frumenti, et tenet III virgatas 
terre a Fol vie, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenli, I p., I g., et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium, de feodo 
Corbin. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g., I d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet dimidiam acram terre 
super Lctot de feodo Corregis, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, et tenet I virga- 
tam et X perças, per homagium. 

Item. Idem: III b. frumenti, et tenet I virgatam et 
dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue: XI b. frumenti, I p., 

I g., et tenet VI virgatas terre apud Crasvillam, per 
homagium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : XIII b. frumenti, 
VI d. de auxiliis ad Petronillam, et exelusam ad molen- 
dinum, et tenet VIIII virgatas terre, apud Vonvillam, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem, ratione predicte uxoris : I quarterium 
frumenti, I p., I g., et tenet dimidiam acram et quartam 
partem unius virgate terre, pro Vielleley apud xMelelot, 
per homagium. 

Item. Idem : I quarterium et dimidium b. frumenti, 

II p., II g., super omnibus supradictis de venta Pile- 
droue, per homagium. 

Item. Idem, pro feodo x\nsgier : XV b. frumenti, 
XV cenomannenses pro regardis, XV cenomannenses de 
auxiliis ad Petronillam, VIII d. pro pratis falcandis, 
I b. ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et 
totum servieium bordagii, et tenet XI acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : VIIII s. ad duo fesla, pro medietate pis- 
carie du Nez. 






•I 



"1 

i 



•4; H 



/* * I 






■1 

• < i 

f 






332 

Peirus Ansgier, pro Asira, iilia Ansgeri : II b. frunicnti, 
cl tenet I virgalam terre de feodo Ansgeri, per homa- 
gium. 

Sibilia, filia Ansgier : II b. IVumenti, et lenel II virga- 
tas terre de diclo ieodo, per homagium. 

Nicholaus de Sanclo Vedasto, clericus, pro Maria, 
fdia Aumonnier : I b. frumenti, I p., 1 g., et tenet dimi- 
diam acram terre de predicto ieodo, per bomagium. 

Nicholaus Herbert : II b. rnimenli et tenet I virgatani 
terre pro Clopida Hochart, de Ieodo supradicto, per 
homagium. 

Eufemia, reUcta Rogeri Gavori : I (luarlerium fru- 
menti, I p., I g., et tenet III virgalas et dimidiam terre, 
per homagium de ieodo Ansgier. 

Item. Eadem : 1 b. iVumenti de venta Radulphi et 
Roberli Fabri, supra dictam terram. 

Guillelmus Symon : XVI quarteria frumenti, dimi- 
dium b. ordei de garbagio, et tenet XV virgatas terre, 
per residenciam et liomagium. 

Guillelmus Corbin : XII d. de auxiliis ad Petronillam, 
dimidium b. ordei de garbagio, I esclusam ad molen- 
dinum, totum servicium vavassorie, et tenet VIII acras 
terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : XX b. et dimidium iVumenti, VI d. pro 
pane, V g., I b. ordei de garbagio, totum servicium 
bordagii, et tenet VIII virgatas et dimidiam terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta fdie Pétri de 
Bosco, super La for i ère. 

Item. Idem, i)ro Alano Gendoin : XIIU b. frumenti, 



333 

II p., II capones, I quadrigam ad boscum, habeal vel 
non, I esclusam ad molendinum, et tenet X virgatas 
terre, per homagium. 

Juliana, filia au Roillie, pro herede Diguet : II b. fru- 
menti, I p., I g., et I...., per homagium. 

Guillelmus Morin, pro feodo Malregart : I b. frumenti 
siestenc, II p., II g., dimidium panem, dimidium capo- 
nem, et tenet II partes unius virgate terre, per homa- 
gium. 

Item. Idem : IIII quarteria frumenti, I p., I g., I d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram terre, per 
homagium. 

Item. Idem : I libbram cerc, et tenet dimidiam virga- 
tani terre apud Folevic, per homagium. 

Item. Idem : XII d. pro piscaria de Haulluic, I p., I g., 
per homagium. 

Item. Idem : XIIIÏ b. frumenti, III p., III g., pro feodo 
au Bihois, et tenet I acram terre, per homagium. 

Johannes Morin: VII b. et dimidium frumenti, et 
tenet II virgatas et dimidiam terre de Grindel et Pro- 
dumo Robelin, per homagium. 

Item. Idem, pro Roberto RufTo : II quarteria frumenti, 
I p., I g., et tenet II virgatas et dimidiam terre de feodo 
Ansgier, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, pro Asira, filia Ansgeri, 
super totum tenenientum dicti Johannis, per homa- 
gium- 

Item. Idem: II b. frumenti, II p., II g., XL ova ad 
Pascha de venta Philippi Manssel, et tenet X virgatas 
terre, per residenciam et homagium. Anno M'^ CCC'^ 
primo. 

Item. Idem Johannes : X d. de auxiliis ad Petronil- 



i 

11 



-, il 



M ; 



'M 



1 ;■ 






1 



II 



* 1 









334 

lam, de venta dicti Philippi, super lerram supradiclam. 
Anno M" CCC'^ primo. 

Giiillelmus Geriii, ralione iixoris sue, pro Guillelmo 
Ruffo: X h. rrumenli, I p., I g-, et tenet IIII virgatas 
terre, per liomagium. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris, pro Roberto Roussel : 
Xllll 1). et dimidium IVumeiili, III p., III g-, H d. de 
moute ad Sanctum Michaelem, et tenet I acram terre, 

per homagium. 

Item. Idem, ratione predicte uxoris : II s., lïl d. de 
auxiliis ad Petronillam, Il b. ordei de garbagio, 1 esclu- 
sam ad molendinum, lolum servieium vavassorie, et 
tenet VllI acras et dimidiam terre, per residenciam et 
liomagium. 

Guillelmus Vitulus: I b. IVumenti, I p., I g-, pi'O La 
Forge, et pro quadam pecia terre, eonlinenle 1 virgalam 
terre, per homagium. 

Hères Ricardi Mahieu : III b. IVumenti, Il p., H g-, 
et tenet I masnagium, eum terra eidem pertinente. 

Item. Idem : III b. IVumenti de venta Johannis Fabri. 
Anno M ' CGC" primo, super omnia supradieta. 

Johannes Yver : VIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
II d. de garbagio, I exelusam ad molendinum, lotum 
servieium vavassorie et VU virgatas terre, per residen- 
ciam et homagium. 

Item. Idem : III s et II d. de auxiliis ad Petronillam, 
II p. de llll denariis, II capones, de venta Roberti Mans- 
sel, et partem serviciorum vavassorie Manssel, et tenet 
VIII acras terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem, ratione uxoris sue, pro herede Ricardi 
Lefauconnier : V s. de auxiliis ad Petronillam, II b. 
ordei de garbagio, I exelusam ad molendinum, totum 



Ricardus Letyoc : I quarterium frumenli, II p., II g., 
n d. de auxiliis ad Petronillam, XII d. pro piscaria,''et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet dimidiam virgatam 
terre, per homagium. 

Johannes Roussel : II b. et dimidium IVumenti, I p., 



f 1 



>♦'! 



i 



33.) 

servieium vavassorie, et tenet XXII acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Item. Idem : II b. frumenti, pro Johanne Lefaucon- 
nier, de venta sua, super feodum supradictum. 

Item. Idem, ratione dicte uxoris : IIII quarteria et 
dimidium b. frumenti, IIII p., IIII g., II d. de moule ad 
Nativitatem Domini, et tenet 

Item. Idem. : I b. et dimidium frumenti, I p., I g. pro 
Escollant, et tenet I virgatam terre, per homagium, de 
feodo Corbin. 

Josiana, pro eodem feodo Cornart : V b. frumenti, et 
tenet dimidiam acram terre, per residenciam et homa- 
gium, et, post morlem ipsius, heredes sui reddent VI b. 
frumenti de venta Johannis Fabri, et de hoc habemus 
litleras domini régis, anno M'^ CGC" primo, et bonum 
contraplegium. 

Item. Idem : II b. frumenti de venta marili sui, et 
tenet dimidiam virgatam terre, per homagium. Habe- 
mus litteram régis. 

Robertus Normant : X b. frumenli, III p., III g., III d. 
de auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram et dimidiam 
virgatam terre, per homagium, et VI d., I p., I g. pro 
tentis. 

Item. Idem Normant et Roussel 
piscaria, per homagium. 



V s., I p., I g. pro 



M 



1 



•;i 



' » " 






m 



f.' 



] 



336 

I g. et XVIIl d., 1 p., I g. pro piscaria, el lenet I virga- 
lam lerre, por hoinagiiini. 

Robcrtus Boulart, pro licrcde Guillclmi Vales : VI 1). 
frumenti, I p., I g-, diinidium h. ordci de garbagio, YI 
d., I p., I g. pi'o I tenta, et totum servicium bordagii, et 
tenet I acram lerre, per residenciam et bomagium. 

Pbilippus Letrenchanl, pro Rogero Canu : V b. fru- 
menti, I p., I g., II d. de auxiliis ad Petronillam, totum 
servicium l)ordagii, el tenet V virgalas terre, per resi- 
denciam et bomagium. 

Item. Idem : Il b. Irumenli, III d. de auxiliis ad Pe- 
tronillam, et tenet I virgatam lerre, per bomagium. 

Rol)ertus Guerret : II b. Irumenli, I d. de auxiliis ad 
Petronillam, et tenet II i)artes unius virgate terre, per 
bomagium, pro Petro Roncbete. 

Guillelmus Mordrel : IIII p., IlH g-, X d. de auxiliis 
ad Petronillam, XX ova ad Pascba, I b. ordei de garba- 
«io, I esclusam ad molendinum el lolum servicium l)or- 
da"ii et tenel X\' virgalas terre, per residenciam et 
bomagium. 

Item. Idem, pro Beatrica Bande : II b. frumenti, II 
parisis pro regardis, et tenet V perças terre, sitas in suc 
masnagio, per bomagium. 

Item. Idem, pro berede Roberli Baucbes : II b. fru- 
menti, II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I virga- 
tam et dimidiam terre, per bomagium. 

Item. Idem, pro Cornet : III b. frumenti, II d. de 
auxiliis ad Petronillam, II p., I g-, et tenet I virgatam 
terre, per residenciam et bomagium. 

Ricardus Jobannis : II b. frumenti, pro Petro Ron- 
cbete, et tenet dimidiam virgatam terre, per bomagium. 



337 

Radulplius Ferant junior : 1 quarterium frumenti et 
totum servicium bordagii, et tenet I acram terre, per 
bomagium. 

Item. Idem, de venta Pétri Le Parfait : V b. frumenti, 

I p., I g., et tenet dimidiam acram terre, per bomagium' 
Item. Idem : VI quarteria, II b. et dimidium frumenti^ 

VI p., VI g., et tenet VIII virgatas terre, per bomagium^ 
et V s., ad sanctum Michaelem, I p., J g., pro piscaria,' 
per bomagium. 

Robertus Boitvin : II b. frumenti, I p., I g., et tenet 

II partes unius virgate terre, per residenciam et boma- 
gium. 

Guerardus Buysson, pro se : III b. frumenti, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, 
et tenet dimidiam acram terre, per residenciam et bo- 
magium. • 

Item. Idem, ratione uxoris sue : XXXVII b. frumenti, 
^'I P-. VI g., V s. VIIII d. de auxiliis ad Petronillam, II b! 
ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum et totum 
servicium vavassorie, et tenet XXII acras terre, per 
residenciam et bomagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, III p., III g.^ H 
capones, VI d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I 
acram lerre, per bomagium, de venta GuilIelmiManssel. 

Item. Idem : dimidium b. frumenti et tenet I virgatam 
terre, per bomagium, de venta Pbilippi Manssel. Habe- 
mus litteram régis, anno M" CGC" primo. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
I virgatam terre, per bomagium, de venta dicli Pbilippi 
Manssel. Habemus litteram régis, anno M" CCC"> primo. 

Guillelmus Hue : III quarteria frumenti, IIII p., IIII g., 
et tenet VIII virgalas et dimidiam terre, per bomagium.' 

22 



■i, 

•.il 



fil 



,.| 



m 



I 



A\ 



,;•« 



'M 



■ H 



1. » I 



338 

Item. Idem, rationc dicte uxoris : II s. pro piscaria ad 
Sanctum Michaclem. 

Item. Idem, ratione predicte uxoris, pro herede Gau- 
fridi Lecelier : III 1). irumenti, I p., I g., et tenet II par- 
tes unius virgate terre, per homagium. 

Guillelmus, filius Gaufridi Clerici : I quarlerium 
iVumenti de venta Roberli du Piiiz, super lotum tene- 
mentum suum, per homagium. 

Item. Idem : I 1). IVumeiUi, de venta patris sui, super 
dictum tenementum. 

Item. Idem : lî d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
XXX perças terre, per homagium, pro Larrabi de feodo 
Manssel. 

Petrus de RegisviHa : III b., et terciam parlem unius 
b. IVumenti, VI s. VII d. de auxiliis ad Petronillam, 
II b. ordei de garbagio, Il esclusas ad molendinum, 
XL acras terre, per vavassoriam pro brevibus portandis, 
per residenciam et homagium. 

Item. Idem : IHl il. et obolem, dimidium panem, 
(limidiam gallinam, et tenet dimidiam acram terre, pro 
Mabilia du Doit a F'oulevic. 

Item. Idem : VIllI s. ad duo Testa, pro medietate 
piscarie du Nez. 

GuillelmusFlout : XI b. frumenti, I p., I g., et tenet 
XI \ irgalas terre de feodo predicti Pétri, per homagium. 

Item. Idem : Il b. et dimidium IVumenli pro Petro 
Gasteblei, et tenet II parles unius virgale terre, per 
homagium. 

Item. Idem : II p. de II denariis, II capones, et tenet 
II acras terre pro Alano Gendoin, de venta Guillelmi 
Manssel. 

Item. Idem : I denarium de auxiliis ad Petronillam 



ai 

n 



339 

de venta a Larrabi, et tenet dimidiam acram terre ner 
homagium. Anno M^^ CCC'> primo. ' 

Hed. Paris : I b. frumenti, I p. de I denario, I capo- 
nem, I d. de auxiliis ad Petronillam super totum tene- 
menlum suum, per homagium. 

Ricardus Lefauconnier, pro Stephano Lefauconnier • 
I quarterium frumenti, I p., I g., et tenet virgatam terre 
de leodo Manssel, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Lefauconnier : VI b. frumenti, I p., I g 
super tolum masnagium suum, cuni dimidia acra' terre' 
sila de super le Tôt, per homagium. 

Johannes, filius Pétri Esperital, pro Gaufrido Prepo- 
sito : VI b. frumenti, II p., H g., i d. de auxiliis ad 
Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, et tenet 
I acram terre, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Le Clerc : X b. et dimidium frumenti, II p 
H g., I d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram 
terre, per homagium. 

Item. Idem, pro Petro Clerici : V b. et dimidium fru- 
menti, I p., I g., super totum tenementum dicti Nicho- 
lai. 

Item. Idem : I b. frumenti, et tenet I virgatam terre 
per homagium, de venta Philippi Manssel, anno M-CCC- 
primo, et I d. de auxiliis ad Petronillam. 

Petrus Oreillon et Gaufridus Pouhier, ratione uxorum 
suarum, pro Maugero : I b. ordei de garbagio et te- 
nent 

Johannes, filius Amonde Esperital : I quarterium 
frumenti de venta patris sui, super lotum tenementum 
suum. 



; 



t 



'l 



^1 ' 1 



4 



^:\ 



340 

Guillelmiis de Paris : II 1). IViimcnli de venta sua, et 
lenet I virgatam terre, ratione uxoris sue. 

Johannes de Mara : II b. frumenti de venta Guillelmi 
Balevre, et tenel I virgalani terre, per homagium. Anno 
M'> CCO^ primo. 

Boitvin de Broborc : XII d., II p., H g-, pro herede 
Henrici Corl)in super suum inasnagium, cum terra 
eidem pertinente, sita apud Broborc, per homagium. 

Philippus Esperilal : VI d. de auxiliis ad Petronillam 
pro Larrabi de feodo Manssel, et lenet VI virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Thomas Piledroe : III b. frumenti, et tenet I virgatam 
terre apud Orlum Escaillon, de ieodo Foliot. 

Thomas des Veindis : I d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet 

Johannes Lebuhot : Xll d. de auxiliis ad Petronillam, 
et tenet Anno domini M" CGC' secundo. 

Petrus Estrille : I quarterium frumenti, I p. de II de- 
nariis, 1 caponem, Il d. de auxiliis ad Petronillam, II s. 
ad Michaelem, et tenel III virgatas terre, per homagium, 
de feodo Henrici Gorbin. 

Item. Idem : III p., III g-, V d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, et tenet VI virgatas terre de feodo Manssel, per 
homagium. 

Bicardus Bicheber : I cpiarlerium frumenti, I p., I g-, 
III d. de auxiliis ad Petronillam, XII d. pro piscaria, et 
tenet I acram terre, per residenciam et homagium. 

Banulphus Hardoin : I b. frumenti, I p. > I g-, VI d. 



341 

de auxiliis ad Petronillam, et tenet VI acras et dimidiam 
terre de feodo Barbey. 

Item. Idem : V b. et dimidium frumenti, II d. de 
auxiliis ad Petronillam, et tenet I acram terre, per 
homagium, de feodo Manssel. 

Item. Idem : III b. frumenti, II d. pro pane, I capo- 
nem, et lenet I virgatam terre, per homagium, de feodo 
Bonchete, et partem suam garbagii et bordagii de feodo 
Boudin. 

Badulphus Fabri : VII b. frumenti, VI s., VI d. de 
auxiliis ad Petronillam, III p., III g., II h. ordei de 
garbagio, I esclusamad molendinum ettotum servicium 
vavassdrie, et tenet XXX acras terre, per residenciam 
et homagium. 

Item. Idem : I p., I g., et tenet I acram terre, per 
homagium, de feodo lAIagni Manssel. 

Item. Idem : III d. de auxiliis ad Petronillam, et lenet 
XIII virgatas et dimidiam terre, per residenciam et 
homagium, pro Larrabi de feodo Manssel. 

Item, pro eodem Larrabi : VIIII d. et obolem de auxiliis 
ad Petronillam, V ova ad Pascha, I b. ordei de garbagio, 
et tenet VIII virgatas terre, per residenciam et homagium 
de feodo Manssel. 

Item : VI d. ad Sanctum Michaelem, pro piscaria que 
vocatur Jambes et posuit in contraplegium I peciam 
terre, sitam juxta terram Guillelmi Fabri et terram 
Guillelmi Mordret a lateribus. Habemus litteram. Anno 
M*' CGC' primo. 

Badulphus Gornart : XXII b. et dimidium frumenti, 
Vp., Vg., VI d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
VIII virgatas terre, per residenciam et homagium. 



M 

> i 



i ; i 



t 'i 



■i^, { 



i': 



i ^ 



n 



'-Mv 






t ■■■■ i 



Mi 

m 









ri- 



f 



342 

tenet VU virgatas et dimidiam terre, tam pro se quam 
pro Sanson Haye, per residenciam et homagiuin. 

Item. Idem : II b. frumeiiti, II p., II g., XVII ceno- 
mannenses de auxiliis ad Petronillam, et tenet XXVII 
virgatas terre de venta dicti Philippi Manssel, per lio- 
magium. Anno M" CGC' primo. 

Jacobus de Gonnovilla, clericus, pro feodo de Mors- 
salines : VI s., III d. de auxiliis ad Petronillam, I b. 
ordei de garbagio, I exclusam ad molendinum et lotum 
servicium vavassorie, et tenet XVI acras terre et dimi- 
diam, per residenciam et homagium. 

Thomas Cauvin, Dnrandus Le Saol, Robertus Cauvin 
et PetrusLe Saol : I quarlerium frumenli. Il p., II g., et 
tenent X virgatas terre, per homagium, de feodo Barbe- 
dorge. 

Dnrandus Letrenchant, ratione uxoris sue : X b. i'ru- 
menti, II p., II g-, dimidium b. ordei de garbagio et 
totum servicium bordagii, et tenet VIII virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Gaufridus Poingdeslre, pro Crassuel : I quarlerium 
frumenli, I p., II g., XIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
I acram terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Lorgueillous, pro feodo Baley : VI b. fru- 
menli, I p., I g., II d. de auxiliis ad Petronillam, et 
totum servicium bordagii, et tenet VI virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Herbertus Barbey : VI s., III d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, II b. ordei de garbagio, I esclusam ad molendi- 
num, totum servicium vavassorie, et tenet XXX acras 
teiTC, per residenciam et homagium. 



343 

Item. Idem : III s. ad Sanctum Michaelem, II p., III g., 
pro piscaria, per homagium. 

Item. IIII d. et obolem, et tenet I virgatam terre, per 
homagium. 

Robertus Goscelin, ratione uxoris sue, pro feodo 
Gigais : XV d. de auxiliis ad Petronillam, VII d. pro 
pratis falcandis, I b. ordei de garbagio, I esclusam ad 
molendinum et totum servicium bordagii, et tenet XX 
virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Ricardus Sanson, pro Henrico Poingdeslre : II quar- 
leria frumenti, VI d. de auxiliis ad Petronillam, I b. 
ordei et III d. de garbagio, et tenet VI virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Relicta Belingree: I p., I g., et tenet III partes unius 
virgate terre, per homagium. 

Roberlus Escornegrue, pro Challemaine : II b. fru- 
menli, II d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet I yirga- 
tam terre, per homagium. 

Ricardus Hervieu : III b. frumenli, I p., I g., VIIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, dimidium b. ordei de garbagio, 
et tenet XIIII virgatas terre, per homagium. 

Item. Idem, de venta Malpetit : II b. frumenli, per 
homagium. 

Item. Idem, de venta Nicholai, fralris dicti Ricardi : 
III b. frumenti super totum tenemenlum supradictum. 

Feirequoc, pro Johanne Fabri, scnioris : V b. fru- 
menti, I p., I g.^ et VIII ferra cum clavis equo, et tenet 
V virgatas terre, per homagium. 

Radulphus Ferrant, nomine uxoris sue : IIII quarteria 
et dimidium b. frumenti, IIII p., IIII g., X d. de auxiliis 



m 



■ il' 






■■Mi 






t.L 



Î-. 



"i 









¥ 



344 

ad Petronillam, VI d. ad Moiilem Martini et XX ova ad 
Pascha, et tenet IIII acras terre, per residenciam et ho- 
magiiim. 

Gaufridus Leraynel, pro Guillclmo Manssel, juniori : 
iil p., III g., I d. de auxiliis ad Pelronillam, et tenet di- 
midiam acram terre, per residenciam et homagium. 

Item. Idem : I quarteriiim tVumenti de venta Robcrti 
Fabri, anno M" CGC" primo, super terram supradictam. 

Ricardus Legars : X b. frumenli, VIIÏ d. pro pratis 
falcandisad Petronillam, I b. ordei de garbagio, I qua- 
drigam ad boscum, habeat vel non, et totum servicium 
bordagii, et tenet XII virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Stephanus de Sancto Martino : I quarterium iïumenti, 
VIIII s. IIII d. de auxiliis ad Petronillam, VI d. pro 
marisco ad eumdem terminum, II b. ordei de garbagio, 
II esclusas ad molendinum et totum servicium vavas- 
sorie, et tenet XXXV acras terre, per residenciam et ho- 



magium, 



Item. Idem : VI d. pro piscaria, inler mariscum suum 
et Saram, tradita sibi, per homagium, anno M" CGC»^ 
primo. 

Nicholaus Le Hagueis, pro Guillelmo Bence : VI b. 
frumenti, II p., II g., XX ova ad Pascha, dimidiam lib- 
bram cere ad Petronillam, et tenet I virgatam terre, per 
residenciam et homagium. 

Heredes Stephani de La Valete : III b. frumenti de 
venta Roberti Fabri, super totum tenementum suum. 
Anno \r^ CGC» primo. Habemus litteram régis. 



Robcrtus Gaugain, pro Halode : III b. frumenti, I d. 



I,!,' 



! 

..Ml 



345 

de auxiliis ad Petronillam, I p., I g., et tenet II partes 
unius virgate terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta Philippi Manssel, 
super totum tenementum suum. Anno M"GGG" primo' 
Habemus litteram régis. 

Item. Idem : XII d. de auxiliis ad Petronillam XX 
ova ad Pascha, et tenet VIII virgatas terre, per residen- 
ciam et homagium, de venta a Larrabi. Anno M'^ GGG-^ 
primo. 

Roberlus, filius Henrici Goscelin : I quarterium fru- 
menti ad mensuram de Quierquevilla, I p., IJI g et 
tenet dimidiam acram terre, per residenciam et homa- 
gium, cum Iota terra sua ante hostium suum 

Item. Pro masnagio Bertin : III p., m g., per residen- 
ciam et homagium. 

Johannes Durville, pro Rogero de Haya : V b. fru- 
menti ad mensuram de Quierquevilla, II p., H g et 
tenet III virgatas terre, en la Goite, per homagium. 

Robertus Amonde, pro herede au Putois : V b. h'u- 
menti, I p., I g., i a. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Johannes Morice : II b. frumenti, et tenet I virgatam 
terre, per homagium, de feodo de Morsalines. 

Item. Idem : III oboles de auxiliis ad Petronillam pro 
Larrabi, et tenet dimidiam virgatam terre, per homa- 
gium, de feodo Manssel. 

Petrus Gerin : II b. frumenti, et tenet III virgatas 
terre, per homagium, de feodo de Morsalines. 

Item. Idem : II b. frumenti, et tenet V virgatas terre, 
per homagium, de prediçto feodo. 



r. 

M 



i 



;ii 



! » 



i « 






! î 



\ï\' 






X 



»' r 



346 

Filia au Bcrqiiior : XXXIIl s. VI d. ad duo fcsta, X d. 
pro rcgardis, I h. ordei de garbagio, I esclusam ad mo- 
lendinum, et Icnct XVIII virgalas terre de berqueria, 
per bomaghun, et débet ba])ere L>^VÎI bidentes et II s. 
pro piscaria et tentis ad Saiuluni Micbaelem. 

Item. Eadem : I d. de auxiliis ad Petronillam de venta 
a Larrabi de feodo Manssel, et tenet diniidiani virgatam 
Icrre, per honiagiuni. Anno M" CGC" primo. 

Johannes, Guillelmus, Guillotus Reissart et Jobannes 
Poupart : XII d. ad Sanctum Miebaelem, I p., I g. pro 
piscaria. De boc babemus lilleram régis. 

Item. Idem Guillebims Reissart, pro Ricardo Le 
Clerc : II b. frumenti, I p., I g., II d. de auxiliis ad Pe- 
tronillam, X ova ad Pascba, et tenet I virgatam et II 
partes unius virgate terre de venta Guillelmi Manssel, 
per bomagium. 

Jobannes Reissart aliàs Cau(iuignie : II quarteria fru- 
menti, II p., II g., II d. de auxiliis ad Petronillam, XX 
ova ad Pascba, et tenet dimidiam acram terre de feodo 
Guillelmi Manssel, senioris, per bomagium. 

Item. VIIII d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
XVII virgatas terre, per residenciam et bomagium. 

Gaufridus Queroncbel : VII b. et dimidium frumenti, 
II p., II g., I d. de auxiliis ad Petronillam, XX ova ad 
Pascba, et tenet I virgatam et dimidiam terre, per resi- 
denciam et bomagium. 

Item. Idem : II d. de auxiliis ad Petronillam et V ova 
ad Pascba, pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet 
V perças terre, per bomagium. 

Jobannes Xoel : I quarterium frumenti de venta sua 
super tolum lenementum suum. Ilabemus litteram 
régis. 



H 



347 

Item. Idem, ratione uxoris sue : II d. de auxiliis ad 
Petronillam, pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet 
II partes unius virgate terre, per bomagium. 

Hem. Idem : II p., II g., X d. de auxibis ad Petronil- 
lam, et tenet dimidiam acram, per residenciam et 
bomagium, de venta Radulpbi et Roberti Fabri Anno 
M- CGC" primo. 

Rogerus Noël : IIII d. et obolem, et tenet I virgatam 
terre, per bomagium. 

Henricus Gbevalier : I b. frumenti, II p., II g.^ n d. 
de auxiliis ad Petronillam, XX ova ad Pascba, et' tenet 
I virgatam terre, per residenciam et bomagium, de 
venta Pbilippi xManssel. Anno M" CGC" primo. 

Guillelmus Barbedorge, ratione uxoris sue : III oboles 
de auxiliis ad Petronillam, III ova ad Pascba, pro Lar- 
rabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre 
bomagium. 



per 



Godefridus Morice : I d. de auxiliis ad Petronillam, 
pro Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre,' 
per bomagium. 

Robinus Manssel : I b. frumenti super terram de 
Capon, vel alibi excambiare. Habemus litteram re^âs 
Anno xM" GGC" primo. ^ 

Golinus Leveel : II p., II g., super terram de Gapon, 
vel alibi excambiare. 

Karetot et Maletot : 

Rclicta Roberti de Karetot, pro feodo Pétri de Karetot : 
V s. VI d. de auxiliis ad Petronillam, III p., m g., m b. 
ordei de garbagio, II esclusas ad molendinum et totum 



^! 



a 



■ ■! 



- ":f 









348 



servicium vavassorie, et tenet XXI acras terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Eadem, de venta mariti sui : III quarteria fru- 
menti, et tenet I acram terre de feodo supradicto. 



..1 






Stephanus de Karetot, de venta Pelri de Karetot : II 
quarteria frumenti, Il p., II g., et tenet III virgatas terre, 
per residenciam et homagium. 

Stephanus de Lecto, de venta Roherti de Karetot: 
I quarterium frumcnti, IIII p., IIII g., et tenet XXVIII 
virgatas terre. 

Item. Idem, de venta Guillelmi de Karetot : VI b. fru- 
menti super terram supradictam. 

Item. Idem : II b. frumenti, I p., I g., et tenet I acram 
terre de Grasiquar et II s., 1 p., 1 g. pro piscaria, per 
homagium. 

Guillelmus Levaufre : III b. frumenti, VI d. de auxi- 
liis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, I esclusam 
ad molendinum et totum servicium bordagii, et tenet 
XIII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Guillehnus Le Chevalier et Roger Le Courooz, pro 
Postel : IIII b. frumenti et tenent I virgalam et dimidiam 
terre. 

Georgius Bernart : IIII quarteria frumenti, V d. de 
auxiliis, ad Petronillam et totum servicium bordagii, 
et tenet X virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Item. Idem : I b. et quartam parlem uniusb. frumenti, 
I g., et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homa- 
gium, de feodo Uoberti Harrey. 

Item. Idem : I d. de auxiliis-ad Petronillam, pro Lar- 






349 

rabi de feodo Manssel, et tenet II partes unius vir^^ate 
terre, per homagium. Anno M" GCC- primo. "^ 

Ranulphus Flout, alias Routier : III quarteria et di- 
midium b. frumenti, V d. de auxiliis ad Petronillam 
IIII p IIII g., VIII s. I d. pro Gasiquar, dimidium b' 
ordei de garbagio et partem escluse, et tenet VI acras et 
dimidiam terre, per residenciam et homagium 

Item. Idem: XXVII d. de auxiliis ad Petronillam I 
esclusam ad molendinum et totum servicium vavasso- 
rie, et tenet XVIII virgatas terre, per residenciam et 
liomagiiim. 

Item. Idem, pro herede Gastebley : XIIII b et dimi 
(lium frumenti et II b. frumenti p/o Gasiquar, II p II 
g., XII d. ad Sanctum Michaelem, et tenet X vir«atas 
terre per honiagiuni. " 

Item. Idem, pro herede Guillelmi Hay : Il quarteria 
frument,, II p., H g., y s. VI d. pro Gasiquar ad duo 
lesta : d.m.d.um panem, dimidiam gallinan, pro dimi- 
dia piscaria de Hommet, et tenet X virgatas terre „er 
Jiomagium. ' ' 

Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
ni virgatas terre, per homagium, de venta a Larrabi 
Anno M" CGC" primo. 

Petrus Hue : I b. et dimidium frumenti, l p de II de- 
narns I caponem. Il d. de auxiliis ad Petronillam, de 
venta hl.e Gaulridi Jordani, et tenet medietatem unius 
virgate et dimidie terre, per homagium 

Item. Idem I b. et dimidium frumenti, I p. de II de- 
nan.s, I caponem, et tenet quartam partem unius vir- 
gate terre, per homagium, de feodo Barrev, et I b ordei 
ae garbagio super totum tenementum suum. 

Radulphus Boin, ratione uxoris sue, pro herede 
^icholai de Lecto : V quarteria et I b. frumenti, VIII d. 



'1^ 









(. 



•* 



t 



350 

(te auxiliis ad Pctronillaiii, I b. ordci de garbagio, 

I esclusam ad molendiiuini el lolum servieiuml)ordagii, 
et lenet XIIII virgatas terre, per residenciam et hoina- 

gium. 

Item. Idem, ratione diele uxoris : XI s., VIII d., II p., 

II g., pro Gasiquar, ad duo festa, el teiiet VII virgatas 
terre, perhomagium. 

Hères Germani Reissart : II b. frumenti, I g., et tenet 
II partes iinius virgate terre, per homagium. 

Radulphus Clementis : VI b. frumenti, IIII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I p., I g-, et tenet III virgatas 
terre per de feodo Henrici de Reville. 

Item. Idem : III s., VI d., I p., I g., ad duo festa pro 
Gasiquar, et tenet II virgatas et VIII perças terre, per 
homagium. 

Guillelmus Luart : III b. frumenti, I p., III g-, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, VI d. ad Sanclum Michaelem, 
el lenel III virgatas el dimidiam terre, per homagium. 

Petrus Ilurel : II b. frumenti, II p., II g., XII d. pro 
Gasiquar ad duo festa, el lenel I virgalam el dimidiam 
terre, per residenciam el homagium. 

Item. Idem, pro Avenel : VI s. II d. pro Gasiquar ad 
duo festa, II p., II g., et lenel I acram terre, per homa- 
gium. 

Cecilia, fdia au Picart, pro Roberto Torchie : V quar- 
teria frumenti, II g., VII d. de auxiliis ad Petronillam, 
et lenel XV virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Item. Eadem et Johannes Guy : VII b. frumenti, et 
tenant III virgatas terre, per homagium, de feodo de 
Karelol. 



351 

Alanus Le Couroor : VI b. frumenti, II d. de auxiliis 
ad Petronillam, I p., Ig.,et tenell virgatam et dimidiam 
terre, per homagium. 

Johannes Garin : I quarterium frumenti, III d. de 
auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbagio et totuni 
seryicium bordagii, et tenet VIII virgatas terre, per 
residenciam et homagium. 

Alanus Goscelin : I quarterium frumenti, II p., II g., 
pro maire sua, el lenet dimidiam acram terre pro Pelra- 
lata, per honiagium. 

Item. Idem : I b. et dimidium frumenti, et tenet 
I virgalam terre, per homagium. 

Robertus Le Clerc : III b. et dimidum frumenti, III p., 
III g., II capones, I d. de auxiliis ad Petronillam, V s! 
ad duo festa, el tenet II acras terre, per homagium. 

Guillelmus Hamelin : I b. frumenti, et tenet I virga- 
tam el dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : III p., III g., VI s. ad duo festa pro Gasi- 
quar, el tenet III virgatas terre, per homagium. 

Guillelmus de Maene : II b. frumenti, II p., II g., II s. 
pro Gasiquar, ad duo festa, VI d. ad Petronillam pro 
orto, et tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Ricardus Alain : III quarleria frumenti, XII d. de 
auxiliis ad Petronillam, I h. et dimidium ordei de 
garbagio et partem escluse ad molendinum, et tenet 
VII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Fioul : VIIII b. frumenti, II d. de auxiliis ad 
Petronillam, III p., IIII g., Vllf s. pro Gasiquar ad duo 
festa, et tenet XI virgatas et dimidiam terre, per resi- 
denciam et homagium. 



M 






i'Ui 






H 



av2 

GuillclmusLc Sage : III s. VI d., II p., H g- pro Gasi- 
quar ad duo lesta, et tenet dimidiam aciam terre, per 
homagium. 

Johanna, filia Xicholai Fauvel : I b. frumenti, et tenet 
dimidiam virgatam terre apiid le Houet de Karctot. 

Andréas Maugier, pro feodo au Quaisne : VI s. III d. 
de auxiliis ad Petronillam, I b. ordei de garbag.o, 
I esclusam ad molendiiuini et tolum servicium vavas- 
sorie, et tenet Xllll acras et dimidiam terre, per resi- 
dcnciam et homagium. 

Johanncs, filius Sansonis Goudart : I quarterium 
frumenti, de venta patris sui, et tenet I virgatam et 

dimidiam terre. 

Item. Item : Il h. frumenti, de elemosina Guillelmi 
Torpin, et tenet II parles unius virgate terre. 

Rol)inus Loisel : I b. frumenti, XVI d. de auxiliis ad 
Petronillam, pro Ricardo Leclerc, et tenet I virgatam 
terre, per homagium. 

Petrus de Morsalincs, pro Lecucuel : I p, I g-, et 
tenet II partes unius virgate terre, per homagium. 

Oliverus Lecouvroor ; I b. frumenti, de venta a la 
Pufaitc, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Item. Idem ; Il d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 
m virgatas terre, per homagium, apud les Flaz, pro 
Larrabi de feodo Manssel. 

Johannes Osmont, ratione uxoris sue : I b. frumenti, 
I p., 1 g. de suecessione Guillelmi de Roqua, et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Robertus Barrey : III b. frumenti et dimidiam libbram 



353 



h' 



piparis ad Petronillam, et tenet dimidiam acram terre 
per residenciam et homagium. ' 

Rogerus Barrey : VIIII b. frumenti, IIII p., V g II s 
I d. de auxiliis ad Petronillam, I esclusam ad molendi^ 
num, se et participes feodi Roberti Barrey, et tenet 
dimidiam acram terre de predicto feodo, per homagium. 

Nicholaus Loradin : I b. frumenti, et tenet I virgatam 
et III perças terre de feodo Roberti Barrey, per homa- 
gium. 

Stephanus Picot : IIII s. ad duo festa, II p., II g. pro 
Gasiquar, et tenet II virgatas et dimidiam terre per 
homagium. ' 

Petrus Picot : VI b. et dimidium frumenti, II p., II g. 
de venta Ranulphi Legay, et tenet II virgatas et dimi- 
diam terre de feodo Torchie. 

Item. Idem : VI b. frumenti de venta Johannis Fabri, 
super totum tenementum suum, et de hoc habemus 
htteram régis. M^ CGC- primo. 

Guillelmus Goscelin, aliàs Lebraquet : VI b. frumenti, 

I p., I g., et tenet dimidiam acram terre de feodo filie 
Pèlerin, per homagium. 

Item. Idem : IIII s. VIII d. ad duo festa, I p., I g. pro 
Gasiquar, et VI d., dimidium panem et dimidiam galli- 
nam pro dimidia piscaria de Hommeto, et tenet III 
virgatas terre, per homagium. 

Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, et tenet 

II virgatas et dimidiam terre, per homagium, de venta 
a Larrabi pro feodo Manssel. Anno M-CCC- primo. 

Johannes Morel, ratione uxoris sue, pro herede Jou- 
vente : XII d. ad Petronillam, XII d. ad Montem Martini 

23 



354 

de auxiliis, II p., II g., et tenet I acram terre de feodo 
Manssel, per residenciani et homagium. 

Johannes Hay : II b. frumenli de venta Henrici de 
Folia, et tenet 

Guillelmus de Karetot junior, pro Nicholao de Kare- 
tot : VII b. frumenti, et tenet I virgatam et dimidiam 
terre, de feodo de Karetot, per homagium. 

Item. Idem : VI b. frumenti, II p., II g., et tenet V 
virgatas et dimidiam terre, per homagium, pro parte 
sua de venta Pétri de Karetot. 

Guillehnus Flout : I b. frumenti, I p., I g. pro Nicho- 
lao de Karetot, de dimissione Guillehni de Karetot se- 
nioris, et tenet III virgatas et II partes unius virgate 
terre, per homagium. 

Guillelmus de Maene : VI b. frumenti, pro Nicholao 
de Karetot, de dimissione Guillehni de Karetot senioris, 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : I p., I g. tle venta predicti Guillehni, pro 
terra supradicta. Anno M'CCC"^ primo. 

Crasvilla : 

Johannes Troude, ralione uxoris sue, pro feodo du 
Hoet : VI s. III d. de auxiliis ad Sanctum Michaelem, se 
et participes, et debent preparare scutellas novas et 
stramen album et napas cum manulergis et cetera 
necessaria, quando abbas transfretabit in Angliam, ser- 
vicium vavassorie, et tenent XXX acras terre, per resi- 
denciani et homagium. 

Item. Idem : XII b. frumenti de venta Herberli du 
Hoet, et tenet XVII virgatas terre de feodo supradicto. 

Ro£îerus du Hoet : VII b. frumenli, I p., I g. de venta 



I 



if 



sua, super totum masnagiuni suum, cum tribus vir«alis 
terre eidem pertinentibus, per homagium. " 

Stephanus de Sancto Martino, ratione uxoris sue • 
V b. frumenti de venta Rogeri du Hoet, et tenet 

Henricus Murdrac, ratione uxoris sue : VI quarteria 
frumenti de venta Rogeri du Hoet, et tenet VI vireafas 
terre de feodo dieti Rogeri. 

Johannes Lessage, ratione uxoris sue, pro Ricardo du 
Hoet : VIIII b. frumenti de venta Régis de Visebec, et 
tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Item. Idem, pro se : I quarterium frumenli de feodo 
au Paer, per homagium. 

Item. Idem, pro se : II b. et dimidium frumenti de 
venta Servain, et tenet dimidiam acram terre 

Item Idem : I b. ordei de garbagio, I exclusam ad 

molendinum, et tenet XVI acras terre de feodo dePierre- 
hte. 



II! 



Guillelmus, filius Sansonis Caperon : I quarterium 
frumenti, I p., I g., et tenet I virgatam et III perças 
terre de feodo Jordani, per homagium. 

Item. Idem : III b. frumenti de venta Pétri Caperon 
et tenet dimidiam acram et quartam partem unius vir- 
gate terre. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I d. de auxiliis ad 
Petronillam de venta Henrici de Revilla, et tenet I vir- 
gatam terre. 

Ilem. Idem : 1 d. de auxiliis ad Petronillam, de venta 
a Larrabi,pro feodo Manssel, et tenet I virgatam et 
aimidiam terre. Anno M" CGC" primo. 

Picardus Potier : III b. frumenti, I p., I g., et tenet I 



^îf 



356 

virgatam et dimidiam terre de feodo a Lavoley, per 

honiagium. 

Item. Idem : I 1). fnimenti de venta Tropvit, et tenet 
dimidiam virgatam terre apud Grantmont. 

Item. Idem, pro Giiillelmo Le Chevalier : X h. fru- 
mcnti, et tenct I virgatam et dimidiam terre, per resi- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti, pro Matillida La Mousse, 

Johannes de Criice, pro Gaufrido diclo Le Chevalier : 
VII b. frumenti, et tenet I virgatam et XVI perças terre, 
per residenciam et homagium. 

Johannes de Cruce, Ricardus Potier, relicta Henrici 
Goscelin, Johannes Osmont, Radulphus Le Feivre et 
Guillelmus Gaaignebien, omnes insimul : IIII p., HHg-, 
dimidium b. ordei de garbagio, et tenent VII virgatas 
terre, per homagium, de feodo au Chevalier. 

Guillelmus Rouvel : XIII b. et dimidium frumenti, 
IIII p., IllI g., et tenet III virgatas terre et dimidiam 
terre, per homagium. 

Johannes Goon : II b. et dimidium frumenti, I d. de 
auxiliis ad Petronillam, III p., III g-, et tenet dimidiam 
acram terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de venta Tropvit, et tenet 
dimidiam virgatam terre, silam apud Grantmont. 

Item. Idem: II d. de auxiliis ad PelroniUam, pro 
Larrabi de feodo Manssel, et tenet I virgatam terre et 
dimidiam, per homagium. 

Albinus Cornet : III b. frumenti, II d. pro pane, I ca- 
ponem, et tenet dimidiam virgatam terre, per homa- 
gium. 



357 
Item. Idem : dimidium b. frumenti, I p., I . de venta 
Rogen de Hoeto, et tenet dimidiam a'Jm ef din iZm 
virgatam terre, de feodo dicti Rogeri. 

Guillelmus Yon : II quarteria frumenti. In I . p. 
tenet m virgatas terre de feodo filie Pèlerin per rk- 
denciam et homagium. 

Item. Idem : I d. de auxiliis ad Petronillam, de venta 
Anno M" CCC^ primo. 

Henricus de Folia, ratione uxoris sue, Nicholaus de 
Duna, ratione uxoris sue, insimul : II b. frumenti, II d 
de auxdus ad Petronillam, pro Servain, et tenent dimi: 
diam acram terre. 

Johannes, f.lius Menuis : II b. frumenti, In i „ .^ 
tenet II partes unius virgate terre, per homagium; de 
venta Quorol et Gervasii. 

Ricardus, filius Roberfi Cornebois : II b. frumenti 
super totum masnagium suum. ' 

Guillelmus Lefranc : X b. frumenti. Un II g et 
tenet III virgatas et dimidiam terre, per homagium 

Guillehnus Le Moisson : II quarteria frumenti II p 
i g., III d. de auxiliis ad Petronillam, I libbram pîneris' 
et tenet VII virgatas terre, per residenciam et homagium! 

Gaufridus Le Moisson : II b. Trumenti de venta sua 
super totum masnagium suum, cum terra eidem perli- 
nente. ^ 

Radulphus Morfouache : III quarteria frumenti, et 
tenet I acram et dimidiam terre, per homagium 
Item. Idem : IIII d. de auxiliis ad Petronillam, pro 



H 
U 



■ ( 



t v-.E 



■f 



358 

venta a Larrabi, et tenct 1 acram terre, per homagium. 
Anno M" CGC ' primo. 

Joliannes Fierebraclie : III b. et dimidiiim frumenti, 
I p., I g., et tenct I virgatam et dimidiam terre, per 

homagium. 
Item. Idem : I quarterium frumenti pro Le Quaynel, 

et tenet ÏII virgatas et dimidinm terre. 

Stephanus Picot, pro feodo Jordani : IIIÎ quarteria 
I b. frumenti ex emptione, I b. ordei de garbagio, et 
tenct I acram, dimidiam virgatam et quartam partem 
unius virgate terre, per residenciam. 

Ricardus Barberel : I quarterium, dimidium b. fru- 
menti, III d. de auxiliis ad Pctronillam, II p., II g-, et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Item. Idem : I b. frumenti de rctractu Johannis Foliot, 
et tenct I virgatam terre de feodo a Larbalestrier. Anno 
M'* GCO* primo. 

PhiHppus, filius Pétri de Visebec : I g., et tenet II 
virgatas et dimidiam terre, de feodo Barbcdorge. 

Item. Il d. de auxiliis ad Pctronillam, de venta a 
Larrabi, de feodo Mansscl, et tenct II partes unius vir- 
gate. Anno M-'CCC*^ primo. 

Johanncs Burnel, rationc uxoris sue, pro Ansquetillo 
Loquet : III quarteria frumenti, II p., II g., II s. ad 
Sanctum Michaelem de actornato Guillclmi Mansscl, et 
tenet XII virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Heredes Régis de Visebec : I b. frumenti, I p., I g. et 
tencnt 

Hères Symonis Johannis : VI b. frumenti, ïlll p., 
III g., et tenet I acram terre apud les Tecgues. 






359 



i' 



et 



Johanncs Lcgaillart : II d. de auxiliis ad Pctronillam 
tenct I virgatam terre, per homagium, pro Larrabi 
de feodo Mansscl. 

Nicholaus de Lengronnc : VI d. de auxiliis ad Pctro- 
nillam, XÏI ferra equo cum clavis, et tenet VI vir-atas 
terre de feodo Mansscl. ^ 

Petrus Morfouache : V b. frumenti, I p., I g., et tenet 
quatuor virgatas terre, per homagium. 

Guillclmus, filius Unfridi Caperon : V b. frumenti de 
venta sua, super totum tcncmcntum suum 

Item. Idem : XI b. frumenti, II p., III g., et tenct II 
virgatas et dimidiam terre, per homagium, de feodo 
Barrey. 

Item. Idem, pro Cauclion : VIII d. ad Sanctum Miclia- 
lem et tenet... 

Item. Idem : V d. de auxiliis ad Petronillam, j„o 
Larrabi, de feodo Mansscl, et tenet III virgatas terre 
per homagium. ' 

Joliannes de Haya: V b. et dimidium frumenti, I p , 
I g., et tenet dimidiam acram de rctractu Johannis Dur- 
villc. Anno .M- CGC" secundo. 

Magnum auxilium ad Petronillam : 
Feodus Ricardi Mansscl. 

Filia Roberti Manssel : XVI d., et tenet XVIIII virsça- 
tas et dimidiam terre, per residenciam et homagium ' 
Robertus Manssel : II s. et tenet 

Dominus Reginaldus de Tornay, rationc uxoris 

uuK^l? '■''°^° '^^ Pierrefite : XX s., VIIII d., et tenet 
""■^•^V acras terre. 

Ambrosius de Barvilla, pro feodo Hugonis de Fonti- 



t: 



•îJ 



il-i 



ra 



m 



360 

bus : XXII s. XI d., et lenet W\^^ acras terre vel eo 
circa, per residenciam et homagiiim. 

Sansoii Foliot, pro Sansone de Annevilla : VIII s. 
VIII d. et tenet XLVII acras terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem : III s. VI d., pro brevibus portandis ad 

Michaelem. 

Item. Idem : XX d. ad Petronillam, VI d. ad Nativita- 
lem, et tenet XVIII acras terre, de fcodo G. Manssel, 
per residenciam et homagium. 

Auxilium de feodo à Larbalestier, pro Roberto de 
Maesvo : XXX s. IIII d., et tenet IIII^^^XVII acras 
terre, et isti debent : 

Philippus de Houga, V s. 

Heredes Radulphi Le Peytevin, III s. VIIII d. 

Guillelmus Capcron, V s. 

Heredes Haste-Vilain, V s. 

Heredes relicte Barrey, II d. 

Filius Guillelmi Tynel, II d. 

Ranulphus Routier, X d. 

Robertus Servain, II d. 

Richecort, I d. 

Guilllelmus Corbin, lïll d. 

Guillelmus Roussel, IIII d. 

Ansquetillus Loste, XV d. 



361 






Johanna, filia Corbellon, VII d. 
Heredes Guillelmi Goon, XVII d. 
Johannes de Cruce, pro Braban, XVIII d. 
Guillelmus Le Nevou, I d. 
Rogerus Bernart, VIII d. 
Unfridus Redier, VII d. 
Heredes Cesart, II d. 
Heredes Pétri Leballif, I d. 
Heredes Ansquetilli Loquet, I d. 

Nicholaus de Lengronne, pro heredibus Roberti de 
Lrasvilla, IIII d., I esclusam ad molendinum, et tenet 
VII virgatas terre. 

Thomas Danyel, XV d. 
Albinus Cornet, I d. 
Heredes a la Caynele, IIII d. 
Petrus Pasnoel, XV d. 

Tenentes de feodo a Larbalestrier : 

Ricardus Le Bienfait : II b. frumenti, II p., II a viIII 

oya ad Pascha, et tenet I virgatam terre, pe^'ioma- 
gmm. ^ 

Johannes Morin : XII d., et tenet I virgatam et dimi- 
(liam terre, per homagium. 

Philippus Morin : III b. frumenti, I p., I g., X ova ad 
i^ascha, et tenet I virgatam terre, per homagium. 



♦î 



'■f 



ni 






1 :; 

4. ' 



362 

Ricardiis Corbin : II b. frumenti, I p., I g., el Icnel I 
virgatain et dimidiain terre, per homagium. 

Rogerus Hue, pro feodo To((iie : II qiiarteria frumenti, 
Xd., et tenet VI virgatas terre, per homagium. 

Petrus LeMintre : II b. frumenti, II p., II g., et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Johannes Hervier : II d. pro pane, I g-, et tenet dimi- 
diam virgatam et YI perças terre, per residenciam et 
homagium. 

Gaufridus Le Nevou : VIIII d. ad Nativitatem, et tenet 
II partes unius virgate terre, per homagium. 

Guillelmus Le Nevou : VII b. frumenti, II p., II g., et 
tenet III virgatas terre, per homagium. 

Johanna, filia Corbeillon : VIIII b. frumenti, I p.,I g-, 
et tenet I acram terre, per residenciam et homagium. 

Petrus Pasnoel : XVIIIl b. frumenti, IIII p., IIII g., 
X ova, et tenet VIIII virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Ansquetilkis Loste : XII quarteria frumenti, XXI ce- 
nomannenses ad Nativitatem Domini pro regardis, et 
tenet VI acras terre, per homagium. 

Guillelmus Crestez : lïl b. frumenti, II p., II g., et 
tenet I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 

Philippus Troude : I quarterium frumenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam acram terre, per residenciam et 
homagium. 

Item. Idem, pro herede Radulphi Tostain : I quarte- 



363 

rium frumenti, I p., J g., et tenet III virgatas terre, per 
residenciam et homagium. * 

Germanus Neel : I b. frumenti, I anxer vel VI d et 
tenet I virgatam terre, per homagium. 

Johannes de Cruce, pro feodo Bacot : m quarteria 
frumenti, III p., m g., XX ova ad Pascha, et tenet 
VI acras terre, per residenciam et homagium. 

Alanus Lecouvroor : III b. fumenti, I p., I g.^ et tenet 
I virgatam terre, per homagium. 

Heredes Picot : V b. frmnenti, I p., i g., et tenent 
m Migafas terre, per homagium. 

Heredes Fabri de Crasvilla : II b. frumenti, I p l g 
et tenent I virgatam et dimidiam terre, per homagium; 

Guillelmus Caperon : V b. frumenti, XX d m-o 
regardis ad Nativitatem, et tenet XXIII acras terre ' II b 
ordei de garbagio, I esclusam ad molendinum et totum 
serv.cium vavassorie, per residenciam et homagium. 

Nicholaus Renaut : V quarteria I b. frumenti, XX d 
pro regardas ad Nativitatem, et tenet XIII virgatas terre' 
per residenciam et homagium. ' 

Hères Guillelmi Goon : VI quarteria I b. frumenti, 
et XXII d., et tenet VI acras terre, per homagium. 

II n'^n ' ^''!'""'''" ^' ^™*^' ■ " 1"«'-'<^''« fumenti, 
homagium. '' '^ "'"^^'^ '''''' '''^^ '■^^'^-"^ «^ 

1 Mrgatam terre, per residenciam et homagium. 



•■M 



■ j 






364 

Heredes Haslevilain : XVI d., et tenent XX acras 
terre, per residenciam et homagium, III b. ordei de 
garbagio, I eschisam ad molendinum, et debeiit tenere 
gabliim molendini prope queminiim in statu et totum 
servicium vavassorie. 

Johannes Tornebois : XIII b. et diinidium frumenti, 
II p., II g., et tenet II acras terre, per homagium. 

Johannes Fierebrache : I b. et dimidinm frumenti, 
II d., et tenet II partes unius virgate terre, per homa- 
gium. 

Thomas Leduc, pro Hugone Cossart : V d. ad Nativi- 
talem, et tenet I virgatam terre, per homagium. 

Johannes Troude, ralione uxoris sue, pro feodo du 
Hoet : XI b. frumenti, VII d., et tenet II acras terre, per 
homagium. 

Thomas Danyel : VI quartcria et dimidium frumenti, 
VÏIII d., et tenet XV virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Heredes Bardoul : I quarterium frumenti, II p., II g-, 
et tenent V virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Philippus de Houga, de Gatevilla : VIII quarteria fru- 
menti, VIIII d. pro regardis, et tenet XII acras terre, per 
residenciam et homagium. 

Ricardus Alain : I b. et dimidium frumenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam virgatam terre, per homagium. 

Radulphus Clément : VI b. frumenti, I p., ï g., et tenet 
III virgatas terre, per residenciam et homagium. 

Relicta Roberti de Karetot : II quarteria frumenti, 



4} 



365 

II p., II g., VI d. pro anxere, et tenet VIII virgatas terre, 
per homagium. 

Stephanus de Lecto : I quarterium frumenti, I p., I g., 
et tenet I virgatam et dimidiam terre, per residenciam 
et homagium. 

Unfridus Redier : VI b. frumenti pro regardis, et tenet 
VI virgatas terre, per homagium. 

Robertus Leclerc : XI b. frumenti, II p., II g., et tenet 
VI virgatas terre, per homagium. 

Georgius Bernart : XX b. frumenti, IIII p., im g.^ et 
tenet XII virgatas terre, per homagium. 

Guillelmus Tynel : II b. frumenti, I p., I g., et tenet 
dimidiam acram terre, per homagium. 

Johannes Lebas : III b. frumenti, I g., et tenet III vir- 
gatas terre, per residenciam et homagium. 

Guillelmus Le Peytevinde Danevilla, de parrochia de 
Gatevilla : XII d., et tenet VI acras terre, per homagium. 

Vincencius Lerainel : I p., I g., et tenet I virgatam et 
dimidiam terre, per homagium. 

Albinus Cornet : III b. et dimidum frumenti, X d. pro 
regardis, et tenet III virgatas terre, per residenciam et 
homagium. 

Johannes de Cruce : III b. frumenti, I p., I g., et tenet 
II virgatas et dimidiam terre, per homagium. 

Guillelmus Corbin : IIII d., et tenet dimidiam virga- • 
tani terre, per homagium. 



à 

il 






H' 
"ris 






'..Si?» 



366 

Hères Guillelmi Goon : II s., et tenet dimidiam vir- 
galam terre, per hoiiiagiam. 

Guillelmus Roussel : IIII d, et tenel dimidiam vir- 
gatam terre, per homagium. 

PetrusLeballif: XII d. 
Albinus Cornet : XII d. 
Colinus Tynel : IIII d. 
Ansquetillus Loste : XVIII d. 

Danevilla : 

Guillelmus Davenay : I h. frumenti, et tenet dimidiam 

virgatam terre. 

Thomas Le Peytevin : II quarteria frumenti siestene, 
I p., I g., pro moutis. 

Guillelmus Le Pevtevin, pro Estacoal : XIIII b. iVu- 
menti siestene, II p. de II denariis, II g., II s. ad Micliae- 
lem, III d. de auxiliisad Petronillam, V ova ad Pascha, 
et tenet VIll virgatas terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Guillelmus, filium Gaufridi Quetel : Il g., et tenet 

Radulphus Pignel : VII b. frumenti siestene, III d. de 
auxiliis ad Petronillam, II p. de IIII denariis, H g, et 
tenet III virgatas terre, per homagium. 

Radulphus Le Vassal : I quarterium frumenti siestene, 
I p. de I denario, I g , et tenet dimidiam acram terre de 
feodo Foliot, per homagium. 

Johannes Cueros ; I b. frumenti siestene, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre, per homagium. 



367 

Guillelmus Martin : VIIII b. frumenti siestene, I n I . 
et tenet III virgatas et dimidiam terre, per homagiunr' 

Johannes Le Vassal pro Roberto Pyoger : III s. ad 

Miehaelem, III s. ad Petronillam, I p., I g., et tenet 

X virgatas et dimidiam terre, per residenciam et homa- 
gium. 

Guillelmus Hoel : I b. frumenti siestene, III d de 
auxihis ad Petronillam, de venta Radulphi Le Vassal 
et tenet dimidiam acram terre, per homagium. 

Guillelmus Lebrunet, pro Roberto Lehagueis • VI d 
ad Petronillam, de venta Radulphi Le Vassal, et tenet 
quartam partem unius virgate terre. 

Johannes de Hamello : X d. ad Petronillam, de venta 
dicti Radulphi Le Vassal, et tenet... 

Ybranvllla : 

Gaufridus Renaut : I b. fmmentl de retracta nobis 
nicla et sibi Iradita, et tenet dimidiam virgatam terre 
silam juxla terram Guillelmi Guerout et Micbaelem' 
«cnaut a lateribus. Anuo Domini M" CGC" primo. 

Tocfuevilla : 

Ricardus Blanquefeste : XII b. frumenti, I p de 
' 'lenario, I g., et tenet I acram terre apud les Peraus 
per homagium. 

Item. Idem : VI b. frumenti, VI d. de auxiliis ad Petro- 
nillam, I b. ordei de garbagio, III d. pro pane, II g 
AA ova, pro suo masnagio et pro VI virgatis terre, sitis 
"1 dicto masnagio, pro Jameto de Mara, per homagium 

Item. Idem : VIII b. avene et tenet IIII virgatas lerre' 
sitas es Pleins, per homagium. 

Item. Idem : I quarterium frumenti, I p., I g., et tenet 



i''-.I 






368 

Il virgalas et Icrciam pnrtem iinius virgate terre apud 
Les Fossezjuxla Monsterol, per homagiiim. 

Petrus Guerout : III d. pro pane, Il g., XX ova, VI s., 
VI d. ad Petronillam, I b. ordei de garbagio, et tenet 
XII virgatas terre, per bomagiiim. 

Heredes Radulphi Fabri : XIII cenomannenses ad 
Petroniliani, I p., I g., X ova, I b. ordei de garbagio, et 
tenent V virgatas terre apud les Hommez, per boma- 
gium. 

Guillelmiis Cobiiel : XV b. avene, I p., I g., et tenet 
V virgatas terre, sitas au val Dossey, per bomagium. 

Jobannes Le Coustour, pro feodo Radulpbi Aze : 
III d., II g., XX ova, I b. de garbagio super masnagium 
suum, et tenet I acram terre, per residenciam et ho- 
magium. 

Robertus de Henout : I d. ad Nativilatem Domini, et 
tenet I acram terre in suo clauso, per bomagium. 
Item. Idem : I d. pro excambio de Roqua, per boma- 



gmm. 



Item. Idem : pro molendino, LV s., videlicet XXV ad 
Micbaelemet residuum ad Petronillam, per bomagium. 



Habemus litteram régis. 



Ricardus Milart : VIII d. de auxiliis ad Petronillam, 
III b. frumenti, III d. pro pane, II g., XX ova, I b. ordei 
de garbagio, et tenet V virgatas et dimidiam terre, per 



residenciam et bomagium. 



Robertus Ledaneis : I quarterium frumenti, XII d. de 
auxiliis ad Petronillam, III d. pro pane, II capones, 
II g., II cbies dans, XX ova, I b. ordei de garbagio, et 
tenet VU virgatas terre, per residenciam et bomagium. 



369 

Guillelmus Le Daneis : IIIl b. frumenti, pro parte sua 
feodo supradicti (sic). Habemus lilteras régis. 

Henricus du Mesnil, pro berede Barbou : III b fru- 
menti, IIII d. pro pane, II g., XX ova, et tenet I vi^I 
tam terre, per liomagium. '' 

Item. Idem : X b. frumenti, I d. ad Na.ivitalem et 
tenet ,l„„.du.m acram terre apud les Peraus ne ho 
magmm. ' 1^^^ "^- 

Robertus Hervei : XXI cenomannences ad Petronil- 
lanM d. pro pane, II g., XX ova, I b. ordei deti^. 
gio et III s. ad Micliaelem. " 

Item. Idem : VII s., I p., I g., ^d Nativitatem Domini 
de venta Jol>annis Morel. Anno AI.. CCC. primo H^' 
mus l.aeran: régis. Et tenet VI virgalas t rr " f Ci" 
denciam et homagium. 'i-, pei lesi- 

Stephanus Herveii : IIII s. VI d. ad Petronillam III 
d. pro pane II g., XX ova, VIII d. ad Michaelen. 'l b 
onle. de garbagio, et tenet VIIII virgatas terre, per res N 
denciam el liomagium. - lJ<-i icsi 

Item II b. frumenti, de venta sua, super terram 
suprad,ctam. Anno M. CGC.' secundo. 

Guillehnus Monsterol : I quarterium frumenti V d 
propane III g., XIIII b. avene, el tenet VIII virgalas 
terre ,„ Magno Orlo, per homagium. 

Radulphus Le Moingne : Il p., H g., et tenet VI virga- 
tas terre apud Vallem d'Ossey, per homagium. " 

Ricardus Fabri : I d. ad Nativitatem, et tenet V virga- 
tas terre apud le Hommet, per homagium. 

Johannes Lecoustour : II d. pro pane, II g., XX ova, 

24 






?»"" 



370 

et tcnet II acras terre apud Butîez et apud le Hommet, 
per rcsidenciam et homagium. 

Guillelinus Le Pyetel, senior : I qiiarterium frumenti, 
II p., II g., et tenet 111 virgatas et dimidiam terre in 
Magno Orto, per homagium. 

Ricardus Lecousfour : I d. de auxiliis ad Petronillam, 
pro excambio vie molendini, et tenet I virgatam terre, 
apud les Peraux, per homagium. 

Robertus Fabri : I b. et dimidium frnmenti, I p., I g., 
et tenet dimidiam acram terre, sitam in Magno Orto, 
per homagium. 

Guillelmus Pyetel : VllII b. frumenti, I p., I g., et 
tenet III virgatas et dimidiam terre in Magno Orto, per 

homagium. 

Nicholaus de Mari : II b. iVumenti, I p., I g., et II par- 
tes unius libbre cere, et tenet Vil virgatas terre apud les 
Fossez, per homagium. 

Ricardus Vadel : 111 b. et dimidium frumenti, et tenet 
I virgatam et dimidiam terre apud les Peraus, per 
homagium. 

Radulphus de Henout : VIII b. frumenti, I p, I g-, et 
tenet V virgatas terre, per homagium. 

Ricardus Malhommel : III b. iVumenti, et tenet 
I virgatam terre, per homagium. 

Antonius de Mari : III b. frumenti, de venta sua. 
Habemus litteram régis. 

Dicta La Coustorresse : IIII b. frumenti, et sunt in 
manu nostra. Habemus litteram régis. 



371 

Radulphus Lescroel, presbiter • YVT k r 

post decessum ipsius XXVm h" r ""^'"'^ '^ 

VII virgatas et dimidial ^ l'et IT"^ «^^ '''''' 

residenciam et homagiun^ ^olumbarmm, per 

Cailleta, filia Pvetel • ttt k p 
gatam tene. ' ' ^'"'"'^""' '^ "^"^' I vh- 



C 



Bille du pape Eugène IV 



MmÉ DE Champagne, concernant la cure 



ET DÉCISION DE JeaN, 
DP «;..v^ A '•'CERNANT LA CURE 

OE Saint- Aub,n-de-Fontenav-de-Pesnel (». 

1444. 

seanlu. et quacumque pr«>fulgeant dignitate - 
"atc. Johanues, permissione divinà humili. In 
monastprii d» r^,,, •• "'iiia numiiis abbas 

lascin de Campania, cenomanensis diocesis rnn, 

p., '"""'' |„li,|„ MKlubiiini adliiliere 

C^^^"'''' """^ ^^' ^''"-- "-OP '-■<' pour figurer , sn dn.c .ans ,e 



'W' 



372 

suspectas, sod omni prorsùs vilio et suspicione cnrçnles' 
a" a eis pri.nà racio appa.vl.al, nohis per venerab. e.n 
,,„,,n et Donmunu IX.n.inu.n Michac-lcMn, abhatem 
nouaslerii Reata> MarUx Fonlis Dauielis, cislerc.eus.s 
o I is, conomanensis diocesis, in cisdem lUlens pnn- 
e pnlitcT nonùnauun, co.à.n nolario publico et test.hus 
ilascriptisprxscntntas, nos cuni eà quà decn.l reve- 
lentià noverilis récépissé. 
Quarum litlenuuni lenor de verbo ad verbuni sequi- 

tur et est lalis : 

Eugenius episcopus, senus servorum Dei. dileelo 
fdio abbali monasterii de Canipanià, cenonianeus.s 
diocesis, saiuleni et aposlolicam l,enedict.oneni. 

Fx apostoliea. sevvilulis nobis desuper injunctrc 
omcio. ad ea libenter, piout lenemur, aeieni nostroD 
considerationis extendentes intendinu.s, per qua" n,o- 
naslerionnn ouinivun et aiioruni pioruni oeorum 
indeninitati valeat provideii, di vinus (iuo<i«e eullus nubi 
conlinuinn nostrisprasidiis suseipiat ine.emenU.m. 

Sanè p.o parte dilecti lilii Micbaeiis, abbal.s mons- 
terii Fontis Uanielis, cisterciensis or.linis, eenomanens.s 
.liocesis, petitio continebat quôd lïuctus, redd.tus et 
nroventus ejusden, monasterii, propler guerrarum liu- 
bines, n,orlalitatiun pestes et alios sinislros eventus, 
„«i partes ipsas diutiùs aillixeranl et in dies alll.gi.nl. 
LÀ allenuali exislunt, .puul ex illisqui sexagenta 
lil.rorun. luronensiun. preliorum, secundùm commu- 
nen, a-slinuationem, valorem annuuni non excedunl, 
ipse abbas eun, aliis reiigiosis viris inibi in cop.oso 
numéro degenlibus jnxtà al)batialis dignital.s ex.gen- 
tiam décerner sustentari,ac reparationibus d.ct. monas- 
terii plurimùm tendentis ad ruinam, intendere, - ei 
alia sibi incumbentia onera commo.tè ne(|ueunl sup- 
portare ; - quodque si capella seu cura sancli Alb.m 



373 

de Fontenelo Paganelli , Bajocensis diocesis, cujus 
irnclus, redditus et provenlus quinquagenta librarum 
turonensium similium, secundùm eamdem a-slimalio- 
nem, valorem universaliler non excedunl, quaî ad 
i)ra>senlalionem al)l)alis et conventùs pra^dictorum de 
aullienlicà et appro])alà hacleniisque paciflcè observatà 
consuetudine perlinere dignoscilur et per clericos sa^cu- 
larium gai)ernari consuevit, eidem monasterio uniretur 
anneclerelur et incorporarelur, ac per hoc diclo abbali 
circà pra-missa onera supportenda non modicum succe- 
derel relevamen, ipse que cultus in dieto monasterio 
leliciora suscipere increnienla. 

Quarè pro parte abbalis el eonvenlùs pra-diclorum 
nol)is luil humililersupplieatum, ut capellam pralalam 
cum omni))us,juribus et perlinenliis suis eidem monas- 
terio nuire in perpetuum, aniiectere et incorporare de 
l)enegnitale apostoliea dignarenuir. 

Nos igitur de pra?missis certam notitiam non liaben- 
tes, hujusmodi supplicalionibus inclinât!, discretioni 
luœ per apostoliea scripta mandamus quatenùs de prœ- 
niissisomnil)us et singulis auctorilate nostrà te diligen- 
1er inlormes, et si per inlormationem hujusmodi ea fore 
vera repereris, super quo luam conscientiam oneramus 
capellam pra-dictam cum omnibus juribus et pertinen- 
tiis suis eidem monasterio in perpetuum unias, incor- 
pores et annectas, ità quod deeedente vel cedente ipsius 
capellœrectore, aut aliàs illam quomodolibctdimiltente 
hceat pra-fato anledicti monasterii pro tenq,ore illo' 
existenli abbati, perse vel alium seu alios, corporalem 
possessionem capelkejuriumqueet pertinentiarum prœ- 
dictarum auctorilate proprià libéré apprehendere, ac 
el.am relinere ; necnon fructus, redditus et provenlus 
capella- hujusmodi iii communes abbalis et dileclorum 
liliorum eonvenlùs monasterii hujusnmdi usus el ulili- 
tatem convertere, disponcrc et ordinare, ordinarii loci 



374 

et cujuslibet alterius licentià super hoc minime requi- 
silà, conlradiclores per censuram ecclesiasticam appel- 
latione postposità compescendo, nonobstantibus consti- 
tutionibus, et ordinationibiis apostolicis, necnon conti- 
tutionibus, statutis et consuetudinibus monasterii et 
ordinis praHlictoruin, jiiramenlo, confirmalione aposlo- 
licà vel quàciimquc lirmilale alià roboratis, conlrariis 
quibusqiie. 

Undè si aliquando super provisionibus sibi faciendis 

de hujusmodi spéciales, vel aliis beneliciis ecclesiasticis 

in illis parlibus générales, apostolica) Sedis vel legato- 

runi ejus litteras impelrarint, eliam super eas ad inhi- 

bitionem, reservationem et decretum, vel aliàs quomo- 

dolibet sit processum, quas quidem litteras, processus 

habitos et casus ad prcTfalani capellam volumus non 

cxtendi, sed nullum per hoc eis contra ad asseculionem 

beneficiorum aliorum pra^judicium generari et quibusvis 

aliis privilegiis, indulgentiis, necnon litteris apostolicis 

generalibus vel specialibus (piorumcumque tenorum 

existent, per qusc pra^sentibus non expressa, vel totaliter 

non inserta, elTeclus eorumdem impediri valeat quomo- 

dolibet vel dilTerri, et de (jua cujusque loto tenore 

habenda sit in nostris litteris necessaria menliospecialis. 

Volumus aiilem quôd si unionem, annexionem et 

incorporationem hujusmodi per te lieri et suum elTec- 

tum sortiri contigerit, ut prafatus abbas et conventus 

prafati monasterii pro tempore existentes, in prafatà 

capellà, prout hactenùs lieri consuetum existit, divina 

otficia celebrari facere teneantur, et illius onera consueta 

débité supportentur. — Nos enim exindè irritum decer- 

nimus et inane, si secùs super bis a quoquam, quàvis 

auctoritate, scienter vel ignoranter contigerit attemp- 

tari. 

Dalum Roma apud Sanctum Petrum, anno Incarna- 
tionis dominica millesimo quadringentesimo quadra- 



375 

gesimo quarto, pridie kalendarum decembris, Pontifia 
catus nostri anno quartodecimo. 
Sic signatum : Ja. Bourin. 

Post quarumquidem lilterarum prasentalionem et 
recephonem nobis et per nos, ut pramittitur, lactas 

El" 'r^'.'" '"'"" ''''''' 1^^'^ I-^'*^ clicti domin; 

juubus htteris, instrumentis et momentis ad informant 
dam actionem nostram de et super narratis et contentis 
n d.chs httens apostolicis, ipsis que testibus per nos in 
forma junsreceptis,admissis, juratis et examinatis, ac 
eorum dictis et depositionibus necnon juribus et mo^ 
mentis prafatis in scriptis fideliter redactis et per nos 
andem visis demùm fuimus per prafatum dominum 
M chaelem abbatem débita cum instantià requisiti ut 
ad executionem dictarum litterarum apostolicarum et 
con entorum in eis procedere curaremus, juxtà traditam 
seu directam a sede prafatà nobis formam 

Nos igitur frater Johannes abbas, judex et executor 
P-fatus, attendentes requisitionem' hniusmocht" 
justam et rationi consonam, volentesque apostolicum 
mandatum supradictum nobis in hàc parti directun 
reverenler exequi, ut tenemur, et quia ex dictis et depo- 
SI lonibus eorumdem testium necnon juribus et momen- 
hs praiatis et aliis sufficientibus informationibus, 
omn,a et singula in iisdem litteris narrata et expressa 
oie vera comperimus ; idcircô, auctoritate apostolicà 
nobis commisse et quà fungimur in hàc parte, capellam 
sive curam sancti Albini de Fonteneto Paganelli, Bajo- 
censis diocesis, de quà in prafatis apostolicis litteris sit 
mentio, prafato monasterio Beata Maria Fonlis Danie- 
hs 111 perpetuum unimus, incorporamus et anneximus, 
prout unimus, incorporamus et annectimus per prasen- 
œs, ita quod cedente vel decedente ipsius capella rectore 



> f I 



i i 



376 

aut aliàs illain quomodolibel (limitlenlc, liccal prajfalo 
anlcdicli nionask-rii pro tiMiipoio exislcnti abhali, per 
sevel aliiun seii alios, corpoiakMu et rt-aUMn cl actua- 
lein possessionomcapolhcjuviumq.io cl perliiuMiliarum 
omnium cjusdom aucloritate proprià lil)cio apprchcn- 
(Icre ac etiam relincrc, neciion IViicUis. roddilus el pro- 
ventus capelke luijusmodi, in communes ank-diclorum 
abbalisct vcMicral)iliiim cl leligiosorum virorum donii- 
norum convcutùs ejusdem monastcrii usus el ulilikik^m 
couverlere et ordinale, ordinarii loci aul cujuslihet 
alteiius licenlià super hoc minime lequisiki. 

Qua- omuia cl singuhi necnon pia>lalas liUeras apos- 
lolicas cl hune noslinm proccssnm,ac omnia et singula 
in eis contenta vohis omnibus el singnlis supradicta 
inlimamus, insinuamus et notilieanuis, ac ad univer- 
sorum cl cujuslibct veslrùm noticiam deducimus et 
dcduci vohmuis per casdcm pra-scnles. 

In quorum omnium et singulorum fukMii et tcslimo- 
niuni pra-missorum pra^scules lilleras, sive hoc pra-scns 
publicuni inslrumenlum processum nostrum hujusmodi 
in se continens sive conlinendum exin(k' et Heri et per 
notarium i>ul)licum inlrascriptum sui)scril)i el pul)licari 
niandavimus, sigilli (iiio(iue noslri fecimus appcnsionc 

comnuiniri. 

Dalum cl aclum in capilulo pra>dicta> abbatial Fontis 
Daniclis, sub anno Domini millcsimoquadringcnlcsimo 
(luadragesinio ([uarto, incUctionc undccimà mensis 
marlii, ponlilicalùs sanelissimi domini noslri Domnu 
Eugenii Papa> anno (luarlodccimo : prœsentibus ibidem 
venerabilii)us viris magistris Domino Simone Oliverii, 
doclore in theologià, Domino Johannc Bahuoyne, ce- 
nomanensis diocesis, cum phuibus aliis vocatis spccia- 



liler cl rogatis. 



Et c"o Robcrtus Martin, pra.'sl)iler ccnomanensis 



dio- 



377 
cesis, publions aucloritate impérial! nolarius : qnia 
prœd.ctarum littcrarum apostolicarum pr.-csentationis 
reccpt.on,, Icsl.um, instrumentorun,, jurium, littera- 
n.m et momcnlorum produclioni, requisitioni, unioni 
.ncorporauoni el annexioni, ca^lcrisque prœmissis on,- 
"> n,s el s.ngulis, dàm, sicut pra.mittil„r, per vcnera- 
l).loni palrcm el do„,inum Dominum .lohannem, per- 
ni.ssione divinà abbalem, commissarium et excculorem 
pra"latum cl coràm eo agercnlur, dicerenlur el lièrent 
i.nà cum plurlbus aliis lestibus pnesens interfui, cl sic 
iK-n vuh et audivi. - Kt idco ],oc pra^scns publicuni 
instrunientum pcralium lidclitcr scriplum cxindè con- 
'<■<•', cl in hanc publicam lormam redcgi, si^noquc el 
nomme meis solilis hic me subscribendo signavi m 
fidem el teslimoniuni pra-missorum omnium miuisilus 
el rogatus. 

Signatum signo Martin in capilc, et sigillo sigillalo 
apposito api)endente cera- rubra in corda serlcà. 

(Collation faite sur l'original apporté au greffe de mon- 
sieur le bailly de Cacn pour la vicomte <ludil, à la re- 
qucslrc de Jean le Fcbvrc, procureur <lcs abbé el reli- 
gieux de Fontaine-Daniel, ce lundi dix neuliesnie jour de 
novembre, mil, cinq cent quarante huit, la juridiction 
du(r sieur bailly tenante : Icd. original apporté aud 
gi-etre par Icd. le Febvrc et à lui présentement rendu. 
Signature avec paraphe.] 

(Collalio facta super copia in pcrgamenà scriptà el dé- 
bile eollalà et signala, per me notarium aucloritate 
apostohcà puhlicum suhsignatum (quà coliatione factà 
reddita fuit copia), anno Domini millesimo sexccnte- 
simo oclogesimo sexlo, me commoranlem Cadomi in 
ntroquejure licenliatum, in parochià Sancti Stephâni 
die verô sextà mensis Januarii. ' 

Signé : J. Maillard, not. aposlolicus.] 



TABLE CHRONOLOGIQUE 



DES 



PIÈCES CONTENUES DANS LE CARTULAIRE 



(1) 






^' A. 1187. Donation par Herbert (le B i 

"■ ^^^^- G-'^ge par Guérin de St-Berthevin 3 

in. 1188. Donation par Horry en Gerennes 4 

1189. Transaction avec Fouques de 

Chalons a 

^' ^^^^' Accord avec Marcouf, prêtre de 

^^l'^rtigné g 

V. 1195. Donation par Guillaume de Ma- 
yenne g 

^n. V. 1195. Confirmation par Juhel III de 

y„. Mayenne ^^ 

^^^^- Accord avec Eudes Bifox et 
, ^ Eremburge, son épouse. . . 12 

^^- V. 1 198. Donation par Constance de Craon 13 

V. 1200. Donation par Thibault de Mathe- 

^ ^ ^'^^on j^ 

V. 1200. Donation par Juhel III de Ma- 
yenne j^ 

XII^ V. 1200. Donation par Pierre de Villeray. 16 

Alll. V. 1200. Accord avec Jean de Montgenard 17 

^^1>. 1203. Droits accordés par Hubert de 

Saint-Berthevin jy 

1203. Transaction avec Hubert de St- 
Berthevin jg 

^^VI. 1204. Ratification par Thibault de xMa- 

thefelon OQ 

(1) Un certain nombre de fragments de pièces, qui ne comportaient pas de 
titres, u a pu être indiqué dans cette table. ^ 



3iSU 




XVII. 


1204. 


XVIII. 


1205. 



XIX. 


120Ô. 


XX. 


1200. 


XXI. 


12(;J. 


XXII. 


120(>. 


XXUI. 


1200. 


XXIV. 


1200. 


XXV. 


1206. 


XXVI. 


1200. 


XXVII. 


1200. 


XXVIII. 


1207. 


XXIX. 


1207. 



XXXV. 

XXXVl. 
XXXVII. 



1207 



XXXI. 


1207. 


XXXII. 


1207. 


XXXIIL 


1208 


XXXIV. 


1208 



1208. 

1208 
1208. 



Donation par Thil)auU de Ma- 
tlict'clon 

Fondation de I abbaye de Fon- 
taine-Daniel par Jubel III de 
Mayenne 

Conlirmation par Marguerite de 

Sablé. . ., 

Confirmation par Ilamelin, évè- 

(jue du Mans 

Donation par Constance de Craon, 

dame de la Garnesche . . . 

Conlirmation par Barthélémy, 
archevêque de Tours. . . . 

Conlirmation ])ar IMiilippe-Au- 
j^uste, roi de iMance. . . • 

Donation par 1 abbaye de Fon- 
taine-Daniel 

Rè<;lement de (iroits avec le 
prieur de >hiyenne et Fon- 
taine-Ciéhard 

Donation par Juhel 111 de Ma- 
venne 

Donation par Cuillaume de Sou- 
(hii et Philippe, son épouse. . 

Donation par Pxobert de Landivy. 

Donation par Juhel III de Ma- 

venne 

Donation par Juhel III et Ger- 

vaise, son épouse 

Donation par Herbert d'Andouillé 

Donation par Juhel III . . . • 
Vente par Frnault Morin. . . . 
Donation et vente par Adam Mo- 
rin 

Donation par Ilaois, épouse de 

r^obert Chaperon 

Donation par Guillaume du Creux 
Donation par Juhel 111 . . • • 



25 



20 



'Mj 






40 
47 
48 



52 



54 

50 

57 
58 

59 

60 
62 
63 
64 

64 

65 
66 
66 



XXXVIÎI. 


1208. 


XXXIX. 


1208. 


XL. 


1208. 


XLI. 


1208. 


XLII. 


1209. 


XLIII. 


1209. 


XLIV. 


1209. 


XLV. 


1209. 


XL VI. 


1209. 


XLVII. 


1209. 


XLVIII. 


1209. 


XLIX. 


1210. 


L. 


1210. 


LI. 


1210. 


LU. 


1210. 


LUI. 


1210. 


LIV. 


1211. 


LV. 


1211. 


LVI. 


1211. 


LVII. 


1211. 


LVllI. 


1211. 


LIX. 


1211. 


LX. 


1212. 


LXI. 


1212. 


LXII. 


1212. 



381 

Accord avec Payen de Rouesson 67 
Donation par Juhel III. .. . 07 
Donation par André II de Vitré.. 68 
Confirmation par le pape Inno- 
cent III Q9 

Donation par Juhel III ... . 71 
Echange avec le prieuré de Mont- 

g"yon 72 

Donation par Aniaury I de Craon 74 

Donation par Herbert de Logé. . 74 
Donation par Guillaume de la 

Guerche 73 

Donation par Guillaume des Ro- 
ches 7(5 

Confirmation par Jean, archevê- 
que de Tours 75 

Donation par Juhel III . . . . 80 
Donation par Philippe de Candé. 81 
Donation par la veuve et les hé- 
ritiers de Raoul du Coudray . 82 
Donation par Juhel III . . . . 83 
Donation par Guillaume de Mont- 

gii'oux 83 

Translation de rentes par Juhel 

!"• 84 

Confirmation par Hamelin, évo- 
que du Mans 85 

Donation par lienoul" le Flamand 86 

Donation ])ar Juhel 111 ... . 87 
Donation et vente par Herbert de 

^'tîsins 88 

Donation par Herbert de Vesins 

et Henri de Brecé 89 

Donation par Fouques de Cha- 
pons 90 

Donation par Herbert de Vesins. 91 
Echange et donation par Hubert 

de Saint-Berthevin 92 





.,■ I 



382 



n. 



LXIV. 


1212. 


LXV. 


1213. 


LXVI. 


1213. 


LXVII. 


1213. 


LXVIII. 


1213. 


LXIX. 


1213. 


LXXII. 


1213. 


LXXIlï. 


1214. 


LXXIV. 


1214. 


LXXV. 


1214. 


LXXVI. 


1214. 


LXXVII. 


1215. 


LXXVIIÏ. 


1215. 


LXXIX. 


1215. 


LXXX. 


1215. 


LXXXI. 


1215. 


LXXXIÏ. 


1216. 


Lxxxin. 


1216. 


LXXXIY. 


1216. 


LXXXV. 


1216. 


LXXXVI. 


1217. 


LXXXVII. 


1218. 


LXXXVIII 


1218. 


LXXXIX. 


1218. 


XC. 


1218. 


XCI. 


1218 



Donation par Juhel III ... • 93 

Donation par Juhel III ... . 94 

Déclaration par Juhel III . . . 95 
Convention avec Guillaume de 

Commer 96 

Donation par Hanielin d'Inée. . 97 
Donation par Hubert de Mon- 

tigné 98 

Protection accordée par Marne- 
lin, évêque du Mans. ... 99 
Donation par Sylvestre de Rou- 

peroux ^^ 

Donation par le même. ... 101 
Donation par R. abbé de Fon- 
taine-Daniel 102 

Arranj^ement avec Hamelin et 

Guillaume de l'Ecluse ... 103 
Abandon par Savary d'Anthe- 

naise 104 

Donation par Jean d Ecorcé . . 104 

Donation par Juhel III. . . . 105 

Autre donation par le môme. . 105 
Saisine accordée par Guillaume 

de Mont<^iroux 106 

Consentement par Amaury I de 

Craon 107 

Donation par Constance de 

Craon, dame de la Garnesche. 108 

Donation par GeotlVoyd'Arquenay 109 

Donation par Julu'l 111 . . . . HO 
Echange avec les héritiers de 

Robert de la Hongére ... lH 

Donation par Philippe de Candé. lU 

Donation par Geoffroy de Monts. 112 

Donation par Guillaume de Eirre 113 

Donation par Guy de Saint-Loup 114 
Arrangement entre Iluges et 

Hamelin Paon H^ 



383 



XCII. 



1218. 



XCIII. 


1218. 


XCIV. 


1218. 


xcv. 


1218. 



XCVIL 



CIL 



CVII. 



1219. 



XCVIII. 


1219. 


XCIX. 


1219. 


c. 


1219. 


CL 


1220. 



1220. 



LllL 


1220. 


CIV. 


1220. 


CV. 


1220. 


CVL 


1221. 



1221. 



ex. 


1223 


CXIL 


1224 


CXIII. 


1224. 


CXIV. 


1224. 


cxv. 


1224. 


CXVL 


1225. 


CXVII. 


1226. 


CXVIII. 


1226. 


cxix. 


1226. 



Arrangement et vente intéressant 

Etienne Bruslon 115 

Donation par Renauld d'Anjou . 116 

Donation par le même. ... 117 
Donation par Guillaume d'Hau- 

terives j|g 

Echange entre l'abbaye de Saint- 
Pierre de Fougères et Gaultier 
Levesel ^^g 

Accord avec Jean de Montgenard 120 
Garantie donnée par Hubert de 

Saint-Berthevin ;j21 

Donation par Payen de Vaiges . 122 
Donation par Macée, dame de 

^^^''isy J22 

Confirmation par le pape Hono- 

l'iusIII J24 

Donation par Gervais de St-Loup 124 
Donation par Renouf le Flamand 125 
Décision contre Payen de Vaiges 126 
Arrangement avec Raoul le Fla- 
mand ^9,. 

Donation par Guillaume de Sou- 

^«i 127 

Donation par Etienne Géré . . 128 

Abandon par Geoffroy de Carcou, 
Philippe de Dompierre et 
Guillaume d'Orne .... 199 
Approbation par Mathieu de St- 

Berthevin j^q 

Accord entre Guillaume et Me- 

nard de Ganier j3q 

Donation par Renauld Paon . . 131 
Donation par Hamelin Coudabe. 132 
Arrangement avec Dreux de 

Mello et Isabelle, son épouse . 132 
Vente par Michel Chauvin . . 133 
Donation par Dreux de Mello . 135 









» 



3M 



cxx. 


1227. 


(AXI. 


1227. 


CXXII. 


1227. 


CXXIII. 


1228. 


CXXIV. 


1229. 


cxxv. 


1229. 


CXXVI. 


1229. 


CXXVII. 


1230. 


CXXVIII. 


1230. 


CXXIX. 


1230. 


cxxx. 


1231. 


CXXXl. 


1231. 


CXXXII. 


1231. 


CXXXTII. 


1231. 


CXXXIV. 


1232. 


cxxxv. 


1233. 


CXXXVI. 


1233. 


CXXXVII. 


1233. 


C\L. 


1234. 


CXLI. 


1233. 


CXLII. 


1233. 


CXLIII. 


1233. 


CXLIV. 


1233. 



CXLV 



1233. 



Vente par Nicolas de Saint-Loup 135 
Donation par Robert de (lorron. 13(î 
Donation par le même. . . . 137 
Lettre de Dreux de Mello et Isa- 
belle, son épouse 137 

Conlirmation par Pxenauld Paon 139 
Ecbange avec Raoul de Reauvoir 140 
Donation par GeollVoy de Mathe- 

felon 140 

Donation et vente par GeofTroy 

Reausoleil 141 

Litige entre Jacques et Hamelin 

de la Motte 142 

Abandon par Jean de Orlhes. . 142 
Reconnaissance par Geollro}' 

d'Amblou 143 

Echange avec Payen de Rouesson 143 
Confirmation par Geofi'roy, évo- 
que du Mans 144 

Dation en ])aienient par Dreux 

de Mello et Isabelle, son épouse 143 
Donation par Midhieu et (iuil- 

huuue Roudier 140 

Donation ])nr I-ludeline de la 

Tortendière et son (ils . . . 14G 
Donation par .Vubert de TLspi- 

nasse et son épouse .... 147 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 118 
r.chanife entre (ieoru[es de Mes- 

bier et lîobert de (lorron . . 130 
Déclaration par lîoberl de Gorron 131 
Translation de rente par Guil- 
laume de Tluiré 131 

Donation par lîenauld Paon . . 132 
Conlirmation par le Pape Gré- 
goire IX 133 

Donation par Hamelin Coudabe. 133 



CXLVI. 


1236. 


CXLIX. 


1238. 


CL. 


1238. 


CLI. 


1238. 


CLII. 


1239. 


CLIII. 


1239. 


CLIV. 


1239. 


CLV. 


1239. 


CL VI. 


1239. 


CLVII. 


1239. 


CLVIII. 


1239. 


CLIX. 


1239. 



CLX. 



1240. 



CLXI. 


1240. 


CLXII. 


1240. 


CLXIII. 


1240. 


CLXV. 


1240. 


CLXVII. 


1241. 


CLXVIII. 


1241. 


CLXIX. 


1242. 


CLXXI. 


1242. 


CLXXII. 


1242, 


CLXXIII. 


1242. 


CLXXVI. 


1243. 



385 

Arrangements avec l'abbaye de 

Savigny 136 

Vente par Jean dit Plainchamp, 

et son épouse 160 

Donation par Orry Reraut. . . 160 
Donation par Raoul Levesel . . 161 
Donation par Pierre de Raseilles 161 
Donation par Hugues de Raseilles 162 
Donation par Hugues de Orthes. 162 
Donation par Philippe de Lan- 

divy, père, et son fils . . . 163 
Donation par Jean de Vautorte . 164 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 165 
Donation par Robert de Gorron. 166 
Abandon par Gilles de Saint- 
Loup et Fouques de Orthes . 167 
Arrangement avec Guillaume de 

la Hautonnière 168 

Donation par Jean Goupil. . . 169 
Ratification par Agnès, épouse 

de Jean Goupil 169 

Donation par Hamelin de la 

Motte 170 

Donation par Guillaume de la 

Hautonnière 171 

Cession par Maurice de la Haie- 

Jouslin 172 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. ... 173 
Donation par Fouques dllaute- 

rives . 174 

Donation par Hamelin dWnthe- 

naise. . 175 

Abandon par l'abbaye de la Réau. 175 
Donation par Henri Corbin . . 176 
Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. ... 177 

25 



Kl 



• I 



■'. ?' 



380 



CLXXVIÏ. 


1243 


CLXXVÏII. 


1244 


CLXXIX. 


1244 


GLXXX. 


1244 


CLXXXI. 


1244 


CLXXXII. 


1245 



CLXXXIII. 124G. 

CLXXXIV. 124G. 

CLXXXV. 1247. 

CLXXXVI. 1247. 

CLXXXVII. 1247. 

CLXXXMII. 1248. 



CLXXXIX. 


1248. 


CXC. 


1248 


CXCI. 


1248 


CXCII. 


1248. 


CXCIII. 


1-249. 


CXCIY. 


1249 


cxcv. 


1249 


CXCVI. 


1249 


CXCVII. 


1250. 



Abandon par Jean de Trôo . . 189 
Autorisation d'acquérir donnée 

par Jean de Trôo l^H) 

Donation par Henauld Paon . . 191 
Vente par Ricard de Fontenay . 191 
Donation par David de Chateau- 

briant 192 

Donation par Jeanne du Boisthi- 

bault, veuve de Maurice de 

l'Fcluse 193 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 193 
Donation par Maheu des Tes- 

nières 194 

Donation par Galon de Tor- 

champ 195 

Hommage par Jean Goupil . . 195 
Arrangement avec Gaultier du 

Pont 196 

Accords avec l'abbaye de Savi- 

gny 190 

Donation par Guillaume Boudier 204 
Translation de rente par Dreux 

de Mello et Isabelle, son 

épouse 205 

Donation par Dreux de Mello et 

Isabelle, son épouse. . . . 20G 
Donation par GeolTroy de Mon- 

tenav 208 

Confirmation par Isabelle, veuve 

de Dreux de Mello .... 208 
Consentement donné par Jeanne, 

épouse de Jean d'Arquena}' . 209 
Donation par Isabelle, veuve de 

Dreux de Mello 210 

Ratification et donation par Guy 

de Saint-Loup 211 

Cession à Hameliii Chambrier . 212 



CXCVIII. 



1250. 



CXCIX. 


1250. 


CCI. 


1250. 


CCII. 


1251. 


CCIII. 


1251. 


CCVI. 


1252. 


CCVII. 


1252. 


CCVIII. 


1253. 


CCIX. 


1253. 


CCXI. 


1254. 


CCXII. 


1254. 


CCXIII. 


1255. 


CCXIV. 


1255. 


CCXV. 


1256. 


CCXVI. 


1256. 


CCXVII. 


1256. 


CCXVIII. 


1256. 


CCXIX. 


1257. 


ccxx. 


1259. 


CCXXI. 


1259. 


CCXXII. 


1261. 



387 

Transaction avec l'abbaye de Sa- 
vigny 212 

Accord avec Tabbaye de Savigny 218 

Donation par Guillaume de Co- 
lombiers 220 

Confirmation par Fouques d'Hau- 
terives 221 

Consentement par Agnès, veuve 
de Vivien Brochart .... 221 

Donation par Renauld de Chau- 
verie et Jeanne, son épouse . 223 

Transaction avec Renauld de 
Chauverie 224 

Reconnaissance et abandon par 
Robert de Gorron 224 

Donation par Robin de Roillon. 225 

Franchise accordée par Guil- 
laume de la Guerche. . . . 226 

Echange et vente par Raoul de 
la Hautonnière 227 

Abandon par Pierre de Saint- 
Denis et Lucie de Logé, sa 
femme 230 

Vente par Hamelot de Fichet. . 233 

Donation par Hamelin de Trôo. 234 

Donation par Guy de la Billon- 
nière 235 

Vente par Gervais dit le Délivré 
et Léjarde, son épouse . . . 236 

Oblation par Thomasse de Châ- 
tillon 236 

Donation par Isabelle, épouse de 
Louis de Sancerre .... 237 

Donation par Guillaume de Co- 
lombiers 238 

Donation par le même. . . . 239 

Confirmation par Charles I d'An- 
jou 240 



:; I 






388 



CCXXIII. 



1263. 



4 



CCXXIV. 


1264. 


ccxxv. 


1205. 


CCXXVI. 


1200. 


CCXXVII. 


1200 


CCXXIX. 


1270 


CCXXXI. 


1273. 


CCXXXII. 


1-273. 


CCXXXIII. 


1275 


CCXXXIV. 


1277 


CCXXXVIl. 


1281 



CCXXXVIII. 1282. 



CCXXXIX. 1284. 



CCXLI. 



CCXLIII. 



1285. 



1290. 



CCXLIV. 


1294. 


CCXLVllI. 


1300. 


CCL. 


1307. 


CCLII. 


. 1313 


CCLIII. 


1317. 


CCLIV. 


1319 


CCLVI. 


1328. 


CCLIX. 


1351 


CCLX. 


1358 



Donation par Lucie de Logé, 

épouse de Pierre de St-l)enis. 241 
Donation par Alain d'Avaugour . 243 
Lettres d'Alain d'Avaugour . . 244 
Bail à Guillaume Géré .... 246 
Donation par Renoutde Planeio. 247 
Donation par Hamelin Paon . . 248 
Legs par Guillaume Chaperon . 249 
Legs de Guillaume Chaperon. . 250 
Lettres d octroi de Symon Cha- 

maillart 250 

Donation par Agnès de Buttavcnt 251 
Quittance par Basile, veuve de 

Guillaume de Colombiers . . 252 
Arrangement avec Guillaume de 

Montgiroux 253 

Reconnaissance par Payen de 
Couesmes et Julienne de TE- 

cluse, son épouse 254 

Donation par Guillaume d'Au- 

geard 255 

Reconnaissance par Henri d'A- 
vaugour 250 

Donation par (luillaume d'Orange 257 
Vente par Fouques de Vautorte. 258 
Testament par Jean de Montour- 

tier 259 

Constitution de dot par Guil- 
laume d'Aron à sa sœur Agnès 201 
Donation par Guillaume Boudier 201 
Reconnaissance par Raoul de la 

Motte 202 

Conlirmation par Philippe VI de 

Valois 262 

Constitution de rentes par Robert 

d'Ouleiouli 260 

Confirmation de privilèges par 

Charles de Bretagne. . . . 200 



389 



CCLXV. 1391. Bail à rente perpétuelle au profit 

d'Etienne André 209 

CCLXVL 1393. Franchise accordée par Pierre 

de Vendôme 272 

Aveu par Jean du Fresne . . . 273 
Accord avec Marguerite de Bouil- 
le, veuve de Guillaume de la 

Croix 274 

Commandement de Charles VI . 274 
Délivrance d'un legs de Jeanne 

de Grazay 275 

Procuration par Adam Châtelain, 

évéque du Mans 276 

Testament par Geoffroy des Vaux 278 
Vente par Jacquet de Mascon. . 279 
Acquiescement par les héritiers 

de Jeanne de Grazay . . . 280 
Aveu par Jean de Malétroit . . 281 
Aveu par Jean de Vendel. . . 282 
Bulle accordée à Jean Courtin, 

abbé de F.-D 283 

Aveu par Michel de la Touche . 290 
Aveu par Agnès d'Evreux, veuve 

de Jean Levesel 290 

Aveu par Pierre du Frêne. . . 290 
Aveu par Pierre des Arglentiers, 

seigneur d'Aron 291 

Vente par Raoul des Ecottais. . 291 
Accord avec Joachim de Mathe- 

felon 292 

1502. Vente par Jean de Beaudenis . 293 

1517. Aveu par Guillaume de la Touche 296 

1520. Aveu par Guillaume de la Ruelle 296 

V. 1520. Aveu par Jean de Cléraunay. . 297 

1525. Aveu par Guillemine de Sahur, 
dame de Loyère 297 

1526. Aveu pour les enfants de Jean de 
Cléraunay 298 



CCLXVII. 


1400. 


CCLXIX. 


1402. 


CCLXX. 


1407. 


CCLXXI. 


1413. 


CCLXXIV. 


1431. 


CCLXXIX. 


1439. 


CCLXXXI. 


1441. 


CCLXXXIL 


1444. 


CCLXXXIV. 


1453. 


CCLXXXV. 


1460. 


CCXC. 


1479. 


CCXCI. 


1484. 


CCXCII. 


1488. 


CCXCIII. 


1491. 


CCXCIV. 


1494. 



CCXCV. 1497. 

CCXCVII. 1500. 



CGC. 
CCCXI. 
CCCXII. 
CCCXIII. 

cccxv. 

CCCXVI. 



î* i 



•■.■-f 



390 



CCCXVII. 


1527. 


(XCXVIII. 


1528. 


CCCXIX. 


1536. 


CCCXXIV. 


1572. 


cccxxv. 


1583. 


CCCXXVII. 


1613. 


CCCXXIX. 


1619. 


CCCXXX. 


1624 



Aveu par René de Tlsle . . . 
Aveu par Bernard de la Touche. 
Aveu par Guillaume du Bailleul. 
Aveu par Hervé Eperon . . . 
Prise de possession de l'abbaye 

par René du Bellay .... 
Aveu par Paul de risle. . . . 
Aveu par la dame et les héritiers 

de la Touche 

Aveu par Guillaume Cazet, sieur 

des Fresnes 



299 
299 
300 
301 

302 

304 

305 
305 



TABLE ALPHABÉTIQUE 



DES 



NOMS PROPRES DU GARTULAIREa) 



Abatant (terra de>, 73. 
Adam Ciiastelain, cenoma- 

ncnsis episcopus, 276. 
Adam Laubaleistrier, 56. 
Adam Morix, 64, 162. 
Adam Morin (feodum) 162. 
Agaïa Bretel, 93. 
Agatha de Coudre, 82. 
Agnès d'Aroox, 261. 
Agnes, uxor Guillelmi Bo- 

deir, 204. 
Agnes, uxor Mathei Boder, 

146. 
Agnès de Botavant, 251. 
AGNES,rclictadefunctiViviANi 

Brociiart, 221. 
Agnès Coite, 222. 
Agnes de Coudre, 82. 
Agnes, uxor Guillelmi d'Eir- 

re, 113. 
Agnès d'Esvreulx, 290. 
Agnes, uxor Johannis Gopil, 

169. 



x\gnes, filia LucLE de Loge, 
231. 

Agnes, uxorTiiEODEBALDi de 
Mathefelon, 25, 77, 107: 

Agnes de Roorta, 171. 

Aalardus, clericus, 15. 

Agraffart (Anne), vefve de 
Jehan de Cléraunay, 298. 

Alain d'Avaugor, 244, 256. 

Alanus de Avalgor, 243, 247. 

Alanus de Dinano, 30, 41. 

Alanus Legeai, 30, 41. 

Albigenses (heretici) 80, 94. 

Albigentium (terra) 94. 

Albini Andegavensis (frater 
Guillelmus, abbas Beati) 223. 

Albiniaco (B. de), 78. 

Alençon (François de Va- 
lois, duc d'), 301. 

Ales, uxor Adam Morin, 64. 

Alesia, relicta Ranulfi de 

Planeio, 247. 
Aligauderia, 67. 
Allemer (Hugo), 7. 
Allodio (grangia de), 28, 39, 

49, 77. 



(1) Les noms contenus dans l'Appendice ne figurent pas dans celte table. 



392 



Altanoisa (Robcrtusdcs dc- 

canus Sabolii, 111. 
Altanoisa iSavaricus de\ 

104. 
Altanosia iPetrus de\ deca- 

nus de Sabolio, 7, 19, 91. 
Altanoysia (Hamelinus de), 

175. 
Altaripa (Fiilcho de), 174. 
ALTARiPAiWillclmus dc), 118. 
Altisripis I Fulco de s 221 , 23(). 
Altisripis (Robcrtus de), 238. 
Altracha iPetrus de», 18. 
Alveto (feodum de», 88. 
Amauricius I DE Credone, 

74, 107, 108. 
Amblou (^Gaufridus de», 143. 
Amblou imolendina de), 143. 
Ambrieres (paroisse d), 296, 

299, 305. 
Ambrieres ^parrochia de), 

195, 246. 
Ambrieres (cour d'i, 282. 
Amelina Le Porc, 164. 
Amorry de la xMeuvriere, 

275, 281. 
Ancenis (Jehan d' i, 280. 
Andegavensis iDoimis Dei 

Sancti Johannis», 269. 
Andegavia, 25, 76, 273. 
Andeg.wia (Johannes de», 5. 
Andegavia iMichael de, 117. 
Andeg.wia lUaginaldus de», 

84, 85, 116, 117. 
Andegavia iRobinus de\ 15, 

21, 67. 
Andegavi.e I Karoliis, cornes), 
219, 240. 



Andegavis, 129, 150. 
Andolleii (Gautcrius, pres- 

bytcr), 62. 
Andolleio iHubcrtus, Her- 

bertus de), 60, 62. 
Andolleio (Ercmbiirgis de), 

61, 62. 
Andolleio (Margarita de), 61, 

62. 

André-Etienne, 269. 
Andréas de Borgon, 10, 11. 
Andréas Birgonensis, 2. 
Andréas de Croso, 66. 
Andréas, frater Ercmburgis, 

12. 
Andréas Le Gras, 238. 
Andréas Medianensis, de 

Meduana, 10, 11. 
Andréas, dominus de Vitreio, 

68, 76, 236. 
Angers, 255, 283. 
Angiers (cour d), 279. 
Anglia, 93, 99. 
Anne Agraffart, 298. 
Antoine d'Aubusson, 282. 
Ansquetilli (NVillclmusi, 191. 
Anvoria iHaia de», 26, 37, 48. 
Anvorle (aqua», 21, 26, 37. 
Anvorle (molcndinums 21, 

37, 139, 140, 153. 
AoLiciA de S.vncto-Lupo, 211. 
AoLis, uxor Hamelini de 

Ygneio, 97. 
Arenis (Stcphanus de», cano- 

nicus cenoinancnsis, 167. 
ARGANTEL(molcndinade),205. 
Arglentiers (Pierre des), 

seigueur d'Aron, 291. 



393 



Aron (paroisse d), 79. 
Aron (Roberlus de», 4. 
Aron (Pierre des Arglentiers, 

seigneur d'), 291. 
Aroon (Agnès d'), 261. 
Aroon (Guillaume d), 261. 
Aroon (parochia de), 212. 
Aroon (Robertus de», con- 

vcrsus Clarimontis, 7. 
Arron (terre et seigneurie d'), 

302. 

ASCELINA DE VlLAREIO, 16. 

Aubertus de Espinaz, 147. 
AuBL'ssoN (Antoine d'i, sieur 

du Montet, 282. 
AUCQUELIN (Hugo», 7. 
AUGERUS DE PlESSEACO, 151. 

Al'jart (Gervese d'), 255. 
Aujart (Guillaume d'), 255. 
Aujart (Jamet d'), 255. 
Autesrives (Robin d'), 261. 
AuPEZ (.Christianus», 6. 
AuvER (baronia de), 138. 
AvALGOR (Alanus de», 243,247. 
AvAUGOR (Alain d'), 244, 256. 
AvAUGOR (Henri d'), seignor 
de Goylou et dc Maene, 256. 
AvAUGOR (Juhes d'), 268. 

AVRILLÉ, 129. 

AvRiLLEio (Haia de», 127, 129. 

AVRILLIACUM, 147. 

AvoNio (Juhcs de), 260. 



B 

B. DE Albiniaco, 78. 
Babel (Gaufridus), 91, 
Bahoul (Jehan), 280. 



Baillât (Radulphus de\ 83. 

Bailleul( Gilles du), sieur de 
la Pierre, 292. 

Bailleul (Guillaume», sei- 
gneur du, 300. 

Bailleul (Jean), seigneur du, 
292. 

Ballolio (Eudo de), 212. 

Barberyo (Johannes, abbas 
dc), 277. 

Barbeflos( Nicholaus de),238. 
IUrdonet (Colin), 280. 
Barlobere (pratum de la), 

131. 
Barre (Foucquet de la), 282. 

Bartiiolomeus, Turoncnsis 
archiepiscopus, 47, 78. 

Baseille (Hugo de), 162. 
Baseille (Radulfus de), 162. 
Baseilleis (Pctrus de) 161. 
Basileia, 277. 
Basileis (Hugo de), 64. 
Basileis (Radulphus de», 64, 

162. 
Basilia, uxor Guillelmi Co- 

lumbariis, 239, 252. 

Basouge - DES - Alleux (pa- 
roisse de la», 261. 

Bazogia (M. de), decanus dc 
Sabolio, 128. 

Beaudenis (Jehan de), sieur 
du Bois, 293. 

Beaufou (Brolium de), 122. 

Beciierel, 30, 41, 49. 

Bellabrancha (Abbas de), 
215. 

Bellaii (Johannes), cardina- 
lis, 283, 301. 



r 

1. 



i 



bi 



II 







4r 



394 

Bellaql'Ehcu (Dominicum 

de), 135. 
Bellaquercu (Radiilphus de), 

135. 
Bellavalle (Johanncs dc\ 

abbas commendatarius 

Font. Dan., 284, 285, 286. 
Bell.w iRené du), seigneur 

de la Fallu, abbé de Font. 

Dan., 302. 
Bellofoco (^Mcdietaria de), 

120. 
Bellovisu (Radulphus de), 

153. 
Belo.^ys (le fey\ 2G1. 

Belozeium, 94, 103. 
Belsoleil (Gaufridus), 141. 
Belv.uer (Radulphus de», 140. 
Benedicta, uxor Auberti de 

Espinaz, 147. 
Benedicta, mater Robini, 147. 
Bekaut (Orricus\ 160. 
Beke (Robertus de), 26. 
Behna (vinea de), 115. 
Bernar de la Tousche, 299. 
Bhrnar Rabarel', 305. 
Bernardi (Hugeriusi, 167. 
Bernehardiere (la), 281. 
Berruer (Magister Martinus), 

276. 
Bertran Le Roux, 282. 
BicoLNA (Gaufridus), 93. 
BiFOX(Odo), 12. 
BiGNOX (Hamelinus de), 195. 
BiGOTTiÈRE (La), 302. 
BiLEHOLDERE (feodum de), 

151. 
BiLLETE (feodum de), 136. 



BiLLONiERE iGuido dc la), 235. 
Blanchardere (feodum de 

la), 242. 
Bobe (Thomas), 3. 
BociLE Meduan/E < parrochia s 

172. 
BoDER (Mathcusi, 146. 
BoDER (NVillelmus», 146. 
BoDEiR (Dionisia), 204. 
BoDEiR (Guillclmus), 204. 
BoDEiR (Juhellus), 204. 
BouEiR (Matheus», 204. 
BoDEiR i^Petronillat, 204. 
BoHU (le fey), 266. 

BOLVTERE, 227. 

Bois «Jean de Beaudenis, 
sieur des), 293. 

BoisDECOURS (Jehan des), 
sieur de Lestaxg, 305. 

BoisFROST (Jehan du^ 278. 

BoissERiA (Guillelmus, abbas 
Beatœ Mariœ de), 265. 

BoLLEio iWillclmus de), 56, 
58, 59, 61. 

BoLON (molcndinum et feo- 
dum Drois), 12. 

BoNETUS, 27, 38, 49. 

Bonshommes de Montguyon, 

55. 

Bondy.e, (stagnum et molen- 

dinum), 21, 26, 37, 48. 
BoR (feodum dei, 3. 
Bor lOdo de), 3. 
Borgxovel (court de), 262. 

BoSCrM BOCHARDI, 21. 

BoTAVANT (Agnes de), uxor 
Rcginaldi Le Héritié de 
Botavant, 251. 



395 



BoTAVANT (Reginaldus Le Hé- 
ritié de), 251. 
Botavant villa de, 251. 

BOTAVENT, 253. 
BouDiER (Guillaume), 261,262. 
Bouille (sieur de), 297. 
Bouju (Jehan), sieur des 

Passons, 274. 
Bouju (Pierre), 276. 
BouLLiÉ (Marguerite de), 

veufvc de Guillaume de la 

Crouez, 274. 
BouLLONS (Estang des), 300. 
BouRC-NouvEL (court du), 272. 
Bourgnouvel (court du), 275, 

302. 

Bourgon (Loys de Montecler, 
sieur de), 297. 

Boylesve (François de), abbé 
de Font.-Dan., 300. 

Boylesve (Jehan de), sei- 
gneur de Versay, 300. 

Boysberengier (Luce, dame 
du), 255. 

Brachet (Radulphus), 227. 
Brachet (Hugo), 227, 230. 
Breceio (Henricus de), 89. 
Bree (Robertus de), 18, 19. 
Breeio (Gaudinus de), 213, 

214, 219. 
Bretaigne (Charles, duc de), 

266. 
Bretel (Agata), 93. 
Bretel (Hugo), 93. 
Bretignoles, 95. 
Breton (Guilleminia le), 112. 
Bric H ET, v. Brachet. 
Brichet (Garinus), 230. 



Brichet (Feodum Radulphi 

dicti), 242. 
Briensaye (bailliage de la), 

296. 
Briton Faber, 25. 
Brito (Willelmus), 56. 
Brochardiere (feodum de la), 

222. 
Brociiart (Vivianus), 222, 
Brocier (Estiene), 264. 
Brolio (lîiedietaria de), 29, 41. 
Brolium de Beaufou, 122. 
Brolium-Legardis, 21, 27, 38. 
Bruslon (Radulfus), 115. 
Bruslon (Stephanus), 115, 

152, 159. 
BuEiL (Pierre de), 274. 
BuiGNON (Guillelmus de), cel- 

larius Clarimontis, 7. 
BuLLO (Hamelinus de), 5. 
BuLLOYS (Gabriel), 290. 
BuRGONENSis (Andrcas), 2. 
BuRGO Novo (mcdiclaria de), 

29, 40. 
BuRGULio (Guillelmus Chape- 
ron, archipresbyter de ), 250. 
BuRGUN (foresta de), 17. 
BuRGUs NovELLUS, 21, 27, 38. 
BuRGus Philippi, 163. 
BuRON (medietaria de), 109. 
BuRONEYE (la), 249, 250. 
BusLONio (Hamelinus de), 1. 
BusLONio (Hcrbcrtus de), 1. 
BuxELLiA (abbas de), 215. 



Cadumi (Petrus de Tilicto, 
senescallus), 116. 



N. 



396 

Calocheio (abbas de», 215. 
Campania (abbas de), 157. 
Campanle (Guillclnnis, ab- 

bas\ 41. 
Campanle (Radulfus, abbas), 

30. 
Campoio (herbergamcntum 

de), 92, 121. 
Cande (^Johanna do, 112. 
Cande (Philippus dei, 81. 
Candeio (Guillclmusdc), 111. 
Candeio (Philippus de), 111. 
Cahcere ifriimcntagium de), 

84, 86. 
Carthes iHervé Esperon, 

sieur des», 301. 

Castellioxe (burgus novus 

subtùs), 155. 
Castellioxe, (molendina de i, 

76. 

Castellioxe (Willclmus de). 

62. 
Castellobriex (Philippus 

de), 112. 
Castellox (Thomasia, domi- 
na dei, 236. 
Castelloxio iburgenscs de\ 

83. 
Castrigoxterii ^territorium\ 

190. 
Castrobriextii (David de), 

192. 
Cazet (Guillaume), sieur des 

Fresnes, 305. 
Cenomama, 29, 40. 
Cepelaria (terra de), 27, 38, 

48, 72. 



Ceresei, (Mathea, domina 

de), 122. 
Ceresei (Guillelmus de), 123. 
Ceresei (Robinus de), 123. 
Ce5AR, clericus, 115. 

CILV.VLUD, 97. 

Chaalux (Hugo de), 98. 
Ciiaelox (Fulco, filius Garini 

de), 90. 
Chaelox iFulque de), 4, 5. 
Ciiaelox iGarinus dei, 90. 
Ciiaelox (Guillelmus de), 3. 
Chamaillart (Symom, 250. 
CiiAMBREL (Radulfus de), 19. 
Ciiamerahii (^Hamelinus), 212. 
CiiAMPEOX (paroisse de), 279. 
Champo (grangia de), 18. 
CïiAMPOEio (grangia de), 28, 

39, 49. 
Chaxdemaxche, 280. 
Chaxdox (Heremburgis de), 

119. 
Chaxge (Parrochia de), 222. 
Ciiaxge (pieczc dite les), 281. 
CiiAXTELOU t^Renardus de), 

18. 
CiiAXTEPiE (Julien de Pen- 

nart, sieur de), 292. 
Chaxtoce, 13, 108. 
CiiAXTOCEiUM, 46, 50, 77. 
CiiAORCix (Guillaume», 255. 
CiiAPEROX (Guillelmus), 249, 

250. 

Cii.u^EROX (Johannes), 250. 

Chaperon (Roberlus), 65. 

Charles IV d'Anjou, comte 
du Maine, de Guise, de 
Morlaing et de Gien, 281. 



Charles VI, roi de France, 
275. 

Charles, duc de Bretaignc, 
266. 

Charlote de la Tousciie, 
305. 

Chastelaix (Adam), ccno- 
manensis episcopus, 276. 

Chasteliis (vinece de), 74. 

Chastellox (Thomasia, do- 
mina de), 236. 

ClIASTELLUM, 68. 

Chastexeio (molendinum 

de), 166. 
Chastillox (paroisse de), 

305. 
CiiAUMOXT (Haia de), 145. 
CiL\uvERi (Raginaldus de), 

223, 224. 
Chauvix (Johannes), 134. 
Chauvix (^Michael), 133, i34. 

Chauvoxeria (Galterius de), 

7. 
Chauvoxeria (fayllium de), 

27, 38. 
Chauvoxxeria (terra dei, 27, 

38, 48, 72, 163. 
CiiAvix (Gaufridus), 174. 
Cheroxxé (fief de), 291. 
CiiEROT (Franciscus), abbas 

Fon.- Dan., 284. 

Cheteaubriext i^Davi de), 

250. 
CiiORix (estant et moulin de), 

269. 
Christiaxus Aupez, 6. 
CiGXE (paroisse de), 282. 
CleraulXxVY (Jehan de), sieur 



397 

de la Roche de Janzé et 
de la seigneurie du Petit 
Fresne, 297, 298. 
Clarei (Laurentius, abbas), 
14, 16. 

Clareio (abbatia de), 13, 15, 
16, 20. 

Clarevallexsis (abbas), 215. 

Clarevallexsis (frater Ste- 
phanus, abbas), 196, 212, 
218. 

Clarimoxtis (^abbatia), 1, 3, 
4, 5, 6, 7, 9, 11, 12, 14, 17, 
18, 19, 21, 28, 30,39,49,174, 
222. 

Clarimoxtis (Gaufridus, ab- 
bas), 12, 16, 18, 19, 28, 39, 
41. 

Clarimoxtis (Girardus de 
Filgeriis, prior), 10. 

Clarimoxtis (frater Simo, 

monachus), 238. 

Claromoxte (abbas de), 157, 
215. 

Clemexce, épouse de Guil- 
laume d'Aujart, 255. 

Clcmentia, uxor Juhelli II, de 
Meduana, 9, 11. 

Coite (Agnès), 222. 

CoLDABUs (Guillelmus), 155, 

173. 
CoLDABus (^Hamelinus), 132, 

155, 173. 
CoLDABUS (Hugo), 155. 
CoLDREio (Yvo de), 92, 95, 

96, 121. 
CoLix Bardoxet, 28C. 
Colle (campus de), 227, 230. 
CoLOXGis (Ernulfus de), 5. 



■^«i V 



: I 






\ 



398 

COLUMBARIIS, COLUMBERIIS 

(Guillelmus de), 230, 238, 

239, 202. 
CoLLMBKUs (Guilleliiuis de), 

220. 
CoLUMBERS (villa dei, 220. 
Gommer (décima dei, 95. 
Gommer (Guillclnius de», 95. 
GoMMEREio (Willelmus de), 

96. 
GoNDOYN (Radulphusi, 164. 

GONSTANCIA DE GrEDOXE, 13, 

46, 77. 

GOXSTAXCIA DE GASXASSIA, 

108. 
GoxsTAXCiA, uxor Regixaldi 

DE AXDEG.WIA, 117. 

GoxTEST (Hamelinus Poon, 

dominiis de), 248. 
GoxTEST iparrochia de), 251. 
GoxTEST (paroisse de;, 55, 

262,269, 281. 
GORBAUT (G.), 77. 
GoRBix (Henricusi, 176. 
GoRCESiERSi,Gervasiusdei,59, 

61. 

GoRCESiERS (Matheus de;, 100. 

GoRDiER (Pierre), abbé de 
Font.-Dan., 298, 299. 

GoRLOCiT (terra de), 98. 

GoRMEis (Raginaldus de), 65, 
66. 

GoRMERiis (Hamelinus de), 
miles de Templo, 7. 

GoRTEXDiRE ( medietaria de), 
89. 

GouAiLLER (Frère Macé), pro- 
cureur de Font.-D., 276. 



GouAiLLiER (Frère Macé), ab- 
bé de Font.-Dan., 278. 

Goi DRE (Agatha de), 82. 

GouDRE (Agnes de), 82. 

GouDRE (Ileremburgis de), 82. 

Coudre (Radulphus de), 82. 

GouDRE (Radulphus de), ju- 
nior, 82. 

GouDRE (Renoldis do, 82. 

GouDRE (Yvo de), 82. 

GouDREis (homines de), 253. 

GoL'DREiz (terra dei), 163. 

GouDROis (medietaria des), 
134. 

GouLLOXGES (GefTrai de), 268. 
GouTEBLAxcHE ( Jcliau), 275. 
Gour-Jaxvier (Guillaume de 
Romaigné, sieur de), 283. 

Gour-Jaxvier (Jehan du Gous- 

tel, sieur de), 294. 
Gour-Jaxvier (Pierre de la 

Haye, sieur de;, 294, 304. 

GouRT DE Glort (Thouias de 

la), 258. 
GouRT (Henri), lieutenant de 

Maienne la Juhes, 279. 

GouRTEiLLE (^Hemcry de la), 
261. 

GouRTix (Johannes), abbas 
Font.-Dan., 283. 

GoYGXER (Jehan), prieur de 
Font.-Dan., 303. 

GoYMES (Paien de), 254. 

Graox (ville et chastel de), 
296. 

Gredoxe (Amauricius I, do- 
minus de), 74, 107, 108. 



Gredoxe (Gonstancia de). V. 

GOXSTAXCIA. 

Gredoxe (Mauricius III de), 

13, 46, 77. 
Gredoxe (passagium de), 25, 

77, 107. 
Gredoxe (Petrus de), 30, 47, 

108. 
Greox (Petrus de), 41. 
Gristofle Perot, sieur de 

Pescoux, 301. 

Gromereio (Rainaldus de), 
10, 11. 

Groso (Andréas de), 66. 
Groso (Garinus de), 66. 
Groso (^Johannes de), %. 
Groso (Willelmus de), 66, 77. 
Grouez (Guillaume de la), 

274. 
Guria-Dei (abbas de), 94. 
GuRTus (Hugo), 7. 
GuF\Tus (^Raginaldus), 7. 
Gyral (Marguerite de), épouse 

de Raoul des Escotais, 291. 



D 



David de Gastrobriextii, 
192. 

Davi de Giieteaubriext, 
250. 

Défais (nemus de), 227. 
Defeis de Bouta vaxt, 163. 
Délivre (Gervasius, dictus 

le), 236. 
Descorce (Johannes), 251. 



399 

DiNAXi (Gervasia), uxor Ju- 
helli de Meduanâ, 14, 30, 
41, 205. 

DiXAxi (Juhellus, dominus), 
26, 58, 59, 60, 66, 71, 80, 82, 
83, 84, 87, 89, 93, 94, 95, 99, 
101, 103, 104, 105, 109, 110, 
120. 

DiXAxi (territorium), 205. 

DixAxo (Alanus de), 30, 41. 

DiXAYE (la), 250. 

DiOXISIA BODEIR, 204. 

Doxxa-Petra (Philippus de), 

129. 
Doreia, 94. 

DoREiA (burgus de), 87. 
DoRXE (Willelmus), 129. 
Droco, constabularius, 50, 

263. 
Droco de Melloto, 132^ 137, 

145, 148, 165, 173, 177, 193, 

205, 207, 208, 209. V. Drogo. 
Drogo de Melloto, 135. V. 

Droco. 
Drois Bolox (molendinum et 

feodum), 12. 
Duraxdi (terra), 126. 
Durestal, 22. 



E 



Ebroxii (Matheus de Gorce- 
siers, decanus), 100. 

Ebroxio (Guillelmus, deca- 
nus de), 225. 

Ebroxio (H. decanus de), 151. 



400 



Kbronio i Johanncs de), 59. 

KdlDirS DE GORHAN, 135. 

EgidiusdeSangto-Lupo, 167, 

211. 
Egidius, Sanctorum Cosma; 

et Damiani diaconus cardi- 

nalis, 154. 
EiRRE lAgncs, uxor Guillclmi 

de), 113. 
EiRRE (Galtcrius de», 113. 
EiRRE ( Guillclmus de , junior, 

113. 
EiRRE I Maria de, 113. 
EiKUE lOdo, filius Guillelmi 

de), 113. 
EiRRE .Odo, frater Guillclmi 

dei, 113. 
EiRRE (Radulphus de), 113. 

Elisabet, uxor Droconis de 

Melloto. V. Isabellis. 
Emma, uxor Gariiii de Sancto- 

Bertivino, 3, 19. 
Emma, uxor Roberti de Bree, 

19. 
Emma, uxor Georgii de Mes- 

bier, 150. 
Entrame ^Robertus de), 3. 

Eremrurgis, fdia Huberti de 

Andolleio, G1, 62. 
Eremburgis, soror AndrecT, 

12. 

Eremburgis, uxor Odonis Bi- 

fox, 12. 
Erkenio (Hugo de), 56, 126. 
Erneia (Michael, decanus 

de), 196, 241. 
Ernl'lfi s de Colongis, 5. 



Erquexe (Johanncs de), 209. 
Erquene (Willelmus de), 30. 
Erqueneio (Gaufridus de), 

109. 
Erqueneio (Guillclmus), 109. 

ESCLUSE iJouachin de Mathc- 

felon, sieur de 1), 292. 

EscLUSE ^Julienne, dame de 

1), 255. 
EscoRCE (Johanncs de), 104. 
EscoTAis (Raoul des), sieur 

de Seurgon, 291. 
EsPERON vHervé), sieur des 

Carthes, 301. 
EspiNAZ (Aubcrtus de), 147. 
EsTiENNE André, 269, 270, 

271, 272. 
ESTIENNE Brocier, 264. 
Esuvardi (pratum), 172. 
EsvREULX (Agnès d\ veuve 

de Jehan Le Vexel, 290. 
EuDO DE Ballolio, 212. 
EuGENius, papa V, 277. 
ExcLUSA (Guillclmus de), 149. 
ExcLUSA (Hamelinus de), 103. 
ExcLUSA (Mauricius de), 193. 
EXCLUSA iWillelmus de.), 103, 
130, 131. 

EVESCUS DE MONTGENART, 18, 

19. 



Faber (Johanncs), 6, 119. 
Fail (feodum et oremus de), 
228, 242. 



FALC0NARius(Raginaldus),21, 
22, 20, 37, 48. 

Fauconier, 25:J. 
Fauveliere (la), 249, 250. 
Fay (estant du), 269, 270. 
Ferentixum, 70. 
FiciiEiz (Guillclmus de), 204. 
FicHEiz (H. de), 77. 
FiCHEiz (Hamelinus de), 204. 
FiCHEiz (Hamelot), 204, 233. 
FicHEiz (Petrus dei, 204. 
FiLGERii (curia), 119. 
Flamexc (Hamelinus le), 87, 
126. 

Flamenc (Johanna le), 87. 
Flamexc (xMathildis le), 87. 
Flamexc (Radulphus le), 87, 
126. 

Flamexc (Radulphus le), 
junior, 77, 87. 

Flamexc (Ranulfus le), 87, 
94, 125, 160. 

Flamexgeria, 160. 
FoLLiEE (Guillaume d Oren- 
ge, seigneur de la), 257. 

Foxtaixe-Geiiard, 55. 
Foxïexeio-Pagaxelli (^eccle- 
sia Sancti-Albini de), 56. 

F'oxtexeium-Pagaxelli, 40, 
56, 59. 

Foxtexeto (Ricardus de), 191. 

FOXTEXETUM, 85. 

Foxtaxetum-Pagaxelli, 49, 
84, 116, 191. 

FOXTIXEUM, 29. 

Foxtis-Gyardi (prior), 54. 
Foramex-Lovix, 195. 



401 

Forcalqueri iKarolus, co- 

mesi, 240. 
FoRCHES (H. de), 77. 
FoRDERiE (feodum de la;, 228. 
FoRESTA (Fulcho, miles de), 

118. 
FoRTESTu (Jehan), 278. 
FossA-LovEix, 169. 
FossAM-LovEx (molendinum 

juxtà), 28, 39. 

FossA-LovEX (foresta de), 28, 
39, 49, 63. 

FossA-LovEX (masura in), 49. 
FossA-LovEX (masura in fo- 
resta de), 63. 

FossA-LupixA, 170. 
FossE-LovEix, 197. 
FossATORUM (clausura), 191. 
FouGEROLES (parrochia de), 
171, 242. 

FouQUE DE Vautorte, 258. 

FOUCQUET DE LA BaRRE, 282. 
FOUQUEYT DE LOGÉ, 265. 

Frambour (fief du bourg de 

Saint), 304. 
Fraxc (Fulco le), 159. 
Fraxchoys Rousseau, 302. 
Fraxçois de Boylesve, abbé 

commandataire de Font.- 

Dan., 300. 

Fraxçois de Hercé, 294. 
Fraxciscus Cherot, abbas 

Fon.-Dan., 284. 
Fraxixo ( uillotus, dominus 

de), 252. 

Fraxixo (Hamelinus de), 228. 
Frem b a a ut (paroisse de 
Sainct), 265. 

26 



m n 



,» > 



■^^ 



402 

Fresxe ( Guillot, seignor dou), 

252. 
Fresne (Jehan du , 273. 
Fresxe (Pierre du), 291. 
Fresxe (terre et seigneurie 

du Petit), 291, 297, 298. 
Fresxes (^Guillaumc Cazet, 

sieur des), 305. 
FuLCHO de Altaripa, 174. 
Fl'lcho, miles de Foresta, 

118. 
FuLCO, FcLCHO, abbas Clari- 

montis, 3, 4, 5, 10, 11. 
FuLCO, archidiaconus trans- 

nieduanus, 149. 
FuLCO DE Altisripis, 221,236. 
FuLCO GiRARDUS, prior Clari- 

montis, 3. 
FuLCO Le Fraxc, 159. 
FULCO DE Orte, 167. 
FULCO DE ROEZ, 150. 
FuLQUE DE Chaelox, 4, 5, 90. 
FuLGERii i^curia), 119. 
FuLGERiis (Galterius, abbas 

Sancti-Petri dei, 119. 
FiLOERiis ( Johannes de^, ino- 

nachus, 238. 
FuLGERiis ifeoduni Iloberti 
dei, 125. 



G 



G. CORBAUT, 77. 

G. decanus de Meduanà, 229. 

G. DE MOXGEROL, 106. 

G., Iransmeduanus decanus, 
111. 



Gabriel Bulloys, 290. 
Galischar (maresium), 22, 28^ 
Galo de Tortocampo, 195. 
Galteri (pratruiîi), 204. 
Galterius, abbas Bcali Pétri 

de Fulgeriis, 119. 
Galterius de Cilvuvoxeria, 

7. 

Galterius de Eirre, 113. 
Galterius Leveseil, Levesel, 

77, 119, 126, 163, 166, 168. 
Galterius de Meduaxa, 29, 

41. 

Galterus de Poxte, 196. 
Galterus de Roxgeria, 163. 
Gaxdia (dominicum de), 208. 
Gaxdie (manerium de la), 

208. 
Gaxier (Gervasius de), 131. 
Gaxier (Menardus de), 130. 
Gaxier (Willelnius de), 130. 
Gaxier (Willelnius de,) ju- 
nior), 131. 
Garixus Brichet, 230. 
Garixus de Chaelox, 9C. 
Garixus de Croso, 66. 
Garixus Havart, 7. 
Garixus Milecext, 125. 
Garixus Mocart, 5. 
Garixus de Saxcto Berti- 

vixo, 3, 19. 
Garixus de Saxcto Berti- 

vixo ijuvenis), 4. 
Garxesche iConstancia, do- 
mina de lai,46,108.V.Coxs- 

TAXCIA DE CREDOXE. 

Garxesche iPetrus de la», 46, 
47. 



Gasichar (maresium), 39. 
Gasxassia (Constancia de), 

108. V. Coxstaxcia de Cre- 

doxe. 

Gasté (fief de), 305. 
Gauberteria (feodum de), 77. 
Gaudaicha (nemus de), 150. 
Gaudeharidere, 227, 230. 
Gaudesche (Plîilippus de la), 
164. 

Gaudeschia (Hugo de), 16. 
Gaudixeria (grangia de), 3, 
28, 39, 49, 120. 

Gaudixiére (la), 291, 299. 
Gauldixière (la), 297. 
Gaudixus de Breeio, 213, 

214, 219. 
Gaufredus Jollaix, 141. 
Gaufredus de Moxtexeio, 

208. 
Gaufridus de Amblou, 143. 
Gaufridus Babel, 91. 
Gaufridus Belsoleil, 141. 
Gaufridus Bicolxa, 93. 
Gaufridus Ciiavix, 174. 
Gaufridus, abbas Clarimon- 

tis, 12, 14, 16, 18, 19, 28, 30, 

39, 41. 

Gaufridus, cœnomancnsis 
ecclesioe magister, 144, 183, 
211. 

Gaufridus de Erquexeio, 
109. 

Gaufridus de Gerexe, 4. 
Gaufridus, dictus de Gor- 

ram, 239. 
Gaufridus de Karcou, 129. 
Gaufridus de Laxda, 5. 



403 

Gaufridus de Laxdivico, 163. 
Gaufridus, prior Lavallen- 

sis, 7. 
Gaufridus de Matiiefelox, 

140, 143. 
Gaufridus de Meduana, 11. 
Gaufridus, decanus Medua- 

UcT, 204, 209. 

Gaufridus de Moxtibus, 112. 
Gaufridus de Origxé, 122. 
Gaufridus Pictor, 220. 
Gaufridus, abbas de abbatia 

Regali, 175. 
Gaufridus Rosée, 104. 
Gaufridus de Saxcto-Cari- 

LEFFO, 222. 

Gaufridus de Turoxis, 57. 
Gaufridus Valerius, miles 

de Templo, 7. 
Gauterius, presbyter Andol- 

leii, 62. 

Gauterius de Novilete, 12. 
Geffrai de Coulloxges, 268. 
Geffroy des Vaulx, 278. 
Géhard, 55. 

Gelix (Ricardus), burgensis 
de Castellonio, 83. 

Gelixus de Moxtigxeio, 98. 
Gelousiere (la), 290. 
Gelutiere (villa), 103. 
Gexes (molendinum de), 126. 
Georgius de Mesbier, 150. 
Gerbertus de Saxcto-Berti- 

vixo, 3. 
Géré (Guillelmus), 246. 
Gère (Stephanus), 128. 
Gerexe (Gaufridus de), 4. 
Gerexe (Horricus dei, 4. 



\ 



i 



404 

Gerenk iHugo de), 4. 

(iKKVASI.V DlNANl, UXOr Ju- 
HELLI DE MeDL'ANA, 14, :K), 

41, 59, 60, 01, 71, 80, 09, 

205. 
Gervasia, uxor Nicholai de 

Sancto-Lupo, 136. 
Gervasius de Corcesiers, 59, 

61. 
Gervasius dictus Le Délivré, 

236. 
Gerv.vsius de Ganier, 131. 
Gervasius de S.vncto-Lupo, 

124. 
Gervasius de Troee, 234. 
Gervese d'Aujart, 255. 
Gervesière (lai, 281. 
GiHARDERiA iterra dei, 01,62. 
Gillaudiere (feodum de la), 

259, 260. 
Gilles du Bailleul, 292. 
GiLO Trabant, 106. 

GIR.VRDUS DE FiLGERIIS, priof 

Clarimontis, 10, 11. 

GiRARDUS ^Fulcoi, prior Cla- 
rimontis, 3. 

GiRAUDi iHelyas;), 2. 

GoLEGASTiÈRE ( fcoduiiî de la», 

242. 

GONDOINUS DE ROINES, 194. 

GopiL (Johannesi, 109, 170. 
GORR.VM (furnus dei, 239. 
GORRAM (frater Gaufridus, 

dictus des 239. 
GoRRAM (Guillelmus de», cle- 

ricus, 238. 
GoRRAM (Radulfus de), 224. 
GoRRAN lEgidius de), 135. 



GoRRAN ((Uiillemere de), 63. 

GoRUAN (Robertus de), 135, 

136, 137, 150, 151, 166, 167, 

224. 
GoRRAN (Willelmiis), 135. 
GouÉ (Jehan de), sieur de 

Goué, 392. 
GouLEG.\STE (Radulphus), 

227, 230. 
GOULEG.N.TE (Ricliardus), 227, 

230. 
GouLEG.vTE (Steplianus), 227, 

230. 
GouLEGASTiERE (terra de la), 

997 Y. G0LEG.\STIÈRE et 
GUOLEGASTIÈRE. 

Goulu (Johannes), abbas 

Font.-Dan.. 284. 
Goupil (Johannes), 169, 195. 
GousTEL iJehan du), sieur de 

Court-Janvier, 294. 
GousTEL (Jehanne du), épouse 
de Pierre de la Haie, 294. 
GousTEL (Michelle dui, 291.. 
GOYLOU aienri d'Avaugor, 

seignor de), 256. 
Grandimonïe (Tratres de), 72. 
Grandimontis (prior), 73. 
Grangia (Hugerius de), 137. 
Gras (Andréas le), burgensis 

deLavalle,238. 
Grasdeve (Johannes), bur- 
gensis Castrigonterii, 234. 
Grazay (Jeane, Jehane de), 

275, 280. 
Grazay t^Jehan de), 280. 
Gregorius IX, papa, 153, 154. 
Gregorius, (Sancti Georgii ad 



vélum aureum diaconus 

cardinalis, 70. 
Grenor (molendinum de), 21, 

27, 38, 49. 
Grexor (parrochia de), 159. 
Griarderia (tenementum de), 

16. 

Grillemont (Jehan de la 
Masvrière ou Mcuvrière, 
seigneur de), 275, 280. 

Groleio (molendinum de), 
prope Filgerias, 119. 

Grolkio iterra de), 28, 39, 
52, 53. 

Grude (Raginaudus), 2. 
Gruel (Johannes), 58, 59. 
Gruel (Xicholaus), 115. 
Gruel (Thomas dictus), 252. 
GuACELiN (Rorgo), 56. 
Guarixus, frater, 50, 263. 
Guaudehardiere. y. Gaude- 
haridere. 

Guegnart (Guillelmus), 191. 
GuiCHART (Robertus), 18. 
Guido, Autisiodorensis epis- 
copus, 206. 

Guido de la Billoniere, 235. 
GuiDo, buticularius, 50, 263. 
Guido de Lavalle, 18, 19, 77. 
Guido, Sancti Nicholai in 

Carcere Juliano diaconus 

cardinalis, 70. 

Guido de Sancto Lupo, 102, 

114, 124, 135, 211. 
GuiFREDus, tituli Sancti 

Marci presbyter cardinalis, 

154. 

Guillaume d'Aujarï, 255. 



405 

Guillaume d'Aroox, 261. 

Guillaume, seigneur du Bail- 
leul, 300. 

Guillaume Boudier, 261. 

Guillaume Cazet, sieur du 
Fresne, 305. 

Guillaume Ciiaorcix, 255. 

Guillaume de la Crouez, 
274. 

Guillaume Jagu, 290. 

Guillaume Lambix, seigneur 

de la Haie-Peau-de-Loup, 
295. 

Guillaume de Logé, 256. 
Guillaume d'Orexge, seignor 

de la folliee, 257. 
Guillaume de Romaigxé, 

sieur de Cour-Janvier, 283. 
Guillaume de la Ruelle, 296. 
Guillaume de la Tousche, 

296. 
Guillaume, seigneur de l.\ 

Yairie, 292. 

Guillelmus (frater) , abbas 

Beati Albini andegavensis, 
223. 

Guillelmus, andegavensis 
episcopus, 112. 

Guillelmus, archidiaconus, 

7. 

Guillelmus, archipresbyter, 
7. 

Guillelmus Bodeir, 204. 

Guillelmus, abbas Beatœ Ma- 

riaî de Boisseria, 265. 
Guillelmus de Buigxox, cel- 

larius Clarimontis, 7. 
Guillelmus, abbas Campa- 

niae, 41. 



2 l 

Il n 



'i 






40() 



ï 1 



GUILLELML'S DE CANDKIO, IH- 
Gl ILLEI MUS DE CeRESEI, 123. 

Gl'illelmus de Chaelon, 3. 
GuiLLELMUs Chaperon, 249, 

250. 

GUILLELMUS COLDABUS, 155, 

173. 

GUILLELMUS DE COLUMBERS, 
COLUMBERIIS, COLUMBARIIS, 

220, 236, 238, 239, 252. 

GUILLELMUS DE COMMER, 95. 

GUILLELMUS, decaiîus de 
Ebhonio, 225. 

GUILLELMUS DE EiRRE, 113. 

GUILLELMUS DE EiRRE, junior, 
113. 

GUILLELMUS DE ERQUENEIO, 

109. 

GUILLELMUS DE FlCIïEIZ, 204. 
GUILLELMUS DE EXCLUSA, 149. 

GUILLELMUS ifrater), abbas 

Font. -Dan., 276. 
GUILLELMUS Gère, 246. 

GUILLELMUS DE GORRAM, 238. 
GUILLELMUS GUEGNART, 191.^ 
GUILLELMUS DE GuiRCIilA, 75, 

226. 
GUILLELMUS, dictus Haier, 
magister DomCis Dci de 
Lavalle, 238. 

GUILLELMUS DE LA IIaUTON- 

MERE, 168, 171. 
GUILLELMUS DE HeRQUENE, 41. 

GUILLELMUS DE MeDU.VNA, 9, 

10, 40. 

GUILLELMUS DE MONTGIROL, 

MONTGEROL, 98, 253. 
GUILLELMUS DE OYSSEL, 198. 



GUILLELMUS Paris, 148. 
GUILLELMUS Pavo, 131, 152, 

191. 

GUILLELMUS DE RUPIBUS, 76. 
GUILLELMUS DE SAXCTO-GeOR- 

GIO, 211. 
GUILLELMUS, vice - cancclla - 
rius SancUu Konianic ccclc- 
siic, 124, 154. 

GUILLELMUS DE SOLDAIO, 57, 

127. 

GUILLELMUS DE TUIRE, 151, 

152. 

GUILLELMUS DE VALLE, 173. 
GUILLELMUS DE ViLLANA, CCl- 

larius Clarimontis, 10, 12. 

GUILLELMUS VILLICUS, 259. 
GUILLELMUS ViSCUNSUS, La- 

vallensis decanus, 7. 

GUILLEMERE DE GORRAX, 63. 
GUILLEMINE DE SAIIUR, 297. 

GuiLLEMiMA Le Breton, 112. 
GuiLLONONis heredcs, 161. 
GuiLLOT, scignordoiiFrcsne, 

252. 
GuiLLOTUS, dominus de Fra- 

xino, 252. 
GuiRCiiiA (Guillclmus de), 75, 

226, 
GuiscHART, monachus, 59. 
Guise iCharlcs, seigneur de\ 

266. 
GuopiL (Johanncs), 224. 
Guolegastière i;la\ 228, 230. 

V. GOULEGASTIERE. 

GuoRRAN (Radulpluis de), 87. 
GUYON L.VMBIN, 295. 



407 



H 



H., decanus de Ebronio, 151. 

H., de Ficherz, 77. 

H., de Forches, 77. 

Haia de Anvoria, 26, 37, 48. 

Haia de Avrilleio, 127, 192. 

Haia de Ciiaumont, 145. 

Haia Joslani (Maurilius de), 

172. 
Haia de Larchamp (décima 

de), 77. 
Haia-Menart, 124. 
Haia (terra do, 160. 
Hale Joslani (Maurilius, do- 
minus), 172, 192. 
Haie d'âvrillé (la), 251. 
Haie (Morice de la), 251. 
Haier (^Guillclmus, dictus), 

238. 
Hamelin, évèque du Mans, 

55. 
Hamelin us de Altanoysia, 

175. 
Hamelinus de Bignon, 195. 
Hamelinus de Bullo, 5. 
Hamelinus de Buslonio, 1. 
Hamelinus Chamerarii, 212. 
H A M E L I N u s, cœnomanensis 

episcopus, 6, 37, 48, 85, 86, 

90, 98, 99. 
Hamelinus Coldabus, 132, 

155, 173. 
Hamelinus de Cormeriis, 7. 
Hamelinus de Exclusa, 103. 
Hamelinus de Ficheiz, 204. 
Hamelinus le Flamenc, 87, 

126. 



Hamelinus de Fraxino, 228. 

Hamelinus de Hatonallia, 7. 

Hamelinus de Mota, 142, 170. 

Hamelinus Orbus, 4, 5, 6. 

Hamelinus Poon, 248. 

Hamelinus Pavo, 114, 115. 

Hamelinus Porin, 66. 

Hamelinus Roussel, 62. 

Hamelinus de Troee, 234. 

Hamelinus de Ygneio, 97. 

Hamelinus de Ygneio, junior, 
97. 

Hamelot de Ficheiz, 204, 233. 

Hamelot Pavo, 191. 

Han (parroclîia de), 144. 

Han (Thomas), 144. 

Haois, uxor Roberti Chape- 
ron, 65. 

Haois, filia Mariic de Eirre, 
113. 

Haoys Platon, 113. 

Haoys, uxor Raginaldi Pa- 

voNis, 159. 
Hardangia (foresta de), 29, 

40. 
Harperia, 12, 13, 14, 15, 21, 

27, 29, 30,38,40, 41. 

Hasleyo (Radulphus de), 102. 
IL\TONALLiA (Hamelinus de), 

7. 
Hautonniere (feodum de la), 

168, 255. 
Hautonniere (Guillclmus de 

la), 168, 171. 
Hautonniere (Radulfus de 

la), 227, 228, 231. 
Hautonniere (terra de la), 

997 



408 

Havart (^Garinus^ 7. 
Havoys de Lavalle, 30, 41. 
Haye-Peau-de-Loup (Michel 
Lambin, seigneur de la), 

295. 

Haye ^Pierre de la), seigneur 
de la Roche et de Cour- 
Janvier, 294, 304. 

Haye i^Picrre de la, 294. 

Haye sur Coulmont (sei- 
gneurie de la), 297, 299. 

Haye slk Quoimont (terre 
de la), 291. 

Heaumes (^feodum des^, 163. 

Helis.\beth, domina et hères 
Meduana?, 165. V. Isabel- 

LIS. 

Helluiniere ! metacrie de la^, 

256. 
Helyas Giraudi, 2. 
Heloys, uxor Raginaldi Pa- 

vonis, 191. 
Hemery de la Courteille, 

261. 
Henri d'Avaugor, 256. 
Henri Court, 279. 
Henricus de Breceio, 89. 
Henricus Corbin, 176. 
Hercé (François dei, 294. 
IIercé (Jehan, sieur dei, 293, 

295. 
Hercé (Marguerite de», 295. 
Hercé (paroisse de, 295. 
Hkrceio • Kadulfus, presbv ter 

^e), 63. 

Herbertus de Andolleio, 

62. 

Hekbertus de Buslonio, 1. 



Herbertus et Hubertus de 
Logé, senescallus, 30, 41, 
58,59,61,63,74,77,87,96, 

113,241. 
Herbertus de Vesins, 88, 89, 

91, 92. 
Heremburgis de Chandon, 

119. 
Heremburgis de Coudre, 82. 
Hermengardis de San CTO 

Germ.vno de Prato, 210. 
Hernaldus MoRiNi, 64. 
Herneia (Petrus, decanus 

de\161. 
Herneya (costumaî de), 77. 
Herneya (uiolcndina de), 28, 

39, 49. 
Herquene (Guillelmus de), 

41. 

Hersendis, abatissa de Cari- 
tate Sanctaî Mariai Andega- 

vcnsis, 116. 
Hervé Esperon, sieur des 

Carthcs, 301. 
HoDEARDis (molendina), 196. 
HoNORius III, papa, 123. 
HoRNELE (aqua), 21. 
HoRNELE (molendina), 28, 39. 
HoRRicus DE Gerenne, 4. 
HouDOU (Jehan), 264. 
Houssemaingne (Lezinne de), 

dame de la Tousche, 305. 

HUAUDUS ÏHEHIER, 152. 

Hubertus de Andolleio, 60. 
Hubertus de Logé, V. Her- 
bertus. 
Hubertus DE MoNTiGNEio, 98. 



I 



409 



Hubertus de Sancto-Berti- 
viNO, 17, 19, 92, 121. 

HuGERius Bernardi, 167. 

HuGERius DE Grangia, 137. 

Hugo Allumer, 7. 

Hugo Aucquelin, 7. 

Hugo de Baseille, 162. 

Hugo de Basileis, 64. 

Hugo Bretel, 93. 

Hugo Brichet, V. Braciiet. 

Hugo de Chaalun, 98. 

Hugo Coldabus, 155. 

Hugo Curtus, 7. 

Hugo de Erkeneio, 56, 126. 

Hugo de Gaudesciiia, 16. 

Hugo de Gerene, 4. 

Hugo, abbas Majoris Monas- 
terii, 128. 

Hugo Molendinarius, Senes- 
callus, 5. 

Hugo de Montetorterii, 259. 

Hugo de Orta, 162. 

Hugo de Orte, 167. 

Hugo Pavo, 114. 

Hugo de Sancto - Georgio , 
211. 

Hugo Tuebof, 3. 

Hugo, Transmeduanus archi- 
diaconus, 149. 



Innocentius m, papa, 69, 70. 

ISABEL, ISABELLIS, ISABELLA, 

relicta Gaufridi iv de Me- 
duana, 12, 14, 19, 30, 41, 
47, 58, 59, 61, 74, 88, 110. 

IsABELLA, IsABELLis, domina 
et hères Meduanœ, uxor 
Droconis de Melloto, pos- 
tcà uxor Ludovici Sacri- 
Ccsaris, 132, 135, 137, 145, 
148, 165, 173, 177, 182, 193, 
205, 207, 208, 210, 237. 

IsABELLis, uxor David de 
Castrobrientii, 192. 

IsLE (^Jehcnne, dame de 1 ), 
268. 

IsLE (Jehan de 1'), 294. 

IsLE (Jehanne de 1'), 268. 

IsLE (manoir et chapelle de 
F), 299. 

IsLE (Paul de T), sieur de 
l'Isle, 304. 

IsLE (René de 1'), 294, 299. 



I 



Ierosolima, 117. 
Ierosolimitan.e partes, 116. 
Ineio (Johanncs de), 150. 



Jacobus (fratcr), Prenestrinus 

cpiscopus, 154. 
Jacobus, judeus, 77. 
Jacobus de Mota, 142, 170. 
Jacquet de Mascon, 279. 
Jagu (Guillaume), 290. 
Jamet dWujart, 255. 
Jarnigan de Malni, 58, 59, 

61. 



i 



410 



?-¥ 



Jarnota (Pctriis de\ 83. 
Jel\n, seigneur du Hailleul, 

292. 

Jean, abé de Font.-Dan., 291. 

Jeane, Jehane, de Grazay, 
275, 280. 

Jehan d'Ancenis, 280. 

Jehan Bahoul, 280. 

Jehan de Beaudenis, 293. 

Jeh.\n des Boisdecours, sieur 
de Lestang, 305. 

Jehan du Boisfhost, 278. 

Jehan Bouju, sieur des Pas- 
sons, 274. 

Jehan de Boylesve, 300. 

Jehan de Cleuaun.w, sieur 
de la Roche de Janzé, 297, 

298. 
Jeh.vn Coutteblanche, 275. 
Jehan Coygner, prieur de 

Font.-Dan., 303. 
Jehan Foktestu, 278. 
Jehan du Fresne, 273. 
Jehan de Goué, 292. 
Jehan du Goustel, seigneur 

de Cour-Janvier, 294. 
Jehan de Graz.w, 280. 
Jehan sieur de Hercé, 293, 

295. 
Jehan Houdou, 264. 
Jehan de Lisle, 294. 
Jehan de Malestroit, 281. ^ 
Jehan de la Masvriere, 275. 
Jehan de la Meuvriere, 280. 
Jehan de Monguerré, 275, 

280. 
Jehan d'Ouleiouli, 266. 
Jehan Quinart, 256. 



Jehan de Surmeraine, 280. 
Jehan de Susmerayne, 275. 
Jeh.\n de la Vallée, 275. 
Jehan Le Vexel, 290. 
Jehan de Vendel, seigneur 

de Loyère, 282. 
Jeh.vnne du Goustel, 294. 
Jehenne, dame de risle, 268. 
Jehenne de la Mote, 282. 
Jérusalem (Marie de Blois, 

reine de), 268. 
Jevroneis iR. de Sancto-Ju- 

liano, dccanus de^, 64. 
Johann A de Candé, 112. 
JoHANNA, uxor Ragiualdi de 

Cliauveri, 223. 
JoHANNA, uxor Jolianuis 

de Erquene, 210. 
JoHANNA Flamenc, 87, 160. 

JOH.VNNA DE NEMORE THEO- 
BALDI, 193. 

JOHANNA, uxor Ragiualdi Pa- 

Yonis, 152. 
JoHANNA, uxor Jolianuis 

Plani-Campi, 160. 
JoHANNES, Albanensis epis- 

copus, 69. 

JOHANNES DEANDEGAVIA, 5. 

JoHANNES, cvêque d'Angers, 
abbé commandataire de 
Font.-Dan., 283. 
JoHANNES, abbas de Barbe- 

reyo, 277. 
JOHANNES Bellaii, cardiua- 
lis, abbas de Font.-Dan., 
283, 301. 
JoHANNES DE Bellay ALLE, ab- 



411 



bas commend. de Font.- 
Dan., 284, 285, 286. 

JOHANNES DE ChAMPOU, 18. 

JoHANNES Chaperon, 250. 
Johannes Chauvin, 134. 
Johannes Courtin, abbas 

Font.-Dan., 283. 
Johannes de Croso, 66. 
Johannes Descorcé, d'Es- 

coRCÉ, 104, 251. 
Johannes deEbronio, magis- 

ter, 59. 
Johannes de Erquene, 209. 
Johannes Faber, 6, 119. 
Johannes, abbas Font.-Dan., 

195, 238, 257. 
Johannes (frater), abbas 

Font.-Dan., 172, 174, 235. 
Johannes Gopil, 169, 170. 
Johannes Goulu, abbas 

Font.-Dan., 284. 

Johannes Goupil, 169, 195. 

Johannes Guopil, 224. 

Johannes de Fulgeriis, mo- 
nachus, 238. 

Johannes Grasdeve, 234. 

Johannes Gruel, 58, 59. 

Johannes de Ineio, 150. 

Johannes de Landa, 4, 5. 

Johannes, dictus Mauhet, ab- 
bas Font.-Dan., 239. 

Johannes Medicus, 2. 
Johannes de Montorterh, 

258, 259, 260. 
Johannes de Montgenart, 

47, 18, 19. 
Johannes de Montegenardi, 

120, 121. 



Johannes de Ortis, 142. 
Johannes dictus Palefrey, 

257. 
Johannes dccanus de Pas- 

seis, 2. 
Johannes Plani-Campi, 160. 
Johannes, presbyter de Mar- 

tineio, 5, 7. 
Johannes Ruellem, 77. 
Johannes Rufer, 41. 
Johannes Rufus, 30. 
Johannes, Sabincnsis épisco- 

pus, 154. 
Johannes, Sanctœ Mariai in 

Cosmedin diaconus cardi- 

nalis, 70. 
Johannes, Sanctœ Mariaî in 

via lata diaconus cardinalis, 

70. 
Johannes, Sanctœ Praxedis 

presbyter cardinalis, 154. 
Johannes de Tortandiere, 

146. 
Johannes de Trohee, 189, 

190. 
Johannes, Turonensis epis- 

copus, 76. 
Johannes Ursinus, 301. 
Johannes de Valletorta, 

164. 
Johannes de Vanio, 161. 
Johannes de Vitreio, 12. 
Johannes de Ygneio, 97. 
JoLLAiN (Gaufredus), 141. 
JosciA, soror Ascelinœ de 

Vilareio, 16. 
JosLANi (Mauricius de Haiâ), 

172. 
Joslenus de Turonis, 57. 



X 



s 



412 

JOUACHIN DE MaTHEFELON, 

sieur de 1 Ksclusc, 292. 

JOLFFKAUDUIEUE (t'codum dc 

la\259, 2G0. 
JouHEXNE, épouse dc Guil- 
laume Boudier, 261. 

JUIIKL 11 DE MeDUANA, U. 
JUHEL III DE MeDUANA, 4, 10, 

11, 12, 13, 14, 15, 16, 18, 20, 
21, 22, 25, 26, 30, 36, 37, 38, 
39, 4o', 41, 47, 48, 49, 50, 52, 
53,54,58,59,60,61,63,66, 
67,69,71,72,73,74,77,80, 
82, 83, 84, 85, 86, 87, 89, 93, 
94, 95, 99, 101, 103, 104, 105, 
109, 110, 114, 115, 120, 133, 
138, 145, 148, 152, 197, 198, 
209, 263. 

Jl'HELlus Bodeir, 204. 

JuHES d'Auvaugour, 268. 

JUHEUS DE AVONIO, 260. 

JuLLVNA, soror Raginaldi de 

Andegavià, 116. 
JuLiANA, uxor lïerberli dc 

AndoUcio, 61,62. 
Jl'liana, uxor Gaufridi Babel, 

91. 
JuLi.vNA, uxor Johannis Des- 

corce, 251. 
JULIANA, uxor RaduUi de la 
Hautonnièrc, 227, 228. 

JULIANA Pavo, 191. 
JuLiANA, mater Ilerberti de 

Vesins, 91. 
Julien de Pennart, sieur de 

Chantepie, 292. 
Julienne, dame de Lesclusse, 

254. 



K 



KARCor ifeodum de», 129. V. 

QUARCOU. 

Karcou iGaufridus de\ 129. 
Karolus, liliiis régis Fraii- 

corum, 240. 
Karolus VI, francorum rex, 

268. 



T. 



LACAioifirma de-, 110. 
Laccu (décima de), 77. 
L.\MBiN (Guillaume >, sieur de 
la Haye-Peaii-de-Loup, 295. 
Lambin iGuyon\ 295. 
Lambin (Michels 295. 

Lamoranda (Maria., 142). 

Larda (Gaufridus de), 5. 

Landa ( Johannes de), 4, 5. 

L.VNDEJEN iparrochiade),119. 

Landiviaco (Robertus de), 58, 

77. 
Landivico (^Gaufridus), 163. 

Landivico (Philippus), 163. 
Landivico .Philippus), ju- 
nior, 163. 
Landrini (^Pons), 71. 
Larbaleistrier (Adam), 56. 
Larchamp (décima de Haià 

dc), 77. 
Lassay, 294. 
Laurentius, abbas Clarei, 14, 

16. 



413 



Laurentius, frater, 19, 52, 54, 

56. 
Laurentius, frater, dictus 

Rex, 239. 
Lauwin (paroisse dc Sainct), 

290. 
L.WAL (Court de), 278. 
Lavalle (Guido VI de), 18, 

19, 77. 

Lavalle (Havoys, domina de), 

30, 41. 
Lavallense (I)oinus-l)ei dei, 

238. 
Lavallis, 65, 66. 
Lavallis Guidonis, 238, 239. 
Leaniere (leodum de la), 161. 
Le Franc (Fulco), 159. 
Legai (lAlanus), 30. V. Le- 

geai. 

Legeai (Alanus), 30, 41. 
Legras (Andréas), 238. 
Leiardis, uxor Gervasii dicti 

Le Délivré, 236. 
Le Nein (^Raginaldus), 143. 
Lerru (manerium de), 273. 
Leî?clusse iJuliennc, dame 

dc), 254. 

Lestang (^Jehan des Boisde- 

cours, sieur de), 305. 
Levé s El L, Levesel iGaltc- 

rius), 77, 119, 126, 163, 166, 

168. 
Levesel ou Leveseil (^Radul- 

fus), 161, 166. 

Lezinne de Houssemaingne, 

305. 
LiGERis (passagiumi, 46. 
LiGERis (^touleiunii, 108. 



LiGNOU, 152. 

LiGNOu (Raginaldus do, 7, 
152. 

Limoges (Charles de Bretai- 
gne, vicontc de), 266. 

LiNERiis (Willelmus de), 119. 
LiSLE (Jehan dei, 294. 
LiSLE (Jehenne, dame de), 
268. 

LisLC (René de), 294, 299. 

LiSLE (Paul de), seigneur de 
risle, de Saint-Loup, dc la 
Marcillcric et Ollon, 304. 

LiSLE (terre, court, manoir 
et chapelle dci, 299. 

LiVARE (Robertus de Gorram, 
dominus dei, 224. 

LociiARUM (Drogo de Mel- 
loto, dominus), 135, 137, 
145, 148, 165, 173, 177, 193, 
205, 207. V. Droco de Mel- 

LOTO. 

Logé (Fonqucyt dc), 265. 

Logé (Guillaume de), 256. 

Loge (Lucia de), 230, 231. 

LoGEio (Herijertus et Huber- 
tus dei, sencscalcus, 30, 41, 
58, 59, 61, 63, 74, 77, 87, 96, 
113, 241. 

Loges (Pierre dc Roesson, 
seigneur dcsi, 258. 

LoiiERiA,21, 26, 29, 38, 40,48. 
LoiRRON (Robertus dc), 174. 
LoNGA Sylva, 94. 
Lou (paroisse de Sainct), 258, 

273. 
LouDiERp (metaeric de), 266. 



X 






414 

Loup iPaul de llsle, sieur 

de Sainctn 304. 
LoYERE (Guillelminc de Sa- 
illir, dame de), 298. 
LoYERE itcrre de\ 282, 208. 
LoYERE iJehan de Vendel, 

seigneur de), 282. 
LoYS DE MoNTECLER, sieur 

de Bourgon, 297. 
LozEiuM, 94, 103. 
LrcA, R\DULPHi lilius, 83. 
LucE, dame dou Boysberen- 

gicr, 235. 
LuciA, uxor Pelri de Sancto 

Dionisio, 241, 242. 
LuDOVicus, coiues Sacri Ce- 
saris, 237, 238. 
LuNGXEio (décima des l^^- 



M 



M., decanus de Meduanâ, 133, 

143, 146. 
M., decanus de Sabolio, 142. 
Mabo de Sancto Bertivino, 

3. 

Mabo, avunculus Huberti de 
Sancto Berthivino, 18, 19. 

Mace Couailler (frère), pro- 
cureur de Font. -Dan., 270. 

Macé Couailler, abbé de 
Font.-Dan., 278. 

Mage, abé de Font.-Dan., 
293, 294. 



Maen'e (Henri d^Avaugor, sei- 

gnor dei, 256. 
Maenne (paroisse de N.-D. 

de), 269. 
Maesne (Alain d'Avaugor, 

seigneur de), 244. 
Maesne (forest de), 244. 
Maiieus de Tesxeriis, 194. 
Maiieuz, soror Henrici Cor- 

bin, 176. 
Maienxe (rivière de), 269. 
Maine (Charles, seigneur de), 

266. 
Maine (conté du), 264. 

Maine (chasteaus et forte- 
resses de), 267. 

Majoris Monasterii (Hugo, 
abbas), 128. 

Malenff.\nt (Thomas), 78. 

Malestroit (Jehan de), 28L 

Malni (Jarnigan de), 58, 59, 

61. 
Malus-Tnf.vns (Thomas). 16, 

30, 41. 
Marcileio ipratum de), 29, 

41. 
Marcillé (paroisse de), 252, 

279. 
Marcillié-la-Ville (paroisse 

de), 292. 
Marcillerie (Paul de ITsle, 

sieur de la), 304. 

Marcireio (ortus et feoduni 

de), 5. 
MARCULFUsde Martigneio, 

6,7. 
Marg.\rita de Andolleio, 61, 

62. 



415 



Margarita, domina Sabolii, 

36, 76. 
Marguerite de Bouillie, 

274. 

Marguerite de Cyral, 291. 
Marguerite de Hercé, 295. 
Maria Lamoranda, 142. 
Marl\ (feodum Willelmi de 

la), 88. 
Maria de Eirre, 113. 
Maria, uxor Guidonis de 

Sancto-Lupo, 124, 135. 
Marie, femme de Davi de 

Cheteaubrient, 250. 

Marquisia, uxor Johannis de 

Trohee, 190. 
Martigne (parrocliia de), 200. 
Martigneio (parrochia de), 

90, 259. 
Martigneio (Marculfus de), 

6, 7. 
Martigneio (Symo, persona 

de), 90. 
Martineio (Johannes, pres- 

byter de), 5, 7. 
Martiniere (la), 249, 250. 
Martin us Berruer, 276. 
Masciiarderia (m e d i e t a r i a 

de), 74, 77, 87. 

Mascon (Jacques de), sieur 
de la Perrière, 279. 

Massileia, 28, 39, 49. 
Masvriere (Jehan de la), 275. 
Mathea de Ceresei, 122. 
Mathefelon (Gaufridus de), 

140, 143. 
M.\THEFELON (Jouacliiu de) 



/î 



sieur de Lesclusse, 292. 



Mathefelon (Theobaldus de), 
14, 20, 22, 25, 77, 107. 

Matheia, uxor Raginaldi de 
Pinu, 139. 

Matheus de Sancto-Berti- 
viNO, 130. 

M.\THEUS Boder, 146. 
Matheus Bodeir, 204. 
M.\THEUS camerarius, 5C, 263. 
Matheus de Corcesiers, 100. 
Matheus de Pratellis, 81. 
Mathildis le Flamenc, 87. 
Mathildis, uxor Johannis 

Guopil, 224. 
Mauhet (Johannes, dictus), 

239. 
Mauni (Radulphus de), 30, 

41. 
Maurice, évêque du Mans, 

114. 
Mauricius, cœnomanensîs 

ecclesiœ minister, 135. 
Mauricius m de Credone, 

13, 77. 
Mauricius ii de Credone, 46. 
Mauricius de Exclusa, 193. 
Mauricius de Haia-Joslani, 

172, 192. 

Mauritius, dominus Haine 

Jolani, 192. 
Mauritius, cenonianensis 

episcopus, 130, 133, 137. 

Mayenne (moines de), 55. 
Medicus (Johannes), 2. 
Meduana (castrum de), 248. 
Meduana (coliuœ de villa), 

66. 
Meduana (firma de), 165. 



41(3 



417 



Meduaxa [G., decanus de), 

248. 
Mr.DUAXA ((ialtcriiis dc\ 29, 

41. 
Meduaxa (M., decanus de), 

143, 146. 
Medl'axa (^Michael, decanus 

de), 140. 
Meduaxa (mcrcatus dei, 156. 
Meduaxa imolendina dci, 21, 

27, 38, 73. 
Meduaxa (Philippus dci, bur- 

gcnsis de Lavalle, 221. 
Meduaxa (pnrpositura de), 

105, 138, 203. 
Meduaxa iprior do, 34. 
Meduax.v (^terra de», 77, 148, 

233. 
Meduax.e (aqua, riparia^, 21, 

27, 38, 49, 71. 
Meduax.e (Alanus de Aval- 

gor, dominus), 243, 247. 
Meduax.k (Castelluni), 237, 

268. 
Meduax.e icuriai, 3. 
Mkduax.e (Droco, Drogo de 

Melloto, dominus), 133, 137, 

143, 148, 163, 177, 193, 203, 

207, 209. 
Meduax.e (foresta), 133, 210. 
Meduax.e (^Gaufridus IV), 11. 
Meduax.e (Gaufridus, deca- 
nus» 204, 209. 
Meduax.e (Guillelmusi, 9, 10, 

40. 
Meduax.e, (Isabel, Isabellis, 

Isabella), relie ta Gaufridi 

IV, 12, 14, 19, 30, 41, 47, 38, 

39, 61, 74, 88, 110. 



Meduan.e (Isabellis, Isabella, 
domina et hères), uxor 
Droconis de Melloto, postcà 
uxor Ludovici Sacri-Cœsa- 
ris. V. Isabellis. 

Meduan.e (Juhellus II de), 11. 

Meduvx.e (Juhellus III), 4, 
10, 11, 12, 13, 14, 13, 16, 18, 

20, 21, 22, 23, 26, 30, 36, 37, 
38, 39, 40, 41, 47, 48, 49, 30, 
32, 33, 54, 58, 59, 60, 61, 63, 
66, 67, 69, 71, 72, 73, 74, 77, 
80, 82, 83, 84, 83, 86, 87, 89, 
93, 94, 93, 99, 101, 103, 104, 
103, 109, 110, 114, 113, 120, 
133, 138, 143, 148, 132, 173, 
197, 198, 209, 263. 

Meduax.e (Parcusi, 21, 26, 27, 

48, 99. 
Meduax.e (passagiuin de 

ponte), 77. 
Meduax.e (piscaria; in aqua), 

27. 
Meduax.e ipons), 71. 
Meduax.e (II. dccanusi, 62. 
Meduax.e (villa), 9, 11, 13, 16, 

21, 27, 38, 39, 49, 66, 199. 

Meduax.e (Willclmus), 29. 

Meduaxexsis, de Meduaxa 
(Andréas), 10, 11. 

Melloto (Droco do, 132, 
137, 145, 148, 165, 173, 177, 
193, 205, 207, 208, 209. 

Melloto (Drogo de), 135. 
Mexardi (Michael), 173. 
Mexardus de Gaxier, 130. 
Mesamlvrt, 21. 
Meshieh (^Georgius de), 150. 



Meuvriere (Amorry de la), 
275, 281. 

Meuvriere (Jehan de la), 280. 
Michael Chauvix, 133, 134. 
Michael, lilius Raginaldi de 
Andegavia, 117. 

Michael, decanus de Erneia, 
196, 227, 230, 241. 

Michael, decanus de Mcdua- 
na, 140. 

Michael Mexardi, 173. 
Michael Moter, 63. 
Michael, decanus de Passeio, 

160. 
Michel ifrère), abé de Font.- 

Dan., 276. 

Michel Lambix, sieur de la 
Haye Peau de Loup, 295. 

Michel de la Tousche, 290. 
Mi CH elle du Goustel, 294. 
MiLECEXT (feodum Garini) , 
125. 

MocART (.Garinus), 5. 

MOCELERIA, 95. 

Molexdixarius (Hugo),senes- 
cellus, 5. 

MoLLERis (Robertus, cornes 
de), 16. 

MoxcHAMP (Pierre de Percv, 

sieur do, 296. 
MoxGEROL (Guillelmus de), 

253. 
MoxGEROL (G. de), 106. 
MoxGEROL (Willelmus de), 

83, 106. 
MoxGUERRE [Jehan de), 275, 

280. 



MoxGViox (fratres de), 38, 54, 
72, 73. 

MoxMACEVER (medietaHa de), 
5. 

MOXTAUBER, 250. 

MoxsTEREULX (frère de), sé- 
néchal de Font. -Dan., 298. 

Moxtauldaix (terre de), 297. 

MoxTAULDAix (Guilleuiine de 
Saluir, dame de), 297. 

MoxTGUYox (Bonshommes 
de), 27, 55. 

MoxTECLER (Loys de), sieur 
de Bourgon, 297. 

MoxTE-EscauBLE italliœ, mol- 
turœ et servicia do, 115. 

MoxTEiOLOR (parrochia ca- 
pellae de), 175. 

MOXTEGERULI, MOXTEGORULI, 

(dominium), 259, 260. 
MoxTEXEio (^Gaulredus de), 

208. 
MoxTESELE (feodum de), 88. 
MoxTET (Antoine d'Aubusson, 

sieur du), 282. 

MoxTETORTERii (Hugo de), 
259. 

MoxTETORTERii (Johanucs 

de), 258, 259, 260. 

MoxTGEXART (Evcscus de), 
18, 19. 

MoxTGEXART (Johanucs dei, 

17, 18, 19. 
MoxTEGEXARDi ( Johanucs de), 

120, 121. 

MoxTGiROL (Guillelmus de), 

98. 
MoxTEGORULi (tcodum do- 

mini de), 260. 

27 



X 



418 

MoxTENEio ^parrochia de) , 

208. 
MoxTiBUS (Gaufridus de), 112. 
MoxTiBL's (terra de), 12. 
MoNTiGNEio ifeodum do, 211. 
MoNTiGXEio (Gelinus de), 98. 
MoxTiGNEio iHubertus de), 

98. 
MoxTiGXEio (parrochia dei, 

173. 
MoxTMARXiER ^Rcmo de/, 6. 

MOXTORTERIUM, 151. 

MoxTORTiER tfeodum de f, 104, 

175. 
MoxTOHTiEU iparrochia dei, 

100, 101. 
MoRAXDA (Maria la^, 142. 

MORICE DE LA lÏAIE, 251. 

MoRix I Adanii, 64, 162. 
MoRix (feodiini Adaim, 112, 

118, 162. 
MoRix (maneriuiii de, 273. 
MoRixi ifeodunii, 64. 
MoRixi (^Hernaldus), 64. 
MoscHAXS, 29, 40, 49, 59, 84, 

85. 
MoscHARDERiA (^111 e d i c t a r 1 a 

de). V. Mascharderia. 
MoTA iHameliiuis de), 142, 

170. 
MoTA (herbcrganicntum de), 

170. 
MoTA (Jacobus dei, 142, 170. 
MoTA i^molendiniini de), 247. 
MoTA (stagniim de), 21, 26, 

29, 37, 41, 48. 
MoTA (terra de», lt2, 170. 
MoTE-BouDiER liai, 262. 



Mote DE Lesboys (la), 290. 
MoTE (Jehenne de la i, épouse 

de Foucquct de la Barre, 

282. 
Mote (moulin de la), 262. 
Mote (^Haoul de la), 262. 
MoTER (^Michael), 63. 



N 



N... lituli Sanctaî Anastasia? 
prcsbyter cardinalis, 69. 

N... Sanctaî Suzannie prcs- 
byter cardinalis, 69. 

X..., decanus de Sabolio, 146. 

N.\XTES, 267. 

Xeix ( Haginaldus le), 143. 

Xemore-Theobaldi fJohanna 
de), 193. 

XiciiOLAUs de Barbeflos , 
238. 

XicHOLAUs Gruel, 115. 

XicnoLAUS Oliyarius, 252. 

XiciioLAUS de Saxcto Lupo, 
124, 135. 

XlCHOLAUS DE VlLAREIO, 16, 

XicHOLAUS, nepos Pétri de 

Vilarcio, 16. 
XicoLAUS, tusculanus episco- 

pus, 69. 
XoERS (mcdictaria dei, 89. 
XoRMAXiA, 29, 40, 59, 85. 



o 



OdELIXA DE TORTAXDIERE, 

146.. 
Odo Bifox, 12. 
Odo de Bor, 3. 
Odo de Eirre, lilius Guil- 

lelmi, 113. 
Odo de Eirre, frater Guil- 

lelmi, 113. 
Odo, frater Ercmburgis, 113. 
Odo de Saxcto Bertivixo, 18, 

19, 130, 175. 
Odo, avunculus Hcrbcrti de 

Sancto-Bcrtivino, 18. 
Ogelixus Sebaut, 155. 
Oliverius (Xicholaus), 252. 
Oliverius de Plumagat, 247. 
Ollox (Paul de Lislc, sieur 

d'), 304. 
Ollox (René de Lislc, sieur 

d'), 299. 
Omxium Saxctorum Axdega- 
VEXsiuM (frater Raginaldus, 
abbas), 177. 
Orbls (Hamelinus), 4, 5, 6. 
Orexge (Guillaume d'), sei- 

gnor de la Folliec, 257. 
Origxe (Gaufridus de), 122. 
Orricus Beraut, 160. 
Orta (Hugo de), 162. 
Orta (Rachardus de), 162. 
Orte (Fulco de», 167. 
Orte (Mugo de), 167. 
Ortis (Johannes de), 142. 
OssAXA, mater Radulphi Le- 
vesel, 161. 



419 

OssAXXA, uxor Galteri Leve- 
seil, 166, 

Otto, Sancti Xicholai in car- 
cere Juliano diaconus car- 
dinalis, 154. 

OuLEiouLi (Jehan d'), 266. 

OuLEiouLi (Robert, seigneur 
d'), 266. 

Oyssel (Guillelmus de), 198. 



P., abbas Sanctœ Mariic Re- 
galis, 176. 

Pagaxus de Roissox, 62, 67, 
143. 

Pagaxcs de Vegl\, 122, 126. 

Pagaxus de Ygxeio, 97. 

Paiex de Coymes, 254. 

Palefrey (Johannes dictus), 
257. 

Pallu (René du Bellay, sei- 
gneur de la), abbé commcn- 
dataire de Font.-Dan., 302. 

Parc de Mayexxe (Défriche- 
ments et panage du), 55. 

Parc (grange du), 55. 

Parcus de Meduaxa, 21, 26, 
37, 48, 54, 99. 

Paris (Guillelmus), faber, 
148. 

Parisius, 264. 

Parrixeio, (parrochia de), 
131. 

Parrigxé (paroisse de\ 269. 



N 



420 

Passeio (Michael, dccanus 

de», 160. 
Passeio iStephaniis, decanus 

de), 160. 
Passons (Jehan Bouju, sieur 

de), 274. 
Paul de Lisle, 304. 
Paumerie (feodum de la), 

171. 
Pavo .Guillelnius\ 131, 152, 

191. 
Pavo (Hamelinus), 114, 115. 
Pavo (Hanieloti, 191. 
Pavo t^Hugoi, avunculus, 114. 
Pavo iJiiliana , 191. 
Pavo (Raginaldusi, 131, 139, 

152, 159, 191. 
Pavo (Ragiiialdiis), filius Pia- 

ginaldi, 191. 
Pavo iRaginardus), 128. 
Pelagits, Sanctiv Luciie ad 

Septcm Solia diaconus car- 

dinalis, 70. 
Peldeloup iWillclmusi, 63. 
Penlivaht vallis dei, 142. 
Pennaudo 1 décima dei, 77. 
Pennart (Julien de), sieur 

de Chantepie, 292. 
Percy (Pierre dei, sieur de 

Mon champ, 290. 

Peregrina (feodum de), 150. 

Perot iCrislollei, sieur de 

Pescoux et de Vernye, 301. 

Perrière i Jacquet Mascon, 

sieur de la). 279. 
Perrina, 194. 
Perrine Le Houx, 282. 



Pescoux ^Cristolle Perot, 

sieur dei, 301. 
Petesveneria (feodum de), 

88. 
Petronilla Bodeir, 204. 
Petrus de Altaxosia, 7, 19. 
Petrus de Altaraciia, 18. 
Petrus de Baseilleis, 161. 
Petrus de Credone, 30, 47, 

108. 

Petrus de Creox, 41. 
Petrus de Ficheiz, 204. 
Petrus de la Garnesche, 46, 

47. 
Petrus, decanus de îîerneia, 

161. 
Petrus de Jarnota, 83. 
Petrus Redonensis episco- 

pus, 119. 
Petrus, decanus Sabolii, 15. 
Petrus de Sancto Dionisio, 

230, 231, 241. 
Petrus de Tilieto, 116. 
Petrus de Vendousme, 272. 
Petrus de Vilareio, 16. 
PiiiLiFPA, uxor Guillehni de 

Soidaio, 57, 127. 
PiiiLiPPUS 11 AuGUSTUS, Fran- 

corum rex, 48, 263. 
PiiiLiPPUS DE Cande, 81. 

PlIlLIPPUS DE CAXDEIO, 111, 

112. 
Philippus de Castellorriex, 

112. 

PlIILIPPUS DE 1)0XX.\-PETRA, 

129. 
Philippus de la Gaudesche, 

164. 



421 



Philippus de Laxdevico, 163. 

Philippus de Laxdivico, ju- 
nior, 163. 

Philippus de Meduaxa, bur- 
gensis de Lavalle, 221. 

Philippus vi de Valois, roi 
de France, 263. 

PiCTOR (Gaufridus), 220. 

Pierre DES Arglextiers, 291. 

Pierre (Gilles du Bailleul, 
sieur de la), 292. 

Pierre Bouju, 276. 

Pierre du Bueil, 274. 

Pierre Cordier, abbé com- 

mend. de Font.-Dan., 298, 
299. 

Pierre, abé de Font.-Dan., 

268, 273. 
Pierre du Fresxe, 291. 
Pierre de la Haie, sieur de 

Cour-Janvier, 294, 304. 
Pierre de la Haie, sieur de 

la Roche, 304. 
Pierre de Percy, sieur de 

Monchamp, 296. 

Pierres Le Poayrt, 261. 

Pierre Le Porc, 280. 

Pierre de Roessox, 258. 

Pierre de Saixt-Dexis, 255. 

Pixu iRaginaldus dei, 139, 
153. 

Place (cheminus dei, 204. 

Plaxeio (Ranulfus de), 247. 

Plaxi-Campi (Johannes), 16C. 

Platox (Haoys), 113. 

Platox iRadulfus), 113. 

Plesseaco (Augerus de), 151. 

Plumagat (Oliverius de), 247. 

Poayrt (Pierres le), 261. 



PoiLLÉ (défrichements et 

panage de), 55. 
PoiLLEio (faillia, foosleia de), 

27, 38, 140. 
PoiLLEio (Plessium dei, 140. 
PoiLLEio (nemus de», 21, 26, 

37, 48, 54, 99, 163. 
PoiLLEio (homines de), 253. 

POXTMAIX, 59. 

Poxt-Maix (chasteau et forte- 
resse de), 267. 

Poxs-David, 143. 

Poxs Laxdrixi, 71. 

PoxTE (Galterus dei, 196. 

Poox ^Hamelinus), dominas 
de Contest, 248. 

Porc (Amelina lei, 164. 

Porc (Pierre le), 280. 

Porc diadulphus le), 164. 

Porc (Thephana le), 164. 

PoRix (feodum Hamelini), 66. 

Pouix (Hamelinus 1, 66. 

PoRTUS Reixgardis, 175. 

Pratellis (Mathcus de), 81. 

Provixcle (Karolus, cornes 
et marchio), 240. 

Puisart (Stephanus de), 106. 



Q 



QuARcou (feodum militum 
de), 147. V. Karcou. 

QuERcus DE Garda, 141. 

Quercuturmel (Teodum de), 
211. 

Q u 1 E R Q u E V i L L E ( caiiipania 

de), 176. 
Quixart 'Jehan), 256. 



\ 



422 



R 



R..., abbas de Font. -Dan., 

62, 102, 1(X). 
R..., (le Sancto Juliano, deca- 

nus de Jevroneis, 64. 
R..., decanus McdiiancX, 62. 
R..., DE Taoneri.x monachus, 

58, 39. 
R..., (fratert, abbas Veteris- 

Vilhr, 226. 
R.viuuEU (Bernar), sieur de 

la Touschc, 305. 
Rach.vkdus de Orta, 162. 
Radulfi (Lucai, 83. 
Radllfcs de Baillât, 83. 
Radulfus de Baseille, 162. 
Radulfus de Basileis, 64. 
Radulfus de Bellaquercu, 

135. 
Radulfus de Bellovisu, 153. 
Radulfus de Belvaier, 140. 
Radulfus Brachet, 227. 
Radulfus Bruslon, 115. 
Radulfus, abbas Campaniir, 

30. 
Radulfus de Chambrée, 19. 
Radulfus, Ebronensis pnc- 

fectus, 7. 
Radulfus de Gorram, 224. 
Radulfus Gouleg.\te, 227. 
Radulfus de Guorr.vn, 87. 
Radulfus de la Hauton- 
NIÈRE,227, 228, 231. 

Radulfus Levesel, 161, 166. 
Radulfus Platon, 113. 



Radulphi Briciiet (feodum), 

242. 
Radulpiius Condoym, 164. 
Radulphus de Coudre, 82. 
Radulpiius de Coudre, ju- 
nior, 82. 
Radulphus de Eirre, 113. 
Radulpiius le Flamenc, 77, 

87, 126. 
Radulphus le Flamenc, ju- 
nior, 87. 
Radulphus (frater), abbas 

Font. -Dan., 248. 
Radulphus de Hasleyo, 102. 
Radulphus, prcsbytcr de 

Herceio, 63. 
Radulphus de Mauni, 30, 41. 
Radulphus Le Porc, 164. 
Radulphus de Rungeria, 
102. 

R.VdiNALDUS DE AnDEGAVIA, 

84, 85, 116, 117. 
Raginaldus de Chauveri, 

223, 224. 
Raginaldus, Cœnomancnsis 

episcopus, 4. 
Raginaldus de Cormeis, 65, 

66. 
Raginaldus Curtus, 7. 
Raginaldus F.uxonarius, 21, 

22, 26, 37, 48. 
Raginaldus Le Heritie de 

Rot avant, 251. 
Raginaldus de Lignou, 7, 

152. 
Raginaldus Le Xein, 143. 
Raginaldus i^frater), abbas 

Omnium Sanctorum Ande- 

gavcnsium, 177. 



423 



Raginaldus Pavo, 131, 139, 
152, 159, 191. V. Raginar- 

DUS. 

Raginaldus dePinu, 139, 153. 
Raginaldus de Villa Avis, 
236. 

Raginardus Pavo, 128. V. 
Raginaldus. 

Raginaudus Grude, 2. 
Rainaldus de Cromereio, 10, 
11. 

Rainaldus de Viers, 3. 
Rainerius, Sanctie Mariœ in 

Cosmcdin diaconus cardi- 

nalis, 154. 

Ranulfus le Flamenc, 87, 
94, 125, 160. 

Ranulfus de Planeio, 247. 
Raoul des Escotais, 291. 
Raoul de la Mote, 262. 
Rebidoysiere (feodum de la), 

260. V. ROBIDOYSIERE. 

Regalis (abbatia\ 175, 176. 
Reginaldus de Andegavia, 

116. V. Raginaldus. 
Regisvilla, 21, 22, 28, 39, 49, 

197. 

Remo de Montmarnier, 6. 
Renardus de Chantelou, 18. 
René du Bellay, seigneur de 

la Pallu, abbé de Font.- 

Dan., 302. 

René de Lisle, 294, 299. 
Renoldis de Coudre, 82. 
Revilla, 122, 123. 
Revilla (manerium de\ 59, 
263. 



Rex ffrater Laurentius, dic- 

tus), 239. 
RiCARDus Gelin, 83. 
Ricardus de Fonteneto, 191. 
Richarda, uxor Radulphi de 

Coudre, 82. 
Richardus Goulegate, 227. 
Richendis, mater Erembur- 

gis, 12. 
RoAUT (feodum), 77. 
Robert d'Ouleiouli, 266. 
Robertus de Altanoisa, de- 
canus Sabolii, 111. 
Robertus de Altisripis, 238. 
Robertus d'Aron, 4, 5. 
Robertus d'Aroon, conver- 

sus Clarimontis, 7. 
Robertus de Bere, 62. 
Robertus de Bree, 18, 19. 
Robertus Chaperon, 65. 
Robertus de Entrame, 3. 
Robertus de Fulgeriis, 125. 
Robertus de Gorran, 135, 

136, 137, 150, 151, 166, 167, 

224. 

Robertus Guichart, 18. 

Robertus de Landiviaco, 58, 
77. 

Robertus de Loirron, 174. 

Robertus, comes de Molleris, 
16. 

Robertus de Rungeria, 111. 
Robertus, abbas Troarnen- 
sis, 93. 

Robidoysiere, 259. V. Rebi- 
doysiere. 

Robin d'Autesrives, 261. 
RoBiNus DE Andegavia, 15, 
21, 67. 



424 



RoBixrs, niius Bencdictiç, 

147. 
RoBiNUS DE Ckresei, 123. 

ROBIM'S DE ROILLOX, 223. 

RocnA 1 terra de, 27, 38, 48. 
Roche de Jauzé (Jehan de 

Cleraulnay, seigneur de la), 

297, 298. 
Roche (Pierre de la Haye, 

sieur de lai, 294, 304. 
Roche RE (Jehan Levexel, 

sieur de la), 290. 
ROCHEUR'M, 221. 

RoESSON i Pierre de-, sei- 
gneur des Loges, 258. 

RoEZ (Fulcode^Transmedua- 
nus archidiaconus, 150. 

RoGERii (domusi, 220. 
RoiLLON iRobinus de , 225. 
RoixES (Gondoinus de\ 194. 
Roissox (Paganus de», 62, 67, 

143. 
Roissox (Thomas de), 143, 

251. 
RoMAXUS, Portuensis Sanctcc 

Rufinir episcopus, 154. 
RoMÂiGXÉ (Guillaume de^ , 

sieur de Cour-Janvier, 283. 
RoMiLLEio ipassagium de), 

30, 41, 49. 
RoxGERiA (Galterus de\ 163. 
RooRTA (Agnez de), abatissa 

Beatie Mariic Andegavensis, 

171. 

RORGO GUACELIX, 56. 

RosEE (Gaufridus , 104. 
Rori'ERROUS (Syivester de), 
100, 101, 104. V. RuPERUOUS. 



Rousseau (Franchoys), 302. 
Roussel (Hamelinus\ 62. 
Roussel (Willelmus), 30. 
Roux (Bertran le), 282. 
Roux (Perrine le\ épouse de 

Jehan de Vendel, 282. 
Ruelle (Guillaume de la\ 

296. 
Ruellem (Johannes), 77. 
RuFFER (Johann es), 41. 
RuFUS (Johannes\ 30. 
RuxGERLV (Radulphus de), 

102. 
RuxGERLV t^Robertus de), 111. 
Rupes-Fruborch,72. V. Rup- 

pes-Freirorc. 
RuPERROUS iSylvester de), 

175. V. Roupi:rrous. 
RupiRUS (^Guillclmus de», 76. 
Ruppes-Freiborc, 253. Y. Ru- 

pes-Fruborch. 



Sabolii iMargarita, domina), 
36, 76. 

Sabolii (Petrus, decanus;», 15. 

Sabolii (Robertus de x\lta- 
noisa, decanus», 111. 

Sabolio ( Pclrus de Altanosia, 
decanus de), 7, 19, 91. 

Sabolio (M... de Razogia, de- 
canus dei, 128. 

Sabolio (M..., decanus de), 
112. 



•* 



425 



Sabolio (N..., decanus de), 

146. 
S A c R i-C E s A ri s (Ludo viens, 

comes), 237, 238. 

Sahur (Guillelmine de), dame 
de Montauldain, de Torbé- 
chet et de Lovèrc, 297. 

Saixct George de Bouta- 
VANT (paroisse de), 291. 

Saixct Lauwin (paroisse de), 
290. 

Saixct Lou (paroisse de), 
258, 273. 

Sainct-Loup (Paul de llsle, 

sieur de^, 304. 
Saixt-Baudelle (paroisse de), 

269, 270, 271. 

Saixt-Dexis (Pierre de), 255. 
wSaixt-Georges (paroisse de), 
55. 

Saixt-Ma rti X DE Mae x x e 
(paroisse de), 269. 

SaiXT-PiERRE DE LA CoURT 

(paroisse de), 293. 

Salai R (défrichements et pa- 
nages de), 255. 

Salerto (nemus de), 99. 

Saleth (neniusi, 163. 

Saleto (abbatia dei, 36. 

Saletum ou Salertum (ne- 
mus), 21, 26, 30, 37, 41, 48, 
54, 69, 99, 204. 

Salix Regixaldi, 5, 6, 28, 39, 
49. 

Salm U RU M, 241. 

Salomo, judeus, 15, 21, 27, 
38, 49. 



Salom oxis (herbergamen- 
tum), 15, 21, 27, 39, 49. 

Sancta-Gauborge (Theobau- 
dus de), 112. 

Saxcti-Georgii (burgus), 21, 
26, 37, 48, 199, 251. 

Saxcti-Germaxi li Guilaume 
(parochia), 97. 

SAXCTI-JoHAXXIS AXDECiAVEX- 

sis (Domus Dei et Elemosi- 
naria), 269. 

Saxcti-Melaxii ( parochia) , 

221,236,238. 
Saxcto-Axdrea (abbas de), 

215. 
Saxcto - Bertevixo (feodum 

doinini de), 175. 
Saxcto - Bertivixo (Garinus 

de), 3, 19. 

Saxcto - Bertivixo (Garinus 
de), juvcnis, 4. 

Saxcto-Bertivixo ( Gcrbertus 

de), 3. 
Saxcto-Bertivixo (Ilubertus 

de), 17, 19, 92, 121. 
Saxcto-Bertivixo (Mabo de), 

3, 18, 19. 

Saxcto - Bertevixo (Matheus 
de), 130. 

Saxcto-Bertivixo (Odo de), 
3, 18, 19, 130, 175. 

Saxcto-Carileffo (Gaufridus 
de), 222. 

Saxcto-Dioxisio (Petrus de), 

230, 231, 242, 255. 
Saxcto-Georgio (Guillelmus 

de), 211. " 



i* 



426 



Sancto-Georgio 'Hugo de», 

211. 
Sancto -Germano de Phato 

^Hcrnicngardis dci, 210. 

Sancto-Jcliano (U. de;», 64. 
Sancto-Ia'PO < Aolicia de -, 21 1 . 
Sancto-Lupo lEgidius de), 

167,211. 
S.\NCT0-LuP0 (Gervasia, uxor 

Nicholai de, 136. 
Sancto-Lupo (Gervasius dci, 

124. 
Sancto-Lupo (Guido de), 102, 

114, 124, i:^, 211. 
Sancïo-Lupo «Maria, uxor 

Guidonis de», 135. 
Sancto-Lupo (Nicholaus de), 

124, 135. 
Sanctus Albinus de Fonti- 

NEIO Paganelli, 56. 
Saudeeie < medietaria de la), 

175. 
Saudheia (mcdiclaria dc^Ol, 

y2. 

Savarigus deAltanoisa, 104. 
Savigneum, Savigniacium, 53, 

200, 214, 215. 
Savigniacenses, 198, 199, 213, 

211. 
Savigniagii, Savigneh, Savi- 

gné labbas et convenlus\ 

56, 155, 157, 197, 199, 212, 

215, 218, 219, 269. 
Sebaut (^Ogelinusi, 155. 
Segre (terra de), 273. 
Segre (Petrus de Vendousme, 

dominus de), 272. 
Segrevilla, 49. 



Seurgon (Raoul des Esco- 

tais, sieur de), 291. 
Sigillé iRegina), [Marie de 

Blois], 268. 
SiLVESTRi (iiiedietariat, 12. 
SiMO (frater), inonaclius Gla- 

rimontis, 237. 
SiMBALDUs, lituli Sancti Lau- 

rcntii in Lucina presbyter 

cardiiialis, 154. 
SixTUS, papa, 283. 
SoLDAio (Guillelmus, Willcl- 

mus de), 57, 76, 127. 
SoLDAio iStephanus de, 127. 
Stephanus de Arenis, 167. 
Stephanus Bruslon, 115, 152, 

159. 
Stephanus (fralcr , abbas 
Clarevallcnsis, 196, 212. 

Stephanus Géré, 128. 
Stephanus Goulegate, 227. 
Stephanus, decanus de Pas- 

scio, 160. 
Stephanus de Puisart, 106. 
Stephanus de Soldaio, 127. 
Stephanus de la Tkoser, 3. 
Sylvester de Rouperrous, 

100, 101, 104, 175. 
Symo, pcrsona de Martigncio, 

90. 
SvMON (fraier ), prior et adnii- 
nistrator Domùs-Dei et Ele- 
mosinariie Sancti Johan- 
nis Andcgavcnsis, 269. 
Symon Chamaillart, 250. 
SuRMERAiNE (Jehan de), 280. 
Susmerayne (Jehan de), 275. 

SUSSANA, 235. 



427 



Talleferraria, 58, 77. 
Tanneria (Robertus de Gor- 

ran, dominus de), 166, 224. 
Tannerle (Robertus de Gor- 

ran, dominus), 151. 
Tanneria (stagnum de), 163. 
Taoneria(R... de),monachus, 

58, 59. 
Templo (Hamclinus de Cor- 

meriis, miles de), 7. 
Templo (Gaufridus Valerius, 

miles de), 7. 
Terra-Sancta, 207. 
Tesneriis (Maheus de), 194. 
Thaonneire (mensura de), 

137. 
Thehier (Huaudus), 152. 
Theobaldus de MathefeloNj 

14, 20, 22, 25, 77, 107. 

TlIKOBAUDUS DE SANCTA-GaU- 

borge, 112. 
Theophania, uxor Mahei de 

Tesneriis, 194. 
Thephana Le Porc, 164. 
Thomas Robe, 3. 
Thomas de la Court de 

Clort, 258. 
Thomas, dictus Gruel, 252. 
Thomas de Han, 144. 
Thomas Maleffant, 78. 
Thomas Malus-Infans, 16,30, 

41. 
Thomas de Roisson, 143, 251. 
Thomas, tiluh Sanctae Sabinœ 

presbyter Cardinalis, 154. 



Thomasia, domina de Chas- 

tellon, 236. 
Thomasia, uxor Andreœ, do- 
mini de Vitreio, 236. 
TiLiETo (Petrus de), senes- 

callus Cadumi, 116. 
TocHES (Les), 236. 
ToRBECHET (Guilleminc de 

Sahur, dame de), 298. 
ToRCEiLLE (feodum de la), 

193. 
ToRNE.E (stagnum et molcn- 

dinum), 163. 
ToRTENDiERE (feoduiii dc la), 

147. 
ToRTENDiERE (Jolianues de 

la), 146. 
TORTENDIERE <Odelina de la), 

146. 

ToRTOCAMPO (Galo de), 19o. 
ToscH.E, 221. 

TouscHE (Bernar de la», 299. 
TouscHE (Bernar Rabareu, 

sieur de la), 305. 
TouscHE (Charlotte dc lai, 

305. 
TouscHE (fieu et domaine de 

la), 290. 

TouscHE (Guillaume de la\ 
lieutenant et garde des ville 
et chastel de Craon, 296. 

TouscHE (Lezinnc de Hous- 
semaingne, dame de la), 
305. 

TouscHE (Michel de lai, 290. 

TouscHE (terre et seigneurie 
de lai, 296, 299, 305. 

ToucHis (^vinea in), 174. 



\ 



428 

Tk.vbant iGilo', KM). 

TRHiUELEHE < fcoduill (Ic la), 

242. 
TuoAUNENSis (Hobcrtus, ab- 

basi, 93. 
TuoEE iGcrvasius dci, 234. 
Tkoee iHanielinusi, 234. 
TuoHEE iJohanncs de , 189, 

19^. 
Tkoseu (Stephanus de la», 3. 
TUEBOF iHugo), 3. 
Tlihe iGiiillclmiis de , 151, 

102. 
TuscA (incdictaria de», 9, 11. 
TuscHis (censiis dc^, 111. 



Uhsinus iJohannes , Trcco- 
rcnsis episcopiis, 301. 



Vaiia'ia lîiolendina de», 28, 

39, 49. 
Vairie <Giiillaume, seii^neiir 

de lai, 292. 
Valehius (GautVidiis;, miles 

de Templo, 7. 
Valle (Guillelmiis de s 173. 
Valle-Jliias tfeodiiin de^ 

190, 234. 



Valee-Jihas (iiianeriiini de), 

235. 
Valletouta iJohanncs de^ , 

104. 

Vallée i Jehan de la», 275. 
Valleis (medietaria de), 146. 
Vallongxe ( viconté de), 278. 
Vamo (Johannes de», IGl. 
VARENLEimolcndina in aqua^, 

140. 
VAULXi^GellVoy, seigneur des), 

278. 
Val TORTE (Foiufiic de), 258. 
Vendel I Jehan de», 282. 
Vendousme iPelrus de, 272. 
Vegl\ iPaganus de», 122, 120. 
Vernye iCristotle Pcrot, sieur 

de», 301. 
Versay iJean de Boylesve, 

seigneur de», 300. 
Vesins iHerbertus de), 88,89, 

91, 92. 
Veteri-Villa labbas dc), 215. 
Veteris-Vill.e (Frater R... 

abbas», 226. 
Vexel (Jehan Le», sieur dc la 

Rochère, 290. 
ViERS (Rainaldus de», 3. 
ViEZ-SoL (terra dicta), 125. 
ViLAREio (Ascelina de», 10. 
ViLAREio I Joscia de), 16. 
ViLAREio (Xicliolaus dei, 16. 
ViLAREio iPetrus de», 10. 
ViLAREio (Willelnuis de, 16. 
ViLERS, 100. 

Villa Avis iRaginaldus dc\ 
236. 



Villa Meduaxa ^^molendina 

de), 21. 
Villana (VVillclmus de), cel- 

larius, 2. 
ViLLicus (Guillelnius), 259. 

VlTERBIUM, 124, 154. 
ViTREO (Andréas de), 68. 
ViTREio (Andréas de), 236. 
ViTREYO (Andréas de), 76. 
Viscuxsus (Guillelnius), La- 

vallcnsis decanus, 7. 
ViviAXUs Brochart, 222. . 



W 



WiLLELMUS DE AlTARIPA, 118. 

WiLLELM u S Andegavensis 
episcopus, 25, 57, 81. 

WiLLELMUS AXSQUETILLI, 191. 
WiLLELMUS BODER, 140. 
WiLLELMUS DE BuCiXOX, 10, 

18, 19. 
WiLLELMUS DE BOLLEIO, 56, 

58, 59, 01. 

WiLLELMUS BrITO, 50. 
WiLLELMUS DE CaSTELLIOXE, 

62. 

W I L l E l M U S, Cenomanensis 

episcopus, 1. 
WiLLELMUS, clericus, 15, 50. 

WiLLELMUS DE COMMERIO, 90. 
WiLLELMUS DE CrOSO, 66, 77. 



429 

WiLLELMUS DE ErQUEXE, 30. 
WiLLELMUS DE EXCLUSA, 103, 

130, 131. 

WiLLELMUS DE GaXIER, 130. 
WiLLELMUS DE GaXIER, JU- 

nior, 131. 

WiLLELMUS DE GORRAX, 135. 
WiLLELMUS DE LiXERIIS, 119. 
WiLLELMUS DE LA MaRIA, 88. 
WiLLELMUS DE MeDUAXA, 29. 
WiLLELMUS DE MoXCiEROL, 83, 

106. 
WiLLELMUS DORXE, 129. 
WiLLELMUS PeL DE LoUP, 63. 

WiLLELMUS Roussel, 30. 
W^illelmus, abbas Savignicn- 
sis, 56. 

WiLLELMUS DE SOLDAIO, 76, 

127. 

WiLLELMUS DE VlLAliEIO, 10. 
WiLLELMUS DE ViLLAXA, 2. 



Ygxeio (Hamelinus dci, 97. 

Ygxeio (Hamelinus de), ju- 
nior, 97. 

Ygxeio (Johannes de), 97. 

Ygxeio (Paganus dc), 97. 

Yvo DE CoLDiŒio, 92, 95, 90, 
121. 

Yvo DE Coudre, 82. 



ERRATA 



PAGES LIGNES 



:m 

70 

72 

73 

86 

87 

90 

92 

93 

98 

101 

105 

112 

113 

113 

IIG 

145 

115 

145 

146 
157 
174 
176 

177 
202 
20G 
209 
237 
238 
253 
255 
297 
319 
419 



16 
13 
31 
21 
8 
26 
29 
22 
13 

99 
9 

18 cK: 19 

14 

2 c^ 3 

20 

22 
2 

8 
1KS:12 
23 



17 

26 

8 

24 



3 

6 
31 
32 
10 

8 

32 

27 

5 &6 

17 

6 



LISEZ : 

Lavalleiisis dccanus 
au contraire, les moines 
évêque de Tiisculum 
CepeleriA 

in terra de Abatant 
nous avons fait sceller 
medietariœ 
Nous avons donné 
de Saudreia 
Sachent tous... 
Hubert de Montigné 
et sous réserve 
annui redditus. 
contulerunt 
et lilia praîdictœ 
Concessit Agnes 
Renault d'Anjou 
rcddere monachis 
ecclesiic 

de bonne mémoire, na- 
guère 
des Vallées 
sexto, mcnsc julio. 
Gaufrido Chavin 
abbas Sancta^ Mariœ 

Regalis 
Omnium Sanctorum 
ces terres libres. 
Autisiodorensis 
1249. 

épouse de noble homme 
à mon abbave 
de Coudreis 
Sorsin a donné 
Roche de Jauzé 
VIIll b. l'rumenti 
Meduanie (^Juhellus II) 



AU LIEU DE : 

Lavallensis decamus 
au contaire, les moines 
évéque de Tusculun 
Capeleria 
in terra d'Abatant 
nous avons fait seller 
medietariœ 
Nous donné 
de Sandreiâ 
Sachant tous... 
Hubert de Marti^né 
et sous réserves 
omni redditus. 
coutulerunt 
et filiae prœdictai 
Concessit Agnès 
Renault d'Angers 
reddere, monachis 
Ecclesire 

de bonne mémoire na- 
guère 
dss Vallées 
sexto mense julio. 
Gaufridro Chavin 
abbas de Sanctai Mariœ 

de Regalis 
omnium Sanctorum 
ces terres. 
Antisiodorensis 
1248. 

épouse du noble homme 
a mon abbaj'e 
de Condreis 
Sorsin a dondé 
Roche de Janzé 
llll b. frumenli 
Meduanai (^Juhelius 11 de; 



mSmitibt, 







.^ 



jj 



ÇOLUMBIA UNIVERSITY 








032.044 



1^734 



/ 






iW54 



'oiitaine-Daniel 



ï 



"ai-tul'^i.re de l'abbaye .-ristercien]' 
ie Fontain'' -Daniel, 




VH-- 








4»^' 



X- 




,*»"»' 



\m 



'.^ 



«n 



£^- 



'«A,Ki 



••■> 



w ..#-)*;«; 






»• 



V?- - 



'"^afc . 



^^ 




;;r-^' 



;n/- 







--?'^. 



./^ 







t*^ 






^' •■!:'« ■<^' .i' ■'î."H'.^■•'■^■■^•'•■ 



N y 



'X%:-r